Passwort vergessen? Einfache Anmeldung

Nahrungsmittelführer von Michel LUISIER

Last restaurant viewed

Auberge de Confignon
Auberge de Confignon
Café Jules Verne
Café Jules Verne
Hotel de la Croix Verte
Hotel de la Croix Verte
Le Comptoir d'Edouard
Le Comptoir d'Edouard
Des Mayens
Des Mayens

Wants

Le Refuge de Florimont
Le Refuge de Florimont
Auberge au Coeur des Monts
Auberge au Coeur des Monts
Restaurant du Château de Penthes
Restaurant du Château de Penthes
La Terrasse
La Terrasse
Auberge de Bajole
Auberge de Bajole

iTaste News

La Croix d'Or
La Croix d'Or
18.05.2015, 11:20
Une journée ensoleillée et une jolie petite terrasse sur la place du Marché nous incite à s'asseoir pour y déjeuner ! Service très aimable et particulièrement souriant pour ce petit établissement bien vaudois où les propositions sont peu nombreuses, gage de qualité, et notre choix se porte pour un tartare de boeuf et une entrecôte, le tout accompagné de frites allumettes, de toast ainsi que de légumes pour l'entrecôte. Viande de qualité, cuisson respectée, préparation du tartare au goût du client et devant lui - rien à redire et nous avons accompagné ce petit repas d'un bon gamaret de la région. Un bon moment au soleil au centre de la vieille ville.
0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Le Cerf
Le Cerf
27.04.2015, 09:48
Un lieu d'exception offrant dans un très beau cadre une cuisine créative où le regard comme les papilles sont plus que comblées ! Avons pris le menu surprise avec quatre entrées, plat, fromages et desserts accompagné de vins en harmonie avec les mets proposés, le tout a été une splendide symphonie qui ne peut être décrite mais se doit d'être vécue, les émotions sont de tous ordres, les sens sont titillés, les goûts en totale harmonie, un pur moment de bonheur. Le cadre est beau tout en étant épuré, le service discret mais redoutablement efficace. Tout contribue à une très belle expérience sensorielle à recommander !
0 Kommentare   7 Votes   En savoir plus
La Vache qui Vole
La Vache qui Vole
23.04.2015, 11:43
Une rencontre récente à Martigny et cela a été l'occasion de partager un repas dans l'ambiance décalée mais très sympathique du restaurant "La Vache qui vole". Pour ce qui me concerne, j'ai cette fois, opté pour le menu "entrecôte" qui propose une salade verte aux brisures de cerneaux de noix, suivie d'une excellente entrecôte (200 gr.) accompagnée d'une sauce café de Paris et de frites maison et, pour terminer une mousse au chocolat. Le vin choisi a été un très bon pinot noir de Serge Roh. Les autres convives ont porté leur choix, pour le plat principal, sur les coquilles Saint-Jacques aller et retour aux endives et aux agrumes et un tartare de boeuf coupé au couteau. Il faut noter la qualité des produits servis, leur belle présentation ainsi qu'un service attentif et enjoué !
0 Kommentare   5 Votes   En savoir plus
L'Olivier (Hotel du Forum)
L'Olivier (Hotel du Forum)
23.04.2015, 11:44
Après une visite à la Fondation Pierre Gianadda, l'occasion d'aller manger dans ce lieu paisible et proposant un menu du jour de très bonne qualité. Notre choix s'est porté sur des filets de truite aux amandes accompagnés de petits légumes et de pommes paille avec un verre de gamay de chez Serge Roh. Plat très bien présenté, cuisson du poisson parfaite, assaisonnement en adéquation, service discret mais efficace, une moment de plaisir et de détente !
0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Le Cerfeuil
Le Cerfeuil
10.03.2015, 08:59
Ce midi un repas dans ce très sympathique et tranquille petit restaurant qui propose un menu du jour pour Chf 24.--, entrée, plat et dessert, avec une crême veloutée de rutabaga absolument onctueuse et délicieuse, suivie d'un lieu de ligne accompagné d'une crème de carottes jaunes, salsifis, émulsion au cerfeuil et de lentilles vertes de Genève, tous les produits sont frais et bio ce qui ne gâte rien ! Un sorbet pour terminer ce très bon repas léger et gustatif ! Service discret et attentif, addition très raisonnable pour un moment de détente. Un lieu à (re)découvrir !
0 Kommentare   2 Votes   En savoir plus

Last comments

Une journée ensoleillée et une jolie petite terrasse sur la place du Marché nous incite à s'asseoir pour y déjeuner ! Service très aimable et particulièrement souriant pour ce petit établissement bien vaudois où les propositions sont peu nombreuses, gage de qualité, et notre choix se porte pour un tartare de boeuf et une entrecôte, le tout accompagné de frites allumettes, de toast ainsi que de légumes pour l'entrecôte. Viande de qualité, cuisson respectée, préparation du tartare au goût du client et devant lui - rien à redire et nous avons accompagné ce petit repas d'un bon gamaret de la région. Un bon moment au soleil au centre de la vieille ville.

0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Un lieu d'exception offrant dans un très beau cadre une cuisine créative où le regard comme les papilles sont plus que comblées ! Avons pris le menu surprise avec quatre entrées, plat, fromages et desserts accompagné de vins en harmonie avec les mets proposés, le tout a été une splendide symphonie qui ne peut être décrite mais se doit d'être vécue, les émotions sont de tous ordres, les sens sont titillés, les goûts en totale harmonie, un pur moment de bonheur. Le cadre est beau tout en étant épuré, le service discret mais redoutablement efficace. Tout contribue à une très belle expérience sensorielle à recommander !

0 Kommentare   7 Votes   En savoir plus
Une rencontre récente à Martigny et cela a été l'occasion de partager un repas dans l'ambiance décalée mais très sympathique du restaurant "La Vache qui vole". Pour ce qui me concerne, j'ai cette fois, opté pour le menu "entrecôte" qui propose une salade verte aux brisures de cerneaux de noix, suivie d'une excellente entrecôte (200 gr.) accompagnée d'une sauce café de Paris et de frites maison et, pour terminer une mousse au chocolat. Le vin choisi a été un très bon pinot noir de Serge Roh. Les autres convives ont porté leur choix, pour le plat principal, sur les coquilles Saint-Jacques aller et retour aux endives et aux agrumes et un tartare de boeuf coupé au couteau. Il faut noter la qualité des produits servis, leur belle présentation ainsi qu'un service attentif et enjoué !

0 Kommentare   5 Votes   En savoir plus
Après une visite à la Fondation Pierre Gianadda, l'occasion d'aller manger dans ce lieu paisible et proposant un menu du jour de très bonne qualité. Notre choix s'est porté sur des filets de truite aux amandes accompagnés de petits légumes et de pommes paille avec un verre de gamay de chez Serge Roh. Plat très bien présenté, cuisson du poisson parfaite, assaisonnement en adéquation, service discret mais efficace, une moment de plaisir et de détente !

0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Ce midi un repas dans ce très sympathique et tranquille petit restaurant qui propose un menu du jour pour Chf 24.--, entrée, plat et dessert, avec une crême veloutée de rutabaga absolument onctueuse et délicieuse, suivie d'un lieu de ligne accompagné d'une crème de carottes jaunes, salsifis, émulsion au cerfeuil et de lentilles vertes de Genève, tous les produits sont frais et bio ce qui ne gâte rien ! Un sorbet pour terminer ce très bon repas léger et gustatif ! Service discret et attentif, addition très raisonnable pour un moment de détente. Un lieu à (re)découvrir !

0 Kommentare   2 Votes   En savoir plus
Un établissement situé au centre de la localité de Vich où l'on découvre une première salle de bistro à l'ancienne, sympathique et accueillante, puis une autre salle créée pour la partie restaurant. Le lieu est clair, la décoration sympathique et la carte propose plusieurs plats poissons et viandes qui semblent être le "cheval" de bataille du restaurant. Pour notre part, nous avons opté pour les filets de perches meunière accompagnés de frites maison et d'une (petite) ratatouille de légumes avec 3 décis de pinot noir de Bursins (Le Satyre) et terminé par un vacherin glacé et une palette de crèmes brûlées. Les filets de perches étaient nettement trop cuits, voire brûlés donc secs et croquants..., les frites maison très quelconques et les desserts passables..., la présentation est plutôt simple, on voit bien que l'on tente quelque chose sans y parvenir ! Les prix sont tout sauf doux, filets de perches à Chf 41.-- pour 8-10 filets trop cuits, le lieu promet plus qu'il ne tient.
- Cuisson et présentation des mets servis - Service aimable mais un peu rustre et mal organisé (une seule personne pour servir l'ensemble de l'établissement) - Odeurs de cuisson des viandes plus qu'envahissante imbibant les vêtements (les viandes sont proposées sur ardoise...) - Beaucoup d'attente en fin de repas
0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Passage pour déjeuner dans ce restaurant situé à l'entrée de Grône, dans la zone industrielle. L'établissement propose un côté brasserie et une partie restaurant, nous avons mangé dans la partie restaurant qui propose une salle agréable et lumineuse, un service bien suivi et une carte restreinte avec viandes et poissons. Notre choix s'est porté sur un magret de canard avec une sauce à l'humagne rouge accompagné d'une petite jardinière de légume et d'un gratin. La viande était bien préparée, de bonne qualité et en quantité suffisante, les accompagnements corrects. Au niveau vin, nous avons pris un gamay valaisan. Bon accueil, sourire et présence du patron des lieux. Etant invité, je n'ai pas le montant de l'addition de ce repas qui a été très correct.

0 Kommentare   2 Votes   En savoir plus
Découverte ce midi de ce petit établissement qui se qualifie de bistro gourmand et où nous avons opté pour la proposition du jour, soit filet de truite du Jura, émulsion de topinambour, navet et riz pilaf aux légumes que nous avons accompagné d'eau minérale de de deux cafés. Jolie présentation des plats, bonne cuisson du poisson, garniture esthétique mais peu conséquente..., la quantité n'y est pas mais la qualité est bien présente ! Cadre épuré et agréable, service aimable et rapide, une bonne expérience.

0 Kommentare   2 Votes   En savoir plus
Déjeuner ce mercredi dans ce petit restaurant agréable, discrètement niché à la rue de la Faucille, où il est impératif de réserver vu le nombre restreint de tables. Option plat du jour, à savoir un délicieux amuse-bouche suivi d'un velouté et d'un fondant de veau en croûte de cèpes le tout très joliment présenté, très bon et original, que nous avons accompagné d'un Gamaret tout à fait en harmonie avec les plats servis. Avec les cafés, quelques délicieuses mignardises afin de nous faire regretter de ne pas avoir cédé à la gourmandise d'un dessert ! Service attentif et souriant, calme des lieux permettant de tenir une discussion sans avoir à tendre l'oreille ou à forcer la voix. Bref un lieu de qualité où il fera bon revenir.

0 Kommentare   5 Votes   En savoir plus
Cadre et décoration agréable, peu de nuisances sonores ce qui est fort rare et mérite d'être souligné, accueil souriant et sympathique, service dynamique lors de notre visite à midi ce jour. Plat du jour à Chf 19.--, soit une magnifique salade mêlée suivie d'un rôti de porc aux pruneaux accompagné d'un gratin et de choux rouges. La qualité est bonne et les quantités sont, à mon sens, bien suffisantes. Nous avons pris un café gourmand pour terminer agréablement notre repas qui a été accompagné d'un pinot noir bio des balisiers. Un bon moment et un bon rapport qualité prix.

0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus

Unter Freunden

Hisop
Hisop
27.06.2015, 20:27
http://hedofoodia.blogspot.com.es/2015/06/hisop-barcelone.html Il est plutôt rare que je ressorte d’un établissement avec autant de satisfaction. Certes il y a de très belles tables étoilées ou non qui tiennent leurs promesses mais celles qui surprennent et étonnent ne sont tout de même pas légions. Pour choisir une table à Barcelone, le choix dans la catégorie étoilée est plutôt large, voire impressionnant. Certaines sont associées a de grands hotels, d’autres sont en fait les secondes tables de grands chefs comme Martin Berasatagui, les frères Roca ou Carme Ruscalleda pour ne citer que quelques exemples. Probablement de très belles tables mais ma préférence va vers d’autres chefs de la ville comme Jordi Cruz, Jordi Vilà, Rafa Peña et surement d’autres. Il me tardait de découvrir ce soir la cuisine de Oriol Ivern dont j’avais entendu le plus grand bien. Presque une « connaissance » puisque ce dernier travailla en Suisse au Beau Rivage de Lausanne et d’autres tables en France et évidement en Espagne. Un chef qui est passionné par la préparation d’ingrédients naturels ou plutôt sauvages comme les champignons, les poissons, la chasse pour ne citer que quelques exemples. Un chef qui sublime la cuisine catalane mais sans utiliser des subterfuges ou techniques proches du moléculaire comme c’est parfois le cas « dans le coin ». Donc tout pour me plaire car cela commence a parfois friser le ridicule… C’était donc une cuisine catalane contemporaine et créative que je recherchais avec des ingrédients et des inspirations régionales mais une transformation savamment étudiée. C’est donc non loin de l’avenue « Diagonal » et de la station de métro du même nom que « Hisop » se trouve. Le nom catalan correspondant à une fleur que l’on trouve dans la garrigue. Une petite rue tranquille et une devanture plutôt discrète. Une fois à l’intérieur on découvre une salle en longueur avec un décor plutôt moderne très épuré. Murs blancs ou parois et plafonds boisés comme seuls matériaux. Dans une section de cette salle, quelques tables dans un coin aux murs noirs mais le jeu de lumière adoucit agréablement l’atmosphère. Nous choisirons le menu "Gourmand " à 61 euros. Un menu vraiment exceptionnel ou chaque plat fut un moment souvent magique avec un crescendo. Pour commencer nous sont apportées deux huiles d’olives aux gouts bien distincts. La première plus fruitée, douce et la seconde plus poivrée. Une huile d’olives grecques Koroneiki de Tarragone avec des arômes surtout de pomme verte, kiwi et de banane. Un peu d’amertume et de piquant avec une astringence finale qui n’interfère pas dans son profil. L’autre huile, Pradolivo Suprem Gourmet de la Sierra Magina avec des senteurs d’artichaut, herbes et pomme. Des huiles accompagnées d’un très bon pain aux noix et raisins. La seule assiette qui fut peut-être à mon avis la moins convaincante mais cela fût la seule exception de ce repas sera l’asperge brulée avec du citron vert et thé. Une demi asperge avec une très discrète senteur de grillé mais la sauce qui l’accompagne manque de relief et les saveurs de thé et citron vert indiscernables. L’Omelette d’artichauts au sherry fut une entrée vraiment étonnante car il s’agit d’un sabayon monté au sherry qui a sa saveur si particulière oxydée qui se retrouve finalisé à table au chalumeau afin de transformer la préparation en quelque chose de plus solide sur le dessus. A l’intérieur un subtile mélange d’artichauts et de tomates. Brillante idée que de recréer le concept de l’omelette espagnole mais avec un jeu de textures et des saveurs bien particulières. Le plat suivant fut les Chanterelles au curry thaï et coques. J’étais plutôt assez méfiant de ce type de plat car souvent on balance un peu trop facilement des épices thaïs un peu partout et l’on a l’impression de manger de la cuisine fusion. Eh bien ici ce fut absolument parfait car l’équilibre des saveurs est judicieusement étudiée afin de ne pas sombrer dans justement du fusion. Les associations du goût de la chanterelle, de l’espuma de lait coco avec son très léger curry probablement vert et la touche marine avec les coques est un très grand plat. L’assiette suivante restera ancrée pour un sacré moment dans nos têtes car je ne me rappelle pas avoir mangé des crevettes aussi magnifiques que celles-ci à part Asador Etxebarri. Un met appelé Gambas de Vilanova au chocolat. Cette grosse crevette, devenue emblème de ce port de pêche est précieuse et goûteuse. Elle est sublimement cuite car encore un peu crue, déposée sur une réduction du jus des têtes de crevettes et ensuite recouverte de gruau de chocolat torréfiés. Un magnifique Poisson du marché grillé aux tomates et huitres, qui fût un saint-pierre encore une fois magistralement cuit à l’arrête, déposé à côté d’un gouteux concassé de tomates fraiche sur lequel se trouve à mon plus grand étonnement une glace à l’huitre ! Un plat toujours aussi mémorable et vraiment innovant avec de chaud-froid et surtout cette glace marine. En plat principal, une remarquable Queue de bœuf aux amandes et fenouil. La viande fond dans la bouche, le fond de sauce est d’une grande saveur en bouche mais surtout l’association avec cette crème d’amande est fabuleuse. On a un peu l’impression de se retrouver avec une préparation type houmous ou tahiné mais évidemment réalisé avec des amandes. Cette crème associée à la viande est d’un équilibre parfait. Comme je l’écris souvent, je ne suis que très peu souvent en émerveillement devant les desserts, n’étant pas un bec à miel ou alors les saveurs restent peu équilibrées. Mais ici les desserts furent d’une très grande maitrise et d’un niveau facilement proche d’un deux macarons. Pour démarrer, Litchis, agrumes et herbe. Une association de très grande fraicheur avec deux éléments glacés ; le premier un granité de Cava et le second une glace aux litchis avec en dessous si je me rappelle-bien des mangues bien que l’intitulé soit des agrumes. Comme on nous a suggéré de remplacer les fromages par un autre dessert, nous n’avons pas hésité à prendre un extraordinaire pistache et combava. La glace parfumée avec cette feuille de citronnier est sublime, le petit flan aux pistache d’une très grande gourmandise. Autre dessert appelé Chocolat noir et prunes à l’armagnac. Pas de lassant fondant au chocolat écœurant mais un subtil jeu de textures fortement parfumées à la fève de cacao sur une glace au pruneau très crémeuse. Un dessert absolument parfait appelé Fraises, olives et poivre. Le poivre de Sichuan a été utilisé dans une crème glacée ; la fraise se retrouve tout d’abord sous forme de sorbet sur un cake et sur le dessus des olives noires caramélisées. A côte des fraises en julienne dans un sirop. Un dessert qui à priori semble être classique mais les jeux de saveurs sont bluffantes. Et cela ne s’arrêtera pas la car les mignardises seront-elles aussi impressionnantes. Tout d’abord de fines lamelles de carottes roulées avec une crème de caramel et ensuite deux autres bouchées dont j’aurai malheureusement la peine de me rappeler leur préparation. La première des truffes à base de chocolat et ensuite des roulades à base de pommes. Pour accompagner ce repas, un blanc Pano Senorans Rias Baixas 2013 plutôt minéral de Galice avec des arômes de citron, pamplemousse, pommes et herbes. Et ensuite un magnifique Priorat Cruor de 2010 aux arômes d’épices douces, de chocolat, et des tanins souples. Le service fût exemplaire, aimable et souriant. Voici une des grandes tables de Barcelone qui nous a vraiment impressionnés par autant de justesse dans les cuissons, les associations et surtout les idées qui consistent par exemple à ajouter une touche glacée dans un plat chaud, l’ajout d’un élément doux dans un plat de la mer, l’utilisation d’épices ou de crustacé pour des compositions glacées. Les desserts furent absolument magnifiques, l’endroit vraiment très agréable pour ce fabuleux repas.
0 Kommentare   0 Votes   En savoir plus
Mitja Vida
Mitja Vida
26.06.2015, 17:47
http://hedofoodia.blogspot.com.es/2015/06/mitja-vida-barcelone.html « Mitja Vida » qui si je comprends bien signifie « demi-vie » est l’endroit idéal pour démarrer une soirée à Barcelone pour aller prendre un vermouth ou autre boisson. Probablement que le vermouth sera l’objectif premier car cet établissement est le « grand frère » de « Morro Fi ». Je ne reviendrai pas sur l’histoire de cet apéritif très à la mode que vous trouverez en Catalogne et plus particulièrement à Barcelone que vous trouverez ici. http://hedofoodia.blogspot.com.es/2015/01/morro-fi-barcelone.html « Mitja Vida » est un peu plus grand que « Morro Fi » et est situé dans une rue perpendiculaire à la via Augusta dans le quartier de « Sant Gervasi – Gavany ». Dans un coin d’un bâtiment, une salle en longueur avec de grandes fenêtres par laquelle l’on accède par une porte métallique. Un vaste comptoir face aux bouteilles de vermouth qui se décline en trois versions ; le blanc, le traditionnel et la cuvée que je qualifierais de « spéciale ». Devant vous une série de petits tapas que l’on peut d’ailleurs également acheter en boites. Ce vermouth servi avec glaçons et une tranche d’orange est une vraie merveille pour les amateurs du genre. Cette fois-ci nous avons gouté ces petites brochettes sur lesquelles l’on trouve de fabuleuses olives entre lesquelles se trouve un anchois type « bocarones » avec versé dessus une petite sauce pimentée. Autre tapas, une sardine fraiche et marinée déposées sur une tranche de pain avec deux olives farcies aux anchois et sur lequel on a versé un peu d’huile d’olive. A nouveau une excellente bouchée. Et l’autre spécialité de la maison, des moules mélangés toujours avec ces fabuleuses olives, des petits piments vinaigrés que l’on peut acheter en bocal et un peu de cette préparation d’huile pimentée légèrement fumée. Tout est simple mais réalisés avec des ingrédients de choix. Comme j’avais l’envie de prendre quelques chose de rafraichissant, je me suis laisser tenter par une bière artisanale « Gamberra ». Une production locale style « American Pale Ale » brassée par la microbrasserie « Cerveses Ausesken » https://www.facebook.com/cerveses.ausesken Encore un endroit très agréable pour démarrer une soirée avec d’excellents produits locaux.
0 Kommentare   1 Votes   En savoir plus
Quaranta Uno
Quaranta Uno
26.06.2015, 17:10
Ce restaurant est dans le splendide hotel Victora Jungfrau, et il en plus l'avantage d'être ouvert le dimanche soir. Nous avons commencé par deux aperol spritz, une soupe de poisson et une mozzarella en carrosse. En plat principal le risotto noir et du foie de veau à la vénitienne accompagné de polenta et en dessert un tiramisu. Nous avons bu la suggestion en vin rouge à savoir un délicieux Galatrona Petrole 2012, mais à quand même chf 27 le dl, là je dois avouer que c'est un peu poussé. Le service est un peu brusque et le serveur un peu "stressé" alors qu'il n'y avait pas forcément grand monde.
0 Kommentare   1 Votes   En savoir plus
panorama
panorama
26.06.2015, 17:02
Le restaurant se trouve au sommet de l'hotel le Maritim à Ulm. La vue est splendide, presque du 360 degrés avec une superbe vue sur le Danube. la décoration des lieux est toutefois un peu vieillotte dommage. Nous avons pris 2dl de vin blanc pour commencer avec les entrées, à savoir une soupe aux chanterelles et des tranches de jarret de veau. la soupe était gouteuse en revanche le veau n'apporte aucun commentaire particulier, bof. en plat principal un filet de thon sauce paprika, la cuisson du thon était respectée, pour le 2ème plat de la lotte avec une sauce à la menthe et une purée d'aubergines, c'était bon. Le seul reproche que je peux faire c'est la décoration, l'endroit pourrait être magnifique. dommage.
0 Kommentare   1 Votes   En savoir plus
die wurstküche
die wurstküche
26.06.2015, 16:51
Comme mentionné sur leur site internet, de nombreux propriétaires, de nombreux locataires, mais une cuisine servie depuis plus de 200 ans. On sent une âme dans ce restaurant, on s'y sent bien et on trouve beaucoup de locaux, c'est toujours bon signe. J'ai pris en entrée des maultaschen 3 pièces servi avec une salade de pommes de tere à eur 13.90 et pour mon ami des lentilles avec des patzlis, autant dire tout de suite que les portions sont très généreuses, il serait impossible de prendre une entrée avec les plats principaux. la serveuse nous a expliqué les différentes spécialités, il y en a beaucoup et en plus la carte n'est pas très facile à lire. Nous avons bu un verre de vin blanc pour accompagné le repas.
0 Kommentare   1 Votes   En savoir plus

Mein Profil

Michel LUISIER
 Mitglied
Stadt des Restaurants: Genf

Gefällt mir: La qualité des mets servis, le service et, bien entendu un cadre agréable.

Ich mag nicht: Un service impersonnel voire hautain ou prétentieux. Une multitude de plats proposés, gage de non qualité.

77
Freunde
5281
Rating-Punkte

Freunde

Bénédicte Dupré
 Mitglied
100 Freunde
7376 Rating-Punkte
Charlotte Pichon
 Mitglied
3810 Freunde
24132 Rating-Punkte
Ariane Moret
 Mitglied
50 Freunde
1830 Rating-Punkte
© 2008 - 2015 iTaste SA