Passwort vergessen? Einfache Anmeldung

Nahrungsmittelführer von Conus Denis

Last restaurant viewed

Le Mont-Salève
Le Mont-Salève
Bamboo Cuisine
Bamboo Cuisine
Les Boucaniers
Les Boucaniers
Alimentation La Gardienne
Alimentation La Gardienne
Ndara Coffee Shop
Ndara Coffee Shop

Wants

Inamo
Inamo
Le Du
Le Du
Poppies Fish & Chips
Poppies Fish & Chips
Hôtel-Restaurant Chez Mantisi
Hôtel-Restaurant Chez Mantisi
L'ajOupa
L'ajOupa

iTaste News

Ossek Garden
Ossek Garden
10.01.2015, 11:12
Restaurant coréen situé à deux pas de la place de la République. Personnellement je ne connaissais pas le barbecue coréen et c'est une bonne découverte. Des tables équipées d'un four cylindrique à gaz en son centre. Une plaque en inox avec des aération afin de mieux laisser passer la chaleur et le tour est joué. Vous grillez votre propre viande ou autres... Nous avons choisi la formule à 16.90 avec deux entrées, soupe miso, ensuite une fois les raviolis et leurs crêpes coréennes farcies au fruits de mer. Pour le principal nous avons choisi le poulet épicé "moyen".
0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Brasserie de Montbenon
Brasserie de Montbenon
16.12.2014, 23:03
Première visite à la Brasserie de Montbenon. Magnifique cadre, très bien restauré, le restaurant était complet, on a été installé sur les tables face au bar. Du coup, prévoyez de réserver car ces dernières son à partager, donc si vous avez des choses plus discrètes à raconter ce n'est pas l'idéal. De bonnes préparations, des plats maisons, des mets de brasserie qu'on s'attend de trouver dans dans un lieu tel que celui-ci. L'équipe du Café de Grancy est à fond avec son chef François Grognuz et Bruno Kaufmann que je connais depuis son passage au Central du Mont-sur-Lausanne. Pour ma part j'ai choisi les rognons de veau à la moutarde ancienne,servi avec des tagliatelles et une jolie jardinière de légumes frais. Finalement ce sont les légumes que j'ai le mieux apprécié, les rognons étaient très bons, avec une bonne sauce à la moutarde crémeuse. Relativement classique, il manquait un peu d'originalité dans l'interprétation de ce classique et la quantité était assez petite à mon goût. Revenons aux légumes, j'ai apprécié le choix de ceux-ci, il y avait un beau choix, avec notamment des carottes violettes, du panais et d'autres légumes moins conventionnels ce qui est tout à fait louable et qui change par rapport à la plupart des restaurants de Lausanne. Par contre j'ai remarqué le cordon-bleu maison au poulet fermier qui a juste l'air d'une parfaite tuerie... De grands encouragements à toute cette nouvelle équipe et au plaisir de lire pleins d'autres commentaires sur ce site...
0 Kommentare   10 Votes   En savoir plus
Le Mont-Salève
Le Mont-Salève
18.05.2014, 17:33
J'y suis allé en lisant l'évaluation d'Olivier. Tout y était excellent, l'Entrecôte comme le plat végétarien. La carte des vins est très intéressante, le personnel est très gentil et attentionné. Le cadre est également charmant et à deux pas du départ du téléphérique et du terminus du bus pour le centre ville.
0 Kommentare   8 Votes   En savoir plus
Luxury Hotel Rwanda
Luxury Hotel Rwanda
09.05.2014, 10:33
Dimanche soir, 4 mai 2014, nous décidons de goûter à la cuisine de notre hôtel. En plus c'est plutôt agréable, car tout les soirs il y a un orchestre qui joue des standards européens ou américains et de la musique africaine, tout ça au bord de la piscine. La carte est plutôt étoffée et il y en a pour tous les goûts. Nous avons choisi le poisson. Je ne me rappelle plus avec quel sauce il nous a été servi, mais les goûts étaient plutôt bons, accompagné de riz et de légumes, l'ensemble était assez réussi et copieux. A nouveau le résultat est plutôt agréable, mais cela manque beaucoup d'originalité et de créativité. Je penses que le Rwanda possède un fort potentiel, surtout parce que ses habitants sont gentils, calmes, propres et respectueux. Il n'y a pas d'agressivité, très souvent ils parlent sans aucune difficulté le rwandais, anglais et français, bien que cette dernière ce perd du fait qu'après le génocide, le gouvernement à préféré l'anglais comme langue administrative, beaucoup comprend et pourront vous répondre quelques mots.
0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Ndara Coffee Shop
Ndara Coffee Shop
09.05.2014, 10:29
Compte rendu du dimanche 4 mai à midi, nous avons mangé leur business lunch, j'ai choisi le poisson, un filet de tilapia meunière avec du riz et des pommes nature. Du coup vous comprendrez que c'est assez copieux et pas forcément très équilibré. Au Rwanda et en Afrique en général, il n'est pas rare que l'on vous sert deux féculents ensemble ou lorsqu'il s'agit de buffet, vous verrez qu'ils choisissent facilement même 3 féculents. De nouveau les goûts sont bons et vous serez bien rassasié une fois que vous aurez mangé tout ça.
0 Kommentare   2 Votes   En savoir plus

Last comments

Restaurant coréen situé à deux pas de la place de la République. Personnellement je ne connaissais pas le barbecue coréen et c'est une bonne découverte. Des tables équipées d'un four cylindrique à gaz en son centre. Une plaque en inox avec des aération afin de mieux laisser passer la chaleur et le tour est joué. Vous grillez votre propre viande ou autres... Nous avons choisi la formule à 16.90 avec deux entrées, soupe miso, ensuite une fois les raviolis et leurs crêpes coréennes farcies au fruits de mer. Pour le principal nous avons choisi le poulet épicé "moyen".
Rien, le service un peu long.
0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Première visite à la Brasserie de Montbenon. Magnifique cadre, très bien restauré, le restaurant était complet, on a été installé sur les tables face au bar. Du coup, prévoyez de réserver car ces dernières son à partager, donc si vous avez des choses plus discrètes à raconter ce n'est pas l'idéal. De bonnes préparations, des plats maisons, des mets de brasserie qu'on s'attend de trouver dans dans un lieu tel que celui-ci. L'équipe du Café de Grancy est à fond avec son chef François Grognuz et Bruno Kaufmann que je connais depuis son passage au Central du Mont-sur-Lausanne. Pour ma part j'ai choisi les rognons de veau à la moutarde ancienne,servi avec des tagliatelles et une jolie jardinière de légumes frais. Finalement ce sont les légumes que j'ai le mieux apprécié, les rognons étaient très bons, avec une bonne sauce à la moutarde crémeuse. Relativement classique, il manquait un peu d'originalité dans l'interprétation de ce classique et la quantité était assez petite à mon goût. Revenons aux légumes, j'ai apprécié le choix de ceux-ci, il y avait un beau choix, avec notamment des carottes violettes, du panais et d'autres légumes moins conventionnels ce qui est tout à fait louable et qui change par rapport à la plupart des restaurants de Lausanne. Par contre j'ai remarqué le cordon-bleu maison au poulet fermier qui a juste l'air d'une parfaite tuerie... De grands encouragements à toute cette nouvelle équipe et au plaisir de lire pleins d'autres commentaires sur ce site...
Le service est jeune, sympathique et charmant, cependant je reste un peu dubitatif si la formule est bonne pour une brasserie de ce style. A mon avis le style sans style peut passer au Café de Grancy ou au Saint-Pierre, le look trendy, barbu, tatoo, percing pourquoi pas, mais j'espérais un service tel que dans une brasserie à la lyonnaise ou à la parisienne comme chez Lipp ou dans un bouchon. Dommage, décidément un tel lieu n'existera peut-être jamais à Lausanne dans un volume tel que celui-ci... Sniff
0 Kommentare   10 Votes   En savoir plus
J'y suis allé en lisant l'évaluation d'Olivier. Tout y était excellent, l'Entrecôte comme le plat végétarien. La carte des vins est très intéressante, le personnel est très gentil et attentionné. Le cadre est également charmant et à deux pas du départ du téléphérique et du terminus du bus pour le centre ville.
La carte est très réduite. Cependant tous les produits sont ultra frais et locaux. Dommage qu'il ne soit pas proposé un poisson.
0 Kommentare   8 Votes   En savoir plus
Dimanche soir, 4 mai 2014, nous décidons de goûter à la cuisine de notre hôtel. En plus c'est plutôt agréable, car tout les soirs il y a un orchestre qui joue des standards européens ou américains et de la musique africaine, tout ça au bord de la piscine. La carte est plutôt étoffée et il y en a pour tous les goûts. Nous avons choisi le poisson. Je ne me rappelle plus avec quel sauce il nous a été servi, mais les goûts étaient plutôt bons, accompagné de riz et de légumes, l'ensemble était assez réussi et copieux. A nouveau le résultat est plutôt agréable, mais cela manque beaucoup d'originalité et de créativité. Je penses que le Rwanda possède un fort potentiel, surtout parce que ses habitants sont gentils, calmes, propres et respectueux. Il n'y a pas d'agressivité, très souvent ils parlent sans aucune difficulté le rwandais, anglais et français, bien que cette dernière ce perd du fait qu'après le génocide, le gouvernement à préféré l'anglais comme langue administrative, beaucoup comprend et pourront vous répondre quelques mots.
La rapidité, mais cela est assez général en Afrique.
0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Compte rendu du dimanche 4 mai à midi, nous avons mangé leur business lunch, j'ai choisi le poisson, un filet de tilapia meunière avec du riz et des pommes nature. Du coup vous comprendrez que c'est assez copieux et pas forcément très équilibré. Au Rwanda et en Afrique en général, il n'est pas rare que l'on vous sert deux féculents ensemble ou lorsqu'il s'agit de buffet, vous verrez qu'ils choisissent facilement même 3 féculents. De nouveau les goûts sont bons et vous serez bien rassasié une fois que vous aurez mangé tout ça.
L'accès n'est pas très facile si vous allez sur la terrasse qui domine le restaurant (escalier étroit et assez raide) surtout pour remonter. Les alentours ne sont pas très beaux. Le buffet est disponible du lundi au vendredi. La direction possède également le Kamelia, situé le long du boulevard de la République et qui est plus accueillant.
0 Kommentare   2 Votes   En savoir plus
Si il y a un seul endroit que vous ne devez rater sous aucun prétexte, c'est bien celui-ci! Pour ceux qui connaissent, c'est comme si vous vous retrouvez dans le film "Out of Africa" vous êtes au cœur de l'Afrique, en face de vous, vous contemplez le lac Kivu et vous voyez la république démocratique du Congo. Ce Lodge avec ces maisons individuelles en bois construites à flanc des collines vous procurent l'impression d'être en harmonie avec la nature. Parlons en de cette nature, des oiseaux multicolores chanterons le matin à vos fenêtres, vous apercevrez le matin les pêcheurs en pirogue, poser leurs filets. Les cormorans ne seront pas bien loin, si vous ne les voyez pas leur cri assez reconnaissable et bruyant vous indiquera où regarder. Question nourriture, nous avons pu goûter leur cuisine en soirée et le petit-déjeuner. J'ai pris un filet de capitaine en méli-mélo et mon ami le tilapia du lac Kivu braisé entier. Le goût était excellent, les accompagnement également. J'ai demandé des pommes croquettes et pour mon invité des pommes frites. Le défaut en Afrique c'est un peu les détails, les poissons, viandes, omelettes sont toujours trop cuit, si on se réfère à nos habitudes européennes, mais chez eux c'est leur standard et je penses que malgré tout si l'on veut éviter les soucis inutiles, il vaut mieux manger ainsi pour tuer les éventuelles bactéries que pourrait contenir les aliments. Dans toutes les évaluation que j'ai fait depuis le début de mon séjour au Rwanda, je n'ai pas déduit de notes au sujet des cuissons, ni de certains détails, comme les commodités qui sont souvent très sommaires, si on se réfère à nos critères. Dans le cas du Cormoran Lodge, les toilettes sont plutôt accueillantes et il y a même des serviettes en tissu pour s'essuyer les mains. Leur carte est plutôt étoffée et il y en a pour tous les goûts. Le petit déjeuner était également bon. L'assiette de fruits exotiques était très bien présentée et le choix assez copieux. L'omelette est en supplément (2'200 RWF) soit environ 3 CHF. Par contre elle était plutôt cuite à l'européenne, car elle avait le cœur légèrement baveux. Donc un conseil, si vous voyagez au Rwanda, il faut absolument venir ici si vous projetez de découvrir le lac Kivu. Les agences vous conseillerons de séjourner à Gisenyi, mais Kibuye c'est plus sauvage et le littoral est encore très préservé par les habitations. Depuis Kigali, compter trois bonnes heures pour venir ici, vous pouvez venir en voiture ou en bus (Impala Tour, direction Kirambo) et après vous devez prendre un taxi moto ou avoir un 4x4 pour arriver jusqu'à l'hôtel (la route est très accidentée).

0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Voici à nouveau un restaurant dans le quartier cossu de Kiyovu proposant un buffet africain à discrétion. Les plats sont bons, la quantité et le choix proposé également. Le prix est très correct en vue de l'emplacement du lieu.
La salle est assez sombre, les nappes sur les tables sont un peu défraichit. Cependant si vous avez la chance de trouver une place sur la terrasse à l'entrée ou celle de l'arrière salle, c'est beaucoup plus joli et lumineux. Les sanitaires sont toujours aussi vétustes.
0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Ce petit magasin d'alimentation situé dans le quartier de Kiyovu est spécialisé dans la préparation de sambusa. Qu'ils soient à la viande ou végétarien, ces petits triangles de pâte farcis sont délicieux. Appelé également : Samosas, samoussa, samossa avec deux s, toutes ses spécialités restent identiques, c'est leur farce qui fait leur différence. Celle-ci est particulièrement goûteuse, très bien épicée, un fumet qui donne envie de croquer dedans. La pâte est très croustillante sans être grasse. Lorsque arrive la pause de midi ou la fin du travail, de longues files de voitures sont garées le long de la route pour aller en acheter avant de rentrer à la maison.

0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Situé dans le quartier résidentiel de Kigali, à deux pas du Palais présidentiel et de la banque nationale du Rwanda, vous découvrirez ce restaurant plutôt fréquenté par la bonne société du pays. Une très belle vue sur la capitale, surtout en soirée et une terrasse agréable et spacieuse. Le service est plutôt attentionné et efficace, tout d'abord on vous accueillera en vous remettant une serviette chaude et humide. Nous y avons goûté le poulet braisé et un cordon-bleu de veau, sauce dugléré le tout servi avec des frites maison. Les portions sont plutôt bien servies et les goûts sont bons avec un assaisonnement assez équilibré.
Comme dans toutes mes évaluations précédentes, les toilettes sont un peu obsolètes mais relativement propres. La cuisine manque un peu de finesse, mais on peut remarquer tout de même un petit effort du chef de montrer une touche d'originalité et d'essayer de se rapprocher un peu des standards européens dans le dressage des assiettes.
0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Situé au dernier étage de l'immeuble T2000 (5ème étage), vous y découvrirez un très grand restaurant chinois sous les toits. Le soir c'est plus impressionnant car des petites lumières rouges et scintillantes donne un air de Chinatown au cœur de l'Afrique. La vue sur Kigali et son cœur commercial est également l'atout majeur de ce restaurant. Nous avons commandé des nouilles sautées aux légumes, car nous n'avions pas très faim. Elles étaient très bien servies et un très bon goût. La boisson, une bière rwandaise, Mutzig si je me souviens. Il y a de nombreuses brasserie dans le pays, c'est celle-ci est Primus les plus connues mais il y en a de nombreuses autres. Nous allons y revenir pour faire un repas plus copieux.

0 Kommentare   7 Votes   En savoir plus

Unter Freunden

Le Bistrot Laz'Nillo
Le Bistrot Laz'Nillo
30.04.2015, 15:46
http://hedofoodia.blogspot.fr/2015/04/le-bistrot-laz-nillo-geneve.html J’avais noté dans un coin que ma prochaine escapade gourmande serait dans le quartier des Acacias. Certes pas le coin de Genève le plus excitant et animé car c’est plutôt une partie de la ville où se trouvent un certain nombre de bureaux administratifs et les établissements sont souvent fermés le soir. Le « Laz Nillo » existait déjà à une époque mais a été récemment repris sous gestion par une autre personne qui n’a que rebaptisé l’endroit en « Le Bistrot Laz Nillo ». Ne me demandez-pas ce que signifie le nom…je n’en sais rien. Ce qui m’a fait « sauter » de bonheur c’est qu’en parcourant le site internet plutôt bien fait, j’ai tout de suite remarqué la mise en avant d’un produit absolument fantastique…les asperges ! Oui mais pas n’importe lesquelles… Celles du Domaine de Roques Hautes de Sylvain Erhardt. C’est vite vu…selon moi probablement les meilleurs asperges qui existent et je pèse mes mots… Elles se vendent à un unique endroit à Genève…et pour vous donner une idée...des 22 mm, les « type bistrot » (il y a aussi des séries « Gastronomiques ») sont à 28 CHF le kg, selon le prix que j’ai obtenu (caisse de 5 kg). Bref une table qui propose un tel produit (évidement tous les 3* se les procurent…comme d’ailleurs Crissier en Suisse), ne peut qu’éveiller fortement mon intérêt. C’est donc dans la rue des Acacias que cet établissement qui se qualifie de « bistronomique » se trouve. Et vous serez plutôt surpris de découvrir coincé entre fast-food et autres commerces de restauration rapide un très joli endroit. On entre dans une première salle joliment décorée dans des tons choisis allant du gris-taupe, rouge, blanc et noir. Sur les murs des photos noir et blanc au concept plutôt intéressant et innovant ! Il s’agit des producteurs locaux ; boucher, vigneron, agriculteurs. Les tables sont dressées comme dans …un bistrot… Sur le comptoir quelques objets choisis comme des balances de commerce et sur l’une des parois, les plats du jour inscrits sur un grand miroir. Puis une deux salles plus en longueur séparées par une alcôve qui nous permettra de rejoindre la terrasse. La décoration est en totale harmonie avec la première section de l’établissement. La carte est vraiment très bien construite et les plats font preuve d’originalité déjà dans le choix des ingrédients. Je me répète probablement mais pas tout le monde ne propose des produits choisis comme ces asperges ou des légumes frais de saison comme des artichauts poivrade, des salades à l’huile de pistache, du maquereau frais comme exemples. Le gérant nous accueille sympathiquement et comme l’un d’entre nous est déjà récemment venu, nous voici offert en dégustation un excellent Carpaccio de tête de veau avec condiments et sucrine. Un plat traditionnel qui est une préparation particulière de la tête souvent servie avec une sauce gribiche. Ici en fines lamelles et servie avec cette sauce si je ne me trompe pas... et la salade croquante. Une belle entrée si on le souhaite. Nous prendrons évidemment les asperges vertes du Domaines de Roques-Haute, lamelle de Colonnata. Probablement l’une des plus belles associations qui existe. Les asperges sont parfaitement cuites, aucune amertume et aucunement filandreuses. Et ici encore on félicitera le chef sur le choix du lard qui n’a pas d’égal. En met principal il y aura un risotto Carnaroli et calamars sautés « minute » au piment doux. Indéniablement la meilleure qualité de riz pour un risotto ici avec les fruits de mer justes sautés, quelques herbes. Une très belle assiette selon le convive. J’ai choisi le ris de veau poêlé glacé au jus, pommes pompadour au foin. Une assiette très bien garnie ce qui n’est pas toujours le cas avec le ris, mais s’il y a une critique à faire, c’est qu’il n’a pas été suffisamment bien été nettoyé ; il y a encore trop de membrane. La Pompadour est une variété plutôt fondante qui selon l’énoncé semble avoir été cuites dans du foin. Sur le dessus du ris poêlé au beurre, quelques jeunes fanes d’oignons pour la touche végétale. Troisième assiette plus classique et dans la vague fusion asiatique, une cocotte de légumes printaniers, nouille soba, bouillon à la coriandre. Ce sont des pâtes japonaises faites à base de farine de sarrasin qui se retrouvent mélangées avec divers légumes frais sautés comme artichaut, tomates, radis, pois mangetout, un peu de menthe et le bouillon qui aurait pu être un peu plus épicé. Une carte du « Passeur de Vin » avec des vins choisis, et sur la recommandation un rouge avec une étiquette plutôt particulière, la Syrah de Carmen et Manolo 2013 de la Maison du Moulin près de Morges. Surement un excellent vin mais pas tout à fait « mon style »… Eh bien voici un établissement qui se donne vraiment la peine d’offrir autre chose à sa clientèle. Des produits de qualité, des assiettes parfois roboratives mais aussi allégées selon ses envies, une ambiance décontractée et tout ceci dans un joli décor. Bonne nouvelle, l’établissement qui n’ouvrait jusqu’à présent qu’à midi est aussi ouvert le jeudi et vendredi soir ! Espérons que la clientèle se déplacera le soir aux Acacias car il n’y a aucune raison de bouder ce quartier lorsque l’on propose une si jolie carte à Genève!
0 Kommentare   7 Votes   En savoir plus
Le bistrot Laz Nillo
Le bistrot Laz Nillo
01.05.2015, 09:57
http://hedofoodia.blogspot.fr/2015/04/le-bistrot-laz-nillo-geneve.html J’avais noté dans un coin que ma prochaine escapade gourmande serait dans le quartier des Acacias. Certes pas le coin de Genève le plus excitant et animé car c’est plutôt une partie de la ville où se trouvent un certain nombre de bureaux administratifs et les établissements sont souvent fermés le soir. Le « Laz Nillo » existait déjà à une époque mais a été récemment repris sous gestion par une autre personne qui n’a que rebaptisé l’endroit en « Le Bistrot Laz Nillo ». Ne me demandez-pas ce que signifie le nom…je n’en sais rien. Ce qui m’a fait « sauter » de bonheur c’est qu’en parcourant le site internet plutôt bien fait, j’ai tout de suite remarqué la mise en avant d’un produit absolument fantastique…les asperges ! Oui mais pas n’importe lesquelles… Celles du Domaine de Roques Hautes de Sylvain Erhardt. C’est vite vu…selon moi probablement les meilleurs asperges qui existent et je pèse mes mots… Elles se vendent à un unique endroit à Genève…et pour vous donner une idée...des 22 mm, les « type bistrot » (il y a aussi des séries « Gastronomiques ») sont à 28 CHF le kg, selon le prix que j’ai obtenu (caisse de 5 kg). Bref une table qui propose un tel produit (évidement tous les 3* se les procurent…comme d’ailleurs Crissier en Suisse), ne peut qu’éveiller fortement mon intérêt. C’est donc dans la rue des Acacias que cet établissement qui se qualifie de « bistronomique » se trouve. Et vous serez plutôt surpris de découvrir coincé entre fast-food et autres commerces de restauration rapide un très joli endroit. On entre dans une première salle joliment décorée dans des tons choisis allant du gris-taupe, rouge, blanc et noir. Sur les murs des photos noir et blanc au concept plutôt intéressant et innovant ! Il s’agit des producteurs locaux ; boucher, vigneron, agriculteurs. Les tables sont dressées comme dans …un bistrot… Sur le comptoir quelques objets choisis comme des balances de commerce et sur l’une des parois, les plats du jour inscrits sur un grand miroir. Puis une deux salles plus en longueur séparées par une alcôve qui nous permettra de rejoindre la terrasse. La décoration est en totale harmonie avec la première section de l’établissement. La carte est vraiment très bien construite et les plats font preuve d’originalité déjà dans le choix des ingrédients. Je me répète probablement mais pas tout le monde ne propose des produits choisis comme ces asperges ou des légumes frais de saison comme des artichauts poivrade, des salades à l’huile de pistache, du maquereau frais comme exemples. Le gérant nous accueille sympathiquement et comme l’un d’entre nous est déjà récemment venu, nous voici offert en dégustation un excellent Carpaccio de tête de veau avec condiments et sucrine. Un plat traditionnel qui est une préparation particulière de la tête souvent servie avec une sauce gribiche. Ici en fines lamelles et servie avec cette sauce si je ne me trompe pas... et la salade croquante. Une belle entrée si on le souhaite. Nous prendrons évidemment les asperges vertes du Domaines de Roques-Haute, lamelle de Colonnata. Probablement l’une des plus belles associations qui existe. Les asperges sont parfaitement cuites, aucune amertume et aucunement filandreuses. Et ici encore on félicitera le chef sur le choix du lard qui n’a pas d’égal. En met principal il y aura un risotto Carnaroli et calamars sautés « minute » au piment doux. Indéniablement la meilleure qualité de riz pour un risotto ici avec les fruits de mer justes sautés, quelques herbes. Une très belle assiette selon le convive. J’ai choisi le ris de veau poêlé glacé au jus, pommes pompadour au foin. Une assiette très bien garnie ce qui n’est pas toujours le cas avec le ris, mais s’il y a une critique à faire, c’est qu’il n’a pas été suffisamment bien été nettoyé ; il y a encore trop de membrane. La Pompadour est une variété plutôt fondante qui selon l’énoncé semble avoir été cuites dans du foin. Sur le dessus du ris poêlé au beurre, quelques jeunes fanes d’oignons pour la touche végétale. Troisième assiette plus classique et dans la vague fusion asiatique, une cocotte de légumes printaniers, nouille soba, bouillon à la coriandre. Ce sont des pâtes japonaises faites à base de farine de sarrasin qui se retrouvent mélangées avec divers légumes frais sautés comme artichaut, tomates, radis, pois mangetout, un peu de menthe et le bouillon qui aurait pu être un peu plus épicé. Une carte du « Passeur de Vin » avec des vins choisis, et sur la recommandation un rouge avec une étiquette plutôt particulière, la Syrah de Carmen et Manolo 2013 de la Maison du Moulin près de Morges. Surement un excellent vin mais pas tout à fait « mon style »… Eh bien voici un établissement qui se donne vraiment la peine d’offrir autre chose à sa clientèle. Des produits de qualité, des assiettes parfois roboratives mais aussi allégées selon ses envies, une ambiance décontractée et tout ceci dans un joli décor. Bonne nouvelle, l’établissement qui n’ouvrait jusqu’à présent qu’à midi est aussi ouvert le jeudi et vendredi soir ! Espérons que la clientèle se déplacera le soir aux Acacias car il n’y a aucune raison de bouder ce quartier lorsque l’on propose une si jolie carte à Genève!
0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Auberge Communale de Carouge
Auberge Communale de Carouge
30.04.2015, 10:25
J'avais été très déçu il y a 2-3 ans. Il y a eu depuis un changement de gérant et cela fait du bien d'y retourner pour découvrir de nouvelles et belles propositions. Nous étions 3 personnes ce soir-là. la salle est quasiment pleine. le service est correct. nous avons pris en entrée le saumon mariné (belle portion), aubergines au fromage, les croquettes d'agneau et abricots, le poulpe grillé ainsi que les ribs de porc genevoise. Tous les plats étaient très bons, et les portions généreuses, nous avons bu une bouteille de Parusso Dolcetto d'alba à chf 47 (bon rapport qualité prix)
0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Mère Gaud
Mère Gaud
30.04.2015, 10:20
On passe toujours un moment très agréable chez la Mère Gaud qui fête cette année ces 101 ans. Toujours en pleine forme, elle vient au dessert faire la tournée des tables pour discuter, raconter quelques anecdotes et voir que tout c'est bien déroulé. Le prix du menu est passé à euro 56, mais le rapport qualité prix est correct, d'autant plus qu'il y a un verre lors de chaque plat. Il faut absolument réserver des semaines à l'avance si vous souhaitez avoir de la place. A découvrir et surtout y revenir.
0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Côteaux & Fourchettes
Côteaux & Fourchettes
28.04.2015, 15:37
http://hedofoodia.blogspot.fr/2015/04/coteaux-et-fourchettes-cairanne.html J’avais repéré il y a quelque temps une table probablement intéressante qui avait été promue récemment par le guide Gault-Millau dans la région viticole de Cairanne. « Côteaux et Fourchettes » avec son chef Cyril Glémot "jeune chef de talent 2015" de la région PACA, se trouve en plein milieux du vignoble au carrefour de deux routes. Difficile de rater le panneau qui indique clairement le lieu qui se partage entre un caveau et un restaurant. Une bâtisse actuelle qui ressemble plus à un entrepôt qu’un restaurant, avec un grand parking sur le devant et qui ne laisse pas vraiment présager ce que l’on y trouvera à l’intérieur. En fait, une partie de ce bâtiment est un caveau et sur un autre côté la table. L’intérieur est plutôt agréable, moderne, débute avec un petit hall qui donne l’accès sur une assez grande salle à manger. Mais le plus agréable sera sans aucun doute la très jolie terrasse presqu’aménagée comme un jardin japonais avec ses « decks » entre lesquels se trouvent des allées de petits cailloux, ses petites kiosques en bois, petits oliviers et des massifs de buis ci et là. Endroit assurément parfais pour de belles journées bien chaudes et si possible sans vent, ce qui n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui. C’est donc dans la salle intérieure que nous dînerons, salle assez agréable avec comme couleurs thématiques peu courantes, le violet-mauve et le vert pomme. Les tables sont bien espacées, la vue sur la terrasse est plaisante. Ce qui surprend également, c’est le nombre de couverts car l’on doit bien atteindre 80 si complet ; ce dimanche on estimera que l’établissement n’est pas complet mais au deux tiers. Observation intéressante que je développerai plus loin. Première observation, les menus sont plutôt sagement tarifés ; le « Coteaux » à 39 Euros ou 32 sans le fromage, et le « Fourchettes » à 51 Euros ou 44 sans le fromage. Il existe également un menu « Découverte » concocté par le chef suivant le marché et son inspiration. Quelques grignotages pour commencer avec des olives noires, des feuilletés salés et des petits blinis avec une préparation à base de saumon. Puis un amuse-gueule, une agréable espuma de pommes de terre vitelottes légèrement violacé et chips au parmesan. Quelques jolis petits pains nous serons apportés dont un à l’abricot sec. Nous choisirons deux entrées différentes avec tour d’abord, le Duo de Foie gras de canard cuit au sel, chutney d’ananas au gingembre confit façon croque-monsieur, réduction de vin doux naturel Rasteau. Entre deux tranches de pain grillé, la version poêlée et sur le dessus celui en terrine. Le chutney se trouve entre les tranches et la réduction est plus un essai artistique visuel qu’autre chose. Une branche de cerfeuil, une tige de ciboulette. La qualité des foies est bonne mais cela reste très classique dans le genre. J’ai choisi le Feuilleté aux premières asperges vertes du pays et aux dernières truffes Mélanosporum, œuf poché sur une duxelle de champignons. Quelques asperges vertes en éventail de qualité standard, un feuilleté très léger et la duxelle qui est goûteuse. L’œuf est posé avec sa forme circulaire parfaite sur les asperges accompagnées d’une sauce crémeuse. Je n’ai par contre pas trop senti le goût des copeaux de la truffe. Une entrée tout aussi classique que l’autre, presqu’un peu scolaire selon moi. En plat principal nous prendrons le Parmentier d’agneau aux panais, carré d’agneau fumé au thym, carottes fanes glacées, jus réduit à la tapenade. L’agneau est présenté comme un petit gâteau surmonté de la purée de panais ; le fond de sauce est bien parfumé, les légumes légèrement surcuits. En accompagnement une délicieuse côtelette simplement rôtie. Un plat parfaitement réalisé et sans surprise. Un seul assortiment de fromages affinés par Josiane Déal (M.O.F.) http://www.loucanesteou.fr/loucanesteou.htm présenté sur une assiette longue. En dessert, probablement le met le plus créatif, appelé Sur l’idée d’un fraisier avec un riz au lait aux olives noires confites. Le riz est entouré de tranchettes de fraises, à l’intérieur des olives noires sucrées amenant une saveur intéressante en bouche et une tuile caramélisée sur le dessus avec une glace à la fraise. Comme nous sommes également dans un caveau avec un choix magnifiques de vins locaux, nous avons évidemment sélectionné des vins de Cairanne. Il faut savoir que vous pourrez demander à ne pas finir vos flacons et vous pourrez évidement repartir avec vos bouteilles entamées. Pratique que l’on devrait plus souvent proposer à la clientèle dans les établissements. Magnifique Cairanne Oratoire St Martin Haut-Coustias de chez Fréderic et François Alary qui est l'une des plus belles de l'appellation en blanc. Un vin fin et élégant avec une belle persistance. Et ensuite en rouge, un très beau Cairanne 2012 l’Exigence du Domaine Boisson, avec une bouche puissante et une belle vivacité. Des arômes d’épices, de cacao et fruits confits. Pour le nombre de couverts, il nous a semblé que le service était en sous-effectif, courait un peu dans tous les sens mais il faut noter que nous n’avons jamais attendu ni eu de problème dans la température des assiettes. Simplement ce fut un peu assuré sans émotion et sans vraiment se préoccuper des clients qui devaient se resservir de vin en permanence. Alors que dire… Tout dépend de ce que l’on apprécie… C’est une cuisine plutôt convenue, sans surprise mais parfaitement réalisée et qui risque de plaire à la majorité de la clientèle. Si l’on recherche des assiettes plus actuelles ou surprenantes, de l’émotion dans les associations de saveurs et un contact plus personnalisé, cela ne sera pas le cas. Un très bon rapport qualité-prix indéniable avec un chef qui semble avoir trouvé une approche rentable puisque l’établissement semble avoir du succès.
0 Kommentare   8 Votes   En savoir plus

Mein Profil

Conus Denis
 Mitglied
Stadt des Restaurants: Lausanne

Gefällt mir: L'acceuil, le professionnalisme Le sourire, la sympathie Une cuisine bien réalisée et maîtrisée. La décoration, la touche d'originalité

Ich mag nicht: Le contraire écrit précédemment

78
Freunde
12184
Rating-Punkte

Freunde

carine duca
 Mitglied
26 Freunde
178 Rating-Punkte
Jessica Reis
 Mitglied
84 Freunde
11316 Rating-Punkte
Manuel Martinez de Tejada
 Mitglied
850 Freunde
42640 Rating-Punkte
© 2008 - 2015 iTaste SA