Passwort vergessen? Einfache Anmeldung

Nahrungsmittelführer von Conus Denis

Last restaurant viewed

Luxury Hotel Rwanda
Luxury Hotel Rwanda
Cormoran Lodge
Cormoran Lodge
Gina Ristorante
Gina Ristorante
Ndara Coffee Shop
Ndara Coffee Shop
Bourbon Coffee @ UTC
Bourbon Coffee @ UTC

Wants

Inamo
Inamo
Le Du
Le Du
Poppies Fish & Chips
Poppies Fish & Chips
Hôtel-Restaurant Chez Mantisi
Hôtel-Restaurant Chez Mantisi
L'ajOupa
L'ajOupa

iTaste News

Ossek Garden
Ossek Garden
10.01.2015, 11:12
Restaurant coréen situé à deux pas de la place de la République. Personnellement je ne connaissais pas le barbecue coréen et c'est une bonne découverte. Des tables équipées d'un four cylindrique à gaz en son centre. Une plaque en inox avec des aération afin de mieux laisser passer la chaleur et le tour est joué. Vous grillez votre propre viande ou autres... Nous avons choisi la formule à 16.90 avec deux entrées, soupe miso, ensuite une fois les raviolis et leurs crêpes coréennes farcies au fruits de mer. Pour le principal nous avons choisi le poulet épicé "moyen".
0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Brasserie de Montbenon
Brasserie de Montbenon
16.12.2014, 23:03
Première visite à la Brasserie de Montbenon. Magnifique cadre, très bien restauré, le restaurant était complet, on a été installé sur les tables face au bar. Du coup, prévoyez de réserver car ces dernières son à partager, donc si vous avez des choses plus discrètes à raconter ce n'est pas l'idéal. De bonnes préparations, des plats maisons, des mets de brasserie qu'on s'attend de trouver dans dans un lieu tel que celui-ci. L'équipe du Café de Grancy est à fond avec son chef François Grognuz et Bruno Kaufmann que je connais depuis son passage au Central du Mont-sur-Lausanne. Pour ma part j'ai choisi les rognons de veau à la moutarde ancienne,servi avec des tagliatelles et une jolie jardinière de légumes frais. Finalement ce sont les légumes que j'ai le mieux apprécié, les rognons étaient très bons, avec une bonne sauce à la moutarde crémeuse. Relativement classique, il manquait un peu d'originalité dans l'interprétation de ce classique et la quantité était assez petite à mon goût. Revenons aux légumes, j'ai apprécié le choix de ceux-ci, il y avait un beau choix, avec notamment des carottes violettes, du panais et d'autres légumes moins conventionnels ce qui est tout à fait louable et qui change par rapport à la plupart des restaurants de Lausanne. Par contre j'ai remarqué le cordon-bleu maison au poulet fermier qui a juste l'air d'une parfaite tuerie... De grands encouragements à toute cette nouvelle équipe et au plaisir de lire pleins d'autres commentaires sur ce site...
0 Kommentare   10 Votes   En savoir plus
Le Mont-Salève
Le Mont-Salève
18.05.2014, 17:33
J'y suis allé en lisant l'évaluation d'Olivier. Tout y était excellent, l'Entrecôte comme le plat végétarien. La carte des vins est très intéressante, le personnel est très gentil et attentionné. Le cadre est également charmant et à deux pas du départ du téléphérique et du terminus du bus pour le centre ville.
0 Kommentare   8 Votes   En savoir plus
Luxury Hotel Rwanda
Luxury Hotel Rwanda
09.05.2014, 10:33
Dimanche soir, 4 mai 2014, nous décidons de goûter à la cuisine de notre hôtel. En plus c'est plutôt agréable, car tout les soirs il y a un orchestre qui joue des standards européens ou américains et de la musique africaine, tout ça au bord de la piscine. La carte est plutôt étoffée et il y en a pour tous les goûts. Nous avons choisi le poisson. Je ne me rappelle plus avec quel sauce il nous a été servi, mais les goûts étaient plutôt bons, accompagné de riz et de légumes, l'ensemble était assez réussi et copieux. A nouveau le résultat est plutôt agréable, mais cela manque beaucoup d'originalité et de créativité. Je penses que le Rwanda possède un fort potentiel, surtout parce que ses habitants sont gentils, calmes, propres et respectueux. Il n'y a pas d'agressivité, très souvent ils parlent sans aucune difficulté le rwandais, anglais et français, bien que cette dernière ce perd du fait qu'après le génocide, le gouvernement à préféré l'anglais comme langue administrative, beaucoup comprend et pourront vous répondre quelques mots.
0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Ndara Coffee Shop
Ndara Coffee Shop
09.05.2014, 10:29
Compte rendu du dimanche 4 mai à midi, nous avons mangé leur business lunch, j'ai choisi le poisson, un filet de tilapia meunière avec du riz et des pommes nature. Du coup vous comprendrez que c'est assez copieux et pas forcément très équilibré. Au Rwanda et en Afrique en général, il n'est pas rare que l'on vous sert deux féculents ensemble ou lorsqu'il s'agit de buffet, vous verrez qu'ils choisissent facilement même 3 féculents. De nouveau les goûts sont bons et vous serez bien rassasié une fois que vous aurez mangé tout ça.
0 Kommentare   2 Votes   En savoir plus

Last comments

Restaurant coréen situé à deux pas de la place de la République. Personnellement je ne connaissais pas le barbecue coréen et c'est une bonne découverte. Des tables équipées d'un four cylindrique à gaz en son centre. Une plaque en inox avec des aération afin de mieux laisser passer la chaleur et le tour est joué. Vous grillez votre propre viande ou autres... Nous avons choisi la formule à 16.90 avec deux entrées, soupe miso, ensuite une fois les raviolis et leurs crêpes coréennes farcies au fruits de mer. Pour le principal nous avons choisi le poulet épicé "moyen".
Rien, le service un peu long.
0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Première visite à la Brasserie de Montbenon. Magnifique cadre, très bien restauré, le restaurant était complet, on a été installé sur les tables face au bar. Du coup, prévoyez de réserver car ces dernières son à partager, donc si vous avez des choses plus discrètes à raconter ce n'est pas l'idéal. De bonnes préparations, des plats maisons, des mets de brasserie qu'on s'attend de trouver dans dans un lieu tel que celui-ci. L'équipe du Café de Grancy est à fond avec son chef François Grognuz et Bruno Kaufmann que je connais depuis son passage au Central du Mont-sur-Lausanne. Pour ma part j'ai choisi les rognons de veau à la moutarde ancienne,servi avec des tagliatelles et une jolie jardinière de légumes frais. Finalement ce sont les légumes que j'ai le mieux apprécié, les rognons étaient très bons, avec une bonne sauce à la moutarde crémeuse. Relativement classique, il manquait un peu d'originalité dans l'interprétation de ce classique et la quantité était assez petite à mon goût. Revenons aux légumes, j'ai apprécié le choix de ceux-ci, il y avait un beau choix, avec notamment des carottes violettes, du panais et d'autres légumes moins conventionnels ce qui est tout à fait louable et qui change par rapport à la plupart des restaurants de Lausanne. Par contre j'ai remarqué le cordon-bleu maison au poulet fermier qui a juste l'air d'une parfaite tuerie... De grands encouragements à toute cette nouvelle équipe et au plaisir de lire pleins d'autres commentaires sur ce site...
Le service est jeune, sympathique et charmant, cependant je reste un peu dubitatif si la formule est bonne pour une brasserie de ce style. A mon avis le style sans style peut passer au Café de Grancy ou au Saint-Pierre, le look trendy, barbu, tatoo, percing pourquoi pas, mais j'espérais un service tel que dans une brasserie à la lyonnaise ou à la parisienne comme chez Lipp ou dans un bouchon. Dommage, décidément un tel lieu n'existera peut-être jamais à Lausanne dans un volume tel que celui-ci... Sniff
0 Kommentare   10 Votes   En savoir plus
J'y suis allé en lisant l'évaluation d'Olivier. Tout y était excellent, l'Entrecôte comme le plat végétarien. La carte des vins est très intéressante, le personnel est très gentil et attentionné. Le cadre est également charmant et à deux pas du départ du téléphérique et du terminus du bus pour le centre ville.
La carte est très réduite. Cependant tous les produits sont ultra frais et locaux. Dommage qu'il ne soit pas proposé un poisson.
0 Kommentare   8 Votes   En savoir plus
Dimanche soir, 4 mai 2014, nous décidons de goûter à la cuisine de notre hôtel. En plus c'est plutôt agréable, car tout les soirs il y a un orchestre qui joue des standards européens ou américains et de la musique africaine, tout ça au bord de la piscine. La carte est plutôt étoffée et il y en a pour tous les goûts. Nous avons choisi le poisson. Je ne me rappelle plus avec quel sauce il nous a été servi, mais les goûts étaient plutôt bons, accompagné de riz et de légumes, l'ensemble était assez réussi et copieux. A nouveau le résultat est plutôt agréable, mais cela manque beaucoup d'originalité et de créativité. Je penses que le Rwanda possède un fort potentiel, surtout parce que ses habitants sont gentils, calmes, propres et respectueux. Il n'y a pas d'agressivité, très souvent ils parlent sans aucune difficulté le rwandais, anglais et français, bien que cette dernière ce perd du fait qu'après le génocide, le gouvernement à préféré l'anglais comme langue administrative, beaucoup comprend et pourront vous répondre quelques mots.
La rapidité, mais cela est assez général en Afrique.
0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Compte rendu du dimanche 4 mai à midi, nous avons mangé leur business lunch, j'ai choisi le poisson, un filet de tilapia meunière avec du riz et des pommes nature. Du coup vous comprendrez que c'est assez copieux et pas forcément très équilibré. Au Rwanda et en Afrique en général, il n'est pas rare que l'on vous sert deux féculents ensemble ou lorsqu'il s'agit de buffet, vous verrez qu'ils choisissent facilement même 3 féculents. De nouveau les goûts sont bons et vous serez bien rassasié une fois que vous aurez mangé tout ça.
L'accès n'est pas très facile si vous allez sur la terrasse qui domine le restaurant (escalier étroit et assez raide) surtout pour remonter. Les alentours ne sont pas très beaux. Le buffet est disponible du lundi au vendredi. La direction possède également le Kamelia, situé le long du boulevard de la République et qui est plus accueillant.
0 Kommentare   2 Votes   En savoir plus
Si il y a un seul endroit que vous ne devez rater sous aucun prétexte, c'est bien celui-ci! Pour ceux qui connaissent, c'est comme si vous vous retrouvez dans le film "Out of Africa" vous êtes au cœur de l'Afrique, en face de vous, vous contemplez le lac Kivu et vous voyez la république démocratique du Congo. Ce Lodge avec ces maisons individuelles en bois construites à flanc des collines vous procurent l'impression d'être en harmonie avec la nature. Parlons en de cette nature, des oiseaux multicolores chanterons le matin à vos fenêtres, vous apercevrez le matin les pêcheurs en pirogue, poser leurs filets. Les cormorans ne seront pas bien loin, si vous ne les voyez pas leur cri assez reconnaissable et bruyant vous indiquera où regarder. Question nourriture, nous avons pu goûter leur cuisine en soirée et le petit-déjeuner. J'ai pris un filet de capitaine en méli-mélo et mon ami le tilapia du lac Kivu braisé entier. Le goût était excellent, les accompagnement également. J'ai demandé des pommes croquettes et pour mon invité des pommes frites. Le défaut en Afrique c'est un peu les détails, les poissons, viandes, omelettes sont toujours trop cuit, si on se réfère à nos habitudes européennes, mais chez eux c'est leur standard et je penses que malgré tout si l'on veut éviter les soucis inutiles, il vaut mieux manger ainsi pour tuer les éventuelles bactéries que pourrait contenir les aliments. Dans toutes les évaluation que j'ai fait depuis le début de mon séjour au Rwanda, je n'ai pas déduit de notes au sujet des cuissons, ni de certains détails, comme les commodités qui sont souvent très sommaires, si on se réfère à nos critères. Dans le cas du Cormoran Lodge, les toilettes sont plutôt accueillantes et il y a même des serviettes en tissu pour s'essuyer les mains. Leur carte est plutôt étoffée et il y en a pour tous les goûts. Le petit déjeuner était également bon. L'assiette de fruits exotiques était très bien présentée et le choix assez copieux. L'omelette est en supplément (2'200 RWF) soit environ 3 CHF. Par contre elle était plutôt cuite à l'européenne, car elle avait le cœur légèrement baveux. Donc un conseil, si vous voyagez au Rwanda, il faut absolument venir ici si vous projetez de découvrir le lac Kivu. Les agences vous conseillerons de séjourner à Gisenyi, mais Kibuye c'est plus sauvage et le littoral est encore très préservé par les habitations. Depuis Kigali, compter trois bonnes heures pour venir ici, vous pouvez venir en voiture ou en bus (Impala Tour, direction Kirambo) et après vous devez prendre un taxi moto ou avoir un 4x4 pour arriver jusqu'à l'hôtel (la route est très accidentée).

0 Kommentare   3 Votes   En savoir plus
Voici à nouveau un restaurant dans le quartier cossu de Kiyovu proposant un buffet africain à discrétion. Les plats sont bons, la quantité et le choix proposé également. Le prix est très correct en vue de l'emplacement du lieu.
La salle est assez sombre, les nappes sur les tables sont un peu défraichit. Cependant si vous avez la chance de trouver une place sur la terrasse à l'entrée ou celle de l'arrière salle, c'est beaucoup plus joli et lumineux. Les sanitaires sont toujours aussi vétustes.
0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Ce petit magasin d'alimentation situé dans le quartier de Kiyovu est spécialisé dans la préparation de sambusa. Qu'ils soient à la viande ou végétarien, ces petits triangles de pâte farcis sont délicieux. Appelé également : Samosas, samoussa, samossa avec deux s, toutes ses spécialités restent identiques, c'est leur farce qui fait leur différence. Celle-ci est particulièrement goûteuse, très bien épicée, un fumet qui donne envie de croquer dedans. La pâte est très croustillante sans être grasse. Lorsque arrive la pause de midi ou la fin du travail, de longues files de voitures sont garées le long de la route pour aller en acheter avant de rentrer à la maison.

0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Situé dans le quartier résidentiel de Kigali, à deux pas du Palais présidentiel et de la banque nationale du Rwanda, vous découvrirez ce restaurant plutôt fréquenté par la bonne société du pays. Une très belle vue sur la capitale, surtout en soirée et une terrasse agréable et spacieuse. Le service est plutôt attentionné et efficace, tout d'abord on vous accueillera en vous remettant une serviette chaude et humide. Nous y avons goûté le poulet braisé et un cordon-bleu de veau, sauce dugléré le tout servi avec des frites maison. Les portions sont plutôt bien servies et les goûts sont bons avec un assaisonnement assez équilibré.
Comme dans toutes mes évaluations précédentes, les toilettes sont un peu obsolètes mais relativement propres. La cuisine manque un peu de finesse, mais on peut remarquer tout de même un petit effort du chef de montrer une touche d'originalité et d'essayer de se rapprocher un peu des standards européens dans le dressage des assiettes.
0 Kommentare   4 Votes   En savoir plus
Situé au dernier étage de l'immeuble T2000 (5ème étage), vous y découvrirez un très grand restaurant chinois sous les toits. Le soir c'est plus impressionnant car des petites lumières rouges et scintillantes donne un air de Chinatown au cœur de l'Afrique. La vue sur Kigali et son cœur commercial est également l'atout majeur de ce restaurant. Nous avons commandé des nouilles sautées aux légumes, car nous n'avions pas très faim. Elles étaient très bien servies et un très bon goût. La boisson, une bière rwandaise, Mutzig si je me souviens. Il y a de nombreuses brasserie dans le pays, c'est celle-ci est Primus les plus connues mais il y en a de nombreuses autres. Nous allons y revenir pour faire un repas plus copieux.

0 Kommentare   7 Votes   En savoir plus

Unter Freunden

Boulevard du Vin
Boulevard du Vin
27.03.2015, 14:16
http://hedofoodia.blogspot.fr/2015/03/boulevard-du-vin-geneve.html Prendre un verre à Genève dans un endroit convivial et sympathique rime pour moi avec bar à vin. C’est en plein centre de Genève que se trouve le « Boulevard du Vin », à quelques mètres de la place Bel-Air donc non loin du centre d’affaires de la cité. Situé dans un beau bâtiment du Boulevard Georges-Favon, c’est le lieu que tout le monde fréquente après une journée de travail et même pendant la soirée. Deux tonneaux devant l’entrée, des cartons de de vins vides sur le trottoir…que de bons signes avant-coureurs. Depuis de nombreuses années, propriété de la famille Guelpa, le lieu est souvent remplis d’habitués car l’endroit est accueillant et convivial. On y vient déguster les crus du moment proposés sur une ardoise contre le mur et grignoter une assiette de fromages ou de charcuteries. A noter que la journée, « Boulevard du Vin » est aussi un magasin ! Ce que j’apprécie c’est le choix plutôt large avec une belle sélection de vins étrangers et a tous les prix ! Suisses, Français, Italiens et Espagnols. Une grande salle avec un haut plafond et un comptoir sur la gauche où l’on vient passer commande. Ensuite il faudra trouver une place si possible à l’une de tables au fond, le long des fenêtres ou tout simplement rester debout ! La sélection des crus au verre du moment se trouve derrière le bar avec blancs et rouges, mais aussi des bulles ou un choix d’alcools choisis. Je relève que les prix sont tout à fait corrects tenant compte de l’emplacement et de la ville. A noter une petite sélection de vins nature, phénomène peut-être un peu mode ces derniers temps. Les vins nature diffèrent des vins bios et n’ont pas à proprement parler une et une seule définition. Pas de législation et pas encore de consensus. En quelques mots car il y a bien plus expert que moi dans ce domaine, ces vins sont exempts de sulfites et visent à retrouver l’expression naturelle du terroir. Derrière une vitrine, un choix de charcuteries et terrines, des fromages, et mêmes quelques légumes à l’huile. Pour les amateurs de whiskies, une belle sélection de principalement deux distilleries, « Glengoyne » et « Smokehead » de Islay réputée pour ses single malts très riches, profonds et parfumés. J’oubliais qu’il existe une seconde salle en contrebas lorsque le haut est complet ! Pour cet apéritif, deux verres d’Albariño 2012 de la Bodegas Sao Del Coster. Un domaine de Galice de la Rias Baixas qui produit des vins blancs du cépage Albariño d’une très grande élégance avec des notes de fleurs blanches. Une très bonne surprise avec nos deux verres, un petit plateau avec olives, artichauts et chorizo gracieusement offert. Un geste généreux et qui marque la différence avec beaucoup d’autres établissements. Un bar à vin qui propose une très belle sélection de crus au verre qui change fréquemment en fonction des coups de cœur de propriétaires, une ambiance très agréable et des prix vraiment corrects, ce qui est n’est pas souvent le cas…
0 Kommentare   5 Votes   En savoir plus
Neptüne
Neptüne
18.03.2015, 13:17
http://hedofoodia.blogspot.fr/2015/03/neptune-geneve.html Qu’on le crie haut et fort…Enfin quelque chose se passe à Genève dans la restauration et quelque chose de nouveau et de non pas poussiéreux ou de totalement suranné qui ne résisterait pas après quelques grosses vagues… Nicolas Darnauguilhem est de retour… Certes la plupart des habitants de la cité de Calvin n’auront peut-être jamais entendu parler de ce monsieur mais ce dernier est presqu’une star en Belgique où il a su bouleverser pendant plusieurs années la scène culinaire Bruxelloise à Ixelles. C’est aussi sans oublier les « foodistes » de tout genre ne font que de parler de lui sur la toile car ce n’est pas un chef comme les autres. Malgré son exode pendant quelques temps au pays des « bons mangeurs » et dieu-sait ce que les belges m’ont toujours impressionnés par leurs très bons goûts culinaires et surtout l’impressionnant nombre de tables de haut vol que l’on trouve dans le plat pays, Nicolas Darnauguilhem est presqu’un « gars de chez nous »… Un jeune Savoyard qui pour la petite histoire est passé par le Costa-Rica pour travailler dans une réserve naturelle et qui en suite a fait ses études à l’École Hôtelière de Genève. Si l’on suit son parcours, on s’apercevra que son parcours Bruxellois est plutôt amusant ou je devrais dire peu commun. Une ancienne boutique de parapluies reconvertie en bar à vin et par la suite en restaurant avec un peu plus de vingt couverts. Le « Neptüne » à Bruxelles figurait sur la liste des tables que je souhaitais « faire » et voilà pas que celui-ci ferme il y a peut-être une année et s’installe dans la cité de Calvin ! Sans connaître ce chef, ce qui me plait immédiatement à l’époque, c’est le personnage qui ne se cantonne pas seulement à officier dans son établissement mais aussi à participer à des repas évènementiels de « quatre mains » ou même plus, et ce que l’on appelle les « pop up », repas d’une soirée ou deux… Et ce ne sont pas ses partenariats qui me laissent indifférent car on y retrouvera dans le désordre Paco Moralès une des étoiles montantes espagnoles, l’excellent Christophe Dufau des « Bacchanales » de Vence, le génial Sanghoon Degeimbre de « l’Air du Temps » près de Namur pour ne citer que quelques références qui tout de suite démontre l’ouverture d’esprit et surtout le style de cuisine que devrait offrir Nicolas dans son nouvel établissement. Un établissement ouvert hier… dans un quartier qui m’inspire car cela a toujours été ici que quelque chose de différent se passe à Genève. Que cela soit dans le passé le « New Morning », ou alors le « Bâtiment des Forces Motrices » dans un style souvent classique et « l’Usine » pour son côté alternatif. Une table « dans le centre », dans presqu’une enclave genevoise où l’on ne se serait pas imaginé trouver un tel établissement. Une fantastique idée qui risque de faire des petits dans ce quartier… qui pourrait bien se transformer dans l’idée en quelque chose de presque New-Yorkais… Je me rappelais avoir vu de très belles assiettes à l’époque d’Ixelles et même fût surpris de trouver parfois des ingrédients bien connus de notre contrée comme par exemple la Fera, ou alors le Cardon, ainsi que l’utilisation d’herbes sauvages. D’ailleurs le site qui semble être en construction http://leneptune.ch/ affiche clairement que l’on trouvera ici des « Nourritures Alpestres »… C’est donc en début de rue de la Coulouvrenière que vous trouverez « Neptüne » avec de grandes fenêtres opaques entourées de cadres métalliques noirs et juste un sigle pour indiquer le restaurant. L’établissement encore peu connu aujourd’hui est également indiqué par une table sur laquelle se trouve une bougie. A l’intérieur une salle plutôt assez moderne et fonctionnelle, très épurée qui peut étonner dans un premier temps mais qui tout au long du repas me semblera parfaitement en harmonie avec la cuisine et les idées du chef. Des tables blanches dressées élégamment. Sur l’un des murs, un tableau qui semble être en construction, réalisé par un artiste local. Il y aurait presqu’une ambiance un peu zen dans cet établissement. Au fond la cuisine ou le chef et son second opèrent. Le soir un choix de deux menus, le premier à 86 CHF et le second à 136 CHF avec aussi une possibilité de prendre chaque plat individuellement. Menus qui changeront très fréquemment selon les inspirations du chef mais aussi des produits de saison. Sans aucune hésitation je recommande de prendre un menu et contrairement à mon habitude qui consiste dans mes billets à donner un avis général à la fin, il me semble adéquat cette fois-ci d’expliquer certaines choses au préalable. Je n’avais pas vraiment une idée très précise de ce qui allait m’être servi et encore moins sur le type d’assiettes. Je suis ressorti de chez « Neptüne » en me disant que cette cuisine avait été pour moi une révélation. Pas de ressemblance avec aucun autre chef de France ou de Navarre, pas d’artifices superflus ou de techniques ultra-compliquées type « techno-émotionnelles ». Des assiettes où l’on redécouvre la saveur des aliments, où l’on trouve des associations souvent basées sur des jeux de légumes, des assaisonnements que je qualifierais de minimalistes afin de se concentrer essentiellement sur le goût des produits. Les menus proposent donc une histoire et peut-être que de ne déguster qu’un plat ou deux ne permettrait pas totalement de comprendre le concept de cette cuisine qui propose des plats réalisés avec des produits locaux de l’arc lémanique. Le pain servi aujourd’hui provient des « Merveilles du pain » http://hedofoodia.blogspot.fr/2014/03/mes-adresses-merveilles-de-pain-saint.html de Saint-Julien-en-Genevois est comme d’habitude exceptionnel mais dans le futur il sera fabriqué sur place. Première entrée avec « Betterave, betterave ». Une déclinaison en trois textures ; en purée sur le dessous, en cubes et en tuile. Un assaisonnement assez léger sur le dessus avec de la dent-de-lion pour apporter une touche de fraicheur printanière. Un très beau visuel, des textures en bouche très plaisantes. Certains auraient préférés un côté plus tonique en bouche car c’est une assiette assez neutre. Nous poursuivrons avec un consommé de bœuf navet. Dans l’assiette un peu de ricotta fraiche complétée par une sauce herbacée. Sur le dessus de fines lamelles de navet qui ont peut-être été rapidement attendries avec une cuisson vapeur et ensuite le bouillon est versé sur le dessus au dernier instant. C’est un plat très fin où l’on découvre le goût du légume, le côté lacté du fromage agrémenté par cette sauce verte très fine. Le consommé permet de lier le tout et de jouer avec diverses textures. La féra verte sera l’un des plats qui m’aura fait une grande impression. Le filet est cuit probablement à basse température ; le poisson est recouvert d’une sauce d’épinards et le tout est entouré d’une huile de persil. Ce plat est essentiel car l’on ne masque pas le goût si fin de la féra, les épinards en sauce relève subtilement le poisson, l’huile apporte une touche suave. La nature dans l’assiette. Pour suivre, la bisque d’écrevisses au cerfeuil. Une magnifique association plutôt audacieuse mais très réussie avec ces écrevisses du lac Léman, une endive braisée découpée en tronçons et au-dessous un hachis d’herbe où l’on retrouvera cerfeuil, ciboulette et ail. L’association crustacée, légère amertume et herbes est parfaite. Une très belle création car a priori on ne se serait pas imaginé que « cela fonctionne » ! On notera une fois de plus l’utilisation de produits locaux plutôt rares. Le tartare de Simmental au céleri rave est une autre très belle réinterprétation de ce plat souvent servi. Mais ici la viande est magnifique avec un rassissement de 60 jours qui confère à celle-ci un goût de noisette ; la crème de céleri et les fines lamelles sur le dessus complètent parfaitement le tout. Un très gouteux plat principal avec le coffre de canard, pommes de terre et échalotes. Le filet est doré sur l’extérieure, la viande est encore rosée, tendre. L’ajout d’échalotes rôties et certaines vinaigrées apportent un élément important au plat. La purée de pommes de terre montée à la crème et beurre est parfaite. Un plat qui pourrait sembler simple mais d’une très grande précision. Un premier dessert appelé verveine-tilleul qui pourrait rappeler « le trou normand » car l’idée consiste à « nettoyer le palais ». Un granité d’une très grande fraicheur pas trop sucré, un sirop de tilleul dans lequel on a ajouté une touche de miel. Des associations à nouveau très subtiles qui nous préparent au dessert final. Le « Sarrasin et pomme ». Une fine purée de ce fruit, un biscuit croustillant réalisé avec ces grains très parfumés et une crème glacée qui m’a rappelé le goût du foin mais réalisée également avec sarrasin mais aussi de l’avoine. Un dessert que je qualifierais de très terrien mais aussi très léger. La cave propose une sélection de vins choisis. Nous commencerons par un excellent Pouilly Fumé 2013 de chez Jonathan Didier Pabiot avec des équilibres acidité/sucre parfaitement maîtrisés. Magnifique découverte avec le Domaine Clos du Rouge Gorge Côtes Catalanes 2012. Un vin biodynamique très élégant, bien structuré et d’une grande finesse. Le service assuré par deux personnes est délicat et vraiment professionnel. Un repas vraiment surprenant, différent, courageux car sans concession avec des foisons d’idées. La cuisine de Nicolas Darnauguilhem se veut être touchante, nature, sans artifices mais avec des palettes de saveurs nettes. On voyage dans la nature, on redécouvre les goûts essentiels de certains aliments comme déjà les légumes mais aussi viandes et poissons. Pas ou peu de sauces qui masquent, pas ou peu de graisse. Tout est minutieusement cuisiné pour se remémorer les saveurs de bases de produit. Dans le futur nous risquons (et espérons) que l’on voie l’ouverture d’un laboratoire de recherches attenant au restaurant afin de ré-explorer les produits régionaux, des repas type « pop up » avec les amis cuisiniers de Nicolas, et même peut-être un restaurant d’altitude en été pour être près des montagnes qui lui sont chères. Une nouvelle et exceptionnelle table à Genève qui chamboule la donne et dont l’avenir est plus que prometteur. Fort à parier que « Neptüne » va rapidement se trouver dans le peloton de tête des meilleures tables du canton…si pas la meilleure dans son style…
0 Kommentare   16 Votes   En savoir plus
Le QG
Le QG
16.03.2015, 09:12
Excellente surprise ! L’endroit est agréable, le service absolument charmant, et la carte appétissante. Nous avons commencé par des cocktails (une margarita pour moi) avec lesquels on nous a servi de l’excellent pain grillé et de la tapenade maison. J’ai pris un carpaccio de boeuf à la crème de parmesan délicieux en entrée, puis du filet de boeuf mariné accompagné de petits légumes, le tout excellent. Nous avons arrosé notre repas d’un agréable Gigondas. Et nous avons eu (c'est rare !) une très bonne surprise au moment de l'addition : les entrées coûtent une petite vingtaine de francs, les plats une bonne trentaine voire plus, mais le restaurant applique la formule du menu-carte : si on prend entrée plat ou plat dessert c'est 44 francs, et entrée plat dessert 57 ou 58 francs, ce qui est très raisonnable
0 Kommentare   9 Votes   En savoir plus
Les Cornettes
Les Cornettes
10.03.2015, 21:05
Cela fait des années que l'on me parle des Cornettes et que je n'avais pas eu l'occasion d'y aller. Dimanche passé pour un anniversaire j'y étais invité. Le restaurant se trouve au milieu du Village, belle bâtisse joliment décorée. L'intérieur est très bien décoré (voir photos). On m'avait prévenu qu'il valait mieux faire l'impasse sur le petit-déjeuner si l'on souhaiter pouvoir tout manger. Tout d'abord nous commençons par un kir afin de mettre en appétit. En entrées et à volonté la charcuterie maison fumé à la ferme du Papy Gaby et salade des cornettes, tous les produits sont fait maison, tant le jambon, la viande séchée, le saucisson, la terrine, ainsi que les accompagnements aussi, à savoir les chanterelles au vinaigre, les petits oignons, les cornichons, etc etc. En plat principal, il y a de nombreux choix à ce menu, de la viande, de la volaille, du poisson, des crustacés ou des champignons, tout le monde trouvera son bonheur. la portion est généreuse, le tout est accompagné de gratin savoyard, crozets, polenta, poire au vin rouge, jardinière de légumes et croustillant aux champignons. Luge de fromages de la région notamment. En dessert, étant donné que c'était un anniversaire, nous avons eu une superbe et gigantesque omelette norvégienne. Nous avons bu du Vacqueyras durant le repas. Si j'ai juste un petit point négatif, la sauce qui accompagnait mon plat à savoir le filet mignon de veau sauce aux morilles n'était pas assez chaude. L'endroit est à découvrir, seul hic... c'est un peu loin de Genève où je réside et le retour est dur le ventre bien rempli. Nous avons beaucoup apprécié du fait que c'était un anniversaire, qu'une joueuse de boite à musique vienne quelques instants pour jouer quelques morceaux. Je relève également l'extrême gentillesse de la patronne et des serveurs. Nous reviendrons
0 Kommentare   8 Votes   En savoir plus
La Cigogne
La Cigogne
10.03.2015, 20:54
Merveilleuse découvert en ce vendredi midi où nous avions réservé. Nous commençons par un verre de vin blanc, un amuse bouche nous est servi. En entrées, je prends le foie gras poché, consommé de navet primeur rafraichi à la citronnelle alors que mon collègue prend une salade mélée. En plat principal, le bar roti, artichauts et les st-jacques roties aux céréales, courge et muscade. Le service est très professionnel et souriant. Nous avons beaucoup aimé les plats, les lieux et le professionnalisme. Nous reviendrons.
0 Kommentare   7 Votes   En savoir plus

Mein Profil

Conus Denis
 Mitglied
Stadt des Restaurants: Lausanne

Gefällt mir: L'acceuil, le professionnalisme Le sourire, la sympathie Une cuisine bien réalisée et maîtrisée. La décoration, la touche d'originalité

Ich mag nicht: Le contraire écrit précédemment

78
Freunde
12184
Rating-Punkte

Freunde

Lusho Alket
 Mitglied
19 Freunde
192 Rating-Punkte
Maïté Dugléré
 Mitglied
25 Freunde
1273 Rating-Punkte
Serge Thorn
 Mitglied
523 Freunde
99182 Rating-Punkte