Forgot your password ? Free registration

Christine Roeder's food guide

Last restaurant viewed

Le Garoco
Le Garoco
Giardino Romano
Giardino Romano
Les tilleuls (Genève)
Les tilleuls (Genève)
Café du Levant
Café du Levant
Café Papon
Café Papon

Wants

Le 15
Le 15
Bistrot du Rhône
Bistrot du Rhône
Côté Square
Côté Square
Les tilleuls (Genève)
Les tilleuls (Genève)
Le Pousse-Pousse
Le Pousse-Pousse

Newsfeed

Le Garoco
Le Garoco
22.10.2014, 18:03
accueil très souriant et agréable. restaurant joliment décoré. petites tables tranquilles un peu partout. parking sur le toit avec assez de places. très bonne salade avec les filets de perches. excellente mousse aux fraises comme dessert. sommes venues avec passport gourmand.
0 Comments   3 Votes   Learn more
Waldhaus
Waldhaus
21.09.2014, 19:05
la gentillesse du service, la patronne et surtout l attention visa vis la clientèle
0 Comments   0 Votes   Learn more
Le Sesflo
Le Sesflo
27.03.2014, 11:06
Nous ne connaissions pas ce restaurant auparavant, mais quel surprise. Pas seulement super bien mangé, passés un excellent moment, avec un très bon service, souriant et agréable et un repas très très bon. Restaurant avec très bon accueil, jolie décorations. Après un Kir royal (33 FS les deux...) mon mari a pris un carpaccio de saint jacques, excellent et moi même un carpaccio de thon au gingembre (un peu trop épais mais excellent), comme plat, mon mari a opté pour un filet de boeuf aux morilles, viande excellente et excellente cuissons, moi m^me un filet de loup aux légumes croquants avec gambas , super bons) et pdt écrasées, dessert 1 tiramisu à tomber, puis un fondant au chocolat à la crème anglaise bon aussi. la serveuse nous avait conseillé une bouteille de vin rouge de Toscane, excellent choix, mais quand même 98 FS la bouteille ce n'est pas donné...
0 Comments   6 Votes   Learn more
Na Village Genève
Na Village Genève
27.02.2014, 11:38
nous avons reçu une O-box et selon la description du menu nous avons opté pour le Naa Village, mais quelle déception....nous sommes déjà allés une fois il y a quelques années dans ce restaurant que nous avions bcp aimé à cet époque. A l'arrivée après avoir été installés confortablement à notre table au 1ier étage un serveur arrive, nous lui donnons la feuille de réservation imprimée de notre O-box (valeur 199 FS) Il nous explique que tout avait changé depuis 2 et qu'il n'y pas ni amuses bouches déjà...bon ...bizarre, mais en voulant choisir le menu sur la carte comme indiqué, il nous explique que ça aussi n'existe plus.....il n'y a pas de choix à faire, mais il fallait prendre le poulet au noix de cajou et au niveau des 2 entrées (qui n'existent plus non plus selon lui) il y aurait une choix à faire entre 2 sur la carte. A ce moment j'ai demandé de nous appeler le gérant - le patron du restaurant qui n'est jamais venu. Un nv serveur est arrivé après quelques minute qui nous a dit que c'était ok, on pouvait choisir le plat principal sur la carte, par contre il y avait un plat d'entrée divers ( pas exceptionnelle) comme entrée (et non 2 entrées), plat choisi sur carte, mon mari a opté pour des cubes de bœuf flambés au légumes (on attend encore aujourd'hui qu'ils soient flambés......en fait...on ne le fait plus.....selon le serveur) et moi j'ai commandé un canard laqué aux épice) Le canard a été tiède, selon mon gout, réchauffe au micro-onde...) dommage... on a eu au lieu de 3 verres de vin rouge (comme indiqué à chaque plat sur le o-box) seulement 2 verres. Comme dessert une demie mangue ( excellente) avec une boule de glace de noix de coco.... Avec le café.....comme mignardises dans le o-box, on nous mettait un pt bocal avec des biscuits secs.....(comme des biscuits pour chiens)....nous avons demandé des mignardises....(ils n'existent plus non plus.....selon le serveur)...à la place on nous a proposé un digestif (mon mari un limoncello et moi un bayleys).... très déçu nous sommes rentrés....dommage, la personne qui nous avait offert le Obox déçu pour nous également...et je pense que nous avons même pas mangé pour 199 FS payé pour ce box....
0 Comments   5 Votes   Learn more
Café de Peney
Café de Peney
16.04.2013, 16:11
Après 2 ans nous sommes retourné au Café de Peney samedi soir; réservation d'une table tranquille pour 2 personnes....sommes arrivés à l'heure et on nous a mis dans l'entrée, table ronde, très déçu mon mari demande une autre table, plus possible un samedi soir. nous avons du attendre 15-20 min avant de recevoir la carte des vins, la carte de menu étant sur la table sur une pt ardoise (on ne le savait pas car personne ne le nous a indiqué) 2 verrines sont apportées et mise au milieu de la table....sans dire quelque chose...puis on prend notre commande, 1 foie gras pour mon mari, délicieux avec des pt pains briochés que nous avons partagé. Puis mon mari a pris une pièce de boeuf qui a été accompagné par une mini purée de pdt, sans bcp de gout, quelque conque. Pour ma part j'ai opté pour le filet de daurade avec des morceau de noix de st jacques, accompagné également d'une mini purée de pdt et des artichaud. ce plat n'avait pas bcp de saveur et de gout également, dommage, car nous avions cette établissement dans notre coeur mais ne sommes pas retournés depuis au moins 2 ans, je trouve dommage, mais également le serveur ne connaissait rien, ne savant même pas si ce restaurant appartient encore à M Chevrier.
0 Comments   9 Votes   Learn more

Last comments

accueil très souriant et agréable. restaurant joliment décoré. petites tables tranquilles un peu partout. parking sur le toit avec assez de places. très bonne salade avec les filets de perches. excellente mousse aux fraises comme dessert. sommes venues avec passport gourmand.
Nous avons pris chacune un plat de filet de perche. il y avait une jolie salade avant, par contre pour 36 FS il n y avait pas bcp de filets sur l assiette. J ai commandé un verre de pinot gris qui était servi dans un tt pt verre pas très joli.
0 Comments   3 Votes   Learn more
la gentillesse du service, la patronne et surtout l attention visa vis la clientèle
Le suivi après l accueil. .il fallait demander de nous réserver le vin par expl
0 Comments   0 Votes   Learn more
Nous ne connaissions pas ce restaurant auparavant, mais quel surprise. Pas seulement super bien mangé, passés un excellent moment, avec un très bon service, souriant et agréable et un repas très très bon. Restaurant avec très bon accueil, jolie décorations. Après un Kir royal (33 FS les deux...) mon mari a pris un carpaccio de saint jacques, excellent et moi même un carpaccio de thon au gingembre (un peu trop épais mais excellent), comme plat, mon mari a opté pour un filet de boeuf aux morilles, viande excellente et excellente cuissons, moi m^me un filet de loup aux légumes croquants avec gambas , super bons) et pdt écrasées, dessert 1 tiramisu à tomber, puis un fondant au chocolat à la crème anglaise bon aussi. la serveuse nous avait conseillé une bouteille de vin rouge de Toscane, excellent choix, mais quand même 98 FS la bouteille ce n'est pas donné...
Belle carte des vins, mais à notre goût un peu excessive
0 Comments   6 Votes   Learn more
nous avons reçu une O-box et selon la description du menu nous avons opté pour le Naa Village, mais quelle déception....nous sommes déjà allés une fois il y a quelques années dans ce restaurant que nous avions bcp aimé à cet époque. A l'arrivée après avoir été installés confortablement à notre table au 1ier étage un serveur arrive, nous lui donnons la feuille de réservation imprimée de notre O-box (valeur 199 FS) Il nous explique que tout avait changé depuis 2 et qu'il n'y pas ni amuses bouches déjà...bon ...bizarre, mais en voulant choisir le menu sur la carte comme indiqué, il nous explique que ça aussi n'existe plus.....il n'y a pas de choix à faire, mais il fallait prendre le poulet au noix de cajou et au niveau des 2 entrées (qui n'existent plus non plus selon lui) il y aurait une choix à faire entre 2 sur la carte. A ce moment j'ai demandé de nous appeler le gérant - le patron du restaurant qui n'est jamais venu. Un nv serveur est arrivé après quelques minute qui nous a dit que c'était ok, on pouvait choisir le plat principal sur la carte, par contre il y avait un plat d'entrée divers ( pas exceptionnelle) comme entrée (et non 2 entrées), plat choisi sur carte, mon mari a opté pour des cubes de bœuf flambés au légumes (on attend encore aujourd'hui qu'ils soient flambés......en fait...on ne le fait plus.....selon le serveur) et moi j'ai commandé un canard laqué aux épice) Le canard a été tiède, selon mon gout, réchauffe au micro-onde...) dommage... on a eu au lieu de 3 verres de vin rouge (comme indiqué à chaque plat sur le o-box) seulement 2 verres. Comme dessert une demie mangue ( excellente) avec une boule de glace de noix de coco.... Avec le café.....comme mignardises dans le o-box, on nous mettait un pt bocal avec des biscuits secs.....(comme des biscuits pour chiens)....nous avons demandé des mignardises....(ils n'existent plus non plus.....selon le serveur)...à la place on nous a proposé un digestif (mon mari un limoncello et moi un bayleys).... très déçu nous sommes rentrés....dommage, la personne qui nous avait offert le Obox déçu pour nous également...et je pense que nous avons même pas mangé pour 199 FS payé pour ce box....

0 Comments   5 Votes   Learn more
Après 2 ans nous sommes retourné au Café de Peney samedi soir; réservation d'une table tranquille pour 2 personnes....sommes arrivés à l'heure et on nous a mis dans l'entrée, table ronde, très déçu mon mari demande une autre table, plus possible un samedi soir. nous avons du attendre 15-20 min avant de recevoir la carte des vins, la carte de menu étant sur la table sur une pt ardoise (on ne le savait pas car personne ne le nous a indiqué) 2 verrines sont apportées et mise au milieu de la table....sans dire quelque chose...puis on prend notre commande, 1 foie gras pour mon mari, délicieux avec des pt pains briochés que nous avons partagé. Puis mon mari a pris une pièce de boeuf qui a été accompagné par une mini purée de pdt, sans bcp de gout, quelque conque. Pour ma part j'ai opté pour le filet de daurade avec des morceau de noix de st jacques, accompagné également d'une mini purée de pdt et des artichaud. ce plat n'avait pas bcp de saveur et de gout également, dommage, car nous avions cette établissement dans notre coeur mais ne sommes pas retournés depuis au moins 2 ans, je trouve dommage, mais également le serveur ne connaissait rien, ne savant même pas si ce restaurant appartient encore à M Chevrier.
la réservation s'est portée sur la table dans l'entrée, juste de l'horreur avec des vas-et-viens sans arrêt, quel dommage
0 Comments   9 Votes   Learn more
nous sommes allés ce samedi avec un bon groupon acheté sur internet et ont été agréablement surprises. un chanteur de jazz dans un très joli cadre, un service très agréable avec un menu pour le prix sympa et une carte de vin très élaboré surtout au niveau des vins suisse...

0 Comments   0 Votes   Learn more
Accueil très agréable, endroit agréablement agencé, chaises extrêmement confortable. Carte des vins très bon au niveau qualité/prix. Excellent kir comme apéro, menu Groupon juste à tomber.....foie gras poilée superbe, filet de boeuf avec sauce morilles et son gratin dauphinois à tomber....
musique un peu fort
0 Comments   4 Votes   Learn more
Après avoir acheté un bon Groupn pour 2 personnes, nous sommes allés à la découverte de l'endrot..en arrivant le patron nous indique déjà que Groupon s'est trompé et que le bon est juste pour une personne.....incroyable...et la 2ième doit payer plein pot....donc gd déception.....en arrivant, mais il nous a offert le café.....bien sûre sympa, mais nous avons été très décu de cet accueil. Je ne me souviens plus des plats choisis, pas mal....mal vue la déception à l'arrivée nous n'avons pas l'intention d'y retourner. d'est de l'harnac.

0 Comments   2 Votes   Learn more
cheesecake framboise un délice ...très bon concept

0 Comments   0 Votes   Learn more
très joli endroit, chouette déco contemporain avec un accueil agréable, passage du patron à chaque table....et une très bonne cuisine... sommes allés avec un bon Groupon et avons passé un magnifique moment et très très bien mangé....

0 Comments   0 Votes   Learn more

With friends

Boulevard du Vin
Boulevard du Vin
27.03.2015, 14:16
http://hedofoodia.blogspot.fr/2015/03/boulevard-du-vin-geneve.html Prendre un verre à Genève dans un endroit convivial et sympathique rime pour moi avec bar à vin. C’est en plein centre de Genève que se trouve le « Boulevard du Vin », à quelques mètres de la place Bel-Air donc non loin du centre d’affaires de la cité. Situé dans un beau bâtiment du Boulevard Georges-Favon, c’est le lieu que tout le monde fréquente après une journée de travail et même pendant la soirée. Deux tonneaux devant l’entrée, des cartons de de vins vides sur le trottoir…que de bons signes avant-coureurs. Depuis de nombreuses années, propriété de la famille Guelpa, le lieu est souvent remplis d’habitués car l’endroit est accueillant et convivial. On y vient déguster les crus du moment proposés sur une ardoise contre le mur et grignoter une assiette de fromages ou de charcuteries. A noter que la journée, « Boulevard du Vin » est aussi un magasin ! Ce que j’apprécie c’est le choix plutôt large avec une belle sélection de vins étrangers et a tous les prix ! Suisses, Français, Italiens et Espagnols. Une grande salle avec un haut plafond et un comptoir sur la gauche où l’on vient passer commande. Ensuite il faudra trouver une place si possible à l’une de tables au fond, le long des fenêtres ou tout simplement rester debout ! La sélection des crus au verre du moment se trouve derrière le bar avec blancs et rouges, mais aussi des bulles ou un choix d’alcools choisis. Je relève que les prix sont tout à fait corrects tenant compte de l’emplacement et de la ville. A noter une petite sélection de vins nature, phénomène peut-être un peu mode ces derniers temps. Les vins nature diffèrent des vins bios et n’ont pas à proprement parler une et une seule définition. Pas de législation et pas encore de consensus. En quelques mots car il y a bien plus expert que moi dans ce domaine, ces vins sont exempts de sulfites et visent à retrouver l’expression naturelle du terroir. Derrière une vitrine, un choix de charcuteries et terrines, des fromages, et mêmes quelques légumes à l’huile. Pour les amateurs de whiskies, une belle sélection de principalement deux distilleries, « Glengoyne » et « Smokehead » de Islay réputée pour ses single malts très riches, profonds et parfumés. J’oubliais qu’il existe une seconde salle en contrebas lorsque le haut est complet ! Pour cet apéritif, deux verres d’Albariño 2012 de la Bodegas Sao Del Coster. Un domaine de Galice de la Rias Baixas qui produit des vins blancs du cépage Albariño d’une très grande élégance avec des notes de fleurs blanches. Une très bonne surprise avec nos deux verres, un petit plateau avec olives, artichauts et chorizo gracieusement offert. Un geste généreux et qui marque la différence avec beaucoup d’autres établissements. Un bar à vin qui propose une très belle sélection de crus au verre qui change fréquemment en fonction des coups de cœur de propriétaires, une ambiance très agréable et des prix vraiment corrects, ce qui est n’est pas souvent le cas…
0 Comments   5 Votes   Learn more
Le Chat Botté - Beau-Rivage Genève
Le Chat Botté - Beau-Rivage Genève
25.03.2015, 15:40
jeudi 19 mars 2015, repas à 2 Cela faisait longtemps que je voulais y retourner (ma dernière visite remontant à de 10 ans et ce fut à la table d'hôte en cuisine) La salle avec son décor intemporel et avec son ambiance chaleureuse reflète bien le luxe d'un restaurant haut de gamme. malheureusement on n'y voit pas le lac depuis l'intérieur, la salle étant en contre bas. La terrasse elle, en été, cette fois avec la vue imprenable sur le jet d'eau, doit être splendide. La salle était à un tiers remplie, dont la plupart étaient seul à table, surement des hôtes de l'hôtel. Avec une carte alléchante, proposant entre autre plusieurs menus, notre choix s'est fixé sur le menu Terre et Mer à 170.-. En entrée un tourteau de casier, avec des pinces marinées au combava, infusion de carapace et citronnelle, racines pourpres et caviar citron...la quantité un peu juste à notre goût, mais très gouteux et bien présenté. Suivirent un rouget Barbet doré sur peau, poêlée de févettes et menthe poivrée, une infusion de curry impérial et yuzu.....excellentissime...juste parfaitement cuit. La pintade de Bresse avec son filet moelleux au foie gras et truffe, finger croustillant de cuisses fondantes et ses morilles brunes furent aussi très bon. Le dessert: un croquant chocolat au lait crémeux mascarpone cacahuète et une écorce de citron vert était bon même si un brin trop lourd à mon goût. Jusqu'à là il n'y avait rien à dire. Même si le service était un peu longuet, pour le peu de clients dans la salle, il fallait demander du beurre pour accompagner le pain après avoir mangé la délicieuse brioche aux olives en près-entrée. la carte des vins, avec plus de 50 pages est un trésor à elle toute seule. Les prix sont aussi digne de ce 5 étoiles. Une demi bouteille de château Clarke de 2008 après avoir dégusté un Riesling alsacien et un Sauvignon de Pellerin ont agrémenté notre palet. Après avoir pris et terminé une demi bouteille d'eau minérale chacun, le serveur nous a à plusieurs reprises demandé si nous en voulions une supplémentaire. C'était à la limite de l'harcèlement. Le clou est venu lors de la découverte de la douloureuse. Nous avions réservé une table pour deux personnes bien à l'avance et étions bien deux toute la soirée, quelle ne fut notre désagréable surprise de voir sur la facture finale qu'ils nous avaient compté 3 menus au lieu de 2! Pour un restaurant de cette catégorie, juste scandaleux. Après avoir signalé le petit problème, et avoir rectifié la donne, aucun geste, café offert ou autre n'a été entrepris. Dommage, la sortie étant complétement loupée et aucun geste ayant été fait, tout juste un mot d'excuse prononcé, c'est bien une des premières fois que nous avons quitté une table aussi mythique sans laisser de pourboire. Il y a des choses qui vous laisse pas indifférent et comme quoi même dans un restaurant étoilé il faut toujours vérifier la cuenta, sinon vous passé doublement à la caisse. Et c'est évidemment rarement voir jamais dans l'autre sens. C'est juste inadmissible et limite scandaleux! Le résultat est que nous ne risquons pas d'y retourner avant ma retraite dans 10 ans! Un bémol pour une telle enseigne est également la non mise à jour des plats actuels sur leur site internet. Chose qui devrait se faire automatiquement lorsqu'il y a des changements et même si les menus ont été modifiés très probablement récemment. J'ai tout de même mis 15, pour l'accueil dans l'excellence, la présentation et la qualité des plats. D'autres auraient certainement mis moins! A vous de juger. Dans tous les cas après une telle erreur, la deuxième étoile ne risque pas d'arriver.....même pas une étoile filante.....
0 Comments   6 Votes   Learn more
Neptüne
Neptüne
18.03.2015, 13:17
http://hedofoodia.blogspot.fr/2015/03/neptune-geneve.html Qu’on le crie haut et fort…Enfin quelque chose se passe à Genève dans la restauration et quelque chose de nouveau et de non pas poussiéreux ou de totalement suranné qui ne résisterait pas après quelques grosses vagues… Nicolas Darnauguilhem est de retour… Certes la plupart des habitants de la cité de Calvin n’auront peut-être jamais entendu parler de ce monsieur mais ce dernier est presqu’une star en Belgique où il a su bouleverser pendant plusieurs années la scène culinaire Bruxelloise à Ixelles. C’est aussi sans oublier les « foodistes » de tout genre ne font que de parler de lui sur la toile car ce n’est pas un chef comme les autres. Malgré son exode pendant quelques temps au pays des « bons mangeurs » et dieu-sait ce que les belges m’ont toujours impressionnés par leurs très bons goûts culinaires et surtout l’impressionnant nombre de tables de haut vol que l’on trouve dans le plat pays, Nicolas Darnauguilhem est presqu’un « gars de chez nous »… Un jeune Savoyard qui pour la petite histoire est passé par le Costa-Rica pour travailler dans une réserve naturelle et qui en suite a fait ses études à l’École Hôtelière de Genève. Si l’on suit son parcours, on s’apercevra que son parcours Bruxellois est plutôt amusant ou je devrais dire peu commun. Une ancienne boutique de parapluies reconvertie en bar à vin et par la suite en restaurant avec un peu plus de vingt couverts. Le « Neptüne » à Bruxelles figurait sur la liste des tables que je souhaitais « faire » et voilà pas que celui-ci ferme il y a peut-être une année et s’installe dans la cité de Calvin ! Sans connaître ce chef, ce qui me plait immédiatement à l’époque, c’est le personnage qui ne se cantonne pas seulement à officier dans son établissement mais aussi à participer à des repas évènementiels de « quatre mains » ou même plus, et ce que l’on appelle les « pop up », repas d’une soirée ou deux… Et ce ne sont pas ses partenariats qui me laissent indifférent car on y retrouvera dans le désordre Paco Moralès une des étoiles montantes espagnoles, l’excellent Christophe Dufau des « Bacchanales » de Vence, le génial Sanghoon Degeimbre de « l’Air du Temps » près de Namur pour ne citer que quelques références qui tout de suite démontre l’ouverture d’esprit et surtout le style de cuisine que devrait offrir Nicolas dans son nouvel établissement. Un établissement ouvert hier… dans un quartier qui m’inspire car cela a toujours été ici que quelque chose de différent se passe à Genève. Que cela soit dans le passé le « New Morning », ou alors le « Bâtiment des Forces Motrices » dans un style souvent classique et « l’Usine » pour son côté alternatif. Une table « dans le centre », dans presqu’une enclave genevoise où l’on ne se serait pas imaginé trouver un tel établissement. Une fantastique idée qui risque de faire des petits dans ce quartier… qui pourrait bien se transformer dans l’idée en quelque chose de presque New-Yorkais… Je me rappelais avoir vu de très belles assiettes à l’époque d’Ixelles et même fût surpris de trouver parfois des ingrédients bien connus de notre contrée comme par exemple la Fera, ou alors le Cardon, ainsi que l’utilisation d’herbes sauvages. D’ailleurs le site qui semble être en construction http://leneptune.ch/ affiche clairement que l’on trouvera ici des « Nourritures Alpestres »… C’est donc en début de rue de la Coulouvrenière que vous trouverez « Neptüne » avec de grandes fenêtres opaques entourées de cadres métalliques noirs et juste un sigle pour indiquer le restaurant. L’établissement encore peu connu aujourd’hui est également indiqué par une table sur laquelle se trouve une bougie. A l’intérieur une salle plutôt assez moderne et fonctionnelle, très épurée qui peut étonner dans un premier temps mais qui tout au long du repas me semblera parfaitement en harmonie avec la cuisine et les idées du chef. Des tables blanches dressées élégamment. Sur l’un des murs, un tableau qui semble être en construction, réalisé par un artiste local. Il y aurait presqu’une ambiance un peu zen dans cet établissement. Au fond la cuisine ou le chef et son second opèrent. Le soir un choix de deux menus, le premier à 86 CHF et le second à 136 CHF avec aussi une possibilité de prendre chaque plat individuellement. Menus qui changeront très fréquemment selon les inspirations du chef mais aussi des produits de saison. Sans aucune hésitation je recommande de prendre un menu et contrairement à mon habitude qui consiste dans mes billets à donner un avis général à la fin, il me semble adéquat cette fois-ci d’expliquer certaines choses au préalable. Je n’avais pas vraiment une idée très précise de ce qui allait m’être servi et encore moins sur le type d’assiettes. Je suis ressorti de chez « Neptüne » en me disant que cette cuisine avait été pour moi une révélation. Pas de ressemblance avec aucun autre chef de France ou de Navarre, pas d’artifices superflus ou de techniques ultra-compliquées type « techno-émotionnelles ». Des assiettes où l’on redécouvre la saveur des aliments, où l’on trouve des associations souvent basées sur des jeux de légumes, des assaisonnements que je qualifierais de minimalistes afin de se concentrer essentiellement sur le goût des produits. Les menus proposent donc une histoire et peut-être que de ne déguster qu’un plat ou deux ne permettrait pas totalement de comprendre le concept de cette cuisine qui propose des plats réalisés avec des produits locaux de l’arc lémanique. Le pain servi aujourd’hui provient des « Merveilles du pain » http://hedofoodia.blogspot.fr/2014/03/mes-adresses-merveilles-de-pain-saint.html de Saint-Julien-en-Genevois est comme d’habitude exceptionnel mais dans le futur il sera fabriqué sur place. Première entrée avec « Betterave, betterave ». Une déclinaison en trois textures ; en purée sur le dessous, en cubes et en tuile. Un assaisonnement assez léger sur le dessus avec de la dent-de-lion pour apporter une touche de fraicheur printanière. Un très beau visuel, des textures en bouche très plaisantes. Certains auraient préférés un côté plus tonique en bouche car c’est une assiette assez neutre. Nous poursuivrons avec un consommé de bœuf navet. Dans l’assiette un peu de ricotta fraiche complétée par une sauce herbacée. Sur le dessus de fines lamelles de navet qui ont peut-être été rapidement attendries avec une cuisson vapeur et ensuite le bouillon est versé sur le dessus au dernier instant. C’est un plat très fin où l’on découvre le goût du légume, le côté lacté du fromage agrémenté par cette sauce verte très fine. Le consommé permet de lier le tout et de jouer avec diverses textures. La féra verte sera l’un des plats qui m’aura fait une grande impression. Le filet est cuit probablement à basse température ; le poisson est recouvert d’une sauce d’épinards et le tout est entouré d’une huile de persil. Ce plat est essentiel car l’on ne masque pas le goût si fin de la féra, les épinards en sauce relève subtilement le poisson, l’huile apporte une touche suave. La nature dans l’assiette. Pour suivre, la bisque d’écrevisses au cerfeuil. Une magnifique association plutôt audacieuse mais très réussie avec ces écrevisses du lac Léman, une endive braisée découpée en tronçons et au-dessous un hachis d’herbe où l’on retrouvera cerfeuil, ciboulette et ail. L’association crustacée, légère amertume et herbes est parfaite. Une très belle création car a priori on ne se serait pas imaginé que « cela fonctionne » ! On notera une fois de plus l’utilisation de produits locaux plutôt rares. Le tartare de Simmental au céleri rave est une autre très belle réinterprétation de ce plat souvent servi. Mais ici la viande est magnifique avec un rassissement de 60 jours qui confère à celle-ci un goût de noisette ; la crème de céleri et les fines lamelles sur le dessus complètent parfaitement le tout. Un très gouteux plat principal avec le coffre de canard, pommes de terre et échalotes. Le filet est doré sur l’extérieure, la viande est encore rosée, tendre. L’ajout d’échalotes rôties et certaines vinaigrées apportent un élément important au plat. La purée de pommes de terre montée à la crème et beurre est parfaite. Un plat qui pourrait sembler simple mais d’une très grande précision. Un premier dessert appelé verveine-tilleul qui pourrait rappeler « le trou normand » car l’idée consiste à « nettoyer le palais ». Un granité d’une très grande fraicheur pas trop sucré, un sirop de tilleul dans lequel on a ajouté une touche de miel. Des associations à nouveau très subtiles qui nous préparent au dessert final. Le « Sarrasin et pomme ». Une fine purée de ce fruit, un biscuit croustillant réalisé avec ces grains très parfumés et une crème glacée qui m’a rappelé le goût du foin mais réalisée également avec sarrasin mais aussi de l’avoine. Un dessert que je qualifierais de très terrien mais aussi très léger. La cave propose une sélection de vins choisis. Nous commencerons par un excellent Pouilly Fumé 2013 de chez Jonathan Didier Pabiot avec des équilibres acidité/sucre parfaitement maîtrisés. Magnifique découverte avec le Domaine Clos du Rouge Gorge Côtes Catalanes 2012. Un vin biodynamique très élégant, bien structuré et d’une grande finesse. Le service assuré par deux personnes est délicat et vraiment professionnel. Un repas vraiment surprenant, différent, courageux car sans concession avec des foisons d’idées. La cuisine de Nicolas Darnauguilhem se veut être touchante, nature, sans artifices mais avec des palettes de saveurs nettes. On voyage dans la nature, on redécouvre les goûts essentiels de certains aliments comme déjà les légumes mais aussi viandes et poissons. Pas ou peu de sauces qui masquent, pas ou peu de graisse. Tout est minutieusement cuisiné pour se remémorer les saveurs de bases de produit. Dans le futur nous risquons (et espérons) que l’on voie l’ouverture d’un laboratoire de recherches attenant au restaurant afin de ré-explorer les produits régionaux, des repas type « pop up » avec les amis cuisiniers de Nicolas, et même peut-être un restaurant d’altitude en été pour être près des montagnes qui lui sont chères. Une nouvelle et exceptionnelle table à Genève qui chamboule la donne et dont l’avenir est plus que prometteur. Fort à parier que « Neptüne » va rapidement se trouver dans le peloton de tête des meilleures tables du canton…si pas la meilleure dans son style…
0 Comments   16 Votes   Learn more
Les Cornettes
Les Cornettes
10.03.2015, 21:05
Cela fait des années que l'on me parle des Cornettes et que je n'avais pas eu l'occasion d'y aller. Dimanche passé pour un anniversaire j'y étais invité. Le restaurant se trouve au milieu du Village, belle bâtisse joliment décorée. L'intérieur est très bien décoré (voir photos). On m'avait prévenu qu'il valait mieux faire l'impasse sur le petit-déjeuner si l'on souhaiter pouvoir tout manger. Tout d'abord nous commençons par un kir afin de mettre en appétit. En entrées et à volonté la charcuterie maison fumé à la ferme du Papy Gaby et salade des cornettes, tous les produits sont fait maison, tant le jambon, la viande séchée, le saucisson, la terrine, ainsi que les accompagnements aussi, à savoir les chanterelles au vinaigre, les petits oignons, les cornichons, etc etc. En plat principal, il y a de nombreux choix à ce menu, de la viande, de la volaille, du poisson, des crustacés ou des champignons, tout le monde trouvera son bonheur. la portion est généreuse, le tout est accompagné de gratin savoyard, crozets, polenta, poire au vin rouge, jardinière de légumes et croustillant aux champignons. Luge de fromages de la région notamment. En dessert, étant donné que c'était un anniversaire, nous avons eu une superbe et gigantesque omelette norvégienne. Nous avons bu du Vacqueyras durant le repas. Si j'ai juste un petit point négatif, la sauce qui accompagnait mon plat à savoir le filet mignon de veau sauce aux morilles n'était pas assez chaude. L'endroit est à découvrir, seul hic... c'est un peu loin de Genève où je réside et le retour est dur le ventre bien rempli. Nous avons beaucoup apprécié du fait que c'était un anniversaire, qu'une joueuse de boite à musique vienne quelques instants pour jouer quelques morceaux. Je relève également l'extrême gentillesse de la patronne et des serveurs. Nous reviendrons
0 Comments   8 Votes   Learn more
La Cigogne
La Cigogne
10.03.2015, 20:54
Merveilleuse découvert en ce vendredi midi où nous avions réservé. Nous commençons par un verre de vin blanc, un amuse bouche nous est servi. En entrées, je prends le foie gras poché, consommé de navet primeur rafraichi à la citronnelle alors que mon collègue prend une salade mélée. En plat principal, le bar roti, artichauts et les st-jacques roties aux céréales, courge et muscade. Le service est très professionnel et souriant. Nous avons beaucoup aimé les plats, les lieux et le professionnalisme. Nous reviendrons.
0 Comments   7 Votes   Learn more

My profile

Christine Roeder
 Gold member
Restaurant City: Meyrin

I like: le bon service, une carte de vin bien élaborée avec des vins de la région, la qualité des plats, l'originalité, le calme de l'endroit, la décoration contemporaine

I don't like: un mauvais service, des plats réchauffes ou pas assez chauds, les assiettes trop pleines, les congelés

53
Friends
1427
Reputation Points

Friends

Serge Thorn
 Gold member
523 Friends
99192 Reputation Points
Yannick Messiaux
 Gold member
53 Friends
1411 Reputation Points
Simon Vaucher
 Gold member
54 Friends
791 Reputation Points
© 2008 - 2015 iTaste SA