Forgot your password ? Free registration

Marie Michel's food guide

Last restaurant viewed

Balthasar
Balthasar
Tham Nak Thaï
Tham Nak Thaï
Centre Espagnol
Centre Espagnol
Les Délices du Siam
Les Délices du Siam
TOM Café - Musée Olympique
TOM Café - Musée Olympique

Wants

Le Brulot
Le Brulot
Sakura
Sakura
La Croix-Blanche
La Croix-Blanche
L'Eléphant Blanc
L'Eléphant Blanc
Restaurant du Chasseur
Restaurant du Chasseur

Newsfeed

au Bambi
au Bambi
15.03.2012, 00:25
Entré un peu par hasard dans ce restaurant nous en somme ressortit plus que ravis. En effet, ce restau ne paye vraiment pas de mine, et pourtant, le prix comme la cuisine est des plus attractif! Nous avons pris chacun des filets de perches, meunière pour ma part et au échalotes pour mon père. Ces dernières étaient très (très) bonne, pêchée par le patron... D'après la patronne :) J'espère que c'est vrais! Car ça rajoute encore un petit plus. Le tout accompagné de frites allumettes de bonne facture! Rien a redire sur la cuisine, un rapport qualité prix des plus correcte!! (28.- les filets de perches). Et les portions étaient pas mal grosse! J'avais très faim et je suis sortie plus que calée! La deco... Bon, il s'agit d'un restau de cartier un peu vieillot, mais en tout cas pas désagréable et j'ai même trouvé qu'on s'y sentais a l'aise, un peu comme à la maison... Le service a été des plus charmant, avec bcp de précision sur les plats de la part de la patronne, ce qui est plutôt agréable. En bref, c'est vraiment un petit coup de coeur que j'ai eu pour ce restau et j'espère que la prochaine expérience sera à la hauteur :)
0 Comments   7 Votes   Learn more
Ko-an
Ko-an
08.02.2012, 17:43
J'etais deja allée au Ko-an il y a bien quelques années, et j'avais le souvenir que c'était très bon mais cher et que je n'avais pas assez manger à la fin du repas... Cette fois si ce fut un peu différant. Premièrement, j'ai pu gouter les sushi en entrée, qui étaient... tout simplement délicieux! L'anguille est à tomber par terre! (6.- une pièce) Et ce, sachant que je ne suis pas spécialement fan de l'anguille en règle générale. Le maquereau (6.-) et la sèche (5.-) étaient également très bon. J'ai également pris un temaki au saumon... Mais finalement il m'en on amené un au crabe... Soit, c'était quant même bon. Mais je l'ai trouvé un peu plus commun que les nigiri. (14.- pièce quant même...) Après cette entrée passablement luxueuse, nous avons pris une fondue sukiyaki avec du boeuf (50.- p/p). La particularité de cette fondue japonaise est de passer la viande dans de l'oeuf battu après l'avoir cuite dans le bouillon... J'ai trouvé ça assez bizarre, mais finalement c'était bon. Le bouillon était très bon et bien équilibré grâce au soja et au sucre. C'était la première fois que je mangeais une fondue japonaise, mais sans doute pas la dernière! Et cette fois j'ai bien assez mangé. Nous avons même fait l'impasse sur le désert. Pour accompagné le tout nous avons bu un thé au riz soufflé (ou fumé je sais plus) qui était très bon et tout ce qu'il y a des plus léger. Le service était agréable et professionnel. Rien de spécial à ajouté sur ce point. La deco est quant à elle très jolie. Très zen et épurée avec de la lumière tamisée. Nous avons juste trouvé étrange qu'il y aie de la musique chinoise en font... La journée il doit y avoir une très belle vue sur le lac. Pour conclure, c'est un très beau restaurant avec une cuisine de qualité où on a envie de retourner.
5 Comments   6 Votes   Learn more
Café de l'Europe
Café de l'Europe
26.10.2011, 22:24
Sortie de ciné, petite faim... Direction le café de l'Europe. N'ayant jamais entendu parlé de ce restau, je ne savais pas du tout a quoi m'attendre. Vu le froid hivernal nous avons opté pour une petite fondue, très crémeuse et servie bien généreusement. Pour un prix dans la moyenne. (23.-) La deco n'a rien de spécial, tables et chaises en bois qui vont très bien avec le cadre et l'ambiance du bistro, je n'ai pas vu la salle a mangé vu que nous sommes resté dans le café. Qui était rempli d'habitués. Rien a redire sur le service, précis et discret. En bref, un sympathique petit restau à retester!
0 Comments   4 Votes   Learn more
de l'Hôtel de Ville (ex-Philippe Rochat)
de l'Hôtel de Ville (ex-Philippe Rochat)
15.10.2011, 00:11
Aller, je me lance... Il y a deja un moment j'ai eu l'immense privilège d'aller manger chez Rochat... Mon rêve depuis des années! Du coup, je risque pas d'être très objective. J'étais febrile en mettant les pieds la bas dans ma belle robe H&M à 5.- (pour l'anecdote ^^) La première chose, la décoration. Bien dans le style sobre et chic, un peu guindé mais je n'en attendais pas moins. L'ambiance est très feutrée, surement du à la moquette. Passons à la cuisine... Que dire... Merveilleux? Oui c'était parfait! Je réalisais un de mes rêves, ça ne pouvais être que parfait ! J'avais des étoiles dans les yeux je pense! Nous avions pris le menu à 360.- . Je ne vais pas donner un détail du menu car il n'est plus d'actualité. Juste dire que j'ai vraiment aimé les plats salé qui étaient tous délicieux (dont un flan aux cèpes et chanterelles à en rêver la nuit) et j'ai eu une légère déception en se qui concerne les desserts que j'ai trouvé un degré en dessous du reste. Les vins étaient tout aussi exceptionnel, mais je serais bien incapable de vous donnez les détails. En ce qui concerne le service... J'ai été déçue... ça été ma déception de la soirée. Je m'attendais à de la classe, du grand art... Mais j'ai eu droit à un serveur qui me disais "ouais", je suis peut être un peu vieux jeu, mais ça ne m a pas plus. J'avais aussi l'impression qu'il nous snobait un peu. En bref, mise à part le coup du serveur, j'ai passé une soirée de rêve que j'avais attendu presque toute ma vie! J'ai même pu serrer la main à monsieur Rochat en personne ! L'apogée de mon soupé! Voilà, je m'excuse pour cette critique absolument pas objective mais je tenais à la faire! Et maintenant je ne rêve que d'une chose, c'est de pouvoir y retourner! Je ne peux pas vous communiquer le prix exacte car nous étions invité. C'est donc une approximation...
2 Comments   7 Votes   Learn more
L'Avenir
L'Avenir
13.10.2011, 23:51
Je reviens à peine de ce restaurant que je ne connaissais absolument pas et ou j'ai passé une très bonne soirée! L'accueil à été plus que chaleureux et toute la soirée nous avons eu droit à un serveur très sympa! Je me demande si ce n'était pas le patron, quoi qu'il en soit c'était très agréable! En ce qui concerne les plats, nous avons commencé par une salade mêlée, qui était bien fournie bien qu'un peu cher (dans les 9.-) C'était bon, mais ça reste une salade ^^ Apres, nous n'avons pas échappé aux pâtes ! J'ai pris des tagliatelles à la vodka, qui de mon avis étaient bonne... La cuisson des pâtes était bien, et la sauce bonne. Il est vrais que les lardons manquaient un peu de vigueurs par contre! Mon ami a pris des gnocchi aux épinards, je n'ai pas gouté mais de son avis c'était très bon. Une petite bière pour accompagner le tout et voilà de quoi passer une soirée très agréable !! Le cadre est très sympa, une deco agréable qui correspond bien à ce genre d'établissement.
0 Comments   6 Votes   Learn more

Last comments

Entré un peu par hasard dans ce restaurant nous en somme ressortit plus que ravis. En effet, ce restau ne paye vraiment pas de mine, et pourtant, le prix comme la cuisine est des plus attractif! Nous avons pris chacun des filets de perches, meunière pour ma part et au échalotes pour mon père. Ces dernières étaient très (très) bonne, pêchée par le patron... D'après la patronne :) J'espère que c'est vrais! Car ça rajoute encore un petit plus. Le tout accompagné de frites allumettes de bonne facture! Rien a redire sur la cuisine, un rapport qualité prix des plus correcte!! (28.- les filets de perches). Et les portions étaient pas mal grosse! J'avais très faim et je suis sortie plus que calée! La deco... Bon, il s'agit d'un restau de cartier un peu vieillot, mais en tout cas pas désagréable et j'ai même trouvé qu'on s'y sentais a l'aise, un peu comme à la maison... Le service a été des plus charmant, avec bcp de précision sur les plats de la part de la patronne, ce qui est plutôt agréable. En bref, c'est vraiment un petit coup de coeur que j'ai eu pour ce restau et j'espère que la prochaine expérience sera à la hauteur :)
...
0 Comments   7 Votes   Learn more
J'etais deja allée au Ko-an il y a bien quelques années, et j'avais le souvenir que c'était très bon mais cher et que je n'avais pas assez manger à la fin du repas... Cette fois si ce fut un peu différant. Premièrement, j'ai pu gouter les sushi en entrée, qui étaient... tout simplement délicieux! L'anguille est à tomber par terre! (6.- une pièce) Et ce, sachant que je ne suis pas spécialement fan de l'anguille en règle générale. Le maquereau (6.-) et la sèche (5.-) étaient également très bon. J'ai également pris un temaki au saumon... Mais finalement il m'en on amené un au crabe... Soit, c'était quant même bon. Mais je l'ai trouvé un peu plus commun que les nigiri. (14.- pièce quant même...) Après cette entrée passablement luxueuse, nous avons pris une fondue sukiyaki avec du boeuf (50.- p/p). La particularité de cette fondue japonaise est de passer la viande dans de l'oeuf battu après l'avoir cuite dans le bouillon... J'ai trouvé ça assez bizarre, mais finalement c'était bon. Le bouillon était très bon et bien équilibré grâce au soja et au sucre. C'était la première fois que je mangeais une fondue japonaise, mais sans doute pas la dernière! Et cette fois j'ai bien assez mangé. Nous avons même fait l'impasse sur le désert. Pour accompagné le tout nous avons bu un thé au riz soufflé (ou fumé je sais plus) qui était très bon et tout ce qu'il y a des plus léger. Le service était agréable et professionnel. Rien de spécial à ajouté sur ce point. La deco est quant à elle très jolie. Très zen et épurée avec de la lumière tamisée. Nous avons juste trouvé étrange qu'il y aie de la musique chinoise en font... La journée il doit y avoir une très belle vue sur le lac. Pour conclure, c'est un très beau restaurant avec une cuisine de qualité où on a envie de retourner.
Bon, sans surprise, je trouve le prix quelque peu abusif, surtout en ce qui concerne les sushi. Nous avons également pas mal attendu l'arrivée des dit sushi. Par contre la fondue est arrivée très rapidement une fois l'entrée terminée.
5 Comments   6 Votes   Learn more
Sortie de ciné, petite faim... Direction le café de l'Europe. N'ayant jamais entendu parlé de ce restau, je ne savais pas du tout a quoi m'attendre. Vu le froid hivernal nous avons opté pour une petite fondue, très crémeuse et servie bien généreusement. Pour un prix dans la moyenne. (23.-) La deco n'a rien de spécial, tables et chaises en bois qui vont très bien avec le cadre et l'ambiance du bistro, je n'ai pas vu la salle a mangé vu que nous sommes resté dans le café. Qui était rempli d'habitués. Rien a redire sur le service, précis et discret. En bref, un sympathique petit restau à retester!
Le pain ne m'a pas vraiment convaincue...
0 Comments   4 Votes   Learn more
Aller, je me lance... Il y a deja un moment j'ai eu l'immense privilège d'aller manger chez Rochat... Mon rêve depuis des années! Du coup, je risque pas d'être très objective. J'étais febrile en mettant les pieds la bas dans ma belle robe H&M à 5.- (pour l'anecdote ^^) La première chose, la décoration. Bien dans le style sobre et chic, un peu guindé mais je n'en attendais pas moins. L'ambiance est très feutrée, surement du à la moquette. Passons à la cuisine... Que dire... Merveilleux? Oui c'était parfait! Je réalisais un de mes rêves, ça ne pouvais être que parfait ! J'avais des étoiles dans les yeux je pense! Nous avions pris le menu à 360.- . Je ne vais pas donner un détail du menu car il n'est plus d'actualité. Juste dire que j'ai vraiment aimé les plats salé qui étaient tous délicieux (dont un flan aux cèpes et chanterelles à en rêver la nuit) et j'ai eu une légère déception en se qui concerne les desserts que j'ai trouvé un degré en dessous du reste. Les vins étaient tout aussi exceptionnel, mais je serais bien incapable de vous donnez les détails. En ce qui concerne le service... J'ai été déçue... ça été ma déception de la soirée. Je m'attendais à de la classe, du grand art... Mais j'ai eu droit à un serveur qui me disais "ouais", je suis peut être un peu vieux jeu, mais ça ne m a pas plus. J'avais aussi l'impression qu'il nous snobait un peu. En bref, mise à part le coup du serveur, j'ai passé une soirée de rêve que j'avais attendu presque toute ma vie! J'ai même pu serrer la main à monsieur Rochat en personne ! L'apogée de mon soupé! Voilà, je m'excuse pour cette critique absolument pas objective mais je tenais à la faire! Et maintenant je ne rêve que d'une chose, c'est de pouvoir y retourner! Je ne peux pas vous communiquer le prix exacte car nous étions invité. C'est donc une approximation...
Le service qui à mon avis n'était pas du niveau du restaurant. En soit il n'était pas mauvais... Mais je m'attendais à mieux.
2 Comments   7 Votes   Learn more
Je reviens à peine de ce restaurant que je ne connaissais absolument pas et ou j'ai passé une très bonne soirée! L'accueil à été plus que chaleureux et toute la soirée nous avons eu droit à un serveur très sympa! Je me demande si ce n'était pas le patron, quoi qu'il en soit c'était très agréable! En ce qui concerne les plats, nous avons commencé par une salade mêlée, qui était bien fournie bien qu'un peu cher (dans les 9.-) C'était bon, mais ça reste une salade ^^ Apres, nous n'avons pas échappé aux pâtes ! J'ai pris des tagliatelles à la vodka, qui de mon avis étaient bonne... La cuisson des pâtes était bien, et la sauce bonne. Il est vrais que les lardons manquaient un peu de vigueurs par contre! Mon ami a pris des gnocchi aux épinards, je n'ai pas gouté mais de son avis c'était très bon. Une petite bière pour accompagner le tout et voilà de quoi passer une soirée très agréable !! Le cadre est très sympa, une deco agréable qui correspond bien à ce genre d'établissement.
Le pain n'était pas terrible et un peu sec... Et ça a beau être bien fait, ça reste des pâtes :)
0 Comments   6 Votes   Learn more
Alors, j ai enfin testé le deuxième Xu... Je n ai pas vu de différence flagrante avec le premier mais bon... Le soupé a commencé avec un assortiment de raviolis, a savoir raviolis aux crevettes, aux crevettes et légumes et au boeuf. J ai un petit coup de coeur pour ceux aux crevettes... Je pourrais me nourrir de ça de toute façon. Dans l'ensemble ils étaient bon, ceux au boeuf étaient un peu dure a manger car ils se défaisaient facilement. Comme plat principal, nous avons pris un poulet royal ou impérial je me souviens plus. Bref, poulet avec une sauce un peu aigre douce et des cacahuètes. C'était très bon. Je le recommande! Le deuxième plat était un boeuf à la sauce soja. Sur ce coup la un peu plus déçue. La viande était grasse et on se retrouvait avec de gros morceaux de gras dans la bouche... Pas super agréable. Mais la sauce était bonne. Le tout accompagné de bol de riz. Rien à dire la dessus. Le service était correct, la serveuse parlait bien français... Ce qui m'a surpris! haha! La deco... Bah ça ressemble pas mal a l'autre, des tables en bois, pareille pour les chaises... Le cadre fait un peu moins "cantine" tout de même. En bref, pour le prix je trouve que ça vaut le coup!
Le boeuf trop gras...
0 Comments   7 Votes   Learn more
Bon, voilà! Enfin une eval' après tout ce temps! Il faut dire que je suis a Vancouver depuis trois mois et que j'ai eu un peu autre chose a faire :D Mais je voulais tout de même faire une critique ici!! Etant donné qu'ici je fréquente bien plus les pub que les restaurants (rhem), je vais faire une petit critique de celui ci. J ai découverts le factory un dimanche soir, ne savant pas du tout ou aller manger et commençant a en avoir quelque peu marre de la haute gastronomie vancouversoise, nous nous sommes retrouvé dans ce pub ou tous les plats sont à moins de 6$ (sans les taxes -_-) et sont (du moins pour le coins) franchement pas mal! Première fois j'ai pris des perogies. Sorte de ravioli fourré à la pomme de terre, servi avec des copeaux de bacon, quelques petits oignons nouveau, de la crème aigre et une mayonnaise épicée. C’était franchement bon! Et bien que mourant de faim, j ai été rassasiée. Et vu que c’était dimanche, la bière était a moins de 3$... Mais ça c est une autre histoire :D La deuxième fois j ai pris un "sliders" (oui maintenant je me la pète parce que je peux parler anglais!! xD) C est un assortiment de trois mini burgers. C est vraiment sympa, parce que bcp plus facile à manger qu'un seul énorme burger. J ai juste regretté qu'ils ne fasse pas trois burgers différents, en effet, les trois burgers étaient pareil... Mais bon, on va pas trop ce plaindre non plus!! Et il y a une chose vraiment cool au factory, c'est qu'on peut manger toutes les cacahuètes qu'on veux parce que c'est gratuit! Pis qu’après on balance toutes les coques par terre!! (Oui comme ça c est un peu bizarre, mais quand on y est ça fait partie de l'ambiance et c est vraiment sympa!! J'ai retrouvé des cacahuètes dans mon sac a main une semaine plus tard!! :D). Le tout sur un font de musique rock. C'est vraiment un chouette endroit pour faire la fête, manger qqch et rencontrer plain de gens! P.s: Le pris inclus juste le repas et un coca (et les taxes... Et les tips!) Parce que la bière après c’était facultatif :D
Faut pas non plus s'attendre a de la très haute cuisine, c'est un pub... Et c'est Vancouver!
0 Comments   1 Votes   Learn more
J'y suis allée mercredi soir avec mon père. On voulait profiter encore une fois du passeport gourmand avant que je parte pour quelque mois. Il avait très envie d'un tartare et je me souvenais de la critique de Manuel disant qu'il était bon... Et a gogo! A peine assis, la serveuse arrive et nous demande le passeport en nous disant que nous n'avons pas le droit aux divers fondue et que le tartare ils le font mais que pour nous c'est pas a gogo... Bon... ça nous a un peu refroidit, surtout qu'on était venu pour ça. On a quand même pris le tartare, heureusement la quantité était suffisante... Mais du coup je trouve que 36.- pour un tartare c'est quant même un peu bcp! Bon, en soi il était bon, j'ai pris relevé et mon père très relevé... J'ai gouter le sien et je l'ai trouver meilleur. C'est vrais que sur le pain grillé ils marquent des points parce que ça change des toast! Ensuite on a pris un petit moelleux au chocolat comme dessert. Il était bon, servis dans un pot a crème brulée avec une boule de glace dessus. Le service était vraiment inégal. La première serveuse était vraiment froide et pas du tout sympa. Mais une deuxième est venue nous amener les dessert et elle était très gentille... Heureusement ça a un peu rattrapé le truc... Comme boisson un vin d'aigle (m'en demander pas plus :) il était bon, et il accompagnait bien le tartare. Ps: prix avec le passeport
Le service, vraiment pas aimable! Et le fait que la carte soit réduite a cause du passeport, ce n'était pas écrit dessus... C'est surtout que je ne m'y attendait pas du tout.
1 Comments   5 Votes   Learn more
Samedi midi, il faisait beau et envie d'aller sur une terrasse. On passe devant ce resto et on se dit pourquoi pas, mexicain ça change un peu... Pour ce qui est de la cuisine, c'est correcte. Très bourratif et pas forcement savoureux... Mais je ne sais pas si c'est la cuisine mexicaine en générale qui est comme ça. Nous avons pris deux assiettes manana au prix de 18.5.- et un dessert (gâteau au chocolat a 9.-)
Le service... Deplorable... Deja c'est très lent et pas très sympathique, mais c'est au moment de payer que c'est devenu plus sympa. Je n'avais pas assez de monnaie et j'ai voulu payer par carte. Impossible de faire marcher l'appareille. Ma carte ne passe pas. Mon amie qui était dans le même cas que moi essaie aussi. Sa carte est également refusée. En tout on a essayé quatre cartes différentes toutes refusées... Bon, direction le bancomat qui heureusement n'est pas très loin! Apres 15 min d'attente on revient et personne ne daigne venir nous encaisser. C'est nous qui somme aller payer au bar. Apres encaissement pas un mot d'excuse pour le désagrément et pour la perte de temps (qui nous a mis en retard). Il y a de quoi tendre les nerfs!
1 Comments   4 Votes   Learn more
Vous habitez la region? Vous n'avez pas envie de cuisiner? Dans ce cas il faut aller dans ce petit fastfood! Rien de prétentieux, une cuisine "comme a la maison" à un prix vraiment raisonnable. Et sérieusement, le meilleur pad thai que j ai eu l'occasion de manger (11.- celui au poulet) et la quantité et la! La qualité également, tout est très frais et la patronne (une vrais thaïlandaise) cuisine tout minute. Je trouve ça vraiment sympa d'avoir un petit fastfood de ce genre dans la région... Parce que c est un peu mort quant même -_-' En tout cas nous on en use et abuse... Pour le prix on peut se le permettre :D Possibilité de commander les plats sur le site internet et d aller chercher quand c est prêt.
Pas bcp de places assises, et pas de boissons alcoolisées (personnellement je m'en fiche, mais je le signale :)
0 Comments   2 Votes   Learn more

With friends

Zhiwei
Zhiwei
24.08.2014, 22:22
http://labobouffe.blogspot.ch/2014/08/le-zhiwei-lausanne.html Dans la pléthore des restaurants chinois, un petit nouveau est né en ville de Lausanne. Le Zhiwei, ouvert il y a peut-être deux mois, offrait dans le courant du mois d'août un 20% sur sa prestation. L'occasion idéale pour découvrir le lieu en compagnie de deux bloggers gourmands, Foodaholic et Guérilla Gourmande, ce lundi 18 août 2014. Situé avenue du Léman, un peu à l'est du centre-ville de Lausanne, dans des quartiers de logements et bureaux, le restaurant n'est pas forcément très visible. Une enseigne toute simple ouvrant sur une petite baie vitrée par laquelle on peut pénétrer dans un restaurant plutôt joli : à l'entrée, quelques tables rectangulaires s’alignent, dressées avec soin dans des couleurs blanc-bordeau. Une volée d'escaliers ouvre sur une salle en T tout aussi soignée, aux murs bordeaux et décoration légères et bien pensées. On n'est pas dans le surchargé mais plutôt dans quelque chose qui se veut plus épuré et raffiné. Nous sommes accueillis par la femme du patron en habits traditionnels, fort sympathique, de bon conseil et avec un certain humour. Elle nous porte les cartes et nous propose de boire quelque chose. On fera sans alcool aujourd'hui, ce sera une Heiniez verte, un thé jasmin et un jus de pamplemousse. Pendant ce temps, on épluche la carte. Notons au passage que le chef, d'après la rumeur, est l'ancien de La Réserve à Genève, un hôtel de luxe comprenant plusieurs restaurant dont le Tse Fung, restaurant chinois. Cela laisse présager d'un niveau peut-être supérieur à la moyenne ou tout du moins un choix différent de mets. Il faut admettre qu'il nous a été difficile de ne pas esquisser un sourire en lisant cette carte aux intitulés parfois rocambolesques (merci google translate). Côté plats, en effet, il y a beaucoup de mets qui sont des « non-vus » pour ma part, a des prix plutôt corrects sur la moyenne lausannoise, ainsi que quelques incursions de « Korea style ». Une liste de suggestion permet de repérer des plats présentés comme des spécialités propre au lieu, ce qui est toujours plaisant. Enfin quelques menus sont proposés, ce qui est toujours utile lorsque l'on est incapable de se décider. Il ne faudra pas hésiter, en cas de question, à se renseigner auprès de la maîtresse de maison qui saura vous aiguiller ou vous informer au besoin, au risque qu'elle ne parvienne à vous vendre un plat supplémentaire (mission réussie avec nous, mais on n'est pas un public trop difficile à convaincre). Le choix est fait, ce sera trois entrées et quatre plats que nous nous partagerons. Pour être sûr d'avoir assez à manger, l'un de nous a encore pris le «Potage aux fruits de mer» qui semble lui avoir plu. L'une des entrées étaient les « Rouleaux au porc de 5 épices » : trois pièces assez fines et appétissantes de pâtes bien croustillante sans sensation résiduelle de gras de friture contenant du porc en petits dés aux parfums doux. Il y a une bonne mâche, du croustillant et de jolies saveurs. Une petite sauce aigre-piquante est proposée avec. Une seconde entrée (qui nous a fait bien rire d'ailleurs) fut les « Watkins crevettes ». Imaginez trois grosses crevettes légèrement frites, augmentées d'une pointe de mayonnaise sur lesquelles on pose une enfournées de pommes allumettes et voilà les crevettes watkins. Tant au nom que dans la préparation, on sentirait presque un vestige des incursions anglaises en Chine. Servi avec une sauce claire de vinaigre de riz et sucre, on admettra tout de même que ce plat est aussi humoristique que plutôt bon. On notera quand même l'étonnante présence d'ail cru en guise de décoration... La troisième entrée fut les « Raviolis aux Noix St.Jacques » : arrivant dans leur panier vapeur, quatre raviolis assez dodus et joliment façonnés nous sont présentés. La farce est tendre, moelleuse et assez savoureuse, faite de Saint-Jaques, crevette et pomme de terre. Une sauce soja-sucre-vinaigre de riz est servie avec. Passons aux plats. D'abord c'est le « Homard grillé du maison » qui nous est présenté en solo. On nous apporte tout ce qu'il faut pour décortiquer et se rincer les doigts pour savourer ce homard de bonne taille, entier, garni d'oignons et pataugeant dans une sauce douceâtre et sirupeuse probablement à base essentiellement de vin de riz et sucre. Le homard a reçu une cuisson correct et l'ensemble est plutôt goûtu quoique je peine a trouver le sens profond de ce plat, le homard n'étant pas vraiment en contact avec la sauce servie. Puis les trois plats suivant arrivent ensemble : Le « Boeuf à la façon Korea » se présente sous forme de lamelle de viandes dans une sauce un peu relevée parfumée au kimchi, le chou fermenté épicé typique de la cuisine coréenne, et de l'oignon. Les parfums sont très typiques et tout le monde n'aimera pas forcément les saveurs que donne le kimchi bien présent. C'est en soi plutôt bon mais là où le bat blesse, c'est que manifestement la viande a joui d'un bain de bicarbonate suffisamment long pour briser la texture et le goût de la viande. La « Côte de porc sauté au sel et poivre » est un plat de spare ribs débité en tronçons d'allure appétissante, brillante et caramélisée. Passée dans un mélange d'épices douces légèrement relevées, la viande a de la texture et est plutôt bonne. Sans surprise, c'est assez gras, mais c'est plutôt gourmand. L'« Agneau sur ardoise » a, à nouveau, une allure plutôt appétissante, une belle portion de viande garnie de quelques légumes (oignons, carottes, poivrons et haricots) dans une sauce noire épaisse au haricot noir. C'est dans l'ensemble bien parfumé et gourmand mais à nouveau, diablement trop attendri présentant ainsi les mêmes défauts que le premier plat. Nous consommerons tout cela accompagné de riz nature bien servi et bien fait. On n'a plus grande faim mais on testera quand même par curiosité deux desserts. Les « Nêm au chocolat » étaient fidèles à ce que l'on pouvait attendre, trois branches de chocolat (genre cailler ou torino) dans une feuille de pâte, passée à la friture, avec du topping chocolat très moyen au dessus. C'est un dessert pas mauvais, mais sans relief et lourdaud. Heureuse idée que de l'avoir accompagné de rondelles d'oranges. L'« Assortiment de fruits frais » rafraîchira tout cela. J'ai toujours été vraiment stupéfait par les pix de ces plateaux de fruits oscillant toujours dans les environs de 25 francs. Je veux bien que cela soit en partie des questions de fraîcheur de produit et de stockage, et cela peut être convenable lorsque sont présentés des fruits coûteux (comme de la mangue thaïe, papaye, fruits de la passion, etc...). Qui plus est, c'est généralement un exercice intéressant car ce n'est pas forcément évident de rendre le plat beau. Si l'exercice du dressage est plutôt réussi, le contenu est un peu décevant. Les fruits sont certes mûrs mais on nous offre à prix démentiel un quart de pastèque, un quart de melon sucrin, un quart d'ananas et l'équivalent d'une orange. Au final l'addition s’élèvera à 216 francs avec les 20% de rabais promotionnel. C'est un lieu agréable au service des plus sympathique. Les mets proposés y sont originaux, différents et intéressants mais, pour ce qui est des plats, la main est beaucoup trop lourde sur les agents attendrissant ce qui limite fortement le plaisir. Il y a du potentiel en ce lieu, mais il mériterait sans aucun doute quelques retouches.
0 Comments   12 Votes   Learn more
Le Skipper
Le Skipper
05.08.2014, 14:02
Voilà ce que l'on pourrait appeler une mine d'or très mal exploitée. Un pote nous l'avait conseillé "on y mange d'excellents filets de perche". C'est donc accompagné d'un collègue de boulot - un peu de changement par rapport à la cafet d'entreprise de temps en temps ça ne fait pas de mal - qu'on a fait le déplacement pour déguster ces fameux filets de perche. La bonne surprise : le lieu. Une terrasse magnifique, ombragée par les arbres, une vue à couper le souffle, dominant la seconde plus ancienne église de Suisse. Le plaisir s'est arrêté là. Des filets de perche visiblement décongelés minute, nageant dans un liquide gras qui ressemblait à un beurre, une sauce tartare industrielle et des frites au goût douteux. Concernant le vin, on reste dans les vieux standards vaudois des années 90 : vin ouvert "industriel". Dommage...
0 Comments   5 Votes   Learn more
Cafe GL Torv
Cafe GL Torv
05.08.2014, 13:45
Endroit typique de Copenhaguen pour le ”Smørrebrød” (déjeuner danois), conseillé par des locaux. On peut y déguster toute sorte de spécialités du pays. Le tout accompagné de bière danoise ou de vin du "continent". Serveuses incroyablement sympathiques. Je me suis laissé tenter par du saumon sur lit de salade et d'une anguille fumée.
0 Comments   3 Votes   Learn more
Compagniet
Compagniet
05.08.2014, 11:22
Une des bonnes tables de Tromso. Lorsqu'on est sur une île isolée comme l'est Tromsoya, quasiment tout est importé du sud (légume, vin, etc..) et ce qui est local ce sont les produits de la mer. Le Compagniet mérite un détour pour qui souhaite déguster les poissons locaux, accompagné de vin français, italien ou même du nouveau monde. Pour ma part, ce fut truite en entrée et pavé de saumon en plat. A noter un grand choix d'aquavits en digestif.
0 Comments   3 Votes   Learn more
Hôtel de Ville - Le Challensois
Hôtel de Ville - Le Challensois
03.08.2014, 13:30
http://labobouffe.blogspot.ch/2014/08/lhotel-de-ville-echallens.html Voilà pas mal de temps que j'entends parler de l'Hôtel de Ville d'Echallens comme un restaurant à découvrir dans la région. Cette soirée du 1 août 2014, ce sera chose faite en compagnie d'un ami. Située à une quinzaine de kilomètres de Lausanne, Echallens est un bourg calme d'un certain standing sans pour autant renier ses attaches campagnardes. L'un de ses grands symboles, la Maison du Blé est du Pain, en est un excellent témoin ; on pourra d'ailleurs s'y informer quant à la chaîne de production du pain de A à Z autant qu'y savourer de jolis brunchs ou y acheter sa tresse le dimanche. A ce sujet, n'hésitez pas à en lire la revue de l'ami Guérilla Gourmande sur le Fournil de Cérès. Place de l'hôtel-de-ville, une belle bâtisse s'élève, centrale. S'y trouve un restaurant, celui de l'Hôtel-de-Ville dans lequel officie le chef Alain Meystre et son équipe. L'intérieur est partagé en deux parties, un côté brasserie, plinthes hautes boisées, tapisseries violacées, tables et chaises de bois sombre habillées de chemins de tables blanc sur lesquelles s'étalent un élégant dressage. Une terrasse sise sur un balcon offre le sentiment d'être à la maison, tout en simplicité mais avec ce quelque chose d'élégant que l'on apprécie. Enfin, côté restaurant, une petite salle assez intime, toute de rose pastel avec de grandes peintures un peu caricaturales des deux acteurs principaux du restaurant, le chef de service, Monsieur Baudois et le chef de cuisine, Monsieur Meystre. Nous sommes accueillis par le maître d'hôtel, Jean-Claude Baudois, fort professionnel de prime abord et qui se révélera au fil du repas plein d'humour et de bonhomie, qui nous propose de choisir notre table (qui sera en terrasse) et nous propose un apéritif. Il nous signale l’existence d'un apéritif maison qu'il réalise lui-même, un alcool très doux à base de vin et de feuille de griottier de la région qui est tout à fait agréable. Pendant que l'on sirote ce breuvage, on découvre une carte courte aux intitulés appétissants et évocateurs, faisant part belle aux produits de la région et restant fidèle à la saison. En parallèle, la carte des vins n'est pas en reste et propose une magnifique sélection de vins de la région et quelques vins d'ailleurs, tout cela à des prix des plus raisonnables ! Nous avons opté finalement pour nous laisser surprendre, cela tant au niveau de l'assiette que des vins. Ce sera menu surprise avec vins d'accompagnement. Le maître d'hôtel nous demande si l'on mange de tout, il n'y aura aucune limite ce soir. La première excellente surprise sera le panier de main que l'on nous apporte : du pain frais, fait maison, fraîchement coupé et d'excellente exécution. La farine est sans doute employée fraîche, venant du moulin d'à-côté, ce qui donne déjà au pain mi-blanc une saveur toute particulière. Deux autres pains de proposé, aux tomates séchées ou aux olives, sont tout aussi délicieux. Pour nous faire patienter arrivent deux amuses-bouches sur un plateau rustique, deux amuses-bouches appétissants et travaillés. Le premier sera une petite soupe froide de melon à la menthe, d'une grande fraîcheur, sensiblement épaissie et avec un doigt de crème, c'est délicat et gourmand. Le second amuse-bouche sera une cuillère dans laquelle repose une bille légèrement croustillante de morue riche en saveur dans une sauce tomate très goûtue. Cela promet. En première entrée, le chef nous proposera une « Grecque de légumes, sorbet courgettes et vanille de Tahiti ». Une très jolie assiette : dans une feuille de brick croustillante se présente un mélange de petits légumes frais )carottes, fèves, champignons, mini-maïs, courgette, oignon et j'en oublie probablement), parfaitement cuits et plein de saveur et de délicatesse, assaisonnés juste comme il faut et avec un peu de vanille. Sur le dessus, une quenelle de sorbet de courgette parfumé à la vanille. La vanille de Tahiti y exprime beaucoup de saveurs (elle est d'ailleurs assez réputée pour son goût très doux et très présent prenant vite le dessus et est pour cela essentiellement employée en dessert). Le tout est décoré de petits morceaux de betterave chiogga ainsi que de fleurs de bourrache. Une très belle assiette. Pour accompagner cette délicate entrée, un « Riesling-Sylvaner" de la Cave des 13 Coteaux à Arnex-sur-Orbe, un vin aussi intéressant qu'étonnant, de couleur d'un jaune brillante aux reflets sensiblement verts, un nez riche et fruité mais qui en bouche se révélera d'une grande minéralité, vif et tout en fraîcheur. La seconde entrée nous situera à elle seule, par son intitulé, la provenance neuchâteloise du produit (voire du chef) : « Paupiettes de bondelle aux fèves de tonka ». La bondelle est en effet un poisson proche de la féra typique du lac de Neuchâtel (également trouvable dans celui de Constance). C'est à nouveau une assiette qui ne manquera pas d'esthétisme qui nous arrive, avec trois petits filets de bondelle parfaitement désarêtés, couverts d'amandes effilées grillées puis roulés sur eux-même. La cuisson est juste quoiqu'elle eut pu être sensiblement moindre à mon goût (mais j'apprécie le poisson presque sous-cuit). A leurs côté, un petit mélange de légumes délicieux joliment glacés, une savoureuse purée de patate douce parfumée à la tonka, une pincée de graines de pavot et une jolie sauce crémeuse à base de fèves et petits pois d'une belle douceur, avec un petit goût qui m'a fait pensé à du champignon (plus spécifiquement bolet) mais cela restera un mystère. Quoi qu'il en soit, ce fut une très belle seconde entrée. Le verre accompagnant ce plat sera un assemblage blanc « Amédée VI » R. Paccot à Féchy, Domaine de la Colombe (probablement du 2009). J'apprécie beaucoup le travail que fait ce vigneron et l'Amédée VI est l'un de ses plus jolis vins en blanc. Un assemblage splendide de Savagnin, Chardonnay, Doral et Chasselas, de belle couleur dorée, d'apparence et de nez proche d'un vin doux, qui révélera énormément de fraîcheur à la dégustation, belle structure et longueur. Le plat confirmera l'amour du chef pour le poisson avec le « Filet de Saint-Pierre, bouillon à la citronnelle et chips de chorizo ». L'assiette nous arrive très joliment dressée et par la suite, le maître d'hôtel nous apportera le bouillon à la citronnelle qu'il nous versera directement dans l'assiette. Cela doit être la première fois que je déguste ce poisson de belle réputation, considéré comme d'une très grande finesse. Eh bien je n'ai pas été déçu : le produit est magnifique, cuit à la perfection, présenté accompagné de quelques petits légumes au fond et des dés de chorizo légèrement relevé et de bonne qualité. Le bouillon est tout à fait splendide, riche de saveur de citronnelle mais également, comme la couleur le laissait présager, de safran. Une chips de chorizo vient compléter ce plat tout entouré de fleurs. Belle maîtrise ! Le maître d'hôtel nous a demandé si nous désirions poursuivre au blanc ou au rouge. Sachant mon comparse plus amateur de blancs que de rouge, ce sera blanc. Toutefois Monsieur Baudois a compris que j'étais plus amateur de rouge et nous a réservé une intéressante surprise en conséquence : un vin tessinois, de la commune de Mendrisio : « Bianco di uve Merlot » de Guido Brivio (2008). Un vin issu du cépage Merlot vinifié en blanc qui nous a laissé pendant un bon moment songeur ; ne savant pas dès le début ce que nous buvions, nous cherchions des goûts connus en blanc ; dès que le vin nous a été expliqué, le goût nous a paru soudainement clair et évident. Surprenant, ce vin n'en est pas moins excellent, d'une grande délicatesse. En dessert, un bel hommage à l'histoire avec une tarte rarement servie, une « Conversation aux amandes et abricots et vanille ». Une très jolie tarte-portion fort bien exécutée, de bel équilibre entre le feuilletage (excellent) et l'intérieur de pâte d'amande gourmande mêlée d'abricot et vanille apportant fraîcheur et un rien d'acidulé. Une petite quenelle de sorbet abricot-vanille à ses côtés, quelques fruits et nous voilà arrivés à la fin de ce repas. En nota, honte à moi, avant la photo, j'ai subtilisé une grappe de raisinets et une petite décoration de chocolat. Deux cafés puis l'addition qui avec le Passeport Gourmand se montera à 166 CHF. Un repas tout à fait ravissant, un beau travail de chef, un bel effort visuel, une jolie personnalité dans l'assiette, mise en scène par une équipe aux petits soins avec sa dose d'humour. Le cadre n'est pas en reste et parfait de rendre ce lieu des plus recommandable pour passer une soirée agréable, que cela soit en famille, entre amis ou en coupe, offrant un petit goût de chic sans trop en faire.
0 Comments   12 Votes   Learn more

My profile

Marie Michel
 Gold member
Restaurant City: Lausanne

I like: Passer un bon moment. Manger une cuisine originale et savoureuse. Les petites attention qui changes tout (amuse bouches offert, etc.)

I don't like: Ne pas manger en même temps que mes collègues de table. Etre obligée de courir après le serveur pour tout (pain, eau, addition). Finir le repas sur un mauvais dessert.

36
Friends
1431
Reputation Points

Friends

Alain Dutau
 Gold member
295 Friends
7869 Reputation Points
Claude Jabès
 Gold member
434 Friends
34686 Reputation Points
Guillaume Hudela
 Gold member
117 Friends
3874 Reputation Points
© 2008 - 2014 iTaste SA