Forgot your password ? Free registration

Marie Michel's food guide

Last restaurant viewed

Spicy
Spicy
Au Palais Gourmand
Au Palais Gourmand
Anne-Sophie Pic au Beau-Rivage Palace
Anne-Sophie Pic au Beau-Rivage Palace
La Croix-Blanche
La Croix-Blanche
Le Patio (Mirador Kempinski)
Le Patio (Mirador Kempinski)

Wants

Sakura
Sakura
La Croix-Blanche
La Croix-Blanche
L'Eléphant Blanc
L'Eléphant Blanc
Restaurant du Chasseur
Restaurant du Chasseur
Yatus
Yatus

Newsfeed

au Bambi
au Bambi
15.03.2012, 00:25
Entré un peu par hasard dans ce restaurant nous en somme ressortit plus que ravis. En effet, ce restau ne paye vraiment pas de mine, et pourtant, le prix comme la cuisine est des plus attractif! Nous avons pris chacun des filets de perches, meunière pour ma part et au échalotes pour mon père. Ces dernières étaient très (très) bonne, pêchée par le patron... D'après la patronne :) J'espère que c'est vrais! Car ça rajoute encore un petit plus. Le tout accompagné de frites allumettes de bonne facture! Rien a redire sur la cuisine, un rapport qualité prix des plus correcte!! (28.- les filets de perches). Et les portions étaient pas mal grosse! J'avais très faim et je suis sortie plus que calée! La deco... Bon, il s'agit d'un restau de cartier un peu vieillot, mais en tout cas pas désagréable et j'ai même trouvé qu'on s'y sentais a l'aise, un peu comme à la maison... Le service a été des plus charmant, avec bcp de précision sur les plats de la part de la patronne, ce qui est plutôt agréable. En bref, c'est vraiment un petit coup de coeur que j'ai eu pour ce restau et j'espère que la prochaine expérience sera à la hauteur :)
0 Comments   7 Votes   Learn more
Ko-an
Ko-an
08.02.2012, 17:43
J'etais deja allée au Ko-an il y a bien quelques années, et j'avais le souvenir que c'était très bon mais cher et que je n'avais pas assez manger à la fin du repas... Cette fois si ce fut un peu différant. Premièrement, j'ai pu gouter les sushi en entrée, qui étaient... tout simplement délicieux! L'anguille est à tomber par terre! (6.- une pièce) Et ce, sachant que je ne suis pas spécialement fan de l'anguille en règle générale. Le maquereau (6.-) et la sèche (5.-) étaient également très bon. J'ai également pris un temaki au saumon... Mais finalement il m'en on amené un au crabe... Soit, c'était quant même bon. Mais je l'ai trouvé un peu plus commun que les nigiri. (14.- pièce quant même...) Après cette entrée passablement luxueuse, nous avons pris une fondue sukiyaki avec du boeuf (50.- p/p). La particularité de cette fondue japonaise est de passer la viande dans de l'oeuf battu après l'avoir cuite dans le bouillon... J'ai trouvé ça assez bizarre, mais finalement c'était bon. Le bouillon était très bon et bien équilibré grâce au soja et au sucre. C'était la première fois que je mangeais une fondue japonaise, mais sans doute pas la dernière! Et cette fois j'ai bien assez mangé. Nous avons même fait l'impasse sur le désert. Pour accompagné le tout nous avons bu un thé au riz soufflé (ou fumé je sais plus) qui était très bon et tout ce qu'il y a des plus léger. Le service était agréable et professionnel. Rien de spécial à ajouté sur ce point. La deco est quant à elle très jolie. Très zen et épurée avec de la lumière tamisée. Nous avons juste trouvé étrange qu'il y aie de la musique chinoise en font... La journée il doit y avoir une très belle vue sur le lac. Pour conclure, c'est un très beau restaurant avec une cuisine de qualité où on a envie de retourner.
5 Comments   6 Votes   Learn more
Café de l'Europe
Café de l'Europe
26.10.2011, 22:24
Sortie de ciné, petite faim... Direction le café de l'Europe. N'ayant jamais entendu parlé de ce restau, je ne savais pas du tout a quoi m'attendre. Vu le froid hivernal nous avons opté pour une petite fondue, très crémeuse et servie bien généreusement. Pour un prix dans la moyenne. (23.-) La deco n'a rien de spécial, tables et chaises en bois qui vont très bien avec le cadre et l'ambiance du bistro, je n'ai pas vu la salle a mangé vu que nous sommes resté dans le café. Qui était rempli d'habitués. Rien a redire sur le service, précis et discret. En bref, un sympathique petit restau à retester!
0 Comments   4 Votes   Learn more
de l'Hôtel de Ville (ex-Philippe Rochat)
de l'Hôtel de Ville (ex-Philippe Rochat)
15.10.2011, 00:11
Aller, je me lance... Il y a deja un moment j'ai eu l'immense privilège d'aller manger chez Rochat... Mon rêve depuis des années! Du coup, je risque pas d'être très objective. J'étais febrile en mettant les pieds la bas dans ma belle robe H&M à 5.- (pour l'anecdote ^^) La première chose, la décoration. Bien dans le style sobre et chic, un peu guindé mais je n'en attendais pas moins. L'ambiance est très feutrée, surement du à la moquette. Passons à la cuisine... Que dire... Merveilleux? Oui c'était parfait! Je réalisais un de mes rêves, ça ne pouvais être que parfait ! J'avais des étoiles dans les yeux je pense! Nous avions pris le menu à 360.- . Je ne vais pas donner un détail du menu car il n'est plus d'actualité. Juste dire que j'ai vraiment aimé les plats salé qui étaient tous délicieux (dont un flan aux cèpes et chanterelles à en rêver la nuit) et j'ai eu une légère déception en se qui concerne les desserts que j'ai trouvé un degré en dessous du reste. Les vins étaient tout aussi exceptionnel, mais je serais bien incapable de vous donnez les détails. En ce qui concerne le service... J'ai été déçue... ça été ma déception de la soirée. Je m'attendais à de la classe, du grand art... Mais j'ai eu droit à un serveur qui me disais "ouais", je suis peut être un peu vieux jeu, mais ça ne m a pas plus. J'avais aussi l'impression qu'il nous snobait un peu. En bref, mise à part le coup du serveur, j'ai passé une soirée de rêve que j'avais attendu presque toute ma vie! J'ai même pu serrer la main à monsieur Rochat en personne ! L'apogée de mon soupé! Voilà, je m'excuse pour cette critique absolument pas objective mais je tenais à la faire! Et maintenant je ne rêve que d'une chose, c'est de pouvoir y retourner! Je ne peux pas vous communiquer le prix exacte car nous étions invité. C'est donc une approximation...
2 Comments   7 Votes   Learn more
L'Avenir
L'Avenir
13.10.2011, 23:51
Je reviens à peine de ce restaurant que je ne connaissais absolument pas et ou j'ai passé une très bonne soirée! L'accueil à été plus que chaleureux et toute la soirée nous avons eu droit à un serveur très sympa! Je me demande si ce n'était pas le patron, quoi qu'il en soit c'était très agréable! En ce qui concerne les plats, nous avons commencé par une salade mêlée, qui était bien fournie bien qu'un peu cher (dans les 9.-) C'était bon, mais ça reste une salade ^^ Apres, nous n'avons pas échappé aux pâtes ! J'ai pris des tagliatelles à la vodka, qui de mon avis étaient bonne... La cuisson des pâtes était bien, et la sauce bonne. Il est vrais que les lardons manquaient un peu de vigueurs par contre! Mon ami a pris des gnocchi aux épinards, je n'ai pas gouté mais de son avis c'était très bon. Une petite bière pour accompagner le tout et voilà de quoi passer une soirée très agréable !! Le cadre est très sympa, une deco agréable qui correspond bien à ce genre d'établissement.
0 Comments   6 Votes   Learn more

Last comments

Entré un peu par hasard dans ce restaurant nous en somme ressortit plus que ravis. En effet, ce restau ne paye vraiment pas de mine, et pourtant, le prix comme la cuisine est des plus attractif! Nous avons pris chacun des filets de perches, meunière pour ma part et au échalotes pour mon père. Ces dernières étaient très (très) bonne, pêchée par le patron... D'après la patronne :) J'espère que c'est vrais! Car ça rajoute encore un petit plus. Le tout accompagné de frites allumettes de bonne facture! Rien a redire sur la cuisine, un rapport qualité prix des plus correcte!! (28.- les filets de perches). Et les portions étaient pas mal grosse! J'avais très faim et je suis sortie plus que calée! La deco... Bon, il s'agit d'un restau de cartier un peu vieillot, mais en tout cas pas désagréable et j'ai même trouvé qu'on s'y sentais a l'aise, un peu comme à la maison... Le service a été des plus charmant, avec bcp de précision sur les plats de la part de la patronne, ce qui est plutôt agréable. En bref, c'est vraiment un petit coup de coeur que j'ai eu pour ce restau et j'espère que la prochaine expérience sera à la hauteur :)
...
0 Comments   7 Votes   Learn more
J'etais deja allée au Ko-an il y a bien quelques années, et j'avais le souvenir que c'était très bon mais cher et que je n'avais pas assez manger à la fin du repas... Cette fois si ce fut un peu différant. Premièrement, j'ai pu gouter les sushi en entrée, qui étaient... tout simplement délicieux! L'anguille est à tomber par terre! (6.- une pièce) Et ce, sachant que je ne suis pas spécialement fan de l'anguille en règle générale. Le maquereau (6.-) et la sèche (5.-) étaient également très bon. J'ai également pris un temaki au saumon... Mais finalement il m'en on amené un au crabe... Soit, c'était quant même bon. Mais je l'ai trouvé un peu plus commun que les nigiri. (14.- pièce quant même...) Après cette entrée passablement luxueuse, nous avons pris une fondue sukiyaki avec du boeuf (50.- p/p). La particularité de cette fondue japonaise est de passer la viande dans de l'oeuf battu après l'avoir cuite dans le bouillon... J'ai trouvé ça assez bizarre, mais finalement c'était bon. Le bouillon était très bon et bien équilibré grâce au soja et au sucre. C'était la première fois que je mangeais une fondue japonaise, mais sans doute pas la dernière! Et cette fois j'ai bien assez mangé. Nous avons même fait l'impasse sur le désert. Pour accompagné le tout nous avons bu un thé au riz soufflé (ou fumé je sais plus) qui était très bon et tout ce qu'il y a des plus léger. Le service était agréable et professionnel. Rien de spécial à ajouté sur ce point. La deco est quant à elle très jolie. Très zen et épurée avec de la lumière tamisée. Nous avons juste trouvé étrange qu'il y aie de la musique chinoise en font... La journée il doit y avoir une très belle vue sur le lac. Pour conclure, c'est un très beau restaurant avec une cuisine de qualité où on a envie de retourner.
Bon, sans surprise, je trouve le prix quelque peu abusif, surtout en ce qui concerne les sushi. Nous avons également pas mal attendu l'arrivée des dit sushi. Par contre la fondue est arrivée très rapidement une fois l'entrée terminée.
5 Comments   6 Votes   Learn more
Sortie de ciné, petite faim... Direction le café de l'Europe. N'ayant jamais entendu parlé de ce restau, je ne savais pas du tout a quoi m'attendre. Vu le froid hivernal nous avons opté pour une petite fondue, très crémeuse et servie bien généreusement. Pour un prix dans la moyenne. (23.-) La deco n'a rien de spécial, tables et chaises en bois qui vont très bien avec le cadre et l'ambiance du bistro, je n'ai pas vu la salle a mangé vu que nous sommes resté dans le café. Qui était rempli d'habitués. Rien a redire sur le service, précis et discret. En bref, un sympathique petit restau à retester!
Le pain ne m'a pas vraiment convaincue...
0 Comments   4 Votes   Learn more
Aller, je me lance... Il y a deja un moment j'ai eu l'immense privilège d'aller manger chez Rochat... Mon rêve depuis des années! Du coup, je risque pas d'être très objective. J'étais febrile en mettant les pieds la bas dans ma belle robe H&M à 5.- (pour l'anecdote ^^) La première chose, la décoration. Bien dans le style sobre et chic, un peu guindé mais je n'en attendais pas moins. L'ambiance est très feutrée, surement du à la moquette. Passons à la cuisine... Que dire... Merveilleux? Oui c'était parfait! Je réalisais un de mes rêves, ça ne pouvais être que parfait ! J'avais des étoiles dans les yeux je pense! Nous avions pris le menu à 360.- . Je ne vais pas donner un détail du menu car il n'est plus d'actualité. Juste dire que j'ai vraiment aimé les plats salé qui étaient tous délicieux (dont un flan aux cèpes et chanterelles à en rêver la nuit) et j'ai eu une légère déception en se qui concerne les desserts que j'ai trouvé un degré en dessous du reste. Les vins étaient tout aussi exceptionnel, mais je serais bien incapable de vous donnez les détails. En ce qui concerne le service... J'ai été déçue... ça été ma déception de la soirée. Je m'attendais à de la classe, du grand art... Mais j'ai eu droit à un serveur qui me disais "ouais", je suis peut être un peu vieux jeu, mais ça ne m a pas plus. J'avais aussi l'impression qu'il nous snobait un peu. En bref, mise à part le coup du serveur, j'ai passé une soirée de rêve que j'avais attendu presque toute ma vie! J'ai même pu serrer la main à monsieur Rochat en personne ! L'apogée de mon soupé! Voilà, je m'excuse pour cette critique absolument pas objective mais je tenais à la faire! Et maintenant je ne rêve que d'une chose, c'est de pouvoir y retourner! Je ne peux pas vous communiquer le prix exacte car nous étions invité. C'est donc une approximation...
Le service qui à mon avis n'était pas du niveau du restaurant. En soit il n'était pas mauvais... Mais je m'attendais à mieux.
2 Comments   7 Votes   Learn more
Je reviens à peine de ce restaurant que je ne connaissais absolument pas et ou j'ai passé une très bonne soirée! L'accueil à été plus que chaleureux et toute la soirée nous avons eu droit à un serveur très sympa! Je me demande si ce n'était pas le patron, quoi qu'il en soit c'était très agréable! En ce qui concerne les plats, nous avons commencé par une salade mêlée, qui était bien fournie bien qu'un peu cher (dans les 9.-) C'était bon, mais ça reste une salade ^^ Apres, nous n'avons pas échappé aux pâtes ! J'ai pris des tagliatelles à la vodka, qui de mon avis étaient bonne... La cuisson des pâtes était bien, et la sauce bonne. Il est vrais que les lardons manquaient un peu de vigueurs par contre! Mon ami a pris des gnocchi aux épinards, je n'ai pas gouté mais de son avis c'était très bon. Une petite bière pour accompagner le tout et voilà de quoi passer une soirée très agréable !! Le cadre est très sympa, une deco agréable qui correspond bien à ce genre d'établissement.
Le pain n'était pas terrible et un peu sec... Et ça a beau être bien fait, ça reste des pâtes :)
0 Comments   6 Votes   Learn more
Alors, j ai enfin testé le deuxième Xu... Je n ai pas vu de différence flagrante avec le premier mais bon... Le soupé a commencé avec un assortiment de raviolis, a savoir raviolis aux crevettes, aux crevettes et légumes et au boeuf. J ai un petit coup de coeur pour ceux aux crevettes... Je pourrais me nourrir de ça de toute façon. Dans l'ensemble ils étaient bon, ceux au boeuf étaient un peu dure a manger car ils se défaisaient facilement. Comme plat principal, nous avons pris un poulet royal ou impérial je me souviens plus. Bref, poulet avec une sauce un peu aigre douce et des cacahuètes. C'était très bon. Je le recommande! Le deuxième plat était un boeuf à la sauce soja. Sur ce coup la un peu plus déçue. La viande était grasse et on se retrouvait avec de gros morceaux de gras dans la bouche... Pas super agréable. Mais la sauce était bonne. Le tout accompagné de bol de riz. Rien à dire la dessus. Le service était correct, la serveuse parlait bien français... Ce qui m'a surpris! haha! La deco... Bah ça ressemble pas mal a l'autre, des tables en bois, pareille pour les chaises... Le cadre fait un peu moins "cantine" tout de même. En bref, pour le prix je trouve que ça vaut le coup!
Le boeuf trop gras...
0 Comments   7 Votes   Learn more
Bon, voilà! Enfin une eval' après tout ce temps! Il faut dire que je suis a Vancouver depuis trois mois et que j'ai eu un peu autre chose a faire :D Mais je voulais tout de même faire une critique ici!! Etant donné qu'ici je fréquente bien plus les pub que les restaurants (rhem), je vais faire une petit critique de celui ci. J ai découverts le factory un dimanche soir, ne savant pas du tout ou aller manger et commençant a en avoir quelque peu marre de la haute gastronomie vancouversoise, nous nous sommes retrouvé dans ce pub ou tous les plats sont à moins de 6$ (sans les taxes -_-) et sont (du moins pour le coins) franchement pas mal! Première fois j'ai pris des perogies. Sorte de ravioli fourré à la pomme de terre, servi avec des copeaux de bacon, quelques petits oignons nouveau, de la crème aigre et une mayonnaise épicée. C’était franchement bon! Et bien que mourant de faim, j ai été rassasiée. Et vu que c’était dimanche, la bière était a moins de 3$... Mais ça c est une autre histoire :D La deuxième fois j ai pris un "sliders" (oui maintenant je me la pète parce que je peux parler anglais!! xD) C est un assortiment de trois mini burgers. C est vraiment sympa, parce que bcp plus facile à manger qu'un seul énorme burger. J ai juste regretté qu'ils ne fasse pas trois burgers différents, en effet, les trois burgers étaient pareil... Mais bon, on va pas trop ce plaindre non plus!! Et il y a une chose vraiment cool au factory, c'est qu'on peut manger toutes les cacahuètes qu'on veux parce que c'est gratuit! Pis qu’après on balance toutes les coques par terre!! (Oui comme ça c est un peu bizarre, mais quand on y est ça fait partie de l'ambiance et c est vraiment sympa!! J'ai retrouvé des cacahuètes dans mon sac a main une semaine plus tard!! :D). Le tout sur un font de musique rock. C'est vraiment un chouette endroit pour faire la fête, manger qqch et rencontrer plain de gens! P.s: Le pris inclus juste le repas et un coca (et les taxes... Et les tips!) Parce que la bière après c’était facultatif :D
Faut pas non plus s'attendre a de la très haute cuisine, c'est un pub... Et c'est Vancouver!
0 Comments   1 Votes   Learn more
J'y suis allée mercredi soir avec mon père. On voulait profiter encore une fois du passeport gourmand avant que je parte pour quelque mois. Il avait très envie d'un tartare et je me souvenais de la critique de Manuel disant qu'il était bon... Et a gogo! A peine assis, la serveuse arrive et nous demande le passeport en nous disant que nous n'avons pas le droit aux divers fondue et que le tartare ils le font mais que pour nous c'est pas a gogo... Bon... ça nous a un peu refroidit, surtout qu'on était venu pour ça. On a quand même pris le tartare, heureusement la quantité était suffisante... Mais du coup je trouve que 36.- pour un tartare c'est quant même un peu bcp! Bon, en soi il était bon, j'ai pris relevé et mon père très relevé... J'ai gouter le sien et je l'ai trouver meilleur. C'est vrais que sur le pain grillé ils marquent des points parce que ça change des toast! Ensuite on a pris un petit moelleux au chocolat comme dessert. Il était bon, servis dans un pot a crème brulée avec une boule de glace dessus. Le service était vraiment inégal. La première serveuse était vraiment froide et pas du tout sympa. Mais une deuxième est venue nous amener les dessert et elle était très gentille... Heureusement ça a un peu rattrapé le truc... Comme boisson un vin d'aigle (m'en demander pas plus :) il était bon, et il accompagnait bien le tartare. Ps: prix avec le passeport
Le service, vraiment pas aimable! Et le fait que la carte soit réduite a cause du passeport, ce n'était pas écrit dessus... C'est surtout que je ne m'y attendait pas du tout.
1 Comments   5 Votes   Learn more
Samedi midi, il faisait beau et envie d'aller sur une terrasse. On passe devant ce resto et on se dit pourquoi pas, mexicain ça change un peu... Pour ce qui est de la cuisine, c'est correcte. Très bourratif et pas forcement savoureux... Mais je ne sais pas si c'est la cuisine mexicaine en générale qui est comme ça. Nous avons pris deux assiettes manana au prix de 18.5.- et un dessert (gâteau au chocolat a 9.-)
Le service... Deplorable... Deja c'est très lent et pas très sympathique, mais c'est au moment de payer que c'est devenu plus sympa. Je n'avais pas assez de monnaie et j'ai voulu payer par carte. Impossible de faire marcher l'appareille. Ma carte ne passe pas. Mon amie qui était dans le même cas que moi essaie aussi. Sa carte est également refusée. En tout on a essayé quatre cartes différentes toutes refusées... Bon, direction le bancomat qui heureusement n'est pas très loin! Apres 15 min d'attente on revient et personne ne daigne venir nous encaisser. C'est nous qui somme aller payer au bar. Apres encaissement pas un mot d'excuse pour le désagrément et pour la perte de temps (qui nous a mis en retard). Il y a de quoi tendre les nerfs!
1 Comments   4 Votes   Learn more
Vous habitez la region? Vous n'avez pas envie de cuisiner? Dans ce cas il faut aller dans ce petit fastfood! Rien de prétentieux, une cuisine "comme a la maison" à un prix vraiment raisonnable. Et sérieusement, le meilleur pad thai que j ai eu l'occasion de manger (11.- celui au poulet) et la quantité et la! La qualité également, tout est très frais et la patronne (une vrais thaïlandaise) cuisine tout minute. Je trouve ça vraiment sympa d'avoir un petit fastfood de ce genre dans la région... Parce que c est un peu mort quant même -_-' En tout cas nous on en use et abuse... Pour le prix on peut se le permettre :D Possibilité de commander les plats sur le site internet et d aller chercher quand c est prêt.
Pas bcp de places assises, et pas de boissons alcoolisées (personnellement je m'en fiche, mais je le signale :)
0 Comments   2 Votes   Learn more

With friends

Le Prieuré
Le Prieuré
10.04.2014, 11:36
http://labobouffe.blogspot.ch/2014/04/le-prieure-pully.html Voilà quelques temps, je suis allé au Prieuré pour un dîner qui m'avait fort plu. Souvenirs d'une cuisine française classique, bien travaillée, généreuse et raffinée, au teintes de vieux restaurant chic d'ancienne bourgade. J'avoue avoir été un peu surpris en voyant que tout récemment Michel Theux-Bérucq avait rendu son tablier au Prieuré pour passer du côté du restaurant Le Leman à Morges, il y a de cela plus d'un an. Après peu de temps de fermeture, on découvre un nouveau personnage à la tête de la maison, Monsieur Hervé Acosta, d'origine auvergnate, ayant déjà passablement bourlingué, connu dans la région pour avoir géré le Café du Théâtre à Lausanne. C'est donc curieux qu'avec mon Frère je me suis rendu ce 25 mars 2014 au restaurant du Prieuré, bénéficiant d'une réduction de 50% grâce à LaFourchette. On retrouve une bâtisse historique toute de pierres et de volets blancs et rouges, ancienne propriété des moines du prieuré de Payerne dont l'histoire remonte à plus d'un millénaire, en 960. Plutôt que de faire un exposé, voici un lien sur l'histoire du lieu, plutôt intéressante. En attendant, entrons ! Nous sommes accueilli par un serveur un peu bourru mais sympathique qui nous mène à notre table. On passe une salle du genre « pinte » où l'on viendra volontiers boire un verre en jouant au chibre, on longe un joli bar et on arrive en salle de restaurant. Je retrouve une pièce que j'ai connue au temps de l'ancienne gérance mais qui est passée d'un apparat relativement chargé à quelque chose de plus simple et épuré sans rien enlever du chaleureux, plinthes hautes blanches, murs jaunes légèrement habillés tantôt de miroirs, tantôt de natures mortes. <Les tables sont dressées tout en simplicité et élégance de nappes blanche et de jolie vaisselle et d’une présence florale. Notons que le bâtiment possède d'autres salles privatisables et que l'établissement peut accueillir jusqu'à 300 personnes. Tout en consultant la carte, nous commandons une carafe d'eau ainsi que deux verres de Petite Arvine de la Cave Orsat à Martigny. Le millésime n'est pas spécifié, ce qui est le cas de plusieurs autres vins de la carte, au demeurant jolie, bien fournie essentiellement en vins suisses et correctement pricée. A picoter, des biscuits apéritif mélangés du commerce, sans grand intérêt, mais l'attention est là. La carte est petite et bien réfléchie terroir/saison. En cette période, nous sommes à mi-chemin entre hiver et printemps, on retrouvera donc des légumes racines tantôt, quelques asperges et morilles dans d'autres cas, le tout mis en scène dans un discours de cuisine française classique, presque-même de bistrot, mais raffinée par le travail du chef. Dès ce moment-là, le propriétaire Hervé Acosta entre en salle et y restera toute la soirée, y distillant une présence discrète, chaleureuse, serviable et plaisante. Ce Monsieur aime manifestement son métier, une passion, et cela se voit. Un amuse-bouche nous est offert, ce qui est toujours apprécié. Il s'agissait d'un petit velouté de carottes crémeux et gourmand, augmenté de tranches de magret fumé. C'est très agréable en bouche. Mon Frère ne mangeant pas de viande, le patron a eu le bon réflexe de lui servir l'équivalent sans viande. Mon entrée sera le «Tartare de bar aux fruits de la passion« : une portion plutôt généreuse de poisson fin et délicat, coupé en cubes assez gros ce que j'apprécie personnellement m'est présentée. L'assaisonnement est très juste entre salé, sucré et acide pour un résultat très rafraîchissant et plaisant. Un petit mesclun arrosé d'une vinaigrette bien agréablement acidulée et de petits toasts complétaient cette entrée fort appréciée. Mon Frère a opté en entrée pour la « Fricassée de champignons, fusette grillée à la crème de truffe blanche c : à nouveau une assiette gourmande de champignons bien sautés, apparemment essentiellement de la variété des pleurotes (mais je n'ai su les détailler précieusement), bien brillants et riches en senteurs. Je n'en ai pris qu'une petite fourchetée et ai été surpris par les saveurs proches de celles d'une viande ; je ne suis pas coutumier de la truffe blanche mais ai entendu ce genre d'échos de personnes plus expérimentées que moi. C'est très intéressant. Le tout augmenté d'une fusette grillée pour ajouter volume, couleur et gourmandise. Belle assiette qui m'a peut-être semblée un peu grasse mais qui a beaucoup plu au dégustateur. En plat, j'ai choisi la « Caille désossée farcie aux champignons, polenta à la tomate séchée ». Un beau travail dans l'assiette que cette délicate caille bien désossée avec maîtrise et propreté, farcie de champignons sautés et joliment rôtie. La chair est tendre est goûteuse, qui plus est nappée d'un jus très plaisant de viande. Une petite polenta bien cuite, toute simple, pas grasse et appréciable, parfumée de tomate séchée, sert de piédestal à la préparation. Le tout est enfin entouré de quelques petits légumes, de la côte de bette de la carotte et du brocoli juste blanchis et une petite crème (d'artichauts dirais-je). Un beau plat bien réalisé. Mon Frère a cédé à la « Sole de Bretagne rôtie meunière, purée citronnée » ; le poisson noble est présenté sous sa forme la plus commune, meunière, cuite sur arête et augmentée d'une poignée d'amandes effilées légèrement grillées. La cuisson est simplement parfaite et le résultat est là : chair ferme et nacrée s'ôtant néanmoins facilement de l'arête, « croûte » goûteuse et légèrement croustillante. On ajoute à l'ensemble une quenelle de purée de pommes de terre et des légumes semblables aux miens pour un plat qui à beaucoup plu à son commanditaire. Avec ce repas des plus plaisant, nous avons partagé une désirée de « Cuvée du Docteur » 2012 de l'Union viticole de Cully, un Pinot noir bien travaillé, frais, fruité et pas trop corpulent qui a correctement suivi nos deux plats. Notons encore le pain des plus satisfaisant, un mélange de pain complet aux céréales et de pain mi-blanc de très bonne qualité. Place au dessert ! Mon frère choisit les « Profiteroles à la crème de Williamine et poire pochée » : c'est une copieuse assiette qui lui arrive, garnie de trois profiterole comme je les aime, à savoir légèrement croquante à l'extérieur et moelleuse à l'intérieur, garnie de crème parfumée et généreusement nappée de chocolat chaud et quelques mouchette de chantilly apparemment parfumée à la tonka. Une petite et onctueuse poire pochée vient compléter cette assiette gourmande et bien réalisée. Pour ma part, sans être encore affamé, je cède pour la suggestion du jour, à savoir un un canelé. Et celui-ci m'arrive dans le plus simple appareil, certes, mais fort bien réalisé, caramélisé et croûté à l'extérieur pour révéler un intérieur d'une moelleuse gourmandise. En guise de mise en scène, un petit tartare de fruits frais, ananas et un autre fruit que je ne suis pas parvenu à identifier, et une coupelle de crème qui m'a semblé être de la crème double (je ne suis pas un grand expert en la matière). Un dessert plutôt léger qui ne néglige pas la gourmandise, parfait pour une finale douce sans faim. Deux cafés et l'addition se montant, avec le rabais (50% sur la nourriture), à 132 francs grosso modo ce qui est des plus raisonnable. En revanche, le prix plein m'aurait peut-être paru un peu élevé, quoique pas absolument excessif. Pour conclure, ce fut un excellent repas, sans fausse note particulière, une cuisine travaillée, raffinée sur un thème des plus classiques, des produits choisis et bien traités, il n'y a rien à dire, le Prieuré a amplement de quoi réussir, surtout avec son sympathique patron, présent partout, attentif et passionné.
0 Comments   11 Votes   Learn more
La Croix d'Ouchy
La Croix d'Ouchy
06.04.2014, 16:07
Encore une de mes adresses préférées quand je reviens sur Lausanne. J'adore leur spécialité et principalement le risotto. Le cadre est cosy, avec une salle un peu bistrot et une salle plus cosy, mais la carte est identique au 2 endroits. Le personnel est cordial sans plus, mais disons que l'on vient surtout dans ce restaurant pour la cuisine. Comme plat principal j'ai choisi le filet de boeuf sauce creme moutardée, avec Risotto et légumes de saison. Mon ami a choisi les scaloppines de veau au citron, également accompagné de risotto. Ma viande était excellente et cette sauce a la moutarde bien présente, tandis que le risotto toujours parfait. En dessert, une creme brûlée au coulis de framboises pour mon ami et pour un moi, un fondant au chocolat. Le tout également très bon. Au final ravi de mon passage, je conseille les yeux fermés ce restaurant
0 Comments   12 Votes   Learn more
Hotel Mirabeau
Hotel Mirabeau
05.04.2014, 16:03
C'est toujours avec grand plaisir quand je reviens a Lausanne, d'aller manger au Mirabeau. Le cadre est calme, décoré avec soin, avec une terrasse dans le jardin pour les jours d'été. Le service est également très professionnel. La carte propose une cuisine française de brasserie. Je conseille leur Mirabeau menu (3 plats) qui est dès plus abordable. Comme plat principal, j'ai pris le filet mignon de boeuf avec sauce café de Paris, frites maison et légumes de saison. Mon ami a choisi la cote de Veau, spaghetti et légumes de saison. Excellent plat bien présenté et excellent. Pour accompagner le tout un Pinot noir. En guise de dessert, mon ami a pris la panacotta et coulis de framboise. Pour ma part, le café gourmand, accompagné de 3 mini-desserts (mousse au chocolat, tarte au citron, et cake pistache). Au final, ravi du repas. Une adresse a retenir.
0 Comments   8 Votes   Learn more
Auberge du Pont des Pierres
Auberge du Pont des Pierres
07.04.2014, 09:24
http://hedofoodia.blogspot.fr/2014/04/lauberge-du-pont-des-pierres-montanges.html Voici un certain temps que je souhaitais me rendre à l’Auberge du Pont des Pierres dont j’avais entendu parler plutôt en bien, qui selon mes souvenir venait de recevoir un Bib Gourmand et dont le jeune chef Romain avait présenté récemment sur une radio locale, l’un de ses plats. Première tentative ratée pour y venir manger car le restaurant affiche plein… C’est donc une semaine plus tard que nous trouverons de la place. Il faut déjà savoir que l’établissement n’est ouvert que du jeudi au lundi et que la réservation ne peut se faire que pendant les heures des repas, que l’on ne peut pas laisser de message sur leur répondeur. Montanges c’est vraiment un endroit un peu en dehors de tout, donc équipez-vous d’une bonne carte ou d’un GPS car l’endroit n’est pas simple à trouver. Peut-être 45 minutes de Genève en prenant l’autoroute direction Bellegarde-sur-Valserine et ensuite c’est après peut-être une dizaine de kilomètres après la sortie que vous arriverez dans ce tout petit village de l’Ain et son cadre campagnard. La commune est traversée par un petit cours d'eau appelé la Sandézanne, qui se jette dans la Valserine légèrement en amont d’un pont qui s’appelle comme le restaurant « le pont des pierres », et qui enjambe cette Valserine pour rejoindre Montanges et Confort. J’apprends en parcourant la toile que ce pont construit en 1910, fût ou est…je ne sais pas trop, le plus haut pont en maçonnerie du monde avec 65 m sous voute. A la base, utilisé pour un tramway et qui ensuite devient un axe routier. C’est aussi semblerait-il à côté d’une réserve naturelle où séjourne une importante colonie de chauve-souris… Arrivés finalement à bon port, impossible de manquer dans ce village de quelques centaines d’habitants cette auberge. Un grand parking face à cette maison-villa dans les tons saumon qui a une vue sur la campagne. Une fois franchi la terrasse nous voici accueilli par la charmante et souriante épouse du chef ; Chloé qui s’est avérée être vraiment très enthousiaste lors de cette soirée, nous parlant aussi bien de ses coups de cœurs viticoles que des tables qu’elle apprécie. Une fois dépassé le bar, l’intérieur est plutôt sobre avec un petit côté chalet avec ses parois de lambris. Quelques tables avec un peu partout des orchidées et quelques tableaux sur les murs dont le « célèbre pont ». Pour commencer notre repas nous est apporté quelques délicieux bricelets salés à l’anis. C’est un peu inattendu mais après réflexion c’est une excellente idée car tout d’abord ils sont vraiment très bons et deuxièmement, je préfère cela a ces amuse-gueules souvent insipides ou « compliqués pour pas grand-chose… ». La carte des vins qui m’est apportée est vraiment très sympathique. Tout d’abord les prix sont plus que raisonnables et rapidement l’on voit que l’on a mis du cœur à la réaliser. D’entrée Chloé me précise que l’on peut repartir avec sa bouteille si l’on ne la finit pas ! Quelle excellente initiative car tout d’abord cela permet de déguster plusieurs vins si on le souhaite et deuxièmement éviter de soit s’endormir au volant…ou autres mésaventures. Mon choix se fera tout d’abord avec un Marestel, un vin que j’apprécie particulièrement. Une Roussette avec une belle robe brillante et jaune, souvent des arômes de fruits confis qui ici provient de chez Raymond Barlet de la Cave du Prieuré. Seconde magnifique bouteille avec un vin du languedoc, Les Creisses 2012 de Philippe Chesnelong. La renommée du Domaine des Creisses n'est plus à faire. Présent sur les grandes tables gastronomiques de France, il est le chouchou du sommelier passionné par le pays d'Oc. Un vin qui s'exprime avec du fruit, de la longueur et une superbe finesse. Ici le menu est unique avec entrée, plat, fromage et dessert au choix pour 34 euros, avec la possibilité de ne prendre que ce que vous souhaitez. En d’autres termes, vous pourrez éliminer selon votre faim, fromage et/ou dessert. Le délicieux pain qui nous est apporté est fait maison. Un pain à la farine bise qui me servi grillé avec mon entrée. Cela démarra avec une excellente entrée, le croustillant de bœuf fumé, choux fleur. Il s’agit d’une préparation de bœuf probablement longtemps mijotée puis effilée avec un délicieux parfum fumé, entourée d’une feuille de Brick, puis passage dans la friture. Les deux bricks ou « nems » sont accompagnés d’une subtile panna cotta de chou-fleur sur laquelle se trouve entre autre des brisures de ce légume. C’est très gourmand, absolument jubilatoire ! Ce soir également une suggestion du jour, je prends en entrée le foie gras des landes et betteraves (supplément de 7 euros). Le foie est magnifique, parfaitement assaisonné et cuit. En accompagnement quelques morceaux de betteraves légèrement vinaigrées et un « caviar de betteraves », petite boules réalisées avec la racine. Pour les plats principaux, tout d’abord un onglet de bœuf, brocolis et frite de panisse. La viande est tendre, le brocolis monté en purée est légèrement (pas assez…) parfumé à la menthe, le tronçon de panisse est entouré d’une fine pâte réalisée avec de la farine de pois chiche. Un plat de bistrot mais qui manque un peu de relief. Pour moi le carré de cochon fermier, patate douce. Je suis tout d’abord assez surpris de trouver cette purée de patate bien relevée avec un peu de gingembre qui aurait pu me laisser penser qu’il s’agit de courge….mais non ! La fond de sauce est délicieux, réalisé avec des os…bref « comme il se doit » ! Je regrette que le porc fermier de la région ne soit pas un peu plus tendre. Quelques chips de cette patate pour apporter une touche croustillante. Pour suivre une seule assiette de fromages de la vallée ; morbier, comté, et bleu de Gex. J’ai bien apprécié le très joli dessert appelé pomme caramel, sorbet bière blanche. Des morceaux de pommes cuits froids mais encore entiers dans une sauce caramelle avec un fin feuilleté au milieu et sur le dessus une étonnante glace ou plutôt sorbet qui apporte une intelligente acidité au tout. Vraiment très bien pensé tout ceci ! Voici une belle cuisine de type bistronomique avec de jolies idées avec des produits frais de saison, si possible locaux, bien travaillés avec une touche de créativité et une jolie carte de vins. Un couple qui se donne énormément de peine pour satisfaire une clientèle locale mais aussi qui vient de plus loin….la preuve !
0 Comments   5 Votes   Learn more
Fromagerie Michelin
Fromagerie Michelin
03.04.2014, 20:24
http://hedofoodia.blogspot.fr/2014/04/mes-adresses-fromagerie-michelin-ferney.html Si vous appréciez particulièrement les fromages français et étrangers, que vous vous demandez où les trouver dans la région genevoise, voici selon moi le plus beau magasin qui puisse exister. Un lieu où l’on trouve un choix remarquable de pâtes dures, molles qui sont absolument « a point », ce qui est très rarement le cas. Certes l’endroit n’est pas si simple à trouver malgré qu’il soit très central. C’est dans la rue principale de Ferney-Voltaire que peut-être à mi-hauteur se trouve une petite impasse où dans laquelle sur un coin la fromagerie Michelin. En réalité il existe une seconde enseigne à Segny pour ceux qui habitent vers Gex et les marchés de Divonne et Gex également. J’imagine que le monsieur avec qui j’ai discuté est monsieur Michelin… qui m’apprends qu’ils ont leur propre cellule d’affinage afin de proposer des produits remarquables, de grande qualité. Jamais je n’aurais cru trouver un si beau choix et pas seulement que des fromages français et suisses, mais aussi des raretés anglaises comme le Stilton. Je trouve avec joie aujourd’hui l’un de mes fromages préféré ; le bleu de Termignon au lait cru de vache avec sa pâte persillée, fabriqué à 2300 mètres d’altitude dans une poignée de chalets d’alpage, relativement près les uns des autres, dans le parc naturel de la Vanoise (Savoie). Un fromage qui se fait désirer car la production est limitée par ce qu’arrivent à traiter quatre producteurs seulement. La raison pour laquelle se fromage est un bleu est liée au fait que les vaches broutent des végétaux où se trouvent des moisissures qui passent dans le lait, puis dans le fromage, et l’imprègnent d’un parfum subtil. Celui que j’ai pris s’est avéré être le meilleur que j’aie mangé. On passe par la Bourgogne avec de très beaux Langres mais mon choix s’arrête sur les magnifiques Soumaintrain, un fromage de vache au lait cru, à pâte molle non pressée et non cuite, à croûte lavée et humide. Ici j’apprends qu’ils sont lavés au Chablis. Petit-frère de l’Epoisses mais avec un goût plus subtil. Le choix des fromages de brebis ou de chèvre est tout aussi impressionnant. Vous aurez la chance de pouvoir les contempler de prêt en vous approchant des tables rondes superposées dans un des coins du magasin. Des fromages basques fermiers mais aussi des fromages italiens comme le Picorino. Je ne pourrai pas nos plus m’abstenir de prendre un gaperon qui ici est au lait de vache cru. Généralement je tombe sur « le standard » avec sa corde mais ici on voit tout de suite que le produit est vraiment artisanal. C’est un fromage de basse Auvergne réalisé à base de babeurre et pour lui donner un peu de goût, les paysans ont eu l’idée de lui ajouter du sel, du poivre et surtout de l’ail. Un vrai régal ! Une vraie découverte avec un fromage affiné par leurs soins ; le Montagnon au lait cru de vache. Je ne sais pas si c’est une appellation mais c’est un fromage de Franche-Comté qui s’apparente à un Comté, avec une pâte bien jaune et un goût très fruité. On traverse la Manche et l’on trouve ici un exceptionnel Cheddar fermier Anglais de chez Montgomery, du nom de la famille qui l’a fabriqué pendant trois générations. Ce fromage du lait cru de vache, est affiné pendant au moins 15 mois avec des flores de couleur allant du blanc neige au brun en passant par des taches franchement prunes. Nous choisirons pour finir un Gouda Hollandais vieux de 36 mois qui tenus toutes ses promesses. Si vous appréciez les fromages italiens spéciaux autres que le parmesan, réjouissez-vous de trouver également des fromages du Piemont, le Cusie vieilli dans les feuilles de châtaigner ou vieilli dans des feuilles de tabac, le Testum Pecora, celui au Barolo, le Crutin aux truffes, le Castelmagno, le Fromage de Priass vieilli dans le foin.. Je ne peux tous vous les énumérer mais cette fromagerie est tout bonnement la plus belle de la région Genevoise !
0 Comments   10 Votes   Learn more

My profile

Marie Michel
 Gold member
Restaurant City: Lausanne

I like: Passer un bon moment. Manger une cuisine originale et savoureuse. Les petites attention qui changes tout (amuse bouches offert, etc.)

I don't like: Ne pas manger en même temps que mes collègues de table. Etre obligée de courir après le serveur pour tout (pain, eau, addition). Finir le repas sur un mauvais dessert.

33
Friends
1406
Reputation Points

Friends

Maria Steffen
 Gold member
1356 Friends
38013 Reputation Points
Carole Bovat
 Silver member
19 Friends
411 Reputation Points
Xavier Batisse
 Gold member
78 Friends
1014 Reputation Points
© 2008 - 2014 iTaste SA

 X