Forgot your password ? Free registration

CATHERINE MOESCHING's food guide

Last restaurant viewed

Le Cap Breton
Le Cap Breton
Pizzeria de la Tour
Pizzeria de la Tour
des Quais
des Quais
La Table de Mary
La Table de Mary
Chambres d'Hôtes le Léman
Chambres d'Hôtes le Léman

Wants

Passing Cologny
Passing Cologny
La Ciboulette
La Ciboulette
Au Cheval Blanc
Au Cheval Blanc
Le Rectiligne
Le Rectiligne
Maison Thai
Maison Thai

Newsfeed

Café du Port
Café du Port
15.08.2013, 14:09
Nous nous sommes décidés à aller déjeuner au Café du port à Rolle à midi. A notre arrivée il ne restait plus qu'une table ... à partager... de libre... donc grand succès pour cet établissement par un vendredi ensoleillé et venteux. Nous sommes rapidement installés et commande est prise pour deux filets de perche et une désirée de vin blanc du patron; le blanc de perche du Château St Vincent à Gilly. Le bol de salade qui accompagne les filets de perche nous est servi. Salade croustillante et bien assaisonnée. Les filets de perche accompagnés de frites nous sont servis en deux services.... Grosse grosse déception ! On ne nous a pas suggéré d'autre accompagnement que des frites. Les filets de perches étaient mous... et les frites... molles ! A Frs. 46.-- les filets de perche... c'est terriblement décevant ! La patronne accoudée à son comptoir (nous étions à la table à coté du comptoir) ne nous a jamais demandé si tout ce passait bien... elle est venue encaisser et ne nous a non plus pas demandé si tout c'était bien passé. Quand nous sommes partis ... pas au revoir... pas ... merci ! ... en plus... nous avons voulu saler un peu nos mets... et la salière était... petzante... comme on dit dans le canton de Vaud.... collante quoi ! Mais bon sang qu'est ce qui fait que cet établissement aie tant de succès ? ... sans être médisante... je pense que les gens ne doivent pas savoir qu'il y a d'autres établissements qui font aussi des bons filets de perche ! ou peut être avaient ils le souvenir des filets de perche excellents qui ont fait la réputation de cet établissement il y a 20 ans....
0 Comments   6 Votes   Learn more
Le Cap Breton
Le Cap Breton
01.05.2013, 14:01
Après avoir lu de nombreuses évaluations élogieuses sur cet endroit après les récentes transformations j'ai voulu me refaire une nouvelle opinion sur cet établissement qui m'avait tant déçue il y a un an . A l'entrée, une ardoise vous annonce différents poissons alléchants... mais en fait il n'y a qu'une chose de disponible... les moules, en plus des galettes à la carte. Nous commandons des moules avec leurs frites coupées au couteau (c'est ainsi que c'est libellé sur la carte) l'attente est très longue jusqu'à ce que nous soyons servis ! Le point qui est amélioré est que maintenant la cuisine est fermée par une porte donc on est plus enfumés par les préparations, par ailleurs les rénovations sont charmantes et l'endroit semble plus soigné et propre. Quand enfin les moules arrivent, présentées dans une marmite, elles sentent bon et sont préparées à la crème et aux petits légumes. Les frites qui les accompagnent.... sont gigantesques, molles et franchement .... pas bonnes ;-( dommage ! Ces moules étaient des moules du sud d'après la patronne ! donc pas les petites bouchot, mais elles étaient délicieuses.
1 Comments   2 Votes   Learn more
Auberge Communale de Luins
Auberge Communale de Luins
01.04.2013, 18:00
Toujours aussi sympathique de se rendre dans ce café afin d'y apprécier leurs fameux malakoffs (les meilleurs loin à la ronde à mes yeux, car pas gras et légers). La salade servie en accompagnement est délicieuse. Le service efficace.
0 Comments   11 Votes   Learn more
Hôtel la Clef d'Or
Hôtel la Clef d'Or
14.03.2013, 20:51
Avons pu apprécier le menu du jour composé d'une salade aux cœurs de volaille,( je ne suis pas une adepte des abats mais je dois reconnaître que cette salade était magistralement préparée...) pour suivre un rôti de filet de porc ( tranche finement coupées epaisseur 2 mm) aux pruneaux et son risotto de boulgour aux petits légumes. En dessert une crème de quinoa et son coulis exotique.... Fameux L'accueil est toujours aussi chaleureux! ... Que c'est appréciable. Nous avons été très bien conseillés pour un vin rouge de Reverolle... Un pinot noir excellent ... C'est chaque fois un réel plaisir de se rendre dans cet établissement.
0 Comments   6 Votes   Learn more
L'Atelier Gourmand
L'Atelier Gourmand
01.03.2013, 20:09
Très sympathique brasserie où il fait bon s'arrêter ! Avons commencé par un verre de blanc, muscat valaisan, peut être servi un peu trop frais et cela anesthésie le goût du vin avons reçu un amuse bouche sympa ... sans plus ( queue de bœuf confite.. faut aimer pour apprécier ) avons mange comme entrée, l'un le risotto aux St. Jaques délicieux l'autre un tartare de homard délicieux aussi pour suivre un pigeon cuit à merveille et pour l'autre une bourride de poissons d'eau douce tout ce repas fut accompagné d'une Syrah a Clavien... excellent ! un seul dessert, les sorbets maisons savoureux, cerise, vanille, pistache et petit Suisse... service efficace et attentionné
0 Comments   5 Votes   Learn more

Last comments

Nous nous sommes décidés à aller déjeuner au Café du port à Rolle à midi. A notre arrivée il ne restait plus qu'une table ... à partager... de libre... donc grand succès pour cet établissement par un vendredi ensoleillé et venteux. Nous sommes rapidement installés et commande est prise pour deux filets de perche et une désirée de vin blanc du patron; le blanc de perche du Château St Vincent à Gilly. Le bol de salade qui accompagne les filets de perche nous est servi. Salade croustillante et bien assaisonnée. Les filets de perche accompagnés de frites nous sont servis en deux services.... Grosse grosse déception ! On ne nous a pas suggéré d'autre accompagnement que des frites. Les filets de perches étaient mous... et les frites... molles ! A Frs. 46.-- les filets de perche... c'est terriblement décevant ! La patronne accoudée à son comptoir (nous étions à la table à coté du comptoir) ne nous a jamais demandé si tout ce passait bien... elle est venue encaisser et ne nous a non plus pas demandé si tout c'était bien passé. Quand nous sommes partis ... pas au revoir... pas ... merci ! ... en plus... nous avons voulu saler un peu nos mets... et la salière était... petzante... comme on dit dans le canton de Vaud.... collante quoi ! Mais bon sang qu'est ce qui fait que cet établissement aie tant de succès ? ... sans être médisante... je pense que les gens ne doivent pas savoir qu'il y a d'autres établissements qui font aussi des bons filets de perche ! ou peut être avaient ils le souvenir des filets de perche excellents qui ont fait la réputation de cet établissement il y a 20 ans....

0 Comments   6 Votes   Learn more
Après avoir lu de nombreuses évaluations élogieuses sur cet endroit après les récentes transformations j'ai voulu me refaire une nouvelle opinion sur cet établissement qui m'avait tant déçue il y a un an . A l'entrée, une ardoise vous annonce différents poissons alléchants... mais en fait il n'y a qu'une chose de disponible... les moules, en plus des galettes à la carte. Nous commandons des moules avec leurs frites coupées au couteau (c'est ainsi que c'est libellé sur la carte) l'attente est très longue jusqu'à ce que nous soyons servis ! Le point qui est amélioré est que maintenant la cuisine est fermée par une porte donc on est plus enfumés par les préparations, par ailleurs les rénovations sont charmantes et l'endroit semble plus soigné et propre. Quand enfin les moules arrivent, présentées dans une marmite, elles sentent bon et sont préparées à la crème et aux petits légumes. Les frites qui les accompagnent.... sont gigantesques, molles et franchement .... pas bonnes ;-( dommage ! Ces moules étaient des moules du sud d'après la patronne ! donc pas les petites bouchot, mais elles étaient délicieuses.
le service, beaucoup trop long ! deux personnes pour servir une trentaine de clients... et en fin de repas ... nombreux étaient les clients à désespérément appeler le serveur pour régler ou avoir un café !....
1 Comments   2 Votes   Learn more
Toujours aussi sympathique de se rendre dans ce café afin d'y apprécier leurs fameux malakoffs (les meilleurs loin à la ronde à mes yeux, car pas gras et légers). La salade servie en accompagnement est délicieuse. Le service efficace.

0 Comments   11 Votes   Learn more
Avons pu apprécier le menu du jour composé d'une salade aux cœurs de volaille,( je ne suis pas une adepte des abats mais je dois reconnaître que cette salade était magistralement préparée...) pour suivre un rôti de filet de porc ( tranche finement coupées epaisseur 2 mm) aux pruneaux et son risotto de boulgour aux petits légumes. En dessert une crème de quinoa et son coulis exotique.... Fameux L'accueil est toujours aussi chaleureux! ... Que c'est appréciable. Nous avons été très bien conseillés pour un vin rouge de Reverolle... Un pinot noir excellent ... C'est chaque fois un réel plaisir de se rendre dans cet établissement.
Pour cette fois peut être un peu trop de céréales sur un seul repas...
0 Comments   6 Votes   Learn more
Très sympathique brasserie où il fait bon s'arrêter ! Avons commencé par un verre de blanc, muscat valaisan, peut être servi un peu trop frais et cela anesthésie le goût du vin avons reçu un amuse bouche sympa ... sans plus ( queue de bœuf confite.. faut aimer pour apprécier ) avons mange comme entrée, l'un le risotto aux St. Jaques délicieux l'autre un tartare de homard délicieux aussi pour suivre un pigeon cuit à merveille et pour l'autre une bourride de poissons d'eau douce tout ce repas fut accompagné d'une Syrah a Clavien... excellent ! un seul dessert, les sorbets maisons savoureux, cerise, vanille, pistache et petit Suisse... service efficace et attentionné
les tables à deux sont un peu étroites quand il y a les verres, les bouteilles, le pain, les assiettes et annexes ....
0 Comments   5 Votes   Learn more
Restaurant avec une arrière salle un peu sombre fréquenté par beaucoup d'habitués. Y sommes allés un midi. Deux plats du jour à choix. À la carte grand choix de pâtes maison, pizzas, viandes. Avons mangé des pâtes. L'un les gnochettis sardis agli scampi e gamberi. les gnochettis biens cuits ressemblent trop aux scampis cuits et gamberi mais il m'a semblé que la quantité de fruits de mer était très très maigre ! néanmoins bon ! L'autre a mangé les tagliatelles con spugnoli gamberoni e zafferano. Ce plat est composé de nouilles aux morilles, gambas et crème safranée ... dommage d'y avoir ajouté des câpres ce qui couvre complètement la saveur des autres ingrédients composant ce plat. Prix payé pour les deux plats, en plus une minérale, 3dl de rouge ouvert et les cafés .
le service ! avons eu à faire à 3 serveurs différents à notre arrivée ... prise de commande après 15 minutes seulement ! un peu long pour un midi!
0 Comments   4 Votes   Learn more
Voici bien 10 ans que nous n'étions plus retournés dans cet établissement. Marie Jo est toujours là à accueillir ses clients avec autant de chaleur humaine et son beau sourire qui la caractérise et ce depuis 26 ans ! Même après dix ans Marie Jo reconnaît encore ses fidèles clients ;-) C'est au café que nous avons choisi de nous installer. L'endroit est toujours aussi cosy. Pour faire notre choix de repas, une grande ardoise nous est mise à disposition. Cette ardoise est fort bien achalandée d'environ 6 ou 7 entrées et 6 ou 7 plats principaux. Nous avons débuté le repas avec l'un une salade mêlée et l'autre une cassolette de champignons. Délicieux, goûteux. Puis nous avons pris le panier thaï de St Jacques et crevettes et les filets de perches. Les perches fraîches sont tout petits, joliment dorés au beurre nappés d'une sauce au citron et accompagnés de pommes allumettes. Le panier Thaï est cuit à la vapeur dans un panier bambou sur une feuille de bananier ( je crois) avec un fond de spaghettis de courgettes et carottes avec par dessus les crevettes et St Jacques cuits à la perfection... ni trop ni trop peu ! ceci accompagné d'une sauce Thaï et d'un riz parfumé au citron. Le prix du repas inclus 5dl de vin rosé du coin et les cafés .
Rien!
0 Comments   4 Votes   Learn more
Très bel endroit offrant une sympathique alternative de choix de repas. Il n'y a pas de carte des mets, le menu est surprise pour tous les convives de l'établissement . Ils travaillent principalement des produits du terroir. Les seuls choix qui sont à faire, sont, les boissons et ...de décider au fur et à mesure du repas, combien d'entrées puis combien de plats principaux puis le fromage puis combien de desserts. À chaque fois que la sommelière dessert l'assiette et demande si on souhaite continuer. On entre au rez de chaussée où se trouve le bar et la cuisine se trouvant derrière une baie vitrée permettant de bien voir ce qui s'y passe. C'est au premier étage que nous découvrons la salle de restaurant boisée et décorée de manière très sobre avec des tables en bois sans nappage mais très élégantes. Avec l'apéritif est servi un amuse bouche présenté sur un morceau de pierre du Gornergrat ( montagne surplombant Zermatt / voir photo ) Ensuite le pain maison est apporté et présenté de manière très originale, tout ceci accompagné de deux mousses de fromage frais très légères l'une aromatisée au citron et l'autre aux noisettes. Nous avons dégusté trois entrées la première composée de sot l'y laisse et sauce au concombre la seconde, filet de sandre aux agrumes le troisième, un morceau de lard croustillant à souhait et de l'ail brûlé .... à se relever la nuit... Puis nous avons poursuivi avec le plat principal, qui a commencé par une marmite odorante et non comestible déposée sur la table et qui nous a enivrés de senteurs du sud... ( mélange d'épices provençales et azote liquide ) déposée sur un mini tronc de mélèze et 1 minute après est arrivé le plat principal compose de filet mignon de veau et sa déclinaison de tomates et courgettes ... Nous avons succombé à la tentation du fromage local absolument fabuleux, 8 mini portions de fromages à pâtes molles, dures, persillés tout ceci accompagné d'un pain aux fruits maison et de miels aromatisés et chutney . Et pour terminer un dessert au fromage blanc et chocolat blanc très original. Une mignardise de sorbet citron est servie avec le café. Ce repas fut un réel feu d'artifice de saveurs qui nous laisse vraiment un souvenir merveilleux et savoureux. Le chef autrichien venant de Salzbourg est venu nous saluer en fin de repas, tout en simplicité et à l'image de son talent ... il mérite vraiment son étoile au Michelin!!!!

0 Comments   8 Votes   Learn more
C'est le jour de mon anniversaire que nous avons décidé d'aller déjeuner dans cet endroit qui nous avait charmés les années précédentes. Les plats du jour dégustés étaient toujorus raffinés, bons, inovants et avec un rapport qualité prix sans reproches. A notre arrivée, sans réservation puisque nous allions pour le déjeuner, la salle était vide à 12h30. Soit ! les gens skient... Nous avons compris durant le lunch la raison du peu de personne dans ce restaurant. Nous sommes accueillis par une serveuse. Elle nous suggère un apéritif ! et mon mari de répondre... que souhaites tu pour ton anniversaire ? et le sommelière.... répond: une carafe d'eau ? (en français....donc elle comprends le français !). j'éclate de rire et lui dit que bien que l'eau soit très bonne, je préférerais autre chose ! Nous n'avons pas commandé de plat du jour car il semble qu'il n'y en avait pas... dommage... Nous avons commandé la salade de poulpes en entrée et pour suivre j'ai pris le club sandwich végétarien et mon mari une entrecôte. quelle déception en tous points ! la salade de poulpe.... beaucoup trop cuite, sans gout ! mon club sandwich, minable avec des légumes pas très frais. quant à l’entrecôte, il semble qu'elle soit meilleure à la maison !!! la sommelière qui nous avait accueillis à notre arrivée à disparu au bout de 10 minutes ! et nous avons été confiés aux bons soins de Elke, gentil serveur dont je tairai le nom de famille....qui n'avait plus du passer sous la douche depuis quelques temps vu l'état de ses cheveux gras et de ses ongles ! quelle immense déception pour cet endroit qui nous avait habitués à des plats bien plus raffinés et goûteux ! nous n'y retournerons plus jamais tant le déception fut grande en tous points ! quel dommage car cet endroit est idéalement placé et sa terrasse est la halte idéale en été ou en fin de saison d'hiver quand la température le permet !
le service, le contact à la clientèle, la qualité des plats
0 Comments   2 Votes   Learn more
Très sympathique endroit chaleureux et professionnel. Avons eu le privilège de manger juste devant le grill Patrons adorables ... Lui aide même son chef au grill lors du coup de feu... Avons admire les poulets, poissons, agneau, bœuf, mmhhh on aurait eu envie de tout déguster. Avons mange la brochette gitan servie avec du gratin et des légumes vapeur... Parfaits Mon mari a pris les scampis parfaitement cuits. Excellente gestion du service malgré ... Que c'était complet. Avons été vite et bien servis !!!
Rien
0 Comments   3 Votes   Learn more

With friends

Le Prieuré
Le Prieuré
10.04.2014, 11:36
http://labobouffe.blogspot.ch/2014/04/le-prieure-pully.html Voilà quelques temps, je suis allé au Prieuré pour un dîner qui m'avait fort plu. Souvenirs d'une cuisine française classique, bien travaillée, généreuse et raffinée, au teintes de vieux restaurant chic d'ancienne bourgade. J'avoue avoir été un peu surpris en voyant que tout récemment Michel Theux-Bérucq avait rendu son tablier au Prieuré pour passer du côté du restaurant Le Leman à Morges, il y a de cela plus d'un an. Après peu de temps de fermeture, on découvre un nouveau personnage à la tête de la maison, Monsieur Hervé Acosta, d'origine auvergnate, ayant déjà passablement bourlingué, connu dans la région pour avoir géré le Café du Théâtre à Lausanne. C'est donc curieux qu'avec mon Frère je me suis rendu ce 25 mars 2014 au restaurant du Prieuré, bénéficiant d'une réduction de 50% grâce à LaFourchette. On retrouve une bâtisse historique toute de pierres et de volets blancs et rouges, ancienne propriété des moines du prieuré de Payerne dont l'histoire remonte à plus d'un millénaire, en 960. Plutôt que de faire un exposé, voici un lien sur l'histoire du lieu, plutôt intéressante. En attendant, entrons ! Nous sommes accueilli par un serveur un peu bourru mais sympathique qui nous mène à notre table. On passe une salle du genre « pinte » où l'on viendra volontiers boire un verre en jouant au chibre, on longe un joli bar et on arrive en salle de restaurant. Je retrouve une pièce que j'ai connue au temps de l'ancienne gérance mais qui est passée d'un apparat relativement chargé à quelque chose de plus simple et épuré sans rien enlever du chaleureux, plinthes hautes blanches, murs jaunes légèrement habillés tantôt de miroirs, tantôt de natures mortes. <Les tables sont dressées tout en simplicité et élégance de nappes blanche et de jolie vaisselle et d’une présence florale. Notons que le bâtiment possède d'autres salles privatisables et que l'établissement peut accueillir jusqu'à 300 personnes. Tout en consultant la carte, nous commandons une carafe d'eau ainsi que deux verres de Petite Arvine de la Cave Orsat à Martigny. Le millésime n'est pas spécifié, ce qui est le cas de plusieurs autres vins de la carte, au demeurant jolie, bien fournie essentiellement en vins suisses et correctement pricée. A picoter, des biscuits apéritif mélangés du commerce, sans grand intérêt, mais l'attention est là. La carte est petite et bien réfléchie terroir/saison. En cette période, nous sommes à mi-chemin entre hiver et printemps, on retrouvera donc des légumes racines tantôt, quelques asperges et morilles dans d'autres cas, le tout mis en scène dans un discours de cuisine française classique, presque-même de bistrot, mais raffinée par le travail du chef. Dès ce moment-là, le propriétaire Hervé Acosta entre en salle et y restera toute la soirée, y distillant une présence discrète, chaleureuse, serviable et plaisante. Ce Monsieur aime manifestement son métier, une passion, et cela se voit. Un amuse-bouche nous est offert, ce qui est toujours apprécié. Il s'agissait d'un petit velouté de carottes crémeux et gourmand, augmenté de tranches de magret fumé. C'est très agréable en bouche. Mon Frère ne mangeant pas de viande, le patron a eu le bon réflexe de lui servir l'équivalent sans viande. Mon entrée sera le «Tartare de bar aux fruits de la passion« : une portion plutôt généreuse de poisson fin et délicat, coupé en cubes assez gros ce que j'apprécie personnellement m'est présentée. L'assaisonnement est très juste entre salé, sucré et acide pour un résultat très rafraîchissant et plaisant. Un petit mesclun arrosé d'une vinaigrette bien agréablement acidulée et de petits toasts complétaient cette entrée fort appréciée. Mon Frère a opté en entrée pour la « Fricassée de champignons, fusette grillée à la crème de truffe blanche c : à nouveau une assiette gourmande de champignons bien sautés, apparemment essentiellement de la variété des pleurotes (mais je n'ai su les détailler précieusement), bien brillants et riches en senteurs. Je n'en ai pris qu'une petite fourchetée et ai été surpris par les saveurs proches de celles d'une viande ; je ne suis pas coutumier de la truffe blanche mais ai entendu ce genre d'échos de personnes plus expérimentées que moi. C'est très intéressant. Le tout augmenté d'une fusette grillée pour ajouter volume, couleur et gourmandise. Belle assiette qui m'a peut-être semblée un peu grasse mais qui a beaucoup plu au dégustateur. En plat, j'ai choisi la « Caille désossée farcie aux champignons, polenta à la tomate séchée ». Un beau travail dans l'assiette que cette délicate caille bien désossée avec maîtrise et propreté, farcie de champignons sautés et joliment rôtie. La chair est tendre est goûteuse, qui plus est nappée d'un jus très plaisant de viande. Une petite polenta bien cuite, toute simple, pas grasse et appréciable, parfumée de tomate séchée, sert de piédestal à la préparation. Le tout est enfin entouré de quelques petits légumes, de la côte de bette de la carotte et du brocoli juste blanchis et une petite crème (d'artichauts dirais-je). Un beau plat bien réalisé. Mon Frère a cédé à la « Sole de Bretagne rôtie meunière, purée citronnée » ; le poisson noble est présenté sous sa forme la plus commune, meunière, cuite sur arête et augmentée d'une poignée d'amandes effilées légèrement grillées. La cuisson est simplement parfaite et le résultat est là : chair ferme et nacrée s'ôtant néanmoins facilement de l'arête, « croûte » goûteuse et légèrement croustillante. On ajoute à l'ensemble une quenelle de purée de pommes de terre et des légumes semblables aux miens pour un plat qui à beaucoup plu à son commanditaire. Avec ce repas des plus plaisant, nous avons partagé une désirée de « Cuvée du Docteur » 2012 de l'Union viticole de Cully, un Pinot noir bien travaillé, frais, fruité et pas trop corpulent qui a correctement suivi nos deux plats. Notons encore le pain des plus satisfaisant, un mélange de pain complet aux céréales et de pain mi-blanc de très bonne qualité. Place au dessert ! Mon frère choisit les « Profiteroles à la crème de Williamine et poire pochée » : c'est une copieuse assiette qui lui arrive, garnie de trois profiterole comme je les aime, à savoir légèrement croquante à l'extérieur et moelleuse à l'intérieur, garnie de crème parfumée et généreusement nappée de chocolat chaud et quelques mouchette de chantilly apparemment parfumée à la tonka. Une petite et onctueuse poire pochée vient compléter cette assiette gourmande et bien réalisée. Pour ma part, sans être encore affamé, je cède pour la suggestion du jour, à savoir un un canelé. Et celui-ci m'arrive dans le plus simple appareil, certes, mais fort bien réalisé, caramélisé et croûté à l'extérieur pour révéler un intérieur d'une moelleuse gourmandise. En guise de mise en scène, un petit tartare de fruits frais, ananas et un autre fruit que je ne suis pas parvenu à identifier, et une coupelle de crème qui m'a semblé être de la crème double (je ne suis pas un grand expert en la matière). Un dessert plutôt léger qui ne néglige pas la gourmandise, parfait pour une finale douce sans faim. Deux cafés et l'addition se montant, avec le rabais (50% sur la nourriture), à 132 francs grosso modo ce qui est des plus raisonnable. En revanche, le prix plein m'aurait peut-être paru un peu élevé, quoique pas absolument excessif. Pour conclure, ce fut un excellent repas, sans fausse note particulière, une cuisine travaillée, raffinée sur un thème des plus classiques, des produits choisis et bien traités, il n'y a rien à dire, le Prieuré a amplement de quoi réussir, surtout avec son sympathique patron, présent partout, attentif et passionné.
0 Comments   11 Votes   Learn more
L'Ancienne Auberge
L'Ancienne Auberge
08.04.2014, 12:02
première visite dans cet établissement, dimanche 6 avril 2014, à midi, 4 convives (2 couples) J'étais venu la première fois à Vonnas, chez Georges Blanc, dans le "vraie resto" en 1997! J'ai d'ailleurs gardé la carte, signé par GB lui-même à l'époque. Je n'y suis jamais retourné depuis. la raison était relativement simple. Lorsque vous payé le prix dans un lieu d'excellence pareille, il n'est pas tolérable, de trouver un cheveux dans la soupe et surtout que la même soupe est trop salée. Chose qui m'était arrivé perso et qui m'a clairement déplu. Ils m'avaient à l'époque juste offert le café! Quel geste généreux quand en on a pour passé 400 Euro déjà à l'époque. Enfin c'est du passé et oublié depuis longtemps. J'avais envie de faire découvrir à des amis et surtout faire la surprise à mon tendre épouse pour son anniversaire proche, l'annexe de ce fameux Chef 3 étoiles, jouxtant son grand resto, toujours aussi impressionnant, l'ancienne Auberge, qui donne sur la même place, et surtout à des prix beaucoup plus abordables. Que bien nous a pris. A 11.00h nous rodons dans le quartier et une des boutiques, boulangerie de GB, et M. le chef en personne rentre dans le magasin, avec son épouse et sa fille, faire la cosette avec ses employés. Nous lui demandâmes si nous pouvions faire une petite photo souvenir, et très abordables, allait chercher quelqu'un pour plusieurs belles prises. D'une simplicité déconcertante. Il est vrai, que c'était pas encore la bourre de midi, il avait le temps de relaxer un peu, et ses équipes étaient déjà bien actifs. A midi nous allons prendre l'apéritif dans le jardin privé derrière, avant de passer à table. J'avais réservé un mois à l'avance et nous avions une belle table, dans un jolie coin à l'intérieur. Comme il a fait un temps exceptionnellement doux ce jour là, nous avons demandé si nous pouvions manger dehors. Il y avait une dizaine de tables dressées. Elles étaient toutes déjà réservées. Quelle ne fut pas notre stupeur, lorsque la serveuse nous annonça une minute plus tard, que nous pouvions nous installer dehors. Nous étions ravi de l'arrangement et avons profité pleinement de cette belle terrasse, ombragée sous un store annexé, mais entouré d'une température digne d'une journée d'été. 24C à l'ombre, début avril. J'ai omis de décrire cette magnifique bâtisse, avec des vieux murs, des poutres imposantes, une décoration très chaleureuse, des tables soigneusement décorées, avec des belles nappes rouges, des petits bouquets de fleur de saison, un personnel omni présent, et à 12.00h pile nous étions un des premiers visiteurs. Vers 13.00, les différentes salles, étaient bien remplies. C'est plutôt impressionnant, toutes ces emplacements différents, entre le patio avec des tables hautes, et les salles sur plusieurs niveaux, et on se sent tout de même uni! Un très bel endroit intérieur. Et bin nous étions dehors. Et c'était encore mieux! Le service très intentionné, par deux jeunes personnes bien dans leur assiette. La carte est de saison et bien ciblée. Nous commandâmes en entrée: Des Écrevisses dans une nage relevée au Vin d'Azé « comme autrefois »,Hure de Maquereau en gelée d'aromates aux Herbes potagères, sauce Gribiche et Terrine de Foie gras de Canard mariné au Porto et Pamplemousse rose confit. En plat principal nous voulions goûter une spécialité des lieux et optâmes pour la moitié pour Le Poulet de Bresse AOP rôti à la broche Pomme Agata « Façon Boulangère » et crème de Bresse et l'autre moitié pour la Volaille de Bresse AOP à la crème « Mère Blanc », riz Basmati. En dessert ce fut le bouquet final: Il y a un menu à 60Euro pour les affamés. Avec une bouteille de Cros Hermitage, des eaux minérales, une coupe de champagne en apéritif et des cafés, la note finale s'est élevée à 320 Euro, = 80 Euro par personne, rien à dire, très correct. Nous allons surement y revenir bientôt, comme en plus c'est à 140km de Genève, en 1h30 on y est, le tout par l'autoroute A40 jusqu'à la sortie Vonnas. M. Georges Blanc, qui est très demandé depuis quelques mois par les médias, il est passé dans l'émission de Frédéric Lopez, la parenthèse inattendue, dans Top chef etc, a pleinement compris, que être connu et être bon rime avec être modeste et reconnu sur la durée. Je lui félicite pour sa réussite et sa simplicité presque attachante et envoutante. J'attendrai moins de 17 ans pour retourner dans ce lieu d'exception. Le petit jardin privatif derrière l'ancienne auberge, ou vous pouvez croiser des chefs en toque ramasser des herbes dans le potager, en vaut aussi son détour. il est vrai que le temps magnifique a beaucoup contribué à ses impressions des plus belles couleurs.
0 Comments   13 Votes   Learn more
Le Dix Vins
Le Dix Vins
04.04.2014, 11:14
repas à 2 jeudi soir, 3 avril 2014 C'est un de ces restos que j'ai sur ma liste à découvrir depuis un moment et dont beaucoup de personnes en parlent. J'avais réservé 3 jours auparavant, bien m'a pris, car c'était complet ce soir là. Plutôt bon signe, lorsqu'on était les premiers dans la salle encore vide ce soir là. Et bien je n'ai pas été dessus d'être venu. Décor très brasserie, coloré, avec des vieilles affiches genevoise du début du siècle passé. Des tables et chaises en bois, sans nappes, natures, mais soigné. Une équipe au complet entièrement masculine! Le sommelier connait bien sa matière. Je l'avais déjà connu par le passé dans un autre établissement de bon niveau. Commençons par un Savigny blanc de Dupraz à Lully, avant de passer commande pour les mets. Une petite parenthèse ici. Il est vrai que ce n'est pas un resto gastro. Mais lorsqu'on vous propose un apéritif, et surtout en attendant le premier plat (l'entrée), comme en général il s'écoule facilement entre 15 et 30 minutes, une petite amuse bouche ou au moins du pain sur la table aurait été le bien venu (pour couper l'alcool et surtout donner un fond à l'estomac avant d'entamer le festin). C'est un petit point manquant qui a contribué à la perte d'un point, autrement j'aurai noté facilement 18), l'autre est tout de même la sono, le bruit montant lorsque la salle se rempli, inévitable évidemment, mais peux déranger certaines personnes. Bref, passons au choses sérieuses: Il y a sur la carte des choses très intéressantes, et les propositions hors carte le sont tout autant. Je ne peux tous vous les mentionner. Mon compagnon opta en entrée pour la tête et langue de veau sauce gribiche avec légumes frais à la cocotte-minute, moi pour un lumo de pata negra posé sur une sauce à base de mais et xérès. Les deux étaient exquis. Nous prônâmes à l'unisson le bœuf Wellington, saignant, dans sa croûte, avec un coulis de purée de pdt baigné dans une sauce champignon poivrée. Toppissime! Le chef, René Fracheboud c'est vraiment lâché! Tant mieux pour nous! Avons beaucoup aimé, quantité correcte, présentation pleine, attirante, donnant envie d'y aller, de déguster, pas trop raffiné, la bonne cuisine de bistrot, revisité, et plaisante. Le goût était aussi au rendez vous, la cuisson parfaite. Nous avons pris des vins rouges ouverts. Parmi ceux-ci il y avait une découverte étonnante, un Cabernet Sauvignon 2005, crée par des vignerons suisses (Renaud Burnier) sur les coteaux ensoleillés du Caucase à Natouhaevskaya, région Novorossijsk, Russie(vin produit en Russie, au bord de la Mer Noire), élevé en barrique de chêne français et russe. Très belle découverte et idéal pour accompagner une bonne viande. En dessert, entre un assortiment de fromage pour l'un et une boule de sorbet citron vert avec de la vodka, nous ne pouvons pas juger sa profondeur ni son caractère. Ca sera pour la prochaine fois, car c'est certain, j'y retournerai très prochainement. Peut-être même cet été, et pourquoi pas sur la terrasse, devant. Devant ..... Dedans....Dehors.....Divin...... la douloureuse s'est quant à elle élevée à 280 pour deux! Mais qu'est ce que nous ne regrettons rien! Avons vraiment passé une belle soirée.
0 Comments   13 Votes   Learn more
Bistrot du Coin
Bistrot du Coin
04.04.2014, 10:15
Dernière visite à midi: mercredi 2 avril 2014: Ce bistrot je le fréquente uniquement pour taper le carton avec des amis jasseurs, Il est situé au Pâquis, quartier animé genevois. Il y a, selon les jours, une ambiance plutôt animée elle aussi. Il a été rafraichi récemment, tout l'intérieur peint en blanc, cela donne beaucoup plus de lumière. Bon point! Malheureusement la fourniture, surtout les chaises sont toujours aussi inconfortable. La carte ne casse toujours rien, comme je l'ai déjà dis antérieurement. Ne venez pas ici pour (bien) manger. Vous serez dessus! Fondu divers, cordon bleu, filet de bœuf, röstis avec un œuf sur une tome, etc, Mais le service tient la route, même si souvent nouveau personnel, surtout nouvelles serveuses, soit des caraïbes, la femme du patron (Margot) est Saint Dominicaine, ou de République tchèque, comme la dernière engagée. Mais attentionné et efficace. Le patron a plusieurs bonnes bouteilles de rouges dans sa cave, qui ne sont pas sur la carte! à savoir pourquoi, il préfère surement les boire lui-même, mais sur demande, il vous sortira le vin maison, un *Edizione cinque autoctoni", 2010, de Farnèse Vini, assemblage de 5 cépages, de la région des Pouilles et des Abruzzes, pour 65 la bouteille, toppissime. Petit terrasse dès beaux jours au rendez-vous, idéal pour l'apéros, mais brouillant et exposé.
0 Comments   4 Votes   Learn more
Au Phil du Temps
Au Phil du Temps
02.04.2014, 11:37
Diner, mercredi 19 mars 2014, étions 7 convives. Nous sommes arrivés un peu tardivement, il était 20.45h. Mais ils étaient averti, car j'avais réservé il y a une semaine. Que dire.....!!!! que penser...??? Lorsque vous vous trouvez à 7 personnes, seules dans une grand salle, cela fait tout de même un peu drôle, voir peur!! Heureusement que j'avais réservé à l'avance! Bon, il est vrai, que cela faisait que depuis le lundi 17 mars qu'ils ouvraient le soir. Et ils n'avaient eu le temps de faire de la pub! J'espère pour eux que depuis il l'ont entrepris, car se trouver la seule table, le soir, est un petit gênant, voir déroutant. Bref, ce sont des choses qui arrivent, n'est ce pas! On fini par s'y habituer, au fil du temps! Il fallait bien que je la place celle là! C'est fait! By the way, encore une enseigne qui fait partie de la collection Philippe Chevrier depuis 2 ans maintenant. Et pour les afficionados des montres, il y a une expo permanente au 1er étage de montres Swatch. Parlons nourriture. La carte est plutôt limitée. Il est vrai, qu'elle fait plus traiteur que cuisine sur place. 2 entrées et un plat en suggestion du soir, et une carte assez classique en sommes. Le choix est très limité, dans tous les cas, le soir. Il y a 5 entrées, 4 plats principaux et 5 desserts sur la carte, c'est limite! Vu l'heure un peu tardive, nous nous passons d'entrées. La moitié prennent l'entrecôte poêlée, sauce champignons avec légumes et l'autre le filet de dorade aux olives noires avec écrasée de pdt aux noisettes. C'est bien cuisiné, gouteux et bien présenté. Une petite salade mêlée est servie en entrée. Sauce inexistante! Nous réclamions de l'huile et du vinaigre. 2 personnes prennent un dessert, une fois un nougat glacé avec un coulis de fruits rouges et une fois la tartelette aux myrtilles, crème caramélisée, qui était malheureusement immangeable, tellement pas fraiche et sans reflet. Elle a du avoir quelques jours de vols sur le compteur! Dans tous les cas, le cuisinier a reconnu son manque de fraicheur et s'est rattrapée en nous inondons de chocolateries à profusion! Si cela n'était pas un aveux! Dans tous les cas il a fait un geste et ca été apprécié. Un petit mot sur les vins. Beau choix, axés bien entendu sur la région genevoise, de préférence, rive droite, pour pas dire, le Mandement, cela va de soi! A midi il y a un plat du jour à 23.- La terrasse avec vue sur la rade en vaut à lui seul le déplacement. Mais voilà nous sommes la nuit, et il y a tant d'éclairage dans la salle en haut, où nous sommes installés, que la chaleur nous étouffe littéralement. Mas mécontent, nous quittons les lieux peu avant 23.00h. La note de 411 pour 7, ce qui fait une moyenne de 60.- par personne, sans chichis, parait correct. Le service était intentionné, l'ambiance très colorée et feutrée, la rapidité pas testée, et temps a vite passé. Un mot pour clôturer mes dires sur la déco: plutôt moderne, fauteuils avec des tissus dessinés, très colorés, original et chaleureux, presque trop flashy, peu déranger certains. Moi j'ai assez aimé. Conclusion: Je reviendrai peut-être une fois le soir, en été, diner sur la terrasse, pour me faire une autre impression, plus complète et plus authentique, car ce soir j'avais un sentiment très mitigé, presque faussé, un peu resté sur ma faim. A revoir
0 Comments   10 Votes   Learn more

My profile

CATHERINE MOESCHING
 Gold member
Restaurant City: Dully

I like: l'accueil, le cadre, le professionnalisme du personnel, l'étonnement et le raffinement dans l'assiette, la table joliment dressée, la propreté

I don't like: l'attente, la saleté, le manque de fraicheur, bref l'oposé de ce que j'aime !

35
Friends
1660
Reputation Points

Friends

Véronique Roggli
 Gold member
101 Friends
3645 Reputation Points
Hubert de Biolley
 Gold member
203 Friends
4352 Reputation Points
Michel Spicher
 Gold member
142 Friends
14865 Reputation Points
© 2008 - 2014 iTaste SA

 X