Mot de passe oublié ? Inscription gratuite

Le Guide gastronomique de Nicolas Herrmann

Dernières consultations

Pakù Pakù
Pakù Pakù
Mandarin
Mandarin
Wine & Beef
Wine & Beef
Entrecôte St-Jean
Entrecôte St-Jean
Locanda Ticinese
Locanda Ticinese

Envies

Grand Oyster Bar
Grand Oyster Bar
Eastwest
Eastwest
L'Arabesque (Hotel Président Wilson)
L'Arabesque (Hotel Président Wilson)
La Crise
La Crise
Le C. Richard Cressac
Le C. Richard Cressac

Actualité iTaste

La Boursière
La Boursière
26.06.2012, 16:57
Quel dommage. Voilà un restaurant dans lequel on peut manger de bonnes salades et variées mais ... Attendre 45 minutes pour être servi c'est franchement TRÈS-TROP long. L'autre point très énérvant c'est le manque systématique de sauce et nous n'étions pas les seuls à demander un surplus. Nous y sommes allés pour la deuxième fois et c'est toujours la même chose. Pourquoi ne pas mettre directement plus de sauce, tout le monde se plaint et les serveurs grognes lorsque l'on ose demander une surplus. C'est détestable comme attitude !! Les salades sont néanmoins très bonne, avons pris la California avec poulet, tomates, ananas, pommes et olives et la grecque avec tomates, concombres, fêta, olives mais les points susmentionnés gâches vraiment le plaisir de manger. Dommage, nous n'y retournerons plus.
0 Commentaires   7 Votes   En savoir plus
Pakù Pakù
Pakù Pakù
29.05.2012, 08:13
Nouvel établissement géré par les fondateurs du Misuji, une référence ! Endroit entièrement refait et décoré avec goût, bonne assise sur les fauteuils, au milieu du restaurant vous pouvez prendre place sur des tables hautes ou au bar. La carte comprend des menus végétariens. Il appartient aux hôtes de compléter sa petites fiches pour passer commande, très sympa comme idée. Entrée: Raviolis vapeur crevettes et légumes. Excellent avec préférence pour ceux à la crevette. Premier plat: Brochettes de poulet Yakitori: A se relever la nuit !!! et nous avons regretté de ne pas en avoir commandé deux de plus. Plat principal: Boeuf tataki (sauce "secrète"), riz blanc avec graines de sésame grillées. Succulent. Dessert: Fondant au chocolat. D'accord, ce n'est pas un dessert japonais mais nous avions envie de chocolat. Délicieux ce fondant. En résumé, le Pakù Pakù (qui signifie le fait de mastiquer (mâcher) en japonais) est un restaurant qui donne envie de tester toute la carte, ce que nous allons faire.
0 Commentaires   11 Votes   En savoir plus
Sushi of Gari
Sushi of Gari
15.05.2012, 08:01
Avec beaucoup de retard et en hommage à notre fameux concierge du Plaza Athénée qui a fait un sans faute en nous recommandant que de très bons restaurants, voici l'évaluation du dernier. Tout petit restaurant japonnais sur la 78ème rue. On tombe directement sur une salle avec une cuisine ouverte dans laquelle les Maîtres sushis s'activent. En entrée nous avons commandé des Tempura de légumes et crevettes. En plat nous avons pris des sashimis (15 pièces) de 6 sortes de poissons/crevettes accompagné de riz blanc. Tout était excellent et bon rapport qualité/prix. Service un peu lent mais le restaurant était bondé
0 Commentaires   6 Votes   En savoir plus
Fouad Traiteur
Fouad Traiteur
14.05.2012, 11:18
A emporté: Kebbe, fatayer aux épinards et à la viande, houmous, feuilles de vigne, labneh et taboulé avec bien sur du pain libanais. Le tout était vraiment excellent à noter qu'une pointe d'acidité en plus dans le taboulé n'aurait pas été de refus. Nous nous réjouissons de déguster la suite. Comme ce traiteur à "une succursale" entre Malagnou et Florissant à deux pas de chez nous, je pense que cela risque de devenir notre "cantine" lorsque l'envie de cuisiner n'est pas là.
0 Commentaires   7 Votes   En savoir plus
Le Sud (Mandarin Oriental, Geneva)
Le Sud (Mandarin Oriental, Geneva)
13.05.2012, 14:59
Vu le peu de restaurants ouverts à dimanche, avons testé le brunch au Madarin. QUEL DECEPTION ! Entrée à choix, rien à redire. Beaucoup de légumes, thon mi-cru, saumon, crudités divers, très bon. Au niveau des desserts rien à redire non plus, grandes variétés de fruits, crèmes brulées, gâteaux. Manquait peut-être un bonne mousse au chocolat. En plat principal nous avons choisis le gigot d'agneau avec un risotto au parmesan. L'on nous a servi du riz trois fois trop cuits qui ne ressemblait en rien à un risotto et qui baignait dans ... je ne sais pas quoi, du lait peut-être. Que dire du gigot dont la moitié était du gras. Pour un établissement de ce renom et pour le prix par personne (CHF 80.00) il n'est tout simplement pas admissible de servir un plat principal de cette qualité. Attente entre l'entrée et le plat principal: 3/4 heure, avec les excuses du Maître d'hôtel mais tout de même.
0 Commentaires   13 Votes   En savoir plus

Derniers commentaires

Quel dommage. Voilà un restaurant dans lequel on peut manger de bonnes salades et variées mais ... Attendre 45 minutes pour être servi c'est franchement TRÈS-TROP long. L'autre point très énérvant c'est le manque systématique de sauce et nous n'étions pas les seuls à demander un surplus. Nous y sommes allés pour la deuxième fois et c'est toujours la même chose. Pourquoi ne pas mettre directement plus de sauce, tout le monde se plaint et les serveurs grognes lorsque l'on ose demander une surplus. C'est détestable comme attitude !! Les salades sont néanmoins très bonne, avons pris la California avec poulet, tomates, ananas, pommes et olives et la grecque avec tomates, concombres, fêta, olives mais les points susmentionnés gâches vraiment le plaisir de manger. Dommage, nous n'y retournerons plus.
- Manque de sauce - Attente pour le service - Attitude des serveurs - Très bruyant
0 Commentaires   7 Votes   En savoir plus
Nouvel établissement géré par les fondateurs du Misuji, une référence ! Endroit entièrement refait et décoré avec goût, bonne assise sur les fauteuils, au milieu du restaurant vous pouvez prendre place sur des tables hautes ou au bar. La carte comprend des menus végétariens. Il appartient aux hôtes de compléter sa petites fiches pour passer commande, très sympa comme idée. Entrée: Raviolis vapeur crevettes et légumes. Excellent avec préférence pour ceux à la crevette. Premier plat: Brochettes de poulet Yakitori: A se relever la nuit !!! et nous avons regretté de ne pas en avoir commandé deux de plus. Plat principal: Boeuf tataki (sauce "secrète"), riz blanc avec graines de sésame grillées. Succulent. Dessert: Fondant au chocolat. D'accord, ce n'est pas un dessert japonais mais nous avions envie de chocolat. Délicieux ce fondant. En résumé, le Pakù Pakù (qui signifie le fait de mastiquer (mâcher) en japonais) est un restaurant qui donne envie de tester toute la carte, ce que nous allons faire.
Les petites nappes en papier qui ne sont pas du plus bel effet sur de si belle table.
0 Commentaires   11 Votes   En savoir plus
Avec beaucoup de retard et en hommage à notre fameux concierge du Plaza Athénée qui a fait un sans faute en nous recommandant que de très bons restaurants, voici l'évaluation du dernier. Tout petit restaurant japonnais sur la 78ème rue. On tombe directement sur une salle avec une cuisine ouverte dans laquelle les Maîtres sushis s'activent. En entrée nous avons commandé des Tempura de légumes et crevettes. En plat nous avons pris des sashimis (15 pièces) de 6 sortes de poissons/crevettes accompagné de riz blanc. Tout était excellent et bon rapport qualité/prix. Service un peu lent mais le restaurant était bondé
Bruyant Tables très serrées Passage pour entrer dans le restaurant minuscule
0 Commentaires   6 Votes   En savoir plus
A emporté: Kebbe, fatayer aux épinards et à la viande, houmous, feuilles de vigne, labneh et taboulé avec bien sur du pain libanais. Le tout était vraiment excellent à noter qu'une pointe d'acidité en plus dans le taboulé n'aurait pas été de refus. Nous nous réjouissons de déguster la suite. Comme ce traiteur à "une succursale" entre Malagnou et Florissant à deux pas de chez nous, je pense que cela risque de devenir notre "cantine" lorsque l'envie de cuisiner n'est pas là.
RAS
0 Commentaires   7 Votes   En savoir plus
Vu le peu de restaurants ouverts à dimanche, avons testé le brunch au Madarin. QUEL DECEPTION ! Entrée à choix, rien à redire. Beaucoup de légumes, thon mi-cru, saumon, crudités divers, très bon. Au niveau des desserts rien à redire non plus, grandes variétés de fruits, crèmes brulées, gâteaux. Manquait peut-être un bonne mousse au chocolat. En plat principal nous avons choisis le gigot d'agneau avec un risotto au parmesan. L'on nous a servi du riz trois fois trop cuits qui ne ressemblait en rien à un risotto et qui baignait dans ... je ne sais pas quoi, du lait peut-être. Que dire du gigot dont la moitié était du gras. Pour un établissement de ce renom et pour le prix par personne (CHF 80.00) il n'est tout simplement pas admissible de servir un plat principal de cette qualité. Attente entre l'entrée et le plat principal: 3/4 heure, avec les excuses du Maître d'hôtel mais tout de même.
Voir commentaire général
0 Commentaires   13 Votes   En savoir plus
Etablissement référencé par le concierge de notre hôtel qui a fait un sans faute, 3 restaurants et tous aussi excellents, il mérite un 20 iTaste notre concierge. Restaurant situé en plein coeur de Time Square, sans réservation pas de table ! Les salles sont immenses et la décoration des murs est faite avec des caricatures de clients, célèbres ou non. C'est la "cantine" de Rudy Giuliani l'ancien Maire de New York, Bill Clinton y a sa table habituelle et la plupart des acteurs, chanteurs, présentateurs et hommes politiques y sont venus. Nous sommes venus pour déguster un bon homard. A notre demande, le serveur nous présente deux belles pièces vivantes de 4pd chacune, un mâle et une femelle. Cuit à l'eau et juste grillé à la fin, voir photo. Le serveur nous a préparé ces deux beaux homard que nous avons dégusté comme il se doit et qui était juste divin ! La salade en entrée, délicieuse, était de trop et le serveur nous avait suggéré de prendre des homards de 3pd, la prochaine fois nous l'écouterons. Cela nous a valu de rentrer à notre hôtel sis vers Central Park à pied. Nous n'avons même pas fait la grimace lorsque l'addition est arrivée.
RAS
13 Commentaires   9 Votes   En savoir plus
Quelques pas du Rockefeller Center et de TIme Square, impensable de se rendre dans ce restaurant sans réservation, il nous a été recommandé par le concierge de notre hôtel et nous n'avons pas été décus. Très beau décor et nous avons la chance d'être sur une banquette à une table prévue pour 4, privilèges pour amoureux je pense :-) ! Avons commandés en entrée 5 crevettes géantes accompagnés de 3 sauces, excellentes et suivi par des filets mignons de veau 12pd, viande excellente et fondante, accompagnés d'une purée de pomme de terre mélangée avec oignons et herbes (surprenant mais très bon au final). Le service était vraiment parfait avec un serveur qui ne poussait pas à la consommation, très apprécié. une visite dans cet établissement est indispensable pour qui aime la bonne viande.
RAS
0 Commentaires   3 Votes   En savoir plus
Endroit situé en face de l'opéra et près de deux grandes salles de cinéma, parfait pour un petit lunch rapide avant une séance. Les salades et les sandwichs sont très frais et les pâtisseries plutôt appétissantes, ce qui est plutôt rare à New York En self service, avons choisi une salade de poulet et une salade de roastbeef avec du pain blanc. Tout était délicieux et très copieux, rien à redire au niveau qualité prix. Seul inconvénient, très peu de place assises et uniquement dehors.
Nombre de places assises
0 Commentaires   3 Votes   En savoir plus
Quelle déception!! Si il y a une chose que je trouve insupportable se sont les odeurs de cuisine qui imprègnent les habits et là je dois dire que je suis servi, malheureusement. J'ai refais mon stock de Fébrèze du coup. La suite n'aide pas à améliorer la note. Salade verte en entrée. La mienne m'a été servie avec quelques feuilles flétries, pas acceptable. Attente entre la salade et le plat : 25 minutes !!! Nous n'étions du reste pas les seuls à être agacés par cette attente d'autant que le restaurant était loin d'être plein. Pour la suite nous avons pris une dorade servie avec du riz basmati, une petite verrine de poireaux et un gratin de choux-fleur. La dorade était 3x trop cuite, insupportable d'avoir de la bouillie dans l'assiette, le gratin de choux fleur avait goût de tout sauf de choux fleur seul le riz ainsi que les poireaux étaient acceptable. Pour conclure, nous n'y retournerons plus et nous ne recommandons pas ce restaurant. Je vais tout de même terminer sur une note positive. Nous avons eu la chance de manger sur une table haute, nettement plus confortable que les autres petites tables.
Voir commentaire général
0 Commentaires   10 Votes   En savoir plus
Très beau restaurant en plein coeur du centre ville de Megève. Intérieur chaleureux et avons eu la chance de manger sur la table haute juste à côté de la cuisine complétement ouverte sur le restaurant. Très bien pour "inspecter" les plats. La carte est petite mais tout fait envie avec bien évidemment la saison de la truffe, un peut trop présente dans quasiment tous les plats, même la purée à la truffe. Les plats commandés : penne à la truffe, servie très généreusement, entrecôtes de boeuf gigantesque avec purée, crevette et saumon fumé. Tout était excellent, rien à redire et le service était parfait.
RAS
1 Commentaires   5 Votes   En savoir plus

Entre amis

la ferme de paul et mimi
la ferme de paul et mimi
29.08.2014, 19:26
La Ferme de Paul et Mimi se trouve au Col du Feu sur la Commune de Lullin à une 20 minutes de Thonon et 45 minutes de Genève. On y trouve toutes sortes de spécialités de la région dans un cadre simple et convivial. Il y a également une grande terrasse pour les beaux jours. Au menu on y trouve brasérade, fondue, croûte au fromage, charcuterie, entrecôte, beignets de pommes de terre, etc, etc. Nous y sommes allés un dimanche à midi pour un anniversaire. Le dimanche il n’y a que les plats qui composent le menu qui sont proposés. Il est toutefois possible, sous réservation d’avoir certains plats. Le menu ce jour-là était composé en entrée d’une assiette de terrine de canard maison, jambon cru et salade mêlée, en plat principal la poule à la bressane sauce au cerdon ou le filet de féra en goujonnette à la provençale ou le tournedos aux bolets du pays (suppléments eur 5) servi avec du gratin dauphinois et légumes de saison, plats de fromages et en dessert soit la tarte aux myrtilles fraîches (il n’y en avait pas ce jour-là) soit la forêt noire soit la melba de fruits rouges ou vacherin glacé. Les plats étaient dans l’ensemble assez bons d’après les convives. J’ai pris personnellement la poule, bien que le plat soit très gras, cela était très bon, le gratin de pdt/poireaux était excellent. En revanche certaines personnes ont été déçues de la féra. J’ai beaucoup apprécié le fait que l’on nous serve avec l’entrée, un fromage frais (style sérac/mozarella) à mettre sur du pain Le service est un peu approximatif, Pour l’anecdote, il n’y a plus Paul et plus Mimi dans la Ferme puisqu’ils ont vendu leur commerce voilà deux ans. Je ne connais pas le prix exact, mais le menu est à euro 25.
0 Commentaires   5 Votes   En savoir plus
Débarcadère
Débarcadère
27.08.2014, 14:48
Nous avons choisi ce restaurant pour y manger des filets de perche et nous n'avons pas été déçu. QUe ce soit la version meunière (beurre - citron) et que la version citron (crème et citron), les filets de perches étaient délicieux. Nous avons vu passer les assiettes de poulpes et de crevettes également qui avaient l'air très appétissantes. Par contre, pas les pizza... Cela dit, je ne vais pas au Débarcadère pour y manger une pizza....
0 Commentaires   4 Votes   En savoir plus
Calabria
Calabria
27.08.2014, 14:44
C'est l'un des trois restaurants tenus par les frères Scalea. J'avais déjà testé à plusieurs reprise "La petite vendée" et nous y retrouvons la même carte. Nous avons partagé un antipasti della casa, toujours aussi bien garni et une mozzarella succulente ! Puis, voilà ce qui a été servi : - les ravioli della mamma, que je vous recommande spécialement, 5 gros ravioli farçi aux champignons et à la ricotta avec des tomates cerises presque confites en accompagnement. C'est pas sec, au contraire, c'est fondant, savoureux... un régal. - une pizza buffalina, de taille gargantuesque, mais ne dégouline pas de mozzarella. des petites boules de buffala posées ici et là avec de la rucolla sur une pâte juste badigeonnée de sauce tomate. Simple et si bon - troffie al profumo di mare, soit des pâtes fraiches aux œufs en forme de fusili, mais plus fins, accopagné d'un fumet de poisson et de fruits de mer (vongole, moules, calamars, scampis, crevettes, et autres) et des petites tomates cerises. Délicieux ! Bref, quelque soit le lieux les frères Scalea préparent une succulente cuisine italienne ! Un dernier mot sur le service, qui a été impeccable.
0 Commentaires   6 Votes   En savoir plus
Zhiwei
Zhiwei
24.08.2014, 22:22
http://labobouffe.blogspot.ch/2014/08/le-zhiwei-lausanne.html Dans la pléthore des restaurants chinois, un petit nouveau est né en ville de Lausanne. Le Zhiwei, ouvert il y a peut-être deux mois, offrait dans le courant du mois d'août un 20% sur sa prestation. L'occasion idéale pour découvrir le lieu en compagnie de deux bloggers gourmands, Foodaholic et Guérilla Gourmande, ce lundi 18 août 2014. Situé avenue du Léman, un peu à l'est du centre-ville de Lausanne, dans des quartiers de logements et bureaux, le restaurant n'est pas forcément très visible. Une enseigne toute simple ouvrant sur une petite baie vitrée par laquelle on peut pénétrer dans un restaurant plutôt joli : à l'entrée, quelques tables rectangulaires s’alignent, dressées avec soin dans des couleurs blanc-bordeau. Une volée d'escaliers ouvre sur une salle en T tout aussi soignée, aux murs bordeaux et décoration légères et bien pensées. On n'est pas dans le surchargé mais plutôt dans quelque chose qui se veut plus épuré et raffiné. Nous sommes accueillis par la femme du patron en habits traditionnels, fort sympathique, de bon conseil et avec un certain humour. Elle nous porte les cartes et nous propose de boire quelque chose. On fera sans alcool aujourd'hui, ce sera une Heiniez verte, un thé jasmin et un jus de pamplemousse. Pendant ce temps, on épluche la carte. Notons au passage que le chef, d'après la rumeur, est l'ancien de La Réserve à Genève, un hôtel de luxe comprenant plusieurs restaurant dont le Tse Fung, restaurant chinois. Cela laisse présager d'un niveau peut-être supérieur à la moyenne ou tout du moins un choix différent de mets. Il faut admettre qu'il nous a été difficile de ne pas esquisser un sourire en lisant cette carte aux intitulés parfois rocambolesques (merci google translate). Côté plats, en effet, il y a beaucoup de mets qui sont des « non-vus » pour ma part, a des prix plutôt corrects sur la moyenne lausannoise, ainsi que quelques incursions de « Korea style ». Une liste de suggestion permet de repérer des plats présentés comme des spécialités propre au lieu, ce qui est toujours plaisant. Enfin quelques menus sont proposés, ce qui est toujours utile lorsque l'on est incapable de se décider. Il ne faudra pas hésiter, en cas de question, à se renseigner auprès de la maîtresse de maison qui saura vous aiguiller ou vous informer au besoin, au risque qu'elle ne parvienne à vous vendre un plat supplémentaire (mission réussie avec nous, mais on n'est pas un public trop difficile à convaincre). Le choix est fait, ce sera trois entrées et quatre plats que nous nous partagerons. Pour être sûr d'avoir assez à manger, l'un de nous a encore pris le «Potage aux fruits de mer» qui semble lui avoir plu. L'une des entrées étaient les « Rouleaux au porc de 5 épices » : trois pièces assez fines et appétissantes de pâtes bien croustillante sans sensation résiduelle de gras de friture contenant du porc en petits dés aux parfums doux. Il y a une bonne mâche, du croustillant et de jolies saveurs. Une petite sauce aigre-piquante est proposée avec. Une seconde entrée (qui nous a fait bien rire d'ailleurs) fut les « Watkins crevettes ». Imaginez trois grosses crevettes légèrement frites, augmentées d'une pointe de mayonnaise sur lesquelles on pose une enfournées de pommes allumettes et voilà les crevettes watkins. Tant au nom que dans la préparation, on sentirait presque un vestige des incursions anglaises en Chine. Servi avec une sauce claire de vinaigre de riz et sucre, on admettra tout de même que ce plat est aussi humoristique que plutôt bon. On notera quand même l'étonnante présence d'ail cru en guise de décoration... La troisième entrée fut les « Raviolis aux Noix St.Jacques » : arrivant dans leur panier vapeur, quatre raviolis assez dodus et joliment façonnés nous sont présentés. La farce est tendre, moelleuse et assez savoureuse, faite de Saint-Jaques, crevette et pomme de terre. Une sauce soja-sucre-vinaigre de riz est servie avec. Passons aux plats. D'abord c'est le « Homard grillé du maison » qui nous est présenté en solo. On nous apporte tout ce qu'il faut pour décortiquer et se rincer les doigts pour savourer ce homard de bonne taille, entier, garni d'oignons et pataugeant dans une sauce douceâtre et sirupeuse probablement à base essentiellement de vin de riz et sucre. Le homard a reçu une cuisson correct et l'ensemble est plutôt goûtu quoique je peine a trouver le sens profond de ce plat, le homard n'étant pas vraiment en contact avec la sauce servie. Puis les trois plats suivant arrivent ensemble : Le « Boeuf à la façon Korea » se présente sous forme de lamelle de viandes dans une sauce un peu relevée parfumée au kimchi, le chou fermenté épicé typique de la cuisine coréenne, et de l'oignon. Les parfums sont très typiques et tout le monde n'aimera pas forcément les saveurs que donne le kimchi bien présent. C'est en soi plutôt bon mais là où le bat blesse, c'est que manifestement la viande a joui d'un bain de bicarbonate suffisamment long pour briser la texture et le goût de la viande. La « Côte de porc sauté au sel et poivre » est un plat de spare ribs débité en tronçons d'allure appétissante, brillante et caramélisée. Passée dans un mélange d'épices douces légèrement relevées, la viande a de la texture et est plutôt bonne. Sans surprise, c'est assez gras, mais c'est plutôt gourmand. L'« Agneau sur ardoise » a, à nouveau, une allure plutôt appétissante, une belle portion de viande garnie de quelques légumes (oignons, carottes, poivrons et haricots) dans une sauce noire épaisse au haricot noir. C'est dans l'ensemble bien parfumé et gourmand mais à nouveau, diablement trop attendri présentant ainsi les mêmes défauts que le premier plat. Nous consommerons tout cela accompagné de riz nature bien servi et bien fait. On n'a plus grande faim mais on testera quand même par curiosité deux desserts. Les « Nêm au chocolat » étaient fidèles à ce que l'on pouvait attendre, trois branches de chocolat (genre cailler ou torino) dans une feuille de pâte, passée à la friture, avec du topping chocolat très moyen au dessus. C'est un dessert pas mauvais, mais sans relief et lourdaud. Heureuse idée que de l'avoir accompagné de rondelles d'oranges. L'« Assortiment de fruits frais » rafraîchira tout cela. J'ai toujours été vraiment stupéfait par les pix de ces plateaux de fruits oscillant toujours dans les environs de 25 francs. Je veux bien que cela soit en partie des questions de fraîcheur de produit et de stockage, et cela peut être convenable lorsque sont présentés des fruits coûteux (comme de la mangue thaïe, papaye, fruits de la passion, etc...). Qui plus est, c'est généralement un exercice intéressant car ce n'est pas forcément évident de rendre le plat beau. Si l'exercice du dressage est plutôt réussi, le contenu est un peu décevant. Les fruits sont certes mûrs mais on nous offre à prix démentiel un quart de pastèque, un quart de melon sucrin, un quart d'ananas et l'équivalent d'une orange. Au final l'addition s’élèvera à 216 francs avec les 20% de rabais promotionnel. C'est un lieu agréable au service des plus sympathique. Les mets proposés y sont originaux, différents et intéressants mais, pour ce qui est des plats, la main est beaucoup trop lourde sur les agents attendrissant ce qui limite fortement le plaisir. Il y a du potentiel en ce lieu, mais il mériterait sans aucun doute quelques retouches.
0 Commentaires   12 Votes   En savoir plus
Le Vallon
Le Vallon
20.08.2014, 11:32
19 aout trop frais le soir pour pouvoir profiter de la terrasse. Nous nous sommes installés à l'intérieur. Belle décoration. Le service est très professionnel et très classe. On nous sert en amuse bouche un gaspacho. En entrée carpaccio de thon rouge sur caviar d'aubergines et pour moi les ravioles d'escargot de bourgogne sauce au roquefort. tout était excellent. en plat principal le panaché de poissons à la plancha, cuisson des poissons parfaites, quant à moi j'ai pris la pomme de ris de veau et aux capucines et joue de veau braisée à la moutarde, ce plat était accompagné d'une très bonne purée de pdt. En dessert, la déclinaison au tour de la fraise et une crème brulée très originale et très bonne aux pralines de rose. Nous avons bu deux verres de sauvignon à l'apéro ainsi qu'une bouteille de Chablis 1er cru à chf 70. Nous avons passé un très agréable moment, le service est rapide nous avons mangé en moins de 1h20. Bon c'est décidé, il fait beau aujourd'hui j'y retourne mais sur la terrasse.
0 Commentaires   8 Votes   En savoir plus

Mon profil

Nicolas Herrmann
 Membre Gold
Ville de l'établissement: Genève

J'aime: L'ambiance "cocooning"

Je n'aime pas: La fumée, les odeurs de cuisine

29
Amis
1998
pts de réputation

Amis

Jean-Paul gabard
 Membre Silver
9 Amis
93 pts de réputation
Stephanie Winet
 Membre Gold
36 Amis
649 pts de réputation
Genecand Adrien
5 Amis
75 pts de réputation
© 2008 - 2014 iTaste SA