Mot de passe oublié ? Inscription gratuite

Le Guide gastronomique de Arzenton Luca

Dernières consultations

Le Cherche Midi
Le Cherche Midi
Le Rialto
Le Rialto
l’Ornithorynque, EPFL
l’Ornithorynque, EPFL
L'Eléphant Blanc
L'Eléphant Blanc
Java
Java

Envies

Nougatine
Nougatine
Le Jardin Thaï (Alpha-Palmiers)
Le Jardin Thaï (Alpha-Palmiers)
Il Ghiotto
Il Ghiotto
Chez Jacky
Chez Jacky
CHEZ GERARD
CHEZ GERARD

Actualité iTaste

Le Petit Chêne
Le Petit Chêne
12.10.2011, 14:26
Le restaurant du petit chêne à vraiment rencontré un renouveau depuis 2010, le changement de propriétaire à vraiment marqué un tournant pour cette brasserie qui perdait en réputation. Nouvelle décoration originale et moderne, nouvelle carte recherchée et ouvert a toutes les bourses, nouvelle ambiance agréable et accueillante et bien sûr nouveau gérant attentif aux moindre désir de ces convives. Je m'y suis rendus plusieurs fois à midi et je dois avouer que je n'est jamais été déçu, étant pourtant de nature très critique, les plats du chef m'ont toujours repus et totalement satisfait. Le rapport qualité prix et vraiment correct et l'on peut même combiner son repas avec un ticket de cinéma situé en face du restaurant, à deux minutes à pied. En plus du menu du jour et de quelques suggestions, la carte de mets, servie à midi et le soir, est aussi proposée non-stop le week end. Le soir l'ambiance est lounge et jazzy, ou l'on va volontiers boire une bouteille de vin tirée d'une cave très variée et rigoureusement sélectionnée par le gérant, livré, entre autres par la maison Vini e Vini à Lausanne. En sommes, je pense que le restaurant du petit-chêne est une très bonne adresse sur Lausanne et j'y retournerai assurément, que ce soit pour déguster un verre de vin ou pour retoucher ce fabuleux filet de boeuf Rossini.
0 Commentaires   7 Votes   En savoir plus
Double Z
Double Z
09.06.2011, 02:59
Le double Z, après tous les échos positifs sur ce restaurant je me devais de m'y rendre au moins une fois, donc je réserve via itaste et étonnamment le restaurant n'est ouvert que le midi, enfin bref je réserve tout de même et me retrouve, accompagné d'un ami, attablé dans cette charmante petite salle qu'est celle du double Z. Décor épuré et branché vraiment très harmonieux. La carte est petite, simple et regorge de produits de saison. Je choisis des raviolis aux asperges et salade verte accompagné de ces fameuses sauces à salades maison et mon ami un filet de lieu garni de blé façon "risotto" et légumes divers. Pour ma part les raviolis et la salade étaient très bons et les sauce maison à tomber. Par contre mon ami, n'a pas apprécié son plat : il est vrai que le blé étais fade et ne ressemblait en rien a du risotto, le poisson n'avait pas de goût et les légumes manquait d'assaisonnement. Le service par contre était très sympathique et accueillant. En sois une bonne adresse mais dommage qu'il soient fermé le soir.
0 Commentaires   6 Votes   En savoir plus
L'Esquisse
L'Esquisse
09.06.2011, 02:24
Après avoir tournerun bon quart d'heure dans Sauvabelin et environ et trouvé un parking assez proches nous sommes finalement arrivé à l'esquisse (qui n'est pas si évident à trouver). Réserver via Itaste, pour déjeuner, la salle est calme et pas vraiment pleine, le serveur nous amène a notre table (2pers.) et nous amène les cartes après nous avoir proposer un apéritif et expliquer l'assiette du jour qui s'avera être des brochettes de poulets Tandooris sur lit de salade. Nous prenons en entrée un tartare de filet de boeuf et a suivre filets de turbo, polenta blanche et un mélange de légumes froids (asperges vertes, fèves et tomates). Le tartare était vraiment incroyable, bien assaisonné et très agréable en bouche. Le turbo était aussi très bon moelleux et parfaitement cuit, La polenta onctueuse, par contre les légumes manquait d'assaisonnement et certain n'étais pas assez cuit . Malheureusement, plus de place pour un dessert nous nous sommes donc contenté d'un ristretto offert par la maison et demandé l'addition. En sois c'étais un déjeuner très plaisant, les serveurs étais sympathique sans trop de familiarité, le cadre est agréable sans être à tombé et la carte est sympa quoiqu'un peu compliquée pour ce style d'établissement. j'y retournerai , assurément.
0 Commentaires   3 Votes   En savoir plus
Café des Amis
Café des Amis
05.05.2011, 15:26
Petit restaurant de village, assez discret mais très connu dans la région. la décoration colle parfaitement au style du bâtiment. L'accueil de la patronne à l'entrée est chaleureux et convivial nous nous installons côté café et commandons un châteaubriant chacun (3 personnes) avec une petite salade verte en entrée, service rapide et attentionné. Les produits sont bien préparé et frais , la viande est tendre et juteuse le vin est excellent et une très bonne ambiance en salle , franchement que demander de plus ? Une très belle adresse pour les amoureux de la cuisine classique et traditionnelle.
0 Commentaires   4 Votes   En savoir plus
Holy Cow! Terreaux
Holy Cow! Terreaux
05.05.2011, 15:10
Etant un grand fan du premier Holy Cow , je me suis quand même dis qu'il falllait que j'essaie cette nouvelle succursale pleine de promesse. Nous sommes arriver sur les coups de midi et demi et je decouvris une salle bondée décorée très simplement mais un respectant totalement le style holy cow. Mon ami se charge de réserver deux places et je m'occupe d'aller commander. Là je me retrouve devant en immense choix de burger , finalement mon choix ce porte sur le classic cheese burger, avec laitue tomate et compotée d'oignons. je passe la commande, prend les boissons, je me retourne pour aller rejoindre mon ami et au moment ou j'arrive notre commande arrive en même temps. Très surpris et très content à la fois nous dégustons nos burgers. La viande étais bonne, juste saignante. Le pain artisanale au top, les frites chaudes et croustillantes et le thé froid maison divin. Nous sommes repartis repus et conquis par ce holy cow 2 avec uneaddition de 38.- ce qui est un peu cher mais la qualité des produits suisse utilisé nous le fait oublié.
0 Commentaires   2 Votes   En savoir plus

Derniers commentaires

Le restaurant du petit chêne à vraiment rencontré un renouveau depuis 2010, le changement de propriétaire à vraiment marqué un tournant pour cette brasserie qui perdait en réputation. Nouvelle décoration originale et moderne, nouvelle carte recherchée et ouvert a toutes les bourses, nouvelle ambiance agréable et accueillante et bien sûr nouveau gérant attentif aux moindre désir de ces convives. Je m'y suis rendus plusieurs fois à midi et je dois avouer que je n'est jamais été déçu, étant pourtant de nature très critique, les plats du chef m'ont toujours repus et totalement satisfait. Le rapport qualité prix et vraiment correct et l'on peut même combiner son repas avec un ticket de cinéma situé en face du restaurant, à deux minutes à pied. En plus du menu du jour et de quelques suggestions, la carte de mets, servie à midi et le soir, est aussi proposée non-stop le week end. Le soir l'ambiance est lounge et jazzy, ou l'on va volontiers boire une bouteille de vin tirée d'une cave très variée et rigoureusement sélectionnée par le gérant, livré, entre autres par la maison Vini e Vini à Lausanne. En sommes, je pense que le restaurant du petit-chêne est une très bonne adresse sur Lausanne et j'y retournerai assurément, que ce soit pour déguster un verre de vin ou pour retoucher ce fabuleux filet de boeuf Rossini.
Pas facile d'accés en voiture, vu que sur une rue piétonne et parking payant à quelque minutes de marche. Parfois un peu d'attente entre la commande et l'arrivée des plats mais compréhensible vu le nombre croissant de couvert.
0 Commentaires   7 Votes   En savoir plus
Le double Z, après tous les échos positifs sur ce restaurant je me devais de m'y rendre au moins une fois, donc je réserve via itaste et étonnamment le restaurant n'est ouvert que le midi, enfin bref je réserve tout de même et me retrouve, accompagné d'un ami, attablé dans cette charmante petite salle qu'est celle du double Z. Décor épuré et branché vraiment très harmonieux. La carte est petite, simple et regorge de produits de saison. Je choisis des raviolis aux asperges et salade verte accompagné de ces fameuses sauces à salades maison et mon ami un filet de lieu garni de blé façon "risotto" et légumes divers. Pour ma part les raviolis et la salade étaient très bons et les sauce maison à tomber. Par contre mon ami, n'a pas apprécié son plat : il est vrai que le blé étais fade et ne ressemblait en rien a du risotto, le poisson n'avait pas de goût et les légumes manquait d'assaisonnement. Le service par contre était très sympathique et accueillant. En sois une bonne adresse mais dommage qu'il soient fermé le soir.

0 Commentaires   6 Votes   En savoir plus
Après avoir tournerun bon quart d'heure dans Sauvabelin et environ et trouvé un parking assez proches nous sommes finalement arrivé à l'esquisse (qui n'est pas si évident à trouver). Réserver via Itaste, pour déjeuner, la salle est calme et pas vraiment pleine, le serveur nous amène a notre table (2pers.) et nous amène les cartes après nous avoir proposer un apéritif et expliquer l'assiette du jour qui s'avera être des brochettes de poulets Tandooris sur lit de salade. Nous prenons en entrée un tartare de filet de boeuf et a suivre filets de turbo, polenta blanche et un mélange de légumes froids (asperges vertes, fèves et tomates). Le tartare était vraiment incroyable, bien assaisonné et très agréable en bouche. Le turbo était aussi très bon moelleux et parfaitement cuit, La polenta onctueuse, par contre les légumes manquait d'assaisonnement et certain n'étais pas assez cuit . Malheureusement, plus de place pour un dessert nous nous sommes donc contenté d'un ristretto offert par la maison et demandé l'addition. En sois c'étais un déjeuner très plaisant, les serveurs étais sympathique sans trop de familiarité, le cadre est agréable sans être à tombé et la carte est sympa quoiqu'un peu compliquée pour ce style d'établissement. j'y retournerai , assurément.

0 Commentaires   3 Votes   En savoir plus
Petit restaurant de village, assez discret mais très connu dans la région. la décoration colle parfaitement au style du bâtiment. L'accueil de la patronne à l'entrée est chaleureux et convivial nous nous installons côté café et commandons un châteaubriant chacun (3 personnes) avec une petite salade verte en entrée, service rapide et attentionné. Les produits sont bien préparé et frais , la viande est tendre et juteuse le vin est excellent et une très bonne ambiance en salle , franchement que demander de plus ? Une très belle adresse pour les amoureux de la cuisine classique et traditionnelle.

0 Commentaires   4 Votes   En savoir plus
Etant un grand fan du premier Holy Cow , je me suis quand même dis qu'il falllait que j'essaie cette nouvelle succursale pleine de promesse. Nous sommes arriver sur les coups de midi et demi et je decouvris une salle bondée décorée très simplement mais un respectant totalement le style holy cow. Mon ami se charge de réserver deux places et je m'occupe d'aller commander. Là je me retrouve devant en immense choix de burger , finalement mon choix ce porte sur le classic cheese burger, avec laitue tomate et compotée d'oignons. je passe la commande, prend les boissons, je me retourne pour aller rejoindre mon ami et au moment ou j'arrive notre commande arrive en même temps. Très surpris et très content à la fois nous dégustons nos burgers. La viande étais bonne, juste saignante. Le pain artisanale au top, les frites chaudes et croustillantes et le thé froid maison divin. Nous sommes repartis repus et conquis par ce holy cow 2 avec uneaddition de 38.- ce qui est un peu cher mais la qualité des produits suisse utilisé nous le fait oublié.

0 Commentaires   2 Votes   En savoir plus
Un ami a insisté pour aller manger ce midi dans ce restaurant chino-vietnamien. N'étant pas friand de ce genre d'établissement je ne me réjouissais vraiment pas à cette idée , le restaurant est telle une caverne sous les arcades sombre de la riponne et dispose d'une terrasse de 40-50 places. On demande une table pour deux, le serveur nous indique notre place, mais ne nous accompagne pas. Une serveuse nouspose en tas au centre de la table deux carte et une petite carte supplémentaire de "tapas" Chinois. On prend le menu du jour à 18.- ce qui n'est vraiment pas cher pour une entrée, un plat et un dessert. Nous avons le choix entre deux entrée (soupe épicée ou salade et raviolis frits) et deux plats ( poulet curry ou crevettes sautées et champignons). On demande au serveur, qui ne parle que très peu français voir pas du tout,de quelle curry il s'agit avec le poulet ? - Il n'en sais rien. On lui demande des rouleaux de printemps aux crevettes en plus et il ne sais pas ce que sais non plus . Je me suis tout de suite dis ça commence bien ... Finalement les entrées arrivent... qui porte bien leurs nom d'ailleur deux malheureux raviolis frits et une poignée de salade , un plat vraiment médiocre en même temps pour 18.- ... enfin bref ensuite le plat une belle surprise bien garni et bien présenté, chaud, bon, simple. le dessert une salade de fruit et fraîche et généreuse aussi. Puis les cafés et l'addition, un peu plus de 50.- pour deux ce qui est correct pour ce qu on a mangé. Je n'y retournerai pas tous les jours certes on peut reconnaître que les petits prix peuvent être attrayant pour un repas de midi enfin pour ma pars je n 'y retournerais pas tous les jours .

0 Commentaires   3 Votes   En savoir plus
J'aime l'atmosphère du restaurant, le service est souriant et efficace. La carte est originale et les plats sont bien présenté. La cuisine est toute a fait correct tout comme les prix. Les petits sont délicieuses, en somme un bel endroit pour démarrer, comme pour finir la soirée.
Le Vacarne produit par la discothèque peut être parfois dérangeant dépend de l'heue ou vous y allez. Les pizzas:c'est quittes ou doubles soit on aime soit on déteste perso j'adore !
6 Commentaires   7 Votes   En savoir plus
Très belle endroit moderne et épuré, service décontracté et rapide, la carte est originale avec de grand classique comme la tomate mozzarella. les produits sont frais et gouteux, les prix sont abordable. une vue magnifique et une atmosphère vraiment agréable. je recommande la Burrata aux futurs Itasteurs :-)

0 Commentaires   6 Votes   En savoir plus
Nous avons pris le menu dégustation, 8 plats, le service étais agréable et avenant. les produits étais de qualité exceptionnelle et bien préparé. Une très bonne adresse, a deux pas du dôme et de ces commerces.

0 Commentaires   3 Votes   En savoir plus
Le Temple des Carnassiers , un hymne au carnivore. Un endroit incontournable de cette mégapole, l'entrée donnant sur la chambre froide avec la viande a rassir est impressionnante, l'ambiance dans la salle est calme tout en étant bondée, on nous amène a notre table très rapidement, les serveurs sont sympathique,souriant et de bon conseil. La carte (évidemment) est spécialisé dans la viande et les accompagnements sont nombreux. la viande( T-Bone Steack) est tendre et juteuse et les accompagnements vraiment bien servi . En somme une belle soirée d'ou l'on ressors gavé et les yeux plein d'étoiles...

0 Commentaires   4 Votes   En savoir plus

Entre amis

dongpo
dongpo
16.07.2014, 16:53
C'est une agréable surprise que j'ai eu, ce 24 juin 2014 au soir, en me rendant avec un ami dans l'un des nombreux restaurants chinois de la scène lausannoise : le Dongpo. Situé rue Maupas, à l'orée du centre-ville lausannois, le Dongpo a tout d'un petit resto de quartier sans prétention, dans des rues essentiellement résidentielles ; petit bistro où l'on prendra son café le matin, son demi l'après-midi et son repas le soir. Le Dongpo fait partie de ces restaurants chinois moyenne gamme, qui ne paient pas de mine, ni de l'extérieur, ni de l'intérieur. Une carte à rallonge, certes, proposant des mets que l'on peut trouver un peu partout ailleurs, certes, mais contenant également quelques inédits à la carte, incluant des ingrédients plus rares (comme les jarrets, les pieds de porc) ou plus « chic » (homard, loup frais, St-Jacques, sur commande pour l'essentiel) et enfin quelques incursions de mets de saison. On notera la présence, également, de mets « thaï », une catégorie de mets qui ne m'ont jamais donné plus envie que cela sinon dans un restaurant thaï. C'est avec un ami, profitant du Passeport Gourmand, que nous avons choisi de nous y frotter. L'extérieur présente une petite terrasse toute simple et l'intérieur est d'une grande sobriété. Des tables dressées au minimum (sans baguettes, sans doute l'influence de la clientèle), des rideaux de fils rose, un aquarium et un ou deux bibelots. Au fond, un grand écran de TV. Nous sommes accueillis par un personnel sympathique qui nous installe et nous porte la carte. En apéritif, 2dl de Mont-sur-Rolle commandé par mon ami, pour ma part je passe directement au thé. On consulte la carte, on se consulte entre nous. Armés d'une grosse faim, nous nous partagerons trois plats. Nous avons commencé par un assortiment de raviolis, proposant quatre pièces de trois préparations différentes cuites vapeur : au porc, à la crevette, et porc-crevette. A chaque fois les farces révèles des saveurs fraîches et les pâtes sont toutes différentes. Quelques irrégularités de façonnage ainsi que les goûts nous signalent qu'il s'agit assez clairement de préparations maison, plutôt réussies et agréables. Suite à cela, nous avons donc choisi trois plats, tous bien servis. Un « canard à l'orange » : l'habituel canard laqué semblable à un peu partout a conservé du moelleux et est de bonne saveur. Il sera nappé d'une sauce épaisse et sirupeuse, avec néanmoins une petite acidité. L'assiette est bonne, un poil écoeurante pour moi, mais qui réjouira grandement mon compère. Ce dernier est absolument fan du boeuf croustillant. Je ne pouvais le lui refuser. C'est un grand habituel mais qui demande d'être bien réussi, pas trop sucré, pas trop croquant, pas trop mou. Là, il était parfait dans sa catégorie, parsemé de petits légumes amenant un peu de fraîcheur. La troisième assiette, appartenant aux « spécialités » du lieu, est celle qui m'a le plus plu. C'est un poulet cuit à sec aux piments. Si cela ne tenait qu'à moi, j'aurais demandé de charger en piment. Nous avons demandé de limiter le dosage pour mon ami. En résulte un plat étonnamment gourmand et parfumé de poulet sauté aux petits légumes et champignons, dans une sauce sombre tendant sur l'épice et le doux mais contrebalancé avec une agréable acidité. Trois bol de riz pour faire passer tout cela ainsi qu'une grande bouteille d'eau, le tout pour le montant de 57.25 avec le PG (sans, cela aurait été 94.-) Le service est agréable, géré par une à deux personnes au français très correct et qui font preuve de beaucoup d'attention. C'est un coin vraiment agréable, tout à fait recommandable, où je retournerai pour tester un peu plus de ces spécialités moins communes que l'on trouve dans cette maison.
0 Commentaires   8 Votes   En savoir plus
Hotel de la Place
Hotel de la Place "Chez Francine"
13.07.2014, 21:39
Que j'en ai entendu parler, de ce Café de la Place à Corsier ; un coin qui semble faire l'unanimité dans la région pour sa simplicité, sa tradition et sa qualité constante. C'était une belle occasion que de s'y accorder une soirée amicale, ce 7 juin 2014. On rejoint très simplement ce village sis un peu au-dessus de Vevey, soit à pied, soit en bus. La commune est d'une surface assez étendue et si ses abords se mêlent aux quartiers entourant la gare de Vevey, la promenade vers le Corsier profond est agréable et on arrivera sans peine au milieu de l'archétype du centre de village : son église, sa poste, sa banque et son café. Un café qui d'ailleurs est l'un des deux bâtiments classés comme bien culturel d'importance nationale de la commune (avec le Manoir de Ban), en tant que représentant le l'architecture bernoise en Pays de Vaud : une belle grande bâtisse précédée d'une jolie terrasse couverte de vigne, un intérieur traditionnel un rien vieillot (mais on aime cela), où l'on dîne sous l'oeil de Charlie Chaplin, la bâtisse fait restaurant et hôtel. La foule qui s'y massera durant la soirée ne fera que prouver davantage son succès. Note à part, juste pour rire, il est amusant de remarquer que dans un coin à tel point pétri de traditionalisme, la quasi totalité du staff (du moins celui rencontré ce jour-là, tant en salle qu'en cuisine) était manifestement originaire du sous-contient indien. Ce sont des petits riens qui me font sourire. Un staff qui au demeurant est très professionnel, efficace et agréable. Nous sommes donc installés sur la terrasse, la soirée est douce, autant en profiter. On nous propose un apéritif (décliné, on avait pris de l'avance sur le sujet) et nous voilà alors face à une carte jolie, assez réduite, combinant terroir, tradition et saison. Les grandes spécialités du lieu sont les tartares déclinés à toutes les saveurs, l'entrecôte servie au beurre maison ou encore les moules ou les crevettes à nouveau aux goûts divers et variés. On pourra également y déguster diverses salades, petite restauration ou encore la fameuse « désossée du Léman », une manière particulière de préparer la perche, à laquelle on n’enlèvera que les arêtes dorsales et des côtés mais dont on préservera l'arête centrale. Le choix des vins est plutôt attrayant. On sélectionnera trois dl d'un rouge local, un Yvorne Grand Cru 2012 « La Bastide », assemblage de Pinot noir, Gamay et Garanoir riche en bouche, plutôt fruité, avec des tanins bien soutenus. On nous porte une corbeille de pain frais, une baguette toute simple mais bien réalisée, le genre de pains avec lequel on apprécie saucer. Comme entrée, nous avons tous deux choisi la fraîcheur et la légèreté d'une salade mêlée. Une jolie assiette composée de jeunes feuilles de salades diverses, de la carotte, du concombre, du maïs, de la tomate, le tout généreusement nappée d'une de ces sauce à salade à l'ancienne, des goûts rappelant la salade de grand-maman, c'est réconfortant et agréable. Ma convive prendra, comme plat, le « Tartare cristal » garni de tapenade, champignons et parmesan. Une jolie présentation, un tartare emportepiécé couronné d'un oeuf de caille, un tronçon de concombre recelant du cognac, une quenelle de tapenade de bonne qualité et un petit tas de morceaux de parmesan. On a encore quelques étoiles de carambole, peu intéressantes dans l'assiette mais on soulignera l'effort esthétique. Servi avec des toasts, ma convive s'en est délecté et en est sortie comblée. Pour ma part, les crevettes à l'ail m'ont fait de l'oeil. Servie avec sa bavette et son rince doigt, voici une généreuse portion de crevettes très bien cuites, issues de production durable certifiées et de belle qualité, sont présentées dans leur plat de cuisson baignant dans une sauce à l'ail ma foi assez grasse mais franchement bonne. Servi avec un mélange de riz blanc et riz sauvage, c'est typiquement le genre de plats d'une grande simplicité mais qui offrent beaucoup de plaisir. Autant dire que les portions sont généreuses et ne laissent que peu de place au dessert. Ceux-ci sont réduits au nombre de cinq et sont à l'image du reste, d'une grande simplicité. Je me laisserai tenter par la poire au Servagnin et sa glace vanille ; bel hommage à l'histoire que l'emploi de cette variété de Pinot noir cultivé depuis le Moyen-Age dans nos régions et qui a risqué de disparaître. L'ensemble est simple et bon, léger et agréable après un tel repas. L'addition se montera à environ 120 francs. Le Café de la Place a tenu ses promesse. On n'y va pas pour être émerveillé, surpris, étonné mais pour trouver le plaisir d'une cuisine de grand-mère, de la simplicité, de l’authenticité et un cadre qui, tout de même, vaut le coup. J'y retournerai sans doute en saison froide pour y déguster le moules dont j'ai entendu le plus grand bien.
0 Commentaires   11 Votes   En savoir plus
Gatlin's BBQ
Gatlin's BBQ
12.07.2014, 20:16
http://hedofoodia.blogspot.fr/2014/07/gatlins-bbq-houston.html Impossible de manquer un tel lunch juste avant de quitter Houston… Et pourquoi cela ? Première raison, il n’y qu’aux Etats-Unis que l’on peut manger du BBQ et même si cela existait par chez nous, il serait impossible de reproduire exactement le résultat espéré. Qu’on se le dise ou se le répète, le BBQ à l’américaine n’a rien avoir avec le barbecue à l’européenne. Si pour nous il s’agit de cuire de la viande sur la braise ou des grills électriques, il s’agit de toute autre chose principalement au sud du pays. Souvent un sport ou une compétition, les américains « se battent » pour remporter des trophées soit pour les cuissons des viandes soit pour les sauces elles aussi appelées BBQ qui depuis quelques années ont malheureusement été banalisées dans les supermarchés et vendues par les grosses industries du ketchup. Le BBQ à l’américaine, c’est une cuisson longue à basse température qui permet une succession de réactions chimiques transformant les chaires de viande en quelque chose d’absolument parfait, fondant en bouche et parfumé. Souvent les cuissons durent plusieurs heures et la chaleur doit être soigneusement être contrôlée. Certaines viandes cuisent même au-delà d’une quinzaine d’heures ! Autre élément important du BBQ, c’est la fumée… Souvent on utilise également un fumoir dans lequel on dépose sur les braises, différents types de bois afin de parfumer les chaires et leur donner également cette couleur souvent rosée typique. Lorsqu’à Houston on se réfère à la nouvelle génération de chefs qui portent le flambeau de la gastronomie, ce sont souvent les mêmes noms qui ressortent. Entre autres, Chris Sheperd de chez « Underbelly » que j’ai eu la chance de découvrir et la famille Gatlin… avec le fils Greg http://www.visithoustontexas.com/travel-tools/myhouston/greg-gatlin/, le « pit master » qui désigne les gourous de ce genre de cuisson. D’ailleurs le site de la ville loue la qualité de ses chefs, encore une opportunité de découvrir d’autres tables sur ce lien. http://www.visithoustontexas.com/travel-tools/myhouston/houston-is-tasty-2/ Comme je le disais précédemment, pas possible de ne pas au moins prendre un repas au Gatlin’s BBQ et de préférence la journée car le soir cela ferme a 19 : 00. Gatlin’s BBQ est une institution à Houston, connue de toutes les personnes qui sont amatrices de ce type de cuisson. Ce n’est pas un restaurant mais ce que l’on appelle ici un « joint ». La traduction la plus proche serait selon-moi….un cabanon. Un baraquement sans aucun charme au bord d’une rue presque sans âme. On y s’arrête avec son pickup, on peut sotr passer la commande au comptoir et repartir avec son sac en papier Kraft, soir consommer sur place à l’une des deux ou trois tables intérieurs ou encore mieux à l’extérieure sur la terrasse. Est-ce un « fast food »…presque…mais ici c’est le sommet de l’art dans son genre ! Une fois garé, et entré dans cette baraque, vous ferez la file afin de passer votre commande. Que des viandes BBQ servies soit en sandwich soit sur assiette avec accompagnement selon ses envies. Du « sliced Brisket » qui est de la poitrine en tranche, des « ribs » qui sont des travers de porc, des racks de ribs, du « pulled pork » qui est du porc effiloché, de la dinde, des saucisses épicées maison ou au chevreuil, de la volaille. Egalement des grosses pommes de terre farcies avec ces viandes. Sur les recommandations de la sympathique caissière, je choisis l’assiette avec les trois viandes classiques : « Brisket, Ribs et saucisse de chevreuil ». Une fois payé je reçois un ticket avec mon numéro et patienterai quelques minutes sur la terrasse couverte extérieure. Le « 65 » est appelé est c’est surement madame Gatlin qui arrive sur le terrasse avec un plateau et plusieurs assiettes de plastique. La mienne est abondamment garnie des viandes ainsi que des accompagnements que j’ai choisis qui étaient au nombre de deux dans le prix. Cole slow et salade de pommes de terre. Mais en supplément sont servis des piments jalapeno en saumure, des oignons frais et surtout une sauce BBQ dans un petit bol. Les « ribs » sont tout bonnement exceptionnels, légèrement fumés, fondant…un vrais bonheur. Le « brisket » fond sur la langue. La saucisse non grasse est savoureuse avec son léger goût animal. Le cole slaw qui doit être la salade la plus connue au Etats-Unis est réalisée à la perfection et assaisonnée à la perfection sans trop de mayonnaise. Les légumes sont tous croquants, frais. La salade de pommes de terre est parfaite et plutôt inhabituelle car nous sommes plus proche de la purée avec des gros morceaux que des salades germaniques. La sauce BBQ est jubilatoire et dieu sait comment celle-ci a été confectionnée car même si les ingrédients de base sont souvent les mêmes, il y aura toujours un secret qu’aucun cuisinier ne partagera. Tout est réalisé sur place, d’une grande authenticité et tout cela dans la joie et la bonne humeur. J’ai eu l’occasion quelque fois du BBQ aux Etats-Unis mais je crois qu’ici ce fut au-delà de toute attente… La perfection dans son genre. A ne surtout pas manquer.
0 Commentaires   7 Votes   En savoir plus
Underbelly
Underbelly
11.07.2014, 15:37
http://hedofoodia.blogspot.com/2014/07/underbelly-houston.html Pour achever mon périple à Houston, j’avais l’envie ce soir de découvrir une table un peu originale, à savoir loin des classiques américains ou d’un restaurant proposant une cuisine exotique rapatriée d’Asie ou d’Amérique du sud. C’est donc après quelques recherches que je suis arrivé à la conclusion que la table du chef Chris Sheperd correspondait exactement à mes attentes. Un chef qui propose une table qui s’inspire de la culture locale. Tout se résume assez bien avec la devise de l’établissement : « story of Houston food », l’histoire de la nourriture à Houston… mais aussi avec le message suivant : « Houston est la nouvelle ville américaine créole du sud ». L’explication étant que souvent l’on imagine le mot créole comme étant lié à une culture bien précise des caraïbes, mais en réalité le mot signifie « mélange de cultures avec des ingrédients locaux ». Houston étant l’un des plus grands ports du sud est aussi l’une des villes avec la culture la plus diversifiée qu’il puisse exister aux Etats-Unis et a donc inspiré le chef à préparer une cuisine variée et originale. Arrivé à destination dans cette rue Westheimer qui semble être la rue un peu chic où l’on trouve un certain nombre de tables réputées, vous voici face à un bâtiment à l’architecture plutôt moderne. Une fois à l’intérieur je suis tout de suite impressionné par autant de cohésion architecturale car la structure est vraiment très belle et bien pensée. Tout est construit principalement en bois, conférant à l’endroit un coté presque scandinave. Un couloir suite à la réception avec des planches brutes et quelques cadres de photos ; un bar sur la gauche avant d’entrer dans la salle principale du restaurant. Ce bar m’interpelle tout de suite car est des plus conviviaux. Toujours avec des structures boisées, qui présentes verres, bouteilles et conserves de fruits et légumes. Face au bar une magnifique grande table de bois asymétrique où l’on peut prendre un apéritif avant de passer à table. Les serveurs avec leur chemises à carreaux s’empressent de m’apporte la carte de boissons avec un choix de vins au verre ou de bières et cocktails. Plutôt assoiffé me voici parti pour une bière texane blonde appelée Southern Star avec un design de boite plutôt amusante. Un quart d’heure plus tard dans la salle principale qui m’impressionne tout autant. Réalisée également principalement en bois avec une grande table communautaire face à la cuisine ouverte et un ensemble de tables pour quatre personnes. Cette cuisine ouverte est joliment encadrées de livre de cuisine ainsi que d’un grand nombre de conserves en verre qui peuvent soit être des légumes ou des fruits. L’effet est instantané… on trouve cet endroit vraiment convivial, amical et épicurien. Ce qui apparait tout de suite en entrant dans cet établissement, c’est aussi le côté décontracté et branché mais aussi haut de gamme… Une intelligente association de style qui me convient parfaitement. Certain serveurs sortent tout droit d’un film comme par exemple ce géant barbu, dégarni avec ses bras tatoués… Dans la cuisine cela ne chôme pas lorsque l’on observe quelque instant le chef Chris et son équipe. « Underbelly » est un restaurant moderne et branché qui n’hésite donc pas à s’inspirer des cuisines vietnamiennes, coréennes, moyen-orientale et même allemande… Chaque jour le menu change créé à partir de produits locaux de la pèche, des fermes, de boucheries réputées pour la qualité de leurs viandes. D’ailleurs dans un coin de la salle vous pourrez observer la chambre froide ou les charcuteries maison sont en train de se bonifier. Le menu du jour est plutôt particulier car on n’y trouve pas comme à l’accoutumée une structure avec des entrées ou des plats principaux mais soit des « plats familiaux » que l’on se partage à plusieurs, soit les plats du jour qui ne sont ni des entrées ni des plats principaux mais comme le chef le suggère…. « de la nourriture »… On choisit donc plusieurs plats que l’on se partage autour de la table… Evidement étant seul, le problème se posa mais grâce aux judicieuses recommandations de mon serveur je fus parfaitement conseillé. Ce que vous commanderez ne viendra peut-être pas dans l’ordre imaginé car comme je l’ai déjà mentionné, il n’y a ni entrées ni plats principaux. Je commencerai avec un vivaneau poêlé, maïs grillé, tomates, petits pois bruns, fond de viande. Une belle assiette arrive avec un beau morceau de poisson bien cuit sur un lit de délicieux maïs frais et d’étranges mais gouteux pois probablement d’une sorte inconnue en Europe. Le fonde de sauce est équilibré, les petites tomates sont bien sucrées. C’est un poisson très bien préparé. Quelques minutes plus tard, un autre serveur m’amène un plat de légume non commandé mais qui est gracieusement offert par le chef. Il s’agit d’okras frits, sauce poisson caramélisées, coriandre fraiche. Parfaitement sauté et si je devais faire un reproche c’est que la sauce est un peu trop salée. Je poursuis avec un étonnant et délicieux plat qui arrive sur une planche en bois. Un morceau de « Butternut squash » grillée, confiture de bacon Benton’s, granola. La « Butternut squash » appelée en français doubeurre est une variété de courge musquée extrêmement fine en bouche, sucrée, avec des saveurs proches du marron que l’on sert souvent aux Etats-Unis. Ici elle est grillée au feu de bois, ce qui lui confère une saveur bien particulière. Sur le dessus, de la confiture de bacon qui est une chose plutôt surprenante et délicieuse, réalisée avec du bacon de la célèbre fabrique Brenton’s http://bentonscountryhams2.com/, des oignons jaunes, des clous de girofle, du vinaigre de cidre, du sucre brun, du sirop d’érable et du café. Egalement des granola qui est un mélange d'avoine, d'amandes et de miel. Sur le côté une salade très fraiche légèrement vinaigrée pour contrebalancer les saveurs douces du squash. C’est vraiment un très bon plat aux saveurs particulières, inspirés de la cuisine des fermes américaines. Impressionnant… Et pour terminer, de la chèvre braisée à la coréenne avec raviolis.Il s’agit de raviolis coréens réalisés avec de la farine de riz, comme des gnocchis, découpés en tronçons d’environ un centimètre. Dans un wok ces raviolis sont revenus avec la chaire de la chèvre précuite, on y ajoute une julienne d’oignons blancs, de la pâte de Gochujang qui est une préparation à base de poivrons rouges coréens, un peu de bière, du vinaigre de riz et du beurre. A nouveau une découverte au niveau du goût. C’est plutôt pimenté, légèrement sucré et acide en raison du vinaigre avec un viande effilochée qui pourrait s’apparenter à de l’agneau. Voici à nouveau un plat original qui illustre les divers talents du chef. Avec ce repas un exceptionnel verre de Caramaderie Cellars Tempranilllo Yakima Valley 2009. Un vin de l’état de Washington réalisé à partir d’un cépage espagnol ! Indéniablement cette table est exceptionnelle pour plusieurs raisons. Le lieu, le décor, la qualité du service et cette ingéniosité à vouloir proposer quotidiennement un ensemble de plats issus des vagues successives d’émigrants. On peut découvrir en une soirée une série de plats très différents les uns des autres mais avec une continuité dans les approches des cuissons et des jeux de saveurs. Vraiment une très belle adresse à Houston avec un chef qui a souvent été nominé avec juste raison.
0 Commentaires   3 Votes   En savoir plus
Hugo's
Hugo's
10.07.2014, 13:46
http://hedofoodia.blogspot.com/2014/07/hugos-houston.html Seconde étape aux Etats-Unis… Manger mexicain... Et je dis bien mexicain et non « tex-mex » ! La majorité des restaurants en Europe « trompe » leur clientèle en faisant croire qu’ils servent de la cuisine mexicaine mais qui en réalité n’en est pas… C’est une cuisine américaine ou plutôt texane influencée par la culture mexicaine. Par exemple les fajitas, le chili con carne et les nachos en sont des illustrations typiques, comme d’ailleurs selon moi les insipides tortillas faites à la farine que maintenant tout le monde mange aussi sous forme de «wrap ». Le pire c’est que même au Mexique on trouve de plus en plus de tables qui se sont alignées à cette cuisine, simplement pour plaire aux touristes qui s’imaginent que « c’est cela » la cuisine mexicaine… On pourra me dire qu’étant au Texas que je devrais manger tex-mex…eh bien non car cela n’est pas franchement bon. Souvent lourd, gras et sans finesse… La cuisine réelle mexicaine n’est pas un modèle de légèreté non plus quoi qu’en ce moment, il y ait un renouveau de cette cuisine dans la gastronomie mondiale et certaines tables de Mexico on atteint des niveaux comparables aux grandes tables européennes. Evidement je ne m’attends pas à trouver de grandes tables gastronomiques mexicaines à Houston mais si je trouvais un établissement mexicain typique cela serait déjà très bien. C’est donc après quelques recherches que j’entends souvent parler de « Hugo’s ». Situé dans Westheimer, une rue qui semble posséder un certain nombre de tables plutôt réputées, c’est en arrivant au numéro 1602 que je m’aperçois que le bâtiment semble être plutôt être dans une catégorie plutôt chic. Ceci se confirme avec le système de « valet » ; les voituriers qui se chargent donc de parquer votre véhicule. Un bâtiment qui de l’extérieure pourrait ressembler à une ancienne usine de briques rénovées, mais l’intérieur restera plutôt traditionnel avec un très haut plafond, un bar sur la droite et un ensemble de tables un peu trop alignées comme dans une cantine. Pas non plus un lieu populaire mais quelque chose entre chic, soigné, plus haut de gamme mais sans être non plus trop sophistiqué. Ayant réservé une table pour 19 : 15 et étant un peu en avance, c’est après m’être annoncé que je file au bar pour évidement prendre une Margarita, l’un de mes cocktails préférés. Je choisirai « la standard », appelée « Hugo Rita », à base de tequila Sauza Silver, de triple sec, de sirop de sucre et de jus de citron frais. J’en ai déjà bu un certain nombre mais je dois avouer que celle-ci était vraiment parfaite, vraiment équilibrée et évidement le citron frais, la tequila de qualité fait toute la différence. Pas de « mix » innommable comme souvent le cas dans beaucoup d’endroits. Tout de suite cela « signe » pour moi l’établissement. Une fois installé à ma table une aimable et jeune serveuse me conseille quelques plats de cette carte qui est plutôt bien structurée avec un ensemble de plats assez attirants. Ceviche, entrées, plat principaux avec viande ou non. Je choisirai tout d’abord un ceviche de poulpe, avocat, tomate et coriandre. Présenté dans une coupe, le poulpe est vraiment tendre, la sauce tomate bien relevée, les avocats sont murs comme il se doit. Le tout est bien citronné, épicé et la coriandre fraichement ciselée. Un excellent ceviche accompagné de très bonnes chips de tortillas maison encore chaudes. Pour suivre, le « lechon ». Il s’agit de porc de lait lentement braisé avec sa peau croustillante, enveloppé dans une feuille de bananier. On se sert de tortillas de maïs que l’on remplit de cette viande effilochée, puis l’on ajoute de la coriandre fraiche, des oignons et des tomates concassées. Sur le dessus on verse une sauce au piment habanero pour relever le tout et on roule l’ensemble. Ces tortillas sont tout bonnement exceptionnelles. J’apprends qu’elles sont réalisées sur place et que même le maïs est bouilli et ensuite réduit en farine pour les préparer. Il s’agit en plus de maïs bleu, une espèce qui pousse au nord du Mexique et aussi en Arizona qui possède une saveur plus sucrée. En met principal, le « barbacoa » qui se réfère à un animal entier ou un morceau de viande cuit lentement sur un feu ouvert. Traditionnellement, une « barbacoa » fait référence à un foyer creusé dans le sol, mais aujourd'hui, il peut signifier n'importe quel type de viande grillée au barbecue ou même à la vapeur. Ici de l’agneau mariné dans du piment, oignon, ail, feuilles d’avocat, et ensuite rôti longuement dans des feuilles d’agave. L’agave étant la plante depuis laquelle on fabrique la tequila. Le tout est servi avec des oignons frais, de la coriandre ciselée, quelques poivrons en saumure, du guacamole, des haricots (frijoles) et un bouillon d’agneau. Sur le côté un riz travaillé au petit-pois. Egalement ici des tortillas de maïs mais réalisée avec la sorte traditionnelle. Au départ je me suis demandé si je n’avais pas choisi un plat un peu trop ressemblant à mon entrée mais si dans l’apparence ce fut un peu le cas, les saveurs furent complètement différentes. Les tortillas toujours aussi délicieuses, l’agneau fond en bouche, les accompagnements de qualité. Ici aussi on confectionne avec les tortillas des « cigares » avec la majorité des éléments de l’assiette. Riz et haricots sont là comme accompagnement. Une authentique expérience mexicaine chez « Hugo’s » qui fut tout à fait plaisante. Une cuisine classique du pays très bien réalisée avec presqu’une certaine finesse dans les saveurs et joliment dressées. Des préparations plutôt rares à trouver même au Mexique ; une très bonne adresse à Houston.
0 Commentaires   3 Votes   En savoir plus

Mon profil

Arzenton Luca
 Membre Gold
Ville de l'établissement: lausanne

J'aime:

Je n'aime pas:

33
Amis
1128
pts de réputation

Amis

Emma Scrivener-Baldie
8 Amis
117 pts de réputation
Cécile Michel
3 Amis
23 pts de réputation
Lucien Gaillard
1 Amis
10 pts de réputation
© 2008 - 2014 iTaste SA