Mot de passe oublié ? Inscription gratuite

Le Guide gastronomique de Elsener Christophe

Dernières consultations


Envies

Cristal
Cristal
Café la Balance
Café la Balance
Pizzeria de la Tour
Pizzeria de la Tour
Restaurant du Tennis
Restaurant du Tennis
Java
Java

Actualité iTaste

Manger & Boire
Manger & Boire
03.09.2012, 09:29
Au détour d'une journée à Bâle, nous avons découvert ce restaurant qui nous a tout de suite séduit grâce à sa terrasse dans une ruelle piétonne. La carte privilégie la qualité plutôt que la quantité. Nous avons craqué pour un plat d'antipasti en entrée fait de boulettes de viandes, de l'aubergine et de la tomate séchée délicieuses. Puis nous avons pris des succulents raviolis di magro (épinards et riccotta) avec des feuilles de sauges frits et croustillantes qui relève ce plat à merveille. Le 2ème plat était des gnocchi au gorgonzola également très bon. Bref une adresse à recommander
1 Commentaires   2 Votes   En savoir plus
Chez Max Julen
Chez Max Julen
06.08.2012, 09:30
nous avons mangé un risotto à la truffe cuit parfaitement ainsi qu'un émincé de veau zurichois divin avec un rœsti très bon
1 Commentaires   0 Votes   En savoir plus
Il Brigantino
Il Brigantino
25.06.2012, 10:12
bon accueil
0 Commentaires   0 Votes   En savoir plus
Bistrot des Uttins
Bistrot des Uttins
04.12.2011, 19:42
Locanda Locarnese
Locanda Locarnese
03.10.2011, 21:44

Derniers commentaires

Au détour d'une journée à Bâle, nous avons découvert ce restaurant qui nous a tout de suite séduit grâce à sa terrasse dans une ruelle piétonne. La carte privilégie la qualité plutôt que la quantité. Nous avons craqué pour un plat d'antipasti en entrée fait de boulettes de viandes, de l'aubergine et de la tomate séchée délicieuses. Puis nous avons pris des succulents raviolis di magro (épinards et riccotta) avec des feuilles de sauges frits et croustillantes qui relève ce plat à merveille. Le 2ème plat était des gnocchi au gorgonzola également très bon. Bref une adresse à recommander

1 Commentaires   2 Votes   En savoir plus
nous avons mangé un risotto à la truffe cuit parfaitement ainsi qu'un émincé de veau zurichois divin avec un rœsti très bon

1 Commentaires   0 Votes   En savoir plus
bon accueil
pappardelle à la St.-Jacques...les pâtes étaient trop cuites et St.-Jacques étaient discrètes filets de daurade....le poisson était beaucoup trop cuit
0 Commentaires   0 Votes   En savoir plus
le cadre est sympa

0 Commentaires   0 Votes   En savoir plus

Entre amis

LA BRASSERIE THAIE
LA BRASSERIE THAIE
14.04.2014, 16:04
L’endroit a été entièrement rénové, révélant des détails décoratifs incroyables de la fin du XIXème siècle (un vitrail Art Nouveau, un miroir gravé encadré de stuc), et la cuisine est vraiment délicieuse. J’ai tout goûté, et tout était génial : mes crevettes croustillantes, la salade de papaye verte de mon amie, mon bœuf à la mode du chef (au piment et basilic), les crevettes au curry massaman de mon amie.
0 Commentaires   7 Votes   En savoir plus
Auberge du Lac de Sauvabelin
Auberge du Lac de Sauvabelin
31.03.2014, 16:14
C'est un joli endroit, j'adore ce lac et ses environs, la nature tout près de la ville… Il y a là un sacré potentiel qui est bien mal utilisé. Un accueil affable, mais une salle tristounette, et une cuisine passable, sans plus. J'ai pris une salade de poulpe en entrée qui aurait pu être très bonne (le poulpe était bien cuit et bien assaisonné), mais la salade verte était de la "4ème gamme", et quelle idée de mettre des carottes râpées et des dés de betterave dans une salade de poulpe ! Ma bouillabaisse ultérieure ne relevait pas le niveau. Soupe trop salée, poissons trop cuits… D'ailleurs, j'ai compté une dizaine de convives en tout et pour tout, pour un vendredi soir c'est bien peu, ce qui montre bien qu'il a a des choses à améliorer. Je donne le prix avec le Passeport Gourmand, sans il faut bien ajouter une cinquantaine de francs - cher pour ce que c'est.
0 Commentaires   12 Votes   En savoir plus
Délices Indiens
Délices Indiens
03.03.2014, 08:51
L'Arpège
L'Arpège
27.10.2013, 09:27
Si on pouvait mettre un titre à une critique sur iTaste, la mienne s'appellerait : le roi est nu. Nous avions décidé de célébrer en beauté quelque chose en famille, à Paris, et après avoir lu moultes critiques diverses et variées des grands restaurants de la capitale, tout convergeait vers l'Arpège. Nous y avons donc réservé une table. Nous arrivons, on nous accueille dans une petite entrée fort coincée (premier étonnement), et on nous installe à une table qui, pour les 4 personnes que nous étions et pour un restaurant de cette catégorie, était plutôt petite (2ème étonnement). De plus, ma place était très "cougnée" comme on dit par ici, pas question d'en sortir sans déranger un de mes voisins (3ème étonnement). L'accueil était, ceci dit, très sympathique, et je ne suis pas très attachée au décor en général, donc je n'y ai pas fait trop attention. La quatrième convive étant légèrement en retard, nous l'avons bien entendu attendue avant de commander et le chef lui-même, qui faisait un passage en salle, est venu nous parler - très agréable, chaleureux et enthousiaste. On nous apporte aussi quelques gourmandises apéritives (j'ai trouvé qu'il aurait fallu attendre que la table soit complète, mais c'est personnel) : des petits feuilletés aux légumes bons mais pas transcendants, et des mini-tartelettes aux purées de légumes absolument délicieuses. Une fois la table complète, on vient nous demander si nous désirons des apéritifs. Nous commandons, pour deux d'entre nous, une coupe de Champagne, pour le troisième (qui ne boit pas d'alcool), de l'eau minérale, et pour le quatrième, un verre de vin blanc, que la serveuse fait choisir. Parfait. Sauf que quand l'apéritif arrive, on nous sert 3 coupes de Champagne. La troisième coupe étant déjà a moitié versée quand nous nous en sommes aperçus, son destinataire n'a pas voulu faire corriger. Mais quand même, dans un restaurant de ce type, c'est une erreur de service peu compréhensible ! Nous examinons la carte : un tout grand menu à 375€, ou à la carte. Malheureusement, pas de menu plus petit. C'est fort dommage, car comme l'une des convives, qui est une dame âgée à relativement petit appétit, ne voulait pas le menu dégustation, aucun de nous ne l'a pris, sous peine de la faire attendre pendant plus de la moitié de son repas. Bien, nous choisissons donc les entrées, qui sont toutes purement végétariennes. Deux d'entre nous choisissent la "Betterave en croûte de sel, mousse de coing au géranium", le troisième prend le « Couscous légumier et merguez végétale », et je prends les « Couleur, saveur, parfum et dessins du jardin », à base d’épinards ce jour-là. On nous présente les betteraves sous leur montagne de sel, très esthétiques, puis on repart les préparer. Elles reviennent, en même temps que les deux autres entrées. Et là, que dire…. Franchement, grande déception. Oui, ce sont de bons légumes, du beau produit comme on dit, bien « respecté » et bien préparé. Mais peu de recherche, peu de réelle préparation, de celle que ni vous ni moi ne pouvons faire dans notre cuisine : - Le plat de betterave est donc composé d’une betterave (jaune) préalablement cuite en croûte de sel, coupée en 4, escortée d’une ou deux petites quenelles de mousse de coing. Bon, mais voilà quoi. - Mon plat d’épinards est fait d’épinards au beurre, certes fort frais et bien cuits, mais des épinards au beurre… accompagnés de mini-quenelles de mousse de carotte à l’orange (je n’ai pas la prétention d’être une grande cuisinière, mais l’association carottes-oranges, que l’on m’a présentée ici avec des trémolos dans la voix, je l’ai découverte il y a plus de 20 ans…) - Et le seul plat véritablement élaboré, une « merguez végétale », donc composée de légumes hachés et épicée au Ras-el-Hanout m’a-t-il semblé (ah ! enfin des épices !), et son « couscous de légumes », à savoir plein de légumes cuits croquants étalés dans l’assiette. Bien, pas grave, ce n’est que l’entrée (et ne vous méprenez pas, c’était tout sauf mauvais, mais nous attendions mieux), passons au plat. On nous a proposé ce jour-là quelque chose de fort tentant, un plat composé de côte de veau et ris de veau, cèpes et légumes. Une très belle assiette arrive. Et là, de nouveau, déception : on nous aurait servi cela à un prix « restau chic sans plus », ça l’aurait valu, et nous aurions été contents. Mais au prix Arpège, non ! De nouveau, une belle cuisine de produit, belle cuisson du veau et du ris, ainsi que des cèpes, d’excellents légumes…. Mais le « petit truc en plus » auquel on s’attend quand on va dans ce qui est un des plus grands restaurants gastronomiques de la capitale, manquait. Mon fils m’a même dit que je faisais le ris de veau tout aussi bien, c’est vous dire… On nous propose un dessert. J’avais repéré des tomates confites qui me tentaient, déception, c’est le dernier jour de la carte d’été et il n’y en n’a plus. Les autres choix, je dois dire, me disent moyennement. Une crème brûlée aromatisée à je sais plus quoi, non, ras-le-bol des crèmes brûlées, on les sert partout. Je ne me souviens plus des autres choix (2 ou 3, pas plus). Finalement, nous prenons tous un dessert qui a fait la renommée de l’Arpège, la tarte aux pommes « bouquet de roses ». Et oui, là aussi, déception… Elle est jolie (avec l’arrangement des pommes en rosaces qui lui donne son nom), elle est bonne, mais… ça reste une tarte aux pommes, et je connais des pâtissières ou pâtissiers maison qui en font d’aussi bonnes sans en faire toute une histoire. En même temps que le dessert, on nous sert des mignardises, très plaisantes (pâte de fruits, mini-financier, etc.) Avec cela, une bouteille d’un petit rouge de Loire bien agréable (Chinon si je ne me trompe) à 50€. Et l’addtion s’élève à… à peine moins de 1500€ pour nous 4, c’est là qu’est le scandale. Un repas pareil pour 100€ par personne nous aurait ravi. Mais pour 325€, non, non et non ! Et c’est pour cela que je dis que « le roi est nu » : c’est une jolie cuisine simple et bien exécutée, mais « marketée » comme grande cuisine, et tout le monde s’esbaubit…
0 Commentaires   6 Votes   En savoir plus
Chez Paulette
Chez Paulette
09.10.2013, 12:36
très sympa et chaleureux poulet au curry vert un peu trop liquide mais délicieux
0 Commentaires   0 Votes   En savoir plus

Mon profil

Ville de l'établissement: Renens

J'aime:

Je n'aime pas:

3
Amis
38
pts de réputation

Amis

Nathalie Chiva
 Membre Gold
159 Amis
12075 pts de réputation
Yves-Alain Golaz
 Membre Gold
267 Amis
8670 pts de réputation
Philippe Rapo
 Membre Gold
46 Amis
897 pts de réputation
© 2008 - 2014 iTaste SA

 X