Mot de passe oublié ? Inscription gratuite

Le Guide gastronomique de Bernard Anthamatten

Dernières consultations

Zum Alten Stephan « Stadtbeiz »
Zum Alten Stephan « Stadtbeiz »
Refuge de Pra-Cornet
Refuge de Pra-Cornet
Côté Jardin (Lausanne Palace)
Côté Jardin (Lausanne Palace)
Hôtel de Ville - L'Ambroisie
Hôtel de Ville - L'Ambroisie
La Pinte du XXème Siècle
La Pinte du XXème Siècle

Envies

Pizza Capri
Pizza Capri
Le Soleil de Dugny
Le Soleil de Dugny
Café de la Poste
Café de la Poste
Les 3 Suisses
Les 3 Suisses
Furnas do Guincho
Furnas do Guincho

Actualité iTaste

Brasserie de la Planta
Brasserie de la Planta
23.05.2012, 09:42
Pizza Capri
Pizza Capri
17.05.2012, 21:56
Brasserie du Grand-Pont
Brasserie du Grand-Pont
17.05.2012, 21:44
Pour ma part l'accueil détermine un peu l'atmosphère et influence l'ambiance dans laquelle va se dérouler votre repas : ce petit je ne sais quoi qui nous met à l'aise au premier contact est un des facteurs important qui vous réjoui dès les premiers instants... non? Et bien je n' ai pas trouvé ici ce côté chaleureux, avenant qui vous procure ce sentiment bien au contraire : Franchement à la fin de notre repas je me suis demandé si chaque serveurs avait un chronomètre à la main pour battre un record! Je ne sais pas si c'est une instruction à l'intention du service, mais recevoir l'addition avec le café c'est un peu comme vous dire merci et au revoir. Dégagez il y a d'autres clients qui attendent. Pourtant à ce moment (13 heures, le 1er mai) il y avait des places disponibles et aucune file d'attente... Dommage parce que l'endroit est plaisant, idéalement situé. Les plats variés et de bonne qualité, la proposition de crus au verre remarquable, très complète... Un petit côté frustré en sortant en me disant qu'il y avait tout pour bien faire et qu'en améliorant quelques petits détails, notamment dans le service... C'est un endroit qu'on peut recommander aux gens pressés!
1 Commentaires   12 Votes   En savoir plus
Chez Miguel
Chez Miguel
08.03.2012, 19:19
Restaurant de la Paix
Restaurant de la Paix
04.03.2012, 10:39

Derniers commentaires

Pour ma part l'accueil détermine un peu l'atmosphère et influence l'ambiance dans laquelle va se dérouler votre repas : ce petit je ne sais quoi qui nous met à l'aise au premier contact est un des facteurs important qui vous réjoui dès les premiers instants... non? Et bien je n' ai pas trouvé ici ce côté chaleureux, avenant qui vous procure ce sentiment bien au contraire : Franchement à la fin de notre repas je me suis demandé si chaque serveurs avait un chronomètre à la main pour battre un record! Je ne sais pas si c'est une instruction à l'intention du service, mais recevoir l'addition avec le café c'est un peu comme vous dire merci et au revoir. Dégagez il y a d'autres clients qui attendent. Pourtant à ce moment (13 heures, le 1er mai) il y avait des places disponibles et aucune file d'attente... Dommage parce que l'endroit est plaisant, idéalement situé. Les plats variés et de bonne qualité, la proposition de crus au verre remarquable, très complète... Un petit côté frustré en sortant en me disant qu'il y avait tout pour bien faire et qu'en améliorant quelques petits détails, notamment dans le service... C'est un endroit qu'on peut recommander aux gens pressés!
Ne pas donner l'impression qu'on doit battre un record de vitesse et qu'il faut absolument faire un deuxième service surtout quand il n'y a pas de file d'attente!
1 Commentaires   12 Votes   En savoir plus
Le resto cuisine française traditionnelle ouvert tous les jours. Nous y étions le dimanche de carnaval (j'y vais assez régulièrement) et avons pris une choucroute copieusement servie que nous avons bien appréciée. Pour l'accompagner un gamay de Gérald Besse. Ambiance chaleureuse et familiale ce d'autant que Simone, maman du chef Gilles, était présente pour saluer tout le monde. C'est un véritable personnage à elle toute seule : une vie entière consacrée, avec son époux Fernand, à la restauration. Et après cela ne pas s'étonner que le fils poursuive la mission! L'entrecôte au beurre d'amour, les cuisses de grenouilles ou le tartare maison préparé devant vous : quelques suggestions tirées d'une carte très étoffée. Ah j'oubliais le buffet de salade que vous pouvez apprécier pratiquement tous les jours et à toutes heures. Pour les fidèles du Théâtre du Martolet une bonne entrée en matière avant le spectacle, à moins que ce ne soit après, pour déguster un bonne bouteille avec, la chance de vous retrouver voisin de table d'artistes. (Ce qui m'est arrivé le 24 janvier : Thierry Lhermitte) Le restaurant se trouve en face du collège de St-Maurice et a vu défiler des générations d'étudiants d'où son nom "Le Philosophe". Nombreuses places de parking à proximité.

0 Commentaires   8 Votes   En savoir plus
Les trios de saveurs offerts pour chaque plat : très agréables sous des appellations évocatrices telles que la mer, les champs, le potager La carte des vins, bien élaborée, faisant la part belle à chaque région viticole ainsi que de nombreux crus proposés "au verre" Un concept original qu'on peut vraiment recommander.

0 Commentaires   8 Votes   En savoir plus
J'y ai mangé, hier à midi, le plat du jour en compagnie d'un collègue. Vraiment emballés par le croustillant d'agneau et son taboulé oriental : simplement original et quand on aime se faire surprendre agréablement! Crème de légumes en entrée, le tout pour Frs 19.- cela mérite d'être à nouveau signalé. Dès que possible je veux y retourner, un soir, pour essayer la carte. Décidément nous avons la chance d'avoir quelques endroits où le rapport qualité-prix est intéressant entre Conthey et Vétroz.

0 Commentaires   11 Votes   En savoir plus
C'est le type même de bistrot, sans prétentions, à l'ambiance familiale. On y est reçu, un peu, comme à la maison. Cuisine bourgeoise. Les plats proposés sont des mets de brasserie : Tripes façon "Paula" ou Souris d'agneau au vin rouge ainsi que les Pizzas, (cuites au four à bois) préparés par la patronne. Atriaux à l'Hérensarde, Tête de veau sauce gribiche, Langue de boeuf aux câpres, Boeuf bourguignon et ses pâtes fraîches ou Fricandeaux à l'ancienne autant de propositions qui évoquent des saveurs d'un autre temps mais recherchées aujourd'hui. C'est un endroit à découvrir, par exemple, pour les personnes qui se rendent à l'établissement thermal de Lavey-les-Bains et à la recherche d'un "petit coin sympa". (A 1,5 km) Pour une première nous avons choisi les Tripes façon "Paula" et les avons bien appréciées, servies avec des pommes de terre nature. Nous y reviendrons; pour déguster la langue de boeuf aux câpres ou les Atriaux à l'Hérensardes à moins que ce ne soit pour les Fricandeaux à l'ancienne... Une mention spéciale pour les prix très légers qui tournent autour des Frs 20.- par plats. Comme à la maison : je vous le disais!

0 Commentaires   7 Votes   En savoir plus

Entre amis

La Croix
La Croix
18.04.2015, 18:14
Le restaurant "La Croix", se trouve tout près du Tennis-Club, sis au carrefour de la Croix-sur-Lutry. Comme nous passons souvent dans le coin, afin de nous rendre chez nous, nous avons enfin décidé de le tester! L'extérieur du bâtiment ne paie pas de mine! L'intérieur est relativement simple avec d'un côté le café et de l'autre la salle à manger. Il y a une spacieuse terrasse pour les beaux jours! La carte propose une cuisine assez traditionnelle et italienne (pâtes, viandes, poissons, tartares, pizzas). C'est le même gérant qui est en place depuis de nombreuses années. Dans l'ensemble, l'ambiance est assez décontractée! Nous avons été reçus d'une manière bien agréable! Il y avait beaucoup de monde et plus la soirée avançait et plus le fond sonore devenait extrêmement bruyant! Un petit bémol a souligner, c'est une longue attente entre les plats et quelques imprécisions au niveau du service durant tout le repas! Nous avons choisi, en entrée, une salade composée. En plat principal, l'escalope de veau avec une sauce au Marsala et en accompagnement un risotto au parmesan. Une entrecôte avec une sauce à la moutarde de Meaux et en accompagnement des tagliatelles. La qualité des viandes était bonne. Il y a un large choix de desserts faits "maison". Nous avons dégusté un tiramisu et une tarte aux pommes, qui étaient bien fondantes, à la façon Tatin, avec une boule de glace à choix (vanille ou cannelle). La présentation était un peu différente de la recette habituelle, car il s'agissait en fait, d'un simple petit rond de pâte, qui de plus manquait de cuisson! Dommage! Les vins, un petit blanc de Lutry et du Pinot Noir, Domaine du Daley, car nous apprécions toujours les vins de ce domaine! Le café est servi avec un petit chocolat. C'est une adresse pratique pour venir se restaurer en toute simplicité!
0 Commentaires   1 Votes   En savoir plus
Vicus
Vicus
18.04.2015, 08:11
http://hedofoodia.blogspot.fr/2015/04/vicus-pals.html De là à dire que la Catalogne est un paradis pour gastronome, nous n’en sommes pas loin et c’est toujours un grand plaisir de découvrir de nouvelles tables. C’est donc dans la petite ville de Pals que vous trouverez « Vicus ». Pas forcément très attirante au premier abord comme ville mais un tour dans le centre historique vous fera surement changer d’avis. Lorsque vous arrivez devant l’établissement vous serez probablement un peu surpris par l’apparence extérieure car on se demande s’il s’agit d’un restaurant ou d’un hôtel. D’après ce que j’ai pu comprendre, initialement c’était effectivement un hôtel mais qui ensuite a été transformé. Ceci explique pourquoi le comptoir de l’entrée ressemblerait à une réception et que vous trouverez un sofa face à l’entrée. La salle est aussi plutôt particulière avec son haut plafond qui à nouveau indique que nous étions probablement dans le « lobby ». Une décoration difficile à définir car l’éclairage est plutôt moderne mais on retrouvera d’anciens meubles, la tapisserie murale est plutôt classique et neutre, les cuisines sont séparées par une paroi recouverte de bois, le sol est un carrelage sans particularité. Les tables sont élégamment dressées de nappes blanches et disposées certaines le long d’une banquette murale. Une carte en français pour ceux que cela intéresse qui propose deux menus. Le « Dégustation » a 42.50 euros et le « Riz » à…(je n’ai pas noté le prix et n’est servi qu’à midi). En d’autres termes, le choix entre une approche qui semble être créative et une approche traditionnelle. Il va sans dire que ce qui m’intéresse c’est le premier mais les second ne propose en fait que le riz en met principal. A noter tout de même que le riz de Pals a une très bonne réputation et se retrouve souvent dans les plats locaux. En lisant l’intitulé des plats je suis tout de suite emballé par la probable créativité du chef. Par exemple le menu « Riz » du midi propose comme dessert une soupe de litchis à la pomme, myrtille et fenouil ! Pas banal cela! Pour patienter, quelques « simples » olives farcies aux anchois. En réalité, cela semble plutôt commun mais je ne me rappelle pas avoir dégusté d’olives farcies aussi exceptionnelles. En me renseignant, j’apprends qu’elles proviennent d’une production artisanale faite à la main de la petite ville de l’Escala. Ceci explique pourquoi chaque olive a un goût presque différent car l’anchois n’a pas toujours la même consistance et même saveur. Première assiette avec une salade d’asperges blanches et palourdes. Le dressage est élégant est très actuel avec sa fleur et l’utilisation d’une coupelle blanche. La salade est rafraichissante avec ses asperges encore un peu croquante et les palourdes décortiquées. Une petite crème parfumée également à l’asperge pour jouer avec les textures. Le met suivant me fera une grande impression ; la soupe d’aubergines au ravioli de sardine, yaourt, pignons et tapenade. Déjà je n’avais jamais dégusté ce légume en potage et j’aurais pu craindre quelque chose de fade, eh bien non l’assaisonnement est tout bonnement parfait, la consistance idéale entre liquide et suffisamment compacte. Le ravioli est absolument superbe. Réalisé avec une fine lamelle d’aubergines poêlée et pas grasse, on retrouve la chaire de la sardine à l’intérieure qui apporte une touche marine au plat mais sans insister sur la saveur plutôt forte de ce poisson. Quelques pignons pour le côté texture croquante mais aussi la saveur grillée et la touche de yaourt pour un clin d’œil probablement moyen-oriental car aubergine-yaourt est une combinaison gagnante car cela ajoute une touche d’acidité et de fraicheur. Un plat résolument moderne et qui pourrait se trouver dans plusieurs établissements modes de cette nouvelle génération de chefs. Autre très belle assiette que Sébaste chèvre au tartare de tomate. Le Sébaste chèvre n’est pas une association poisson-fromage comme l’on pourrait le croire mais un type de rascasse des fonds de la mer. Un poisson poêlé rapidement gardant encore son moelleux, posé sur de la tomate concassée mais aussi quelques touches de sauce tomates adoucie comme un concentré et une autre sauce à base d’herbes. Un plat parfaitement cuisiné et exécuté avec légèreté. Le plat principal m’aura aussi fait grande impression avec la Joue de porc ibérique aux pistaches, betterave et yaourt. Je dis « wow » car déjà le jeu de couleurs et le dressage sur l’assiette est splendide. La viande confite pendant de longues heures est succulente, fond en bouche et ce qui m’impressionne c’est la justesse de l’accompagnement. Un ravioli de betterave farci avec une sauce au yaourt avec quelques pistaches pour amener une touche croquante. C’est tout bonnement un plat délicieux, gourmand, impressionnant de maitrise et comme la crème d’aubergine, digne de se retrouver dans liste des plats classiques revisités et vraiment modernes. Le dessert sera beaucoup plus traditionnel, intitulé Le chocolat et comme le nom l’indique une déclinaison de mousse, gâteau et glace. Une touche vanillée au centre. Un bon dessert mais moins surprenant. Avec ce repas, un flacon de Flor d’Albera 2012 de l’Empordà de la maison Marti Fabra. Un vin blanc avec une belle couleur jaune paille, des notes minérales et florales ; équilibré et une acidité plaisante. Nous ressortirons plutôt impressionné de cet établissement qui a su nous proposer une cuisine moderne et créative exécutée avec de très bons produits. Deux plats vraiment sublimes, une vraie cuisine d’auteur. Le chef Damia Rafecas qui a évidemment travaillé avec le fleuron de la nouvelle cuisine catalane comme entre autres, ABaC à Barcelone http://hedofoodia.blogspot.fr/2015/01/abac-barcelone.html , Carme Ruscalleda de San Pau http://hedofoodia.blogspot.fr/2014/04/sant-pau-carme-ruscalleda-sant-pol-de.html et chez le chef Miguel Sanchez Romera. Clairement nous avons un cuisinier qui a su créer son identité en proposant une cuisine d’exception.
0 Commentaires   0 Votes   En savoir plus
Le Thermomètre
Le Thermomètre
17.04.2015, 17:33
Cuisine simple et bonne, service souriant et rapide.
0 Commentaires   1 Votes   En savoir plus
L'Ambata
L'Ambata
17.04.2015, 12:01
Il n’y a pas beaucoup de restos ouverts en cette saison, Porticcio étant plutôt une station balnéaire et animée en été, beaucoup de snacks et de pizzeria mais c’est le seul qui nous a fait envie d’y entrer. La terrasse est située directement sur la plage, mais les soirées sont trop fraîches pour dîner dehors, nous sommes placés à une table près de la grande baie vitrée et pouvons assister au coucher de soleil sur les îles Sanguinaires. La salle est immense, la décoration mériterait quelque changement, cela fait un peu vieillot. Nous prenons comme entrée pour 4 des antipasti : 1 assiette de charcuterie Corse (prisuttu, coppa, lonzo, saucisson, terrine de sanglier) et 1 assiette de légumes grillés et boule de mozzarella de bufflonne. Assiettes bien garnies, légumes frais et bien apprêtés, jolie composition aussi d’assiette de charcuterie, de belles entrées qui vont bien pour être partagées avec un verre de vin blanc de Corse. Pour la suite nos jeunes ont pris des pizza Reine avec et sans œuf, cuites dans le four à pizza que l’on peut apercevoir au fond de la salle, et puis comme proposition du jour : le turbot nous aurions aimé le poisson avec la peau grillé, néanmoins la chair est moelleuse, la garniture par contre n’est pas terrible, les pois-mange-tout trop croquant et les haricots cocos paraissaient être réchauffé, la timbale de riz manquait de sel, les oignons grillés étaient pas trop mal mais sans plus. Les jeunes se sont régalés avec leur pizza, il est vrai que la pâte à pain était délicieuse et de belle proportion. Nous avons pris aussi un vin Corse du domaine Saparale, assemblage de Sciacarello et Nielluccio, assez léger mais allant très bien avec notre repas, puis 2 Pietra, et minérales. A conseiller en tout cas pour les pizzas et entrées antipasti à partager.
0 Commentaires   3 Votes   En savoir plus
I Sanguinari
I Sanguinari
16.04.2015, 20:56
Nous avions soucis de nous retrouver dans un bistrot « attrape touristes » au vu de sa proximité avec les îles Sanguinaires, mais avons été surpris en bien par le service et la fraîcheur des plats. Cela reste un bistrot et les plats proposés sont simples mais corrects. Nous avons choisi les spaghetti à l’arrabiata et aussi aux scampis, un panini tomate mozzarella et basilic, servi avec une petite salade ; puis le poisson du jour : le mérou grillé, servi avec du riz et cassolette de courgettes ; malheureusement le poisson un peu trop cuit, chair asséché…. Quelques minérales et 5dl de rosé Corse (assez quelconque) et cafés, le tout pour €82 pour 4 personnes, la situation de ce bistrot et la terrasse avec vue sur la tour de la Parata et les îles valent en tout cas la peine de s’y arrêter.
0 Commentaires   2 Votes   En savoir plus

Mon profil

Bernard Anthamatten
 Membre Gold
Ville de l'établissement: Saint-Maurice

J'aime: ambiance conviviale se sentir à l'aise être surpris par une originalité

Je n'aime pas: Attendre pour recevoir, et Attendre pour payer l'addition

46
Amis
2022
pts de réputation

Amis

Martine ROTHACKER
 Membre Gold
296 Amis
19496 pts de réputation
Olivier Micheloud
 Membre Gold
658 Amis
68944 pts de réputation
Antoine Praz
 Membre Gold
71 Amis
1666 pts de réputation
© 2008 - 2015 iTaste SA