Forgot your password ? Free registration

iTaste is the best restaurant guide for Achrafieh

I'm looking for a good restaurant in Achrafieh. iTaste offers a personalized restaurant guide created by the reviews of your friends or of people who share your food taste. Achrafieh is a city with lots of good places. How can I find the one that suits me the best? The reviews of internet users are important but those of my friends are even more interesting for me. iTaste is a social network dedicated to gastronomy, food. iTaste brings you the web's gourmet word of mouth network. To find the perfect restaurant, use the best restaurant guide: the one created by your friends.

Advertisement
View:

Filter list

Category

More Less

More Less
0
150

Move the pointers to define the price range

More Less

More Less

More Less

More Less

More Less

No profile?

More Less

More Less

More Less

More Less

More Less

More Less

More Less

60000 LBP, Bistro chic
Japanese

60000 LBP, Bistro chic
Japanese

Yabani

Rue de Damas
Achrafieh, Gouvernorat de Beyrouth, Liban

Call

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 1 rating

Restaurant Reviews

Comment (Yabani):

On va au Yabani pour ses sushis. Déjà ils sont délicieux, mais j'en ai mangé que je n'ai vu nul part ailleurs!! Peut-être les meilleures de ma vie Si on n'aime pas le poisson cru, on peut toujours aller manger des nouilles. Et si on aime toujours pas ça, ben je conseille quand même de rentrer dans le bâtiment qui a une architecture bien particulière. Vous verrez!...


To be improved (Yabani):

Il faut réserver en été!...


Achrafieh,

60000 LBP, Bistro chic

Japanese

iTaste rating (out of 20)
based on 1 rating

It corresponds to 36 member(s).
And you?

35000 LBP, Bistro chic
Lebanese

35000 LBP, Bistro chic
Lebanese

Karam

Rue Souk Bazerkane
Beyrouth, Gouvernorat de Beyrouth, Liban

Call

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 4 ratings

Restaurant Reviews

Comment (Karam):

Very good lebanese food if your in Beirut...


Comment (Karam):

Sans aucune grande hésitation voici une des meilleures tables de « downtown », voir la meilleure ? Karam est situé en plein centre de la ville, dans une petite ruelle un peu à l’écart du passage des badauds. En face d’un petit square ombragé avec une belle terrasse, vous serez accueilli par le patron chic et distingué ou le personnel très qualifié. L’intérieur est « moyen-oriental moderne » et de bon goût. La clientèle est bourgeoise, nous sommes à quelques mètres du Souk de Beyrouth qui n’est pas un vrais souk mais une suite de boutiques de grand luxe ou se côtoient joailliers, couturiers et autres commerces élitistes. Il faudra zigzaguer entre range-Rover et Mercedes pour vous frayer un chemin et arriver dans ce restaurant, mais l’ambiance y est décontractée et chic. Une très belle carte avec les classiques mezzés libanais, alors soyez vigilant et guettez ce que j’appellerais les perles rares, c'est-à-dire les plats que l’on ne trouve pas partout. Ce soir quelques surprenantes merveilles à nouveau mais avec quand même une qualité supérieure à d’autres établissements. Mon choix s’est porté sur une salade de zaatar. Au risque de me répéter, il s’agit d’une salade thym libanais. Peu ressemblant au thym européen mais un goût presque identique avec une légère amertume, le tout mélangé avec quelques tranches de betterave rouge, des oignons, du sumac, du jus de citron, de l’huile d’olive et des tomates concassées. De l’hendbe, une salade de chicorée cuite mais froide assaisonnée d’huile d’olive, de citron, d’ail, sur laquelle on retrouve des oignons frits et caramélisés. Deux extraordinaires salades accompagnées de pitas cuites à la dernière minute et d’une assiette de légumes comprenant du chou, des carottes, des radis, des oignons fanes, menthe et piments. En plat principal, un kebab keshkash, des brochettes d’agneau haché, accompagnée d’une sauce aux tomates épicée. A relever l’excellente qualité de cette viande qui n’était pas comme dans certains endroits un peu spongieuse et grasse. Le tout accompagné d’un arak avec quelques glaçons et de la présence de l’aimable chef de service Hussein qui connait son métier ! Une halte obligatoire lors de votre séjour !...


Comment (Karam):

Excellente table adulée par les beyrouthins, lieu de rendez-vous de la cuisine traditionnelle du centre-ville "nouvelle version", comprendre après re-construction. Mezze superbes avec quelques fulgurances sur les "rognons blancs au citron", la "cervelle d'agneau à l'aubergine/piment" et les brochettes roboratives accompagnées de purée d'ail au secret de fabrication jalousement conservé. Carte des vins riche sur tout ce que la Bekaa et ses environs produit de meilleur (Ksara, Kefraya,...) y compris sur de beaux millésimes (96,00). Plateaux de baklawas impressionnant et constituant un motif de visite par lui-même. Le narguilé est consommé à la table (cannelle, menthe, caramel) et confère à cet haut lieu de la restauration traditionnelle libanaise une ambiance féérique. Un beau dépaysement avec une assiette sûre....


Comment (Karam):

http://hedofoodia.blogspot.com/2014/04/karam-beyrouth.html Partir de son hôtel à Beyrouth avec simplement le nom d’un restaurant et sa rue n’est surement pas la plus glorieuse idée que j’ai eue… Les chauffeurs de taxi malgré toute leur bonne volonté à essayer de trouver l’endroit où vous souhaitez vous rendre, qui ne parlent ni français ni anglais auront bien essayé de faire de leur mieux…. Eh bien tant pis pour ce soir, je me suis fait déposer non loin de la célèbre place de l’étoile dans le bas de la ville où j’avais déjà bien diné. De toute manière, pour un premier repas libanais on ne recherche pas forcement des spécialités rares mais on se réjouit de pouvoir retrouver ces plats qui ont un goût comme nulle part ailleurs et j’insiste la dessus car ici fruits et légumes, c’est à chaque fois presqu’un réapprentissage du goût. Le plus surprenant à Beyrouth c’est qu’il ne faut pas s’imaginer que l’on trouve à chaque coin de rue des restaurant libanais comme en chine des restaurants chinois, mais cela serait plus proche de se retrouver à Genève et de remarquer qu’il n’y a pas vraiment beaucoup de tables suisses… On trouvera de tout à Beyrouth mais lorsque l’on ne vient que quelques jours comme moi, je ne recherche que la quintessence de la somptueuse cuisine libanaise ! Karam a depuis de nombreuses années une excellente réputation même si l’on dira que cette table se trouve dans la zone presque touristique ou plutôt « chic » de la ville. Pas loin du souk moderne et de sa rue qui ressemblerait à la rue du Rhône à Genève ou avenue Montaigne à Paris. Une table adulée par les beyrouthins qui y viennent manger une cuisine libanaise de qualité. C’est donc dans une petite rue perpendiculaire non loin de ce que j’appelle « l’horloge Rolex »…sur cette place que se trouve cet établissement avec déjà si on le souhaite, manger sur la terrasse dans une rue piétonne. Mais cette fois-ci cela sera à l’intérieur à l’allure plutôt moderne moyen-orientale. Rien de bien extravagant mais un environnement plutôt confortable et un service dévoué, compétent et aimable. Le seul problème lorsque l’on est seul à table au Liban… c’est que chaque plat ou mezzés est une ration qui peut être servie à deux ou trois personnes, ce qui rend un peu difficile le choix et surtout limite évidement le nombre de plats. Ce qui me surprend déjà c’est de voir cette bouteille d’huile d’olive à la couleur verte intense et un peu trouble. J’apprécie énormément ces huiles aux saveurs plutôt fortes que l’on peut ajouter à bon vouloir sur ses mezzés ou tout simplement à apprécier avec du pain. Comme d’accoutumée cela sera le plats de légumes apporté que l’on déguste tout au long du repas selon ses envies. Des légumes de toute première fraicheur avec de la laitue, des carottes, des oignions fanes, des radis, des piments vert et de la menthe. Les magnifiques pains libanais qui sortent du four à la farine de blé ou bise qui l’on utilisera pour accompagner les différents mezzés. Et je prends « le » classique, la salade fatoush qui est un mélange de laitue, tomates, concombre, pourpier, pita frite, jus de citron, vinaigre, huile d’olive et le sumac, cette épice citronnée de couleur violette. Un moment de pur bonheur avec ce que j’appelle de « vraies » tomates et concombres. La perfection dans son genre. Autre salade que j’aime particulièrement, le zataar. C’est une salade thym frais libanais peu ressemblant au thym européen mais un goût presque identique avec une légère amertume, le tout mélangé avec quelques tranches de betterave rouge, des oignons, du sumac, du jus de citron, de l’huile d’olive et des tomates concassées. Cela peut paire ou non ! Je ne résiste pas au houmous de Beyrouth qui lui est aillé avec du foul au milieu qui sont des fèves libanaises. Sa consistance est parfaite ; l’équilibre entre pois chiches et tahiné, la purée de sésame est parfaite. En plat principal un juteux et délicieux Kebab Kheshkhash, des brochettes d’agneau haché, accompagnée d’une sauce aux tomates épicée. A relever l’excellente qualité de cette viande qui n’était pas comme dans certains endroits un peu spongieuse et grasse. A nouveau, un très bon repas dans l’une des enseignes les plus fiables de Beyrouth avec des plats certes très classiques mais parfaitement réalisés....


Beyrouth,

35000 LBP, Bistro chic

Lebanese

iTaste rating (out of 20)
based on 3 ratings

It corresponds to 99 member(s).
And you?

50000 LBP, Bistro chic
Lebanese

50000 LBP, Bistro chic
Lebanese

Abd El Wahab

51, Rue El Inglizi
1109 Beyrouth, Gouvernorat de Beyrouth, Liban

Call

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 3 ratings

Restaurant Reviews

Comment (Abd El Wahab):

Comment manger de la très bonne cuisine libanaise à Beyrouth dans un cadre sympa? Abd el Wahab! En plus, ils proposent des plats originaux que l'on ne trouve pas partout. On peut se laisser tenter, les prix ne sont pas excessifs! Un des meilleurs restos de Beyrouth...


Comment (Abd El Wahab):

Si vous deviez manger une seule fois dans votre vie de la cuisine libanaise, n’allez pas plus loin...c’est ici ! Prenez même l’avion !!! C’est à quelques heures.. (hum…) Considéré comme étant le meilleur restaurant libanais de Beyrouth, Abdel Wahab est une expérience gastronomique en soit. Situé dans une très belle ancienne maison ottomane (en 1516, l'Empire ottoman conquiert le Liban aux dépens des Mamelouks d'Égypte. Le Liban est annexé à l'Empire ottoman puis en 1918 libéré) dans un quartier où vous trouverez un ensemble de restaurants internationaux et de bars. Tout de suite vous remarquerez l’établissement par sa verrière et sa terrasse au premier étage. Devant cette maison, quelques valets pour parquer votre éventuelle voiture. Autrement cela sera à moins de trente minutes de marche depuis le centre ville. La salle intérieure est assez grande, structurée en deux parties. Une salle sous cette verrière, une seconde dans laquelle se trouvent un grand lustre, un décor moyen-oriental et le bar. Sur les murs quelques anciennes photos historiques noir et blanc du Liban. Certaines tables sont assez longues permettant ainsi d’accueillir des familles nombreuses. Vous trouverez ici probablement le plus grands choix de mezzés chauds ou froids, ainsi que de grillades. En prenant bien le temps d’analyser cette carte, vous constaterez que certains plats vous sont inconnus. Une belle occasion de sentir des sentiers battus et de découvrir ce qu’est une cuisine libanaise de haut niveau. A noter que comme partout ailleurs un mezzé se partage entre deux personnes. Etant seul..je me suis dit « autant en prendre plusieurs quitte à malheureusement laisser la moitié ». J’avais déjà eu le pressentiment que je vivrais un grand moment, donc mon choix s’est porté su quatre d’entre eux : deux froid et deux chaud. J’ai même eu l’audace de prendre une grillade pour la suite….heureusement le garçon avait oublié de passer la commande…Quelle chance ! Et le festival commença avec une salade Raheb (salade du moine). Des aubergines mélangées avec des tomates , quelques morceaux de poivrons verts, du persil plat et des oignons fanes avec quelques feuilles de menthe sur le dessus. Je ne me rappelle pas d’avoir mangé d’aussi bonnes aubergines. Déjà elles ne sont pas aqueuses, tournent plutôt sur le jaune pâle et ont un goût inégalable. Mélangées délicatement avec les ingrédients ci-dessus, un peu d’ail et de l’huile d’olive. Ensuite, un autre magnifique mezzé de la région de Tripoli étant considéré comme sain et énergétique; le Samkeh Harra. Un mélange de pate de sésame épicée avec des morceaux de poisson au four et des amandes. Absolument délicieux. Je n’ai pas pu résister au célèbre Chicken Fatteh qui est rarement disponible, un mélange de poulet effiloché, de pate de pois chiche diluée avec du yoghourt et sur lequel l’on retrouve des morceaux de pitas frites et des pignons. Une sensation divine en bouche. Chaque bouchée vous plonge dans un état second… Et pour finir, un houmous très particulier cat tout d’abord chaud, amalgamant le pois chiche en pate et aussi entier avec la téhiné, le sésame. Bien entendu avec de l’huile d’olive, du citron, de l’ail et du persil plat. Un mélange absolument parfait associant le solide et le crémeux. Pour « se faire pardonner »…j’ai eu droit à presqu’un melon entier coupé en tranches…Je ne sais plus si je vais encore oser en acheter un…en France… Abdel Wahab, une expérience gastronomique libanaise de très haut niveau....


Beyrouth,

50000 LBP, Bistro chic

Lebanese

iTaste rating (out of 20)
based on 3 ratings

It corresponds to 81 member(s).
And you?

Advertisement

8192 LBP, Bistro & Brasserie
Salads, Fish / Seafood

8192 LBP, Bistro & Brasserie
Salads, Fish / Seafood

Kababji

Zouq Mkayel
جونية, Gouvernorat du Mont-Liban, Liban

Call

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 2 ratings

Restaurant Reviews

Comment (Kababji):

Avant toute chose, il est important de dire qu'il s'agit d'une chaîne de restaurant (comme on en trouve plein au Liban) et que c'est un fast-food amélioré. Les plats servis sont bons et pour une introduction économique à la cuisine libanaise, c'est une bonne adresse....


To be improved (Kababji):

On sent qu'on est dans une chaîne de restaurant (décor, types de plats proposés, ...). J'ai vu que la note de 19 avait déjà été donnée à ce restaurant. Pour moi, cette note est réservée au restaurant de haut standing dont ne fait pas partie celui-ci....


جونية,

8192 LBP, Bistro & Brasserie

Salads, Fish / Seafood

iTaste rating (out of 20)
based on 2 ratings

It corresponds to 81 member(s).
And you?

10922 LBP, Bistro & Brasserie
Salads, Fish / Seafood

10922 LBP, Bistro & Brasserie
Salads, Fish / Seafood

La Pêche du Jour

جبيل, Gouvernorat du Mont-Liban, Liban

Call

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 1 rating

Restaurant Reviews

جبيل,

10922 LBP, Bistro & Brasserie

Salads, Fish / Seafood

iTaste rating (out of 20)
based on 1 rating

It corresponds to 45 member(s).
And you?

Gourmet
Salads, Fish / Seafood

Gourmet
Salads, Fish / Seafood

Le Grey

Beyrouth, Gouvernorat de Beyrouth, Liban

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 1 rating

Restaurant Reviews

Comment (Le Grey):

Auf der Dachterrasse hat es ein gutes Restaurant mit fantastischer Aussicht. Es hat noch zwei weitere Restaurants auch für den kleinen Hunger. Qualitativ alles super, sehr zu empfehlen die Fischgerichte....


Beyrouth,

Gourmet

iTaste rating (out of 20)
based on 1 rating

It corresponds to 27 member(s).
And you?

Advertisement

47000 LBP, Bistro & Brasserie
Lebanese

47000 LBP, Bistro & Brasserie
Lebanese

Café Rawda

Avenue du Général de Gaulle, manara
Beyrouth, Gouvernorat de Beyrouth, Liban

Call

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 1 rating

Restaurant Reviews

Comment (Café Rawda):

Un séjour à Beyrouth requiert obligatoirement une visite à Raouche où se trouve le célèbre rocher aux pigeons, un bloc de pierre à quelques centaines de mètres de la côte. Profitez de faire une belle balade en longeant le bord de mer sur quelques kilomètres en direction de l’ouest. Pas vraiment une promenade des anglais, car les bâtiments sont plutôt moches, délabrés ou en construction, mais pour observer la vie paisible des Beyrouthins en train de pêcher, de courir, ou de fumer leur narghilé. Dans l’avenue du Général de Gaule, à la hauteur du luna-park un peu désuet, n’hésitez-pas à descendre la rue à droite peu engageante en direction du bord de la mer. Au niveau d’un parking bien encombré vous trouverez le café Rawda ou aussi appelé Chatila. Ce café surplombe la mer et fut ouvert en 1930 par l’oncle de l’actuel propriétaire. Il est aujourd’hui le rendez-vous apprécié des locaux. Vous y trouverez aussi bien des employées de maison avec des enfants qui peuvent s’amuser au fond du jardin parmi quelques jeux, que des parents collés à leur chaise autour d’une table dans ce grand café-jardin. Ici, à l’écart du brouhaha de Beyrouth, on termine tranquillement la soirée dans l’atmosphère magique des vapeurs des narghilés en regardant le coucher de soleil. On joue également au backgammon, on prend le temps de vivre…Les inconditionnels de la pipe à eau peuvent également satisfaire leur estomac en commandant une cuisine libanaise classique, simple et bonne. En mangeant, on regarde la mer, on boit ensuite son café, on lit un livre, parle à son voisin, on se détend. Pendant la guerre et jusque l’invasion israélienne de 1982, ce café était occupé pas des combattants palestiniens qui piquaient une tête dans la mer entre deux batailles rangées. Les israéliens l’on réduit à l’état de ruine avant que le propriétaire n’en fasse à nouveau un lieu convivial. Si il y a bien un souvenir que j’aurai parmi tant d’autres, cela sera bien cet endroit qui est en dehors du temps. Vous serez assis sur des chaises en plastique et dégusterez un tabouleh, des feuilles de vignes, du mtabbal et un chich taouk (brochette de poulet) accompagnés de légumes frais, avec des pitas en regardant le soleil rouge, et ceci restera un magnifique moment. Vous pourrez également assister à ce spectacle sur la terrasse qui surplombe directement la mer. Le tout en fumant évidement le narguilé. Une adresse de charme à ne manquer sous aucun prétexte....


Beyrouth,

47000 LBP, Bistro & Brasserie

Lebanese

iTaste rating (out of 20)
based on 1 rating

It corresponds to 18 member(s).
And you?

60000 LBP, Bistro chic
Lebanese

60000 LBP, Bistro chic
Lebanese

Leila

ABC Mall, Achrafieh
Beyrouth, Gouvernorat de Beyrouth, Liban

Call

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 1 rating

Restaurant Reviews

Comment (Leila):

Leila grandit dans la pureté de l’air des montagnes du Liban, dans un village où les gens vivaient paisiblement et passa sa jeunesse à contempler sa grand-mère cuisiner de nombreux mets plus somptueux les uns que les autres. Cette grand-mère décida d’élever sa petite fille en lui communiquant son savoir faire afin qu’elle puisse régaler sa descendance. Ensemble elles cueillaient les légumes de leur jardin, allaient au marché chercher des épices et des herbes, ainsi que d’autres condiments nécessaires à la réalisation de ces merveilleux plats. Quelques années plus tard, Leila vint à la ville, ayant acquis une énorme expérience dans la préparation des mets de sa grand-mère et ouvrit un restaurant à Beyrouth : Leila… Situé dans la plus grande arcade commerciale de Beyrouth, l’ABC, on sera tout d’abord très surpris de se retrouver dans un lieu qui pourrait être n’importe où dans le monde, ou peut-être éventuellement aux Etats-Unis. Toutes les grandes marques du monde sont présentes, rien ne laisse penser que vous soyez au Moyen-Orient. Au troisième niveau, une pizzeria côtoie un restaurant asiatique de nouilles, qui lui-même côtoie une « sushiterie » pour enfin arriver chez Leila. On peut s’asseoir sur la petite terrasse, mais gare au passage des gens, où mieux, à l’intérieur dans un décor légèrement oriental, ou même certains écrans TV passent de vieux films arabes des années 60/70. Ici, on fume également la chicha pendant le repas, ce qui laisse une agréable odeur dans l’air, quelque chose d’en même temps sucré et floral. Le service est jeune et sympathique et risque même de vous parler en Français. Le « bonjour » sera lâché, même si par la suite vous ne savez plus si l’on vous parle en anglais ou en arabe. En tout cas il y aura la volonté de vous faire plaisir ! Evidement la carte est riche et les plats tels que les mezzés sont généralement pour deux personnes..Etant seul, on vous dira qu’il n’y a pas de problème… « mangez ce qui vous fait plaisir même si vous laissez…ce qui compte c’est de découvrir… ». Et tout cela avec spontanéité, pas d’arrière pensée à vous inciter à la consommation. Attaquez par un arak, servi en carafe avec son bac de glaçons, admirez le menu et commandez…Ce soir, c’est fête… (Enfin…pour moi c’est toujours fête..). Un tabbouleh absolument parfait, citronné comme il se doit, légèrement « tomaté », persil plat de première fraicheur, rien n’a trainé. Des petits rouleaux frits au fromage et basturma, une préparation arménienne réalisée avec de la viande séchée, du paprika, du fenugrec et de l’ail. Original, délicieux et rare à trouver. Un mtabbal, à base d’aubergines écrasées, de tehiné, avec de l’huile d’olive et du jus de citron. Plus traditionnel mais bien réalisé. Mais le plus original et le plus délicat, des kebbeh épicés. Des boulettes frites réalisées avec de l’agneau haché et du boulgour, farcies avec une sauce tomates épicées. Pour suivre, le « mixed grill », un assortiment de brochettes de kafta, de poulet et de bœuf, servis avec les traditionnels accompagnements de yoghourt aillés, oignons au sumac, persil haché. Une des meilleures tables de Beyrouth dans un endroit plutôt insignifiant ou je devrais dire ressemblant à n’importe quel autre endroit, ou l’on déguste des mets avec une pensée un peu émue pour cette Leila qui aura élaboré ces recettes basées sur les enseignements de sa grand-mère…...


Beyrouth,

60000 LBP, Bistro chic

Lebanese

iTaste rating (out of 20)
based on 1 rating

It corresponds to 18 member(s).
And you?

30000 LBP, Bistro & Brasserie
Lebanese

30000 LBP, Bistro & Brasserie
Lebanese

Kabab-ji Grill

Hamra Street
Beyrouth, Gouvernorat de Beyrouth, Liban

Call

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 1 rating

Restaurant Reviews

Comment (Kabab-ji Grill):

Quand l’on pense que Beyrouth n’est qu’à quelques heures de vol de l’Europe, il serait bête de ne pas y aller ou d’y retourner…Moi le premier j’avais quelques idées reçues, eh bien je me suis un peu trompé ! Mais le sujet ici ce n’est pas les aprioris, mais la cuisine…et sans aucun doute, celle que l’on trouve au Liban est une des cuisines les plus fines et sophistiquées du Moyen-Orient. Quand bien réalisée, on y redécouvre les légumes… qui ont de vraies saveurs…ce qui est plutôt rare en Europe. Pour commencer ce « pèlerinage gastronomique », je me suis « contenté » de démarrer par une chaine très réputée de la ville appelée Kabab-ji qui se situe dans cinq ou six endroits de la ville, crée par Toufic Khoueiri en 1993. Un concept de vente à l’emporter, de livraison et également de restaurant. Vous entrerez dans l’établissement, contemplerez les étalages de diverses brochettes et les cuisiniers s’affairer devant les braises en retournant incessamment les viandes. Quelques mètres plus loin, c’est le boulanger face à son four à bois qui cuit répétitivement les fameuses pitas indissociables des repas libanais. Des pitas servies encore chaudes qui sont bien loin de ce que l’on trouve en sachet. La salle est assez simple, mais convenable pour passer un bon moment en dégustant plus d’un mets. Ici on se vente de préparer une cuisine saine et fraiche ! La carte propose une longue série de mezzés froid ou chaux, tabbouleh, hommos, mouhamara (avec du poivron et des noix), feuilles de vigne, labneh (yoghourt crémeux) ainsi que de délicieux kebabs (halabi, poulet, intabli, aux pistaches, aux aubergines, ofali), ou grillades. Le hummus avec des pignons et de la viande fut un vrai régal, je n’avais jamais mangé une purée de pois chiche aussi délicate et fluide. Très bon fattouche (jeunes pousse de salade, menthe, tomates, concombres, jus de citron, sumac et morceaux de pita grillés) avec une huile d’olive absolument prodigieuse qui ferait pâlit plus d’un producteur… Excellent moutabal (purée d’aubergine) au goût délicieusement fumé et presque léger, ce n’est qui n’est pas peu dire... Très belles marinades pour les kebabs qui sont cuits sur feu de bois avec un choix porté sur celui appelé intabli qui est apprêté avec un mélange d’épices maison et servi avec des tomates et oignons grillés, du persil plat finement ciselé et du pain libanais. Comme boisson, un ayran libanais. Une cuisine colorée, fraiche et parfaitement réalisée dans un endroit simple. Une belle introduction aux saveurs moyen-orientales de Beyrouth...


Beyrouth,

30000 LBP, Bistro & Brasserie

Lebanese

iTaste rating (out of 20)
based on 1 rating

It corresponds to 18 member(s).
And you?

33000 LBP, Bistro & Brasserie
Lebanese

33000 LBP, Bistro & Brasserie
Lebanese

Al Balad

1145 Ahdab Street, Nejmeh Square
Beyrouth, Gouvernorat de Beyrouth, Liban

Call

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 2 ratings

Restaurant Reviews

Comment (Al Balad):

La place de l’étoile à Beyrouth est au centre de la ville où tout y a été reconstruit à l'identique, grâce à la ténacité de feu le premier ministre Hariri, et se trouve à proximité du parlement Libanais. Il fait bon déambuler sur cette place, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, à n'importe quel moment de l'année. Les terrasses abondent et sont toujours pleines mais malheureusement les restaurants de la fameuse rue Al Maraad souvent un peu trop touristique et fréquentés principalement par un grand nombre de touristes fumeur de chichas. Non loin de la, dans une autre rue qui donne sur cette place vous pourrez trouver un des restaurants libanais pas chers du centre-ville appelé Al Balad. Restaurant qui propose une agréable terrasse mais dont le décor date un peu, mais au moins on y mange très correctement. On y retrouve tous les mezzés froids et chauds qui composent la diversité de la cuisine locale et avec bonheur, certains plats qui seraient plutôt rares à trouver. Pour commencer du labneh Al Balad (le labneh est un fromage frais assez maigre réalisé avec du lait de vache, de brebis ou de chèvre), ici mélangé avec des légumes et sur lequel se trouve une excellente huile d’olive, le tout servi avec des pitas. Ensuite quelque chose d’assez « inédit », du Halloum Al Balad , un fromage de chèvre et lait d’agneau, frit avec des amandes sur un lit de thym frais. Un thym aux grandes feuilles et extrêmement parfumé, finalement peu ressemblant à celui que l’on trouve en Europe (je précise qu’il ne s’agit pas du mélange zaatar). En en plat principal, une délicatesse, l’Ouzi ! Du riz et de l’agneau à l’étouffée cuit avec de la cannelle, des pignons, de la noix de muscade et de l’ail, ensuite introduit dans une pita au four et servi avec du yoghourt. Vraiment fantastique. L'établissement est aussi connu pour servir un bon fattouche. Une bonne cuisine libanaise traditionnelle a prix raisonnable au centre ville, sans aucun doute préférable à celle d’autres établissements du quartier....


Comment (Al Balad):

http://hedofoodia.blogspot.se/2014/04/al-balad-beyrouth.html Soirée en groupe ce soir avec une demi-douzaine de personnes dans un établissement que j’avais déjà eu la chance de visiter il y a quelques années. Une soirée autour d’un repas libanais évidement pour me faire plaisir avant de rejoindre le nouvel endroit le plus animé les weekends, la rue Uruguay où les bars branchés sont alignés et où l’on croisera un grand nombre de « beautiful people ». C’est donc entre cette rue et la place de l’étoile dans une zone sans trafic qu’Al Balad se trouve avec une terrasse ayant pignon sur rue qui sera l’endroit où nous passerons notre début de soirée car la température est plutôt clémente. L’intérieur est plutôt agréable sans être non plus exceptionnel, avec un certain nombre de tables sans grande décoration. Des sets de table en papier et voilà… Al Balad est un restaurant plutôt dans la catégorie simple réputé pour son excellente cuisine locale. Dans un coin du restaurant un four pour la préparation des pains que l’on dégustera tout au long du repas. Mais ici tout commence comme dans beaucoup d’autres établissements avec la chicha que l’on fume tout au long du repas, que cela soit homme ou femme. Un mélange comprenant 25% de tabac, associé à un mélange de la mélasse et d'arôme de fruits. Tout une panoplie de saveurs souvent un peu chimiques mais la pomme restera selon moi le plus passe-partout. Le serveur arrive avec la pipe à eau, l’allume et c’est parti pour un moment de détente même si l’on sait que c’est plutôt nocif pour la santé… Une fois n’est pas coutume… Comme je suis le mouvement, le choix sera fait par mes hôtes avec comme breuvage du rosé de la vallée de la Bekaa du château Ksara. Le type de vin absolument parfait pour accompagner un tel repas. Je ne me rappelle plus dans quel ordre tout est arrivé, ce qui n’a que peu d’importance mais cela a donné plutôt cela… Un délicieux Mutabal avec des aubergines bien blanches, grillées sur une flamme pour apporter ce goût fumé si subtil. L’huile d’olive sur le dessus est plutôt très parfumée et relève le tout admirablement. La salade Fatoush est aussi excellente avec ici un peu plus de thym frais et non pas de pourpier. Les concombres sont vraiment fantastiques, de petite taille et très odoriférants. Un Tabouleh réalisé à la perfection, bien citronné avec quelques graines de bulgur seulement. Le Humus Al Balad est ici onctueux et vraiment crémeux. J’apprends que la technique pour le rendre aussi parfait consiste à ajouter du bicarbonate de soude dans l’eau de cuisson des pois chiches afin que la peau se sépare et que l’on puisse l’enlever. Je ne connaissais pas cette technique mais cela explique maintenant pourquoi certains Humus soient plus onctueux que d’autres. Au centre quelques pois chiches entiers et de l’huile. Des pains qui sortent du four tout chaud nous seront apportés pour déguster ces mezzés. Autre variation du Humus, celui-ci à la viande et pignons. La viande est découpée en tous petits morceaux et ajoutées avec les pignons au dernier moment. Un Labneh à l’ail, qui est ici réalisé à partir de lait de vache et délicatement parfumé sans un avoir un goût trop prononcé. Une belle découverte avec les foies de poulet qui ont été sautés et dans lesquels une sauce douce à la grenade a été ajoutée. C’est vraiment très bien cuisiné. Des Rkakat au fromage, des feuilletés libanais réalisés avec des feuilles de brick et du fromage de chèvre frais. Ceux-ci sont probablement cuits dans une friteuse. Autre plat de fromage, le Halloum simplement grillé, passé à la poêle et accompagné de tomate. Un fromage à texture semi-ferme. Autre préparation du même fromage, le Halloum Al Balad, un fromage maison entouré de panure avec des amandes et déposés sur du thym frais. Une originale et délicieuse préparation. D’autres Rkakat également au fromage mais ceux-ci ont été grillées et non pas frits. Des saucisses libanaises appelées Makanek réalisées avec de l’agneau et légèrement épicées. Des pommes de terres sautés à la coriandre fraiche tout à fait plaisantes. Suite à cette déferlante de mezzés quelques viandes grillées absolument impeccables avec des kefta, des Taouk accompagnés de pain au four sur lequel on trouve un mélange de persil, d’oignon émincés et de sumac, cette épice légèrement citronnée. Comme sauce, la préparation à base d’ail montée comme une mayonnaise. Un autre excellent repas libanais tout à fait convaincant dans l’un des restaurants réputés parmi les Beyrouthin avec une belle sélection de mezzés parfaitement exécutés et de première fraicheur....


Beyrouth,

33000 LBP, Bistro & Brasserie

Lebanese

iTaste rating (out of 20)
based on 1 rating

It corresponds to 18 member(s).
And you?


Lebanese


Lebanese

Casablanca

Rue Dar El Mreissh. Immeuble
Beyrouth, Gouvernorat de Beyrouth, Liban

Call

Rate · ·

iTaste rating (out of 20)

 based on 0 rating

Restaurant Reviews

Beyrouth,

iTaste rating (out of 20)

Loading...

Loading...
Enlarge the search

0 1000m

© 2008 - 2014 iTaste SA