Mot de passe oublié ? Inscription gratuite

iTaste est le meilleur guide des restaurants à Santa Coloma de Farners

J'aimerai trouver un bon restaurant à Santa Coloma de Farners. iTaste offre un guide personnalisé composé par les avis de vos amis ou de ceux qui ont les memes goûts. Santa Coloma de Farners est une ville ou il y a beaucoup de bons établissements. Comment trouver celui qui me corresponds? Les avis des internautes sont importants mais les avis de mes amis sont encore plus intéressant. iTaste est un réseau social dédié à la gastronomie. iTaste mets en ligne le bouche à oreille gourmand du net. Pour trouver le bon établissement utilisez le meilleur guide de restaurant: celui composé par vos amis.

Partenaire Publicitaire
Voir:

Filtrer la liste

Catégorie

Plus Moins

Plus Moins
0
150

Déplacez les curseurs pour choisir votre gamme de prix

Plus Moins

Plus Moins

Plus Moins

Plus Moins

Plus Moins

Pas de profil ?

Plus Moins

Plus Moins

Plus Moins

Plus Moins

Plus Moins

Plus Moins

Plus Moins

Gastro

Gastro

Hotel Mas Solà

Carretera de SilsKm2
17430 Santa Coloma de Farners, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 2 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (Hotel Mas Solà):

Très bel endroit dans la principauté de Gerone sur la Costa Brava. En pleine campagne. Depuis 2 ans un bel hôtel est venu agrandir leurs prestations. Cette table gastronomique se trouve dans une ancienne ferme "Masia" rénovée avec goût. Très plaisante dans un beau parc arborisé où trône une belle piscine avec un jacuzzi. Dans la première salle on a une vue sur la cuisine et la deuxième salle est plus tranquille et plus claire. La sieste sous les eucalyptus au bord de la piscine après cet excellent repas est toujours un plaisir. Les plats sont raffinés, les cuissons justes, le service très attentionné. J'adore cet endroit où je retourne très régulièrement....


Commentaire général (Hotel Mas Solà):

PA-E-LLA!!!! Comme chez les meilleurs en leur région, la bouillabesse a Marseilles, la Pissaladière à Nice, le canard laqué chez le chinois du coin, on se promene et se laisse tenter à la facilité où que l'on soit par la SPECIALITE du soit disant "Chef"... On la tous fait!!!! (si si souvenez vous cet été le long du port...) pour finir navré du contenu. Je me suis dis que cette maison figurant au Michelin j'allais essayer et faire confiance.... Et bien LA mes enfants! LA!!!! J'ai pris une claque Gastronomique!! Oui, sur LA Paella (Langoustine, crabe, chipiron, palourdes, moules....) Tout était gouteux, finement cuit à point, juteux d'iode, chaque coquillage crustacé avec son propre gout... Les autres plats sont très très bien également surtout le Boeuf qui a ce gout tellement puissant, un vrai régal. A 4 personnes 4 paella 2 bouteilles de vin et 2 desserts 120€...


Points à améliorer (Hotel Mas Solà):

.. les desserts chef......


Santa Coloma de Farners,

Gastro

Note iTaste sur 20
basée sur 1 avis

Ceci correspond à 25 membres.
Et vous ?

201 €, Gastro
Poissons/Fruits de Mer

201 €, Gastro
Poissons/Fruits de Mer

El Celler de Can Roca

Carrer de Can Sunyer, 48
17007 Gérone, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 8 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (El Celler de Can Roca):

simplicité, joie de vivre, plats originaux, vin, Orange...


Commentaire général (El Celler de Can Roca):

Cuisine hyper inventive ! accueil charmant ,cadre magnifique !...


Commentaire général (El Celler de Can Roca):

The best meal in years. the service the creativity and the food make the 4 hours we stay in this gourmet paradise some of the most spetacular time you spend anywhere. You must booked well in advance (3-4 months) for a weekend meal...


Commentaire général (El Celler de Can Roca):

A l'heure de la fermeture du restaurant du grand chef catalan Ferran Adria, on peut se réjouir de voir que la créativité culinaire de la région n'est pas tombée en berne. Gerone, ville qui est née au bord d'une voie de communication entre les deux versants des Pyrénnées mérite que l'on se perde dans son labyrinthe de pierre. Que cela soit pour sa cathédrale, pour la remarquable conservation de ses murailles, sa rambla ou la reconversion de ses anciens bâtiments pour les différentes facultés de l'université; on ne peut que recommander la visite de cette ville. A l'image de la ville surprenante par le côté traditionnel de ses bâtiments et par la réaffectation de ceux-ci, on y trouve un restaurant qui mérite amplement ses 3 étoiles Michelin et sa 2ème place au classement San Pellegrino organisé par la revue Restaurant. Le restaurant adossé à une ancienne bâtisse dégage une sobriété mélangée à une grande modernité. Les cuisines très fonctionnelles sont situées dans la partie ancienne de la bâtisse alors que la salle à manger se situe dans l'extension du bâtiment. Elément traditionnel de l'architecture méditerranéenne un patio entièrement vitré et arborisé autour duquel sont disposées les tables donne le ton: alliance de modernité, traditionalité, volupté, sobriété, calme, éclairage d'une grande qualité, service discret on se sent à l'aise et l'on se réjouit de débuter un repas dans des conditions d'une telle perfection. Deux menus sont proposés un menu dégustation classique à 125 euros ou le menu festin à 155 euros, deux propositions de mariages de vins sont également proposés à 50 euros pour le premier menu et à 75 euros pour le deuxième. A occasion unique menu unique, nous optons pour le menu festin qui était composé des plats suivants: En amuses bouches: Olives caramélisées (farcies d'anchois, marinées dans l'huile d'olive, caramélisées et présentées suspendues à un olivier nain). Bonbon de campari Croustillant au poulet (petit mille feuilles avec la peau du poulet) Croustillant d'anchois Omelette de courgette Petits calmars frits Brioche de truffe Après cette somptueuse mise en bouche le repas présenté avec les plats suivants: Salade verte (avocat, citron vert, melon, concombre, chartreuse, oseille, shiso vert, estragon, roquette, oxalis, eucalyptus, sorbet d'olive et huile d'olive). Huile au Palo Cortado, ail blanc et noir Soupe de cerises, anguille fumée au muscovado, amandes amères et glace au gingembre. Une gamba entière (gamba grillée, sable de gamba, rochers d'encre, pattes frites, jus de la tête et essence de gamba). Sole grillée meunière (peau de lait, beurre noire, citron et câpres. Peau de fleurs et agrumes) Brandade de morue (tripes de morue braisées, écume de morue, soupe d'huile d'olive, échalotes et miel, farigoule et piment. Confrontation végétale). Blanquette de cochon de lait ibérique au Riesling (terrine de mangue et truffe d'été, betterave, ail, concentré d'orange et pistil au safran) Rouget cuit à basse température (farcit au pâté de foie de rouget et gnocchis d'herbes anisées, orange et safran) Steak tartare de boeuf de Gerone, glace à la moutarde (tomate épicée, compote de câpres et citron, praliné au noisettes, sauce béarnaise, raisin sec de Xérès Oloroso, beurre de ciboulette, poivre du Sichuan, paprika fumé, Pimenton de la Vera et curry, petites boules de glace à la moutarde, feuille de moutarde, petits oignons et vinaigre) Poitrine d'agneau et fumée de braise, poivron et tomate Foie de pigeon, oignon et noix caramélisées au curry, genièvre, peau d'orange et herbes Nuage de citron Desserts lactés (confiture de lait, glace au lait de brebis, écume de recuit de brebis, yaourt au lait de brebis et nuage lacté) Vanille, réglisse, caramel, olive noir La créativité n'a plus besoin d'être moléculaire. Les trois frères Roca nous présentent avec passion une cuisine aboutie, gourmande elle ne peut que rassembler. Les références en cave sont simplement énormes, du monde entier, il y en a pour toutes les bourses, dès 18 euros. Je ne pourrai que recommander de rester sur des vins de l'Emporda ou des régions environnantes avec des rapports qualités prix difficilement atteignables ailleurs....


Commentaire général (El Celler de Can Roca):

This was one of my best (if not the best) culinary experience ever. The Feast Menu was absolutely amazing. Every dish was perfect, I wouldn't change anything in the menu, from the appetizers to the desserts! It was an incredible and unique experience and I am looking forward one day to returning... I had the wine matching by the glass and it was fantastic too (I got 14 different wines and everyone was a perfect match to the plate). Also the room and the ambience were really very nice, elegant and light. The service was excellent and at the end of my lunch I had the opportunity to visit the kitchens and I met Joan Roca, a really nice person and a great Chef! Everyone should try this restaurant at least once in his life, I highly recommend it....


Gérone,

201 €, Gastro

Poissons/Fruits de Mer

Note iTaste sur 20
basée sur 5 avis

Ceci correspond à 99 membres.
Et vous ?

14 €, Resto chic
Poissons/Fruits de Mer

14 €, Resto chic
Poissons/Fruits de Mer

Melangies

c/ Hospital 20-22
17300 Blanes, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 2 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (Melangies):

Blanes, dernière ville de la Costa Brava entre Gérone et Barcelone. Station balnéaire d'environ 40'000 habitants vivant des activités maritimes, industrie, pêche, agriculture sans oublier le tourisme. Blanes offre de belles plages et criques sauvages. La gastronomie y est très présente et en sortant des sentiers battus on peut faire de belles découvertes et goûter à la cuisine locale catalane. Au milieu des rues piétonnes on découvre "Melangies" proposant une cuisine fusion sur des bases traditionnelles. Monsieur au service aidé d'une demoiselle et Madame en cuisine. A midi ils proposent un menu (12,50 €) comprenant : entrée, plat, dessert, vin et eau. Le soir ils travaillent à la carte avec des produits inhabituels à Blanes (espadon, kangourou, autruche) en mélangeant les pays : Grèce, Japon, France et Espagne bien sûr ! Pour nous faire patienter, un trio d'amuses-bouches nous est apporté : rouleau de printemps aux légumes, gaspacho de concombre, fromage frais aux graines sur rondelle de banane. Ce midi un vaste choix nous est proposé. Entrées : crêpe aux champignons, bacon et manchego. salade du jardin aux fruits, fêta, jambon ibérique et vinaigrette citronnée. Mille feuilles de pomme et sobrassada au caramel. Tagliatelles aux oeufs au saumon frais, aneth et vodka. Tartare de morue. Plats : Churrasco à la braise, halloumi grillé et oranges. Lapin à la moutarde, timbale de riz 3 couleurs. Côtelettes d'agneau panées, pommes de terre, ratatouille et oeuf de caille au plat. Petits calamars grillés et crème de ratatouille. Desserts : Yogourt grec à la marmelade de groseilles. Sorbet au gin tonic. Crêpe au chocolat. Délices d'abricot à la crème catalane. Tout ces plats servis en petites portions mais parfaitement suffisantes pour un midi. La recherche dans la diversité est vraiment intéressante. Les mariages et cuissons bien réalisés. Le service par le patron, un peu froid au début, c'est un catalan mais au fil de la conversation voyant notre intérêt pour son restaurant et sa cuisine, se fait plus souriant et explicite. D'ailleurs au moment de l'addition c'est Madame qui vient nous voir et nous parle de sa cuisine ! Le vin, l'eau et le pain à volonté. De belles bouteilles bleu ciel (ou fumé le soir) pour l'eau. Le vin de la maison : Torrelongares grenache 2010 rouge, surprenant par sa qualité. Une belle adresse avec excellent rapport qualité / prix à recommander. Dès notre prochain séjour, nous ne manquerons pas d'y retourner le soir pour tester leur carte....


Blanes,

14 €, Resto chic

Note iTaste sur 20
basée sur 1 avis

Ceci correspond à 50 membres.
Et vous ?

Partenaire Publicitaire

94 €, Gastro
Espagnol

94 €, Gastro
Espagnol

Bo.tic

Ctra. C-66 Girona - Palamós, Km 11,5
17121 Corçà, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 2 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (Bo.tic):

Une table exceptionnelle, gageons que ce restaurant pourrait devenir une grande table de la région, voir d'Europe, à l'instar de Ferran Adria, un menu très abouti qui change régulièrement, pour le week-end Pascal il était composé des plats suivants: En amuse-bouche: Chips au parmesan. Chips à la banane et au curri. Chips à l’aubergine et au poivre de Sichuan. Brochette de pain à la tomate et saucisson. Tempura d’olives de Kalamata Raviolis liquides au Bloody Mary. APÉRITIF Crème de poireaux au basilic et à la pomme verte. ENTRÉES Ragout de fèves et petits pois au consommé de truffe. Tourte croustillante à l’escalivada (légumes grillés) et petits morceaux de foie gras. Coquille Saint-Jacques à la crème d’aubergine fumée et ravioli d’Idiazabal. POISSON Merlan à la sauce verte, clovisses et petits légumes. VIANDE Queue de bœuf au foie gras et pomme au four. DESSERTS Notre crème catalane aux fraises. Amusements au chocolat avec capuccino de Baileys. Une très belle carte des vins d'Espagne et plus particulièrement de la région, pour un prix modique tout compris de 90 euros par personne, un service souriant et parfait. Seul le cadre n'est pas au niveau du restaurant, sans cela, il pourrait à mon avis avoir un deuxième macaron sans faire pâlir de honte le guide Michelin....


Commentaire général (Bo.tic):

Situé à Corca dans un ancien moulin à farine, vous pourrez passer une délicieuse et extraordinaire soirée dans le patio de cette table très renommée en Catalogne grâce au chef Albert Sastregener et sa compagne Christina Torrent qui proposent une cuisine de la région de l’Empordà, contemporaine avec le respect des traditions. Le long de la route entre Gérone et Bisbal d'Empordà se trouve cette bâtisse un peu étrange qui a servit moulin et sur laquelle l’on peut encore lire l’inscription de la minoterie. Après avoir laissé votre véhicule sur le devant, vous voici arrivé dans un patio où l’on sert les repas. Un patio assez surprenant par sa décoration qui est un peu théâtrale avec ses masques muraux en fond de pièce et sa fresque sur un des pans des murs. Une salle intérieure existe, plutôt petite donnant dans des tons plutôt blanc avec un éclairage assez direct. Si vous hésitez entre les deux endroits, choisissez le patio qui est fort agréable. Je dois reconnaitre que j’ai été totalement bluffé par la cuisine de Albert Sastregener qui fut une sacrée révélation en ce qui me concerne. Malgré que son nom sonne un peu germanique, ce grand monsieur est né ici. Sa cuisine pourrait être qualifiée de ludique car chaque met fut une découverte totale dans le visuel, les textures et les associations. Il y a toujours plein de couleurs, des plats totalement fous qui auraient pu être fabriqués par Willy Wonka de « Charlie et la chocolaterie » si ce dernier « s’était mis au salé » ! Souvent les plats sont des constructions basées sur des ingrédients ibériques mais totalement reconstruits auxquels l’on apporte une touche souvent sucrée et presque enfantine ! Il y a régulièrement des références à des saveurs presque du passé, celles que l’on a enfouies dans sa mémoire d’enfant. Chacun de ses mets est un gigantesque travail et est débordant d’imagination. Pas que de la technique, mais du goût et cela est extrêmement important car souvent récemment j’ai vu de magnifiques choses mais avec un manque cruel de gourmandise. Ici c’est un voyage au pays des couleurs et des saveurs ibériques. Une carte mais aussi deux menus, le premier de dégustation et le second appelé spécial qui est équivalent au premier mais avec une entrée et dessert supplémentaire. Tout démarre avec « les snacks » qui sont une série de toutes petites bouchées basées sur des jeux de textures croustillants. Le Martini avec olives est une boule de granité de cet alcool dans une petite verrine ou se trouve une espuma a base d’olive verte et d’huile. C’est détonnant, surprenant car on retrouve le classique cocktail mais de manière totalement reconstruite. Et vient une palette de petits bricelets dans le même état d’esprit. Un chip de "pipas" qui pour ceux qui ne savent pas, sont ces petites graines de tournesol que tout le monde grignote en Espagne ; un chip de banane au curry qui est une fine lamelle croustillante légèrement douce et épicée ; un croustillant de betterave qui est un rouleau farcis d’une mousse de fromage type Manchego. Tout est beau à voire et un peu magique. Le Bloody Mary est un « shot » avec un cube de gelée de vodka, une petite sphère de tomate et un fond de céleri. Cela explose en bouche ! Vraiment quelque chose d’ingénieux. L’eagle de cacahuète qui est un petit biscuit type bricelet farcis de cacahuètes hachées pourrait presque un peu rappeler cette sensation que l’on a en mangeant un « Snickers ». Drôle et divertissant. Un autre beau snack se rapprochant des produits locaux ; la saucisse catalane avec pain à la tomate. Totalement recomposé visuellement et parfait comme passage de sucré à salé. Le cornet de pistache vert avec melon et jambon est un vrais moment de bonheur. On a vraiment l’impression de se retrouver en train de tendre son billet au « monsieur du stand de glace ». Un petit cornet dans lequel on trouve du jambon découpé en minuscules cubes et sur lequel est déposé une glace au melon vert. C’est d’une fraicheur incroyable en bouche. Vous voila à la fin de ces « snacks » qui illustre le coté un peu fou de cet artiste cuisinier et c’est maintenant que le repas commence avec en apéritif un Gaspacho avec basilic. Encore quelque chose de magnifique car ce n’est pas du tout à quoi l’on pourrait s’attendre. Un verre dans lequel se trouve de l’eau de tomate transparente, au fond quelques cubes de moules, et sur le dessus une mousse de basilic. L’association est magnifique en bouche. Et les entrées arrivent avec tout d’abord des sardines marinées avec pain, tomate, olives et fraises. Le génie du chef est encore présent. Il recompose ce plat traditionnel en présentant une assiette sur laquelle la sardine est proche en saveur des marinades d’anchois mais sur laquelle se trouvent comme des œufs de poisson qui sont des billes de tomate. Une mousse d’olive sur un coin et un miracle se produit avec l’association du goût de la fraise. A priori complètement insensé et bien se goût sucré avec le coté marin et un peu vinaigré est prodigieux. Autre grande émotion avec le tartare de thon, avocat et frais d’herbes. Un magnifique montage de tartare d’une fraicheur exemplaire, une texture idéale, avec un assaisonnement discret sur une palette de saveurs crémeuse et acide. Le « toast » est matérialisé par une rosace de pain grillé dans laquelle est déposée une glace aux fines herbes. Pour moi le plat de cette soirée un peu folle fut la texture de foie 2010. Je crois que cela doit être le plat de foie gras le plus inventif que j’ai du manger depuis des années. Le visuel est incroyable… Une rosace de pain grillé dans laquelle se trouve plusieurs types de préparation de foie gras : en copeaux, en muffin, en crumble et en glace !! Au tout, une palette de couleurs comme un peintre avec diverses saveurs : pomme verte, pomme cuite, pêche, citricus, tomate, mangue. On associe à chaque bouchée l’une de ces petites sauces et ce sont des explosions en bouche successives, un vrai feu d’artifice ! Le plat qui m’a semblé être le moins intéressant malgré les techniques de cuisson ultra-sophistiquées expliquée fut le poulpe aux pommes de terre, œufs de caille, romesco et asperge. Fondamentalement rien de désagréable mais plus du tout aligné avec ce qui était arrivé sur la table jusqu’à présent. Le visuel est aussi moins plaisant. Comme poisson un magnifique turbot a la courge, coques et aneth. Snacké a la perfection sur un rideau de purée de courge légèrement douce et un discret bouillon de crustacés légèrement épaissis. L’association sucré salée revient en beauté. La viande fut un autre plat mémorable ; l’agneau avec eau de légumes grillés (oignon, aubergine, piment) et fromage San Simon. Une assiette avec de l’agneau reconstitué en terrine chaude, accompagné de petites bulles type mozarella mais coulantes et fumées, dans un fabuleux bouillon de légumes au goût effectivement grillé. Deux pré-desserts : un croustillant d’orange, litchi, mangue et lime, qui fut une explosion en bouche donnant l’impression de passer de mojito, a des daiquiri ou caiperinha. Ensuite des conguits (chocolat, arachide, vanille et cacao) qui a nouveau démontre les talents du chef dans le coté sucré et desserts. C’est gourmand, enfantin à nouveau et tellement jubilatoire. Arrive le premier dessert avec un cornet Vodka et orange qui se déguste avec un plaisir énorme et ensuite une infusion de verveine avec de la crème de citron et du yogourt. Un met d’une extrême finesse, pas trop sucrée, jouant a nouveau sur les parfums et textures. Quelques mots sur les vins. Un vin blanc Rias Baixas Valdamor tout a fait plaisant pour commencer mais surtout ensuite un extraordinaire Negre Dels Aspres 2007, vin de la région Emporda réputé comme étant une des merveilles locale. Un vin très charpenté avec de très beaux tannins. Cet te table est tout bonnement exceptionnelle. Le chef s'attache à innover en jouant sur les textures, le mélange des saveurs et les cuissons en amenant des cotés ludiques comme précédemment mentionné tout cela autour des produits locaux. Certes le service est un peu réduit et gauche, il n’y a pas le « décorum » d’un trois étoile et la salle pourrait être améliorée mais la cuisine est tellement extraordinaire que la note de 18 est plus que justifiée. Il faut aussi préciser que l’influence de Celler de Can Roca est pour beaucoup dans cette cuisine. Il faudra néanmoins guetter ce cuisinier qui ne va probablement pas en rester la....


Points à améliorer (Bo.tic):

Le cadre intérieur du restaurant est un peu plus modeste, la terrasse couverte est elle beaucoup plus agréable....


Corçà,

94 €, Gastro

Espagnol

Note iTaste sur 20
basée sur 1 avis

Ceci correspond à 28 membres.
Et vous ?

15 €, Bistro & Brasserie
Tapas

15 €, Bistro & Brasserie
Tapas

El Romani

5 calle sant pere
17310 Lloret de Mar, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 1 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (El Romani):

Montaditos de qualité. Fraicheur des ingrédients. Prix très intèressant environ 15 € par personne avec les boissons. Personnel accueillant et parlant de nombreuses langues....


Points à améliorer (El Romani):

Les tables un peu près les unes des autres....


Lloret de Mar,

15 €, Bistro & Brasserie

Tapas

Note iTaste sur 20
basée sur 1 avis

Ceci correspond à 28 membres.
Et vous ?

12 €, Bistro & Brasserie
Mexicain

12 €, Bistro & Brasserie
Mexicain

Panxos

Lloret de Mar, Catalogne, Espagne

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 1 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (Panxos):

L´ambiance est très sympa. Cela ressemble un peu à une cantine. Les gens mangent tous ensemble et parlent très fort. Les tables sont serrées, le mobilier peu confortable mais le lieu est très convivial. Il y a des objets mexicains dispersés dans tout le restaurant. Nous avons choisi un guacamole en entrée. Il était très frais, crémeux et bien épicé, avec une bonne salsa de tomates. Les oignons étaient trés doux et ne couvraient pas le gout de l´avocat. Ensuite nous avons choisi des fajitas de poulet et de veau. Le plat est servi directement dans une poêle posé sur la table. Les tortillas sont servies à part, tièdes. Chacun confectionne sa tortilla comme il le souhaite c´est très convivial. Vous pouvez choisir votre degrès d´assaisonnement, pour ceux qui n´apprécient guère le piquant explosif de la cuisine mexicaine. La viande est bien grillée, les légumes caramélisés. L´ensemble est très gouteux. Les tortillas sont petites et se mangent donc facilement avec les doigts. Encore un aspect bien convivial de cette cantine méxicaine. Une de mes amies a choisi des ribs de porc grillés servie avec une sauce barbecue maison et des quartiers de pommes de terre épicées au four. Elle a apprécié le plat, la sauce était trés bonne. En bref, un bon resto mexicain, pas un attrappe touristes! Bref une cuisine de qualité et une ambiance très agréable pour un repas animé....


Points à améliorer (Panxos):

Il y a peu de choix. Serveurs pas très aimables, c´est dommage. Petites portions donc n´hésitez pas à commander plusieurs plats pour les gros mangeurs ( plats de 4 € à 11 € )...


Lloret de Mar,

12 €, Bistro & Brasserie

Mexicain

Note iTaste sur 20
basée sur 1 avis

Ceci correspond à 28 membres.
Et vous ?

Partenaire Publicitaire


Mexicain


Mexicain

Rocambolesc

Santa Clara , 50
17001 Gérone, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 1 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (Rocambolesc):

les meilleures glaces de Gerona faites par le pâtissier du Celler de San Roca : Jordi Roca. Je ne vous dis que quelque parfums car il y en une multitude: cannelle fleur de sel, Azuzena vainilla, jazmin panna....


Gérone,

Chocolaterie

Note iTaste sur 20
basée sur 1 avis

Ceci correspond à 25 membres.
Et vous ?

Gastro
Mexicain

Gastro
Mexicain

Sant Pau Carme Ruscadella

Carrer Nou, 10
Sant Pol de Mar, Catalogne, Espagne

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 3 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (Sant Pau Carme Ruscadella):

Carme Ruscalleda a tout d'une grande et même au delà,elle est immense,enfin sa cuisine.Imprégnée de sa Catalogne natale,de modernité,de créativité,mêlant les plats d'aujourd'hui avec d'autres plus reculés dans le temps.Une maitrise dans les cuissons,des associations subtiles et délicates font de cette table une des plus belles adresses ibériques....


Commentaire général (Sant Pau Carme Ruscadella):

Sant Pol de Mar est une petite bourgade en bord de mer au cœur de la région du Maresme ; bordure du littoral qui s’étire sur une cinquantaine de kilomètres sur la Costa Brava. Cette région très prisée par les barcelonais, est réputée pour ses ports de pêches, son agriculture, ses montagnes sauvages et ses villes ouvertes au tourisme balnéaire. La ville elle-même présente une morphologie urbaine particulière avec la ligne de chemin de fer coupant de manière abrupte le bord de mer de la ville. Toute première ligne de chemin de fer d’Espagne qui reliait dès 1848 Barcelone à Matarò elle a une importance notable au moment de sa création. Quand on observe le paysage montagneux de l’arrière-pays on comprend aisément la raison d’avoir construit cette ligne en bord de mer pour éviter le terrain accidenté. C’est dans cette ville entre Gerone et Barcelone que vit le jour en 1952 Carme Ruscadella. Ses parents tenaient un commerce d’alimentation, transformé en épicerie fine avec le talent de cette femme à la formation autodidacte. Puis vint l’idée d’adjoindre un bistro à l’épicerie. C’est à cette période que la bâtisse actuelle du restaurant, datant de 1881, située de l’autre côté de la rue est mise en vente et acquise par la famille. Admirablement rénovée elle s’articule sur 3 niveaux. Le rez-de-chaussée dans lequel on pénètre depuis la rue présente deux salles à manger en enfilade à la suite du hall d’entrée. La première, rouge foncée faisant partie intégrante du bâtiment et la deuxième, ancienne terrasse, dans les tons jaunes, de laquelle on devine les limites de l’enveloppe d’origine de la maison. Elles sont les deux meublées d’un mobilier contemporain et décorées par des tableaux constitués de collages en papier blanc en rapport avec la gastronomie. La deuxième salle à manger surplombe le jardin avec son mobilier cosy et son éclairage soigné qui lui, n’est séparé de la mer que par la ligne de chemin de fer formant une clôture originale sans désagréments et donnant un peu l’impression de se trouver en tant que figurant sur une maquette de train. Les cuisines vitrées donnent de plain-pied sur le jardin ; elles se situent sous les salles à manger. Une typologie globalement séduisante et une ambiance générale gaie et propice à la dégustation. La cuisine de Carme est principalement inspirée de la tradition culinaire de la Catalogne avec une majorité de produits régionaux de grandes qualités. Quelques influences nippones ont teintés sa cuisine depuis 2004 après quelques échanges avec des chefs japonais. Elle a conquis sa première étoile au guide Michelin en 1991 et obtenu sa consécration au panthéon des grands cuisiniers en 2006 en obtenant son 3ème macaron. Un menu dégustation auquel on ne peut résister lorsque l’on veut gouter cette cuisine qui figure sans conteste parmi les meilleures d’Espagne est proposé à 149.00 euros. La carte des vins est bien fournie, mais l’on préférera se laisser faire dans ce menu par l’inspiration du sommelier dans une dégustation semi surprise, avec une présentation des vins après dégustation apportant un petit côté ludique à l’ensemble de l’expérience. Une petite coupe de Cava pour prendre connaissance de la carte et se mettre en condition avant l’arrivée du menu puis vient l’entrée en matière avec les cinq tapas Les trois premiers servis dans une boîte de bois clair sont « le navet et le poisson mariné », le « croquant de brandade de morue » et le « riz et champignon en croquette », ils apportent déjà par eux-mêmes des textures diverses allant du croquant au moelleux et des saveurs fraîches et finement assaisonnées puis vient le tour du « gazpacho de pêche, l’œuf dur bouilli et la pistache » petits œufs, finement saupoudrés de pistache, délicatement posé sur un croûton de pain lui-même posé sur un gazpacho de pêches et de la «coca de vendimia » recette classique du patrimoine catalan et ici réinterprétée que l’on pourra traduire difficilement par « gâteau de vendanges », composé d’aubergines, de poivrons rouge et vert surmontés d’un biscuit croquant frit coiffé d’une anchois, d’un demi raisin et de quelques zest de poivrons, il est aussi magnifique au goût que difficile à traduire et à expliquer. Pour cette entrée en matière le sommelier nous a proposé un vin de la région d’Alella, province de Barcelone « Generos Sec Solera 1976 » un vin à la couleur d’ambre et aux arômes de fruits sec, de noix avec des notes de miel ; léger en bouche, frais et avec une amertume un peu persistante. Puis vient le tour des plats servis dans un rythme parfait avec des présentations qui confirment le talent de notre hôtesse, cuisine toujours classique, élaborée et fine. Nous commençons donc par le homard, mousse de Ceviche et haricots verts. Les haricots verts posés en fagot au fond de l’assiette, surmonté du homard et de la mousse de Ceviche, une association parfaite dans la texture et le goût. Ce plat nous a été proposé avec un cava du Pénédès « Colet vins ». Le deuxième plat est la crevette de la côte catalane en cannelloni d’eau de mer, légumes et fines herbes. Présentation au combien impressionnante de ce plat servi sur une assiette de verre dans lequel des bulles d’air ont été conservées, le cannelloni transparent et aux saveurs iodées est une véritable réussite, on retrouve à nouveau un mélange de texture des légumes croquants enrobés par ce cannelloni moelleux à la texture proche d’un rouleau d’été. Un plat proposé avec un vin blanc catalan « Hospital Sant Joan Baptiste » Blanc Subur 2012. Ce vin blanc sec est le seul de la région de Sitges qui est élaboré à base de Malvoisie. Il est souple et délicat avec des arômes floraux, facile à boire grâce à son acidité fraîche. Le troisième plat est le « romesco-dashi » laitue, shiso et kombu, il illustre l’influence japonaise de certains des plats de Carme Ruscadella, suite à sa rencontre de grands cuisiniers japonais. Il est composé d’une soupe à base de sauce romesco dans lequel sont posées quelques feuilles de laitue croquante. Même si ce plat ne séduira pas tous les convives, il garde un mérite certain par sa composition et la nouvelle démonstration du travail des textures et fraîcheurs en bouche. Le vin proposé avec ce plat est un vin de la région de l’Emporda « Heus Blanc 2012, la Vinyeta » c’est un assemblage de muscat d’Alexandrie, macabeo, grenache blanc et Xarel.Io. Il a une robe jaune aux reflets verts, au nez des arômes fruités avec des notes d’agrumes ; il est intense, persistant et puissant en bouche. Le quatrième plat est la « gamba, toast de la mer », il est inspiré d’une recette ancienne du Maresme. Présentation et goût raffinés pour ces deux gambas entourées autour d’un croûton moelleux et croustillant à la fois. Une très belle réussite accompagnée d’un vin du Pénédès « QX 2011, Mas Candi » rond et moelleux à la texture grasse, aux arômes de pouding à la vanille. Le cinquième plat « Lloritos » 2013 câpres, olives, vermouth et bâtonnets de cristophine est simplement magique. Le labre communément appelé poisson perroquet n’est pêché que durant une période très courte chaque année. Il est servi avec deux filets admirablement bien cuit à la chaire proche du rouget, à la peau croustillante disposés sur deux bâtonnets de cristophine légume appelé aussi chayote avec un filet de sauce à base d’olives pour l’un et de vermouth pour deux, il clôture les entrées en beauté. Il était proposé avec un vin blanc d’Alella « Lanius 2012 Alta Alella », assemblage de Pansa Blanca 40 %, Chardonnay 40 %, Sauvignon Blanc 10 %, Viognier 5 % et Muscat 5 %, c’est un vin blanc de couleur jaune pâle au nez très complexe avec des arômes de fruits mûrs et fenouil. Savoureux et onctueux en bouche il est très équilibré. En plat de résistance un choix est proposé entre deux plats le porc ibérique « pluma » fleur de courgette ou le canard de Challans aux blettes « verdolaga » yuzu. Une petite préférence sur un plat du cru qu’est le porc ibérique, servi rosé, avec une chair moelleuse aux contours croustillants et surmonté d’une fleur de courgette farcie c’est un plat gourmand avec lequel on se laisse transporter. En accompagnement pour le canard un vin rouge Pater 2009 Ficaria de la région de Montsant et un vin du Priorat Mas Doix Salanques 2006 pour le porc, ce Priorat est classé dans le top 100 des vins de l’année par la revue Wine Spectator, côté à 93 sur 100 au Parker ; au nez il est séduisant, sur des arômes de cèdre, graphites, goudronnés, de réglisse et de cerise noire et en bouche il a une belle densité , complexe et plaisant avec un très bel équilibre. Le duo de fromage du mois composé d’un fromage de lait cru de chèvre « vieux Aydius » affiné 12 mois, servi sur une ardoise rectangulaire avec d’un côté une tranche de fromage, au centre une confiture de chicorée rouge et de l’autre côté un carré de fromage sur un biscuit croquant le tout coiffé de confiture de chicorée. Servi avec un vin catalan Costers del Segre, Castell d’Encús Ekam 2012, assemblage de Riesling et d’Albariño, robe jaune paille, reflets verts, brillant, au nez arômes de fleurs, fleurs blanches avec des notes minérales ; en bouche complexe, fruité, équilibré, long avec une acidité équilibrée. En pré dessert « le luxe du fruit mûr et bien cultivé » composé de 3 petits morceaux de melon frais servi dans une assiette creuse, simple et rafraîchissant à la fois. Le premier dessert intitulé « bisous d’amande » est une espuma d’amandes surmonté de quelques amandes fraîches sur un coulis d’amandes. Il apporte douceur et bien-être, une simple merveille accompagnée d’un vin du Pénédès, vin doux en vendange tardive, nez de bonne intensité avec des arômes de fruits mûrs, pomme au four, de fruits confits et de poire mûre avec une touche de chèvrefeuille ; en bouche des saveurs de cidre de poire, floral avec des notes de miel et de poire mûre. Le deuxième dessert sous l’intitulé chocolat blanc et noir, framboises raisins et brandy, pourrait rappeler une pirogue constitué d’un biscuit croquant surmonté de chocolat noir et blanc coiffé de framboises et raisins. Un beau dessert un peu plus classique au niveau des saveurs mais très beau au niveau de sa présentation. Accompagné d’un vin de Terra Alta, Celler Piñol Josefina Piñol 2010 Jaune lumineux de couleur. Un nez présentant des notes florales. La bouche a une bonne acidité et des arômes de fruits blancs, pomme. Pour clôturer le repas il est temps de passer dans le jardin par un escalier extérieur d’une volée partant de la salle à manger. Confortablement assis sous les arbres du jardin avec une lumière tamisée de délicieuses mignardises sont apportées sous l’appellation « les dix amusements de pâtisserie » présentés dans une maquette d’un wagon de train du quel on enlèvera le toit ; petit clin d’œil amusant à la ligne de chemin de fer qui longe le jardin. Les mignardises variées apportent la dernière petite touche de gourmandise à ce magnifique repas, composé de bonbon blanc, bonbon noir, guimauve, gâteau de pâte feuilletée cheveux d’ange et pignons, pâte de fruits, crumble à la framboise, bâton croquant de réglisse et sidral, pannacotta, cookie de coco et mini-sachertorte. Un repas qui ravira les gourmands en quête d’authenticité devant ce grand talent qu’est Carme Ruscadella, on ne peut être qu’impressionné par la finesse de ses plats issus de la cuisine catalane et retravaillé par sa propre formation. Une passion communicative de cette femme qui amène sourire et joie de vivre lorsqu’elle passe en salle pour saluer les convives. Rien ne déplait du cadre au service en passant par les goûts et textures, nous sommes ici en présence d’une cuisine d’exception et seuls les esprits chagrins en repartiront déçus....


Commentaire général (Sant Pau Carme Ruscadella):

http://hedofoodia.blogspot.com.es/2014/04/sant-pau-carme-ruscalleda-sant-pol-de.html La Catalogne est surement l’une des régions les plus en vogue en ce moment avec El Celler de Can Roca et le « futur nouveau El Bulli » ainsi qu’un certain nombre d’autres tables réputées. Dans le paysage gastronomique espagnol, il y a ceux qui sont à la une de tous les médias et ceux qui sont peut-être un peu plus discrets. C’est dans cette catégorie là que je situerais Sant Pau à Sant Pol de Mar. Un petit village le long de la méditerranée qui reste quand même plus beau que l’environnement avoisinant car les villes balnéaires entre Barcelone et Tossa de Mar sont vraiment selon moi très peux attirantes. C’est donc là que je souhaitais découvrir la cuisine de Carme Ruscalleda, trois étoiles au guide Michelin, Relais et Châteaux, une des plus belles tables en Europe. En réalité cinq étoiles car elle possède également une table avec deux étoiles à Tokyo, ce qui la place comme la « femme la plus étoilée du monde » ! Sa cuisine est réputée pour être principalement influencée par les recettes traditionnelles catalanes mais avec une vision très ouverte de celle-ci en y ajoutant des touches asiatiques ou autres types de cuisine. Des influences japonaises liées au fait qu’elle possède cette seconde adresses à Tokyo. Un souci du détail, la recherche de la perfection…. Tout pour m’attirer. Une cuisine inspirée par ses parents et même un ouvrage intitulé « Cocinar para ser feliz » d’une centaine de recettes dédié à ses parents Ramon et Nùria. Maintenant comme je l’ai précédemment signalé il s’agit d’un trois étoiles et je ne pourrai m’empêcher de comparer avec d’autres établissements du même niveau. On peut ou ne pas être d’accord avec le classement du Michelin, je vous dirai clairement ce que j’en pense. L’établissement se trouve le long de la mer dans une ancienne maison de village qu’il faut atteindre par des ruelles plutôt étroites après être sorti de la route nationale. Ne pensez-pas qu’il soit facile de se loger dans le coin et si vous êtes à la recherche d’un délicieux « hôtel boutique » à quelques kilomètres de là, faites-le moi savoir… Possibilité de parquer son véhicule dans le garage juste en face du restaurant ce qui est plutôt pratique. Avant d’entrer dans ce celui-ci, passez par la voute à droite afin d’arriver dans une cour plutôt surprenante car les cuisines se trouvent au rez-de-chaussée et sont vitrées ce qui permet de lorgner en arrivant ! Deux rampes d’escaliers de chaque côté vous permettra de rejoindre la salle de restaurant. Le jardin ou cour donne sur la route qui a une vue sur la mer mais il y a le train… Donc une fois de retour et à l’intérieur vous serez soit dans salle à manger plutôt assez classique avec du mobilier choisis soit dans la salle au ton jaune soleil avec des chaises de bambou. Ce qui me surprendra le plus c’est de voir face à la baie vitrée, quatre ou cinq fois dans la soirée le train arrêté a quelques mètres de la barrière de la cour. Je ne remets pas en cause le choix de l’endroit si historiquement il y a une valeur sentimentale, mais pour un trois étoile et un relais châteaux, je m’attendais à quelque chose de différent… L’intérieur est donc plutôt élégant avec un nombre de tables restreint, ce qui est plutôt agréable. Le service est avenant mais incomparable à d’autres établissement du même niveau. Je serai peut-être un peu critique…ce n’est pas réellement du service trois étoiles. Rien d’alarmant mais j’ai vu beaucoup mieux et bien plus personnalisé. Tout au long peu d’explications des assiettes et juste le nom du plat comme exemple. Le menu dégustation est offert à 159 Euros. Un menu qui a première vue effectivement semble proposer des mets d’influence catalane avec parfois une touche japonaise. Un pain entier nous est alors présenté et qui nous sera servi pendant le repas. Un pain blanc sans aucun intérêt et sans saveur particulière. Pas de beurre...pas d’huile. Nous commencerons par les mises-en-bouche d’avril avec tout d’abord la croquette de shiitake de Sant Cebrià de la Valetta. Arrive sur une assiette un petit mouchoir ficelé que l’on ouvre et au milieu duquel se trouve cette croquette. Légère, gouteuse, il n’y a rien à dire. Le goût de shiitake ? Pas sûr que je puisse réellement identifier cela. A ce moment je me dis que « ce n’est finalement qu’une croquette » et que je m’attendais un peu à autre chose qu’une simple friture… Même observation avec les « Xiulets », haricots-sifflets en tempura. Cela reste pour moi trois haricots verts que l’on trempe dans une sauce type romesco. A ce moment je me dis qu’il ne faut pas trop comparer avec d’autres tables car autrement je risque de vivre une déception. La troisième bouchée s’est avérée être vraiment splendide ; l’éponge de tupi crémeux, tomates cerises confites et origan frais. Une magnifique coupelle avec une fine feuille de pâte feuilletée sur laquelle le fromage monté est déposé en gouttes, des morceaux de tomates caramélisées, le côté parfumé végétal de l’origan. Des saveurs explosives en bouches qui reflètent bien le sud. Sur les conseils du sommelier nous prendrons un magnifique vin, un Quatre Xarel-lo QX Penedes Mas Candi 2012. Un vin réalisé avec le cépage Xarel-lo, légèrement fumé. Première entrée avec le miso, foie gras, légumes, champignon, umeboshi et citron. Une très belle assiette avec le bouillon vraiment parfumé, les cubes de foies poêlés encore moelleux au centre et saisis à l’extérieur. Quelques herbes odoriférantes, les prunes salées et petits légumes sur le dessus. Jolie associations de saveurs pour un plat qui lorgne vers le japon. Seconde entrée avec les petits pois de maresme, seiche ; « le plat du marin ». Arrive une coupe avec comme base une poêlée de délicieux petits pois de la région dans une fond bien travaillé et sur le dessus la seiche finement émincée. C’est très bon, simple… Peut-être un peu trop simple. Il n’y a strictement rien à reprocher à ce plat mais cela reste quand même un peu trop évident. Le plat suivant me convaincra beaucoup plus avec une déclinaison d’artichaut. Poêlé, en crème et croustillant avec une langoustine cuite à la perfection, à savoir encore légèrement crue. C’est une assiette que je pourrais qualifier de classique mais c’est vraiment très plaisant. Malgré « l’histoire locale et la célébration des marins » qui mangeaient ce plat dans le passé ; un toast passé dans une sauce de poisson et grillé, ici accompagné d’une gambas, je ne suis que partiellement séduit car il s’agit d’une bisque, avec un toast imbibé et une crevette. C’est ce que j’appelle « mono saveur ». C’est bon mais sans surprise à nouveau. Un plat finalement à nouveau assez simple ou local avec de la lotte dans une sauce à la verveine citronnée et pétales de pommes de terres violettes. Les cuissons sont parfaites, la sauce est parfumée mais cela manque un peu d’émotion culinaire. Le plat principal étant au choix nous avons pris les deux. Le filet de poulain des Pyrénées rôti avec quelques légumes est vraiment très tendre, parfaitement cuit, joliment dressé avec quelques légumes comme des asperges sauvages, carotte et navet. Le magret de canard de Challans, navet, pistache, yuzu et sake sera tout aussi bien préparé. Des produits de grande qualité et une sauce vraiment délicieuse au goût si particulier du citron yuzu. Au centre des quatre tranches de magret, une julienne de navet. Second flacon de vin rouge. Cette fois-ci un Pater de Montsant de 2010, Grenache noire. Un vin de catalogne à la couleur rubis intense avec des arômes de groseilles et cerises. Intéressante approche pour le fromage car à chaque moi est proposé un fromage unique et différent. Cette fois-ci un fromage de lait cru de vache vieillis trois mois du Portugal, plus précisément des Açores , de l’ile de Sao Jorge. On s’attendrait à un fromage espagnol…eh bien non. Le plus intéressant sera la déclinaison toujours autour des mêmes ingrédients. Filaments de courgette, amandes toastées et sucre brun. Confiture de courgette, sucre brun et amandes caramélisées. Petites courgettes confites enrobées d’amandes granulées et d’un caramel de sucre brun liquide. Arrive le prédessert avec un « trou normand » ou plutôt catalan… Un sorbet fruit de la passion et un alcool aux herbes. Pas de grand intérêt. Une mousse de bananes, huile d’olive et sel que je trouverai agréable mais sans plus. Et enfin quelque chose de plus élaboré et vraiment très intéressant autour de l’olive noire et verte de l’Aragon, de Séville. Une déclinaison à base de chocolat, de cake et de vin doux. Un dessert qui sort vraiment du lot. Nous serons vraiment surpris à la fin de recevoir un train… dans lequel se trouve un assortiment de mignardises franchement les unes plus décevantes que les autres. Un bonbon au chocolat mou, un marshmallow au yoghourt citronné, un rocher au chocolat blanc, une gelée au Lemoncello, un feuilleté à la courge et cheveux d’ange, un financier à la noix de coco, un Sacher, un crumble à la framboise, un stick à la réglisse. Un assortiment totalement dépassé à mes yeux en 2014 et vraiment sans grand intérêt. Alors comment conclure… Tout d’abord, je n’ai pas vraiment eu l’impression de manger une cuisine de trois étoiles. C’est une cuisine basée sur la cuisine catalane, cela s’est sûr, mais cela manque singulièrement d’audace et de découverte. Une cuisine timide dans les saveurs nouvelles mais parfaitement maitrisée comme dans une école hôtelière mais est-ce que cela suffit en 2014 ? Il y a surement une clientèle pour ce type de cuisine mais lorsque l’on a eu la chance de visiter d’autres tables en Espagne, eh bien c’est à un niveau bien moins aventureux et intéressant. Evidement Carme Ruscalleda est un symbole et je dirais même une icône en Espagne ce qui probablement ne fera pas changer le Michelin d’avis. Cela aura été pour nous un repas en demi-teinte et qui ne restera pas ancré longtemps dans notre mémoire....


Points à améliorer (Sant Pau Carme Ruscadella):

Celui ou celle qui trouve y m'appelle!...


Points à améliorer (Sant Pau Carme Ruscadella):

Une table proche de la perfection, un rien la sépare de la note maximum, quelques associations vins - plats qui pourraient être améliorés....


Sant Pol de Mar,

Gastro

Note iTaste sur 20
basée sur 1 avis

Ceci correspond à 25 membres.
Et vous ?

20 €, Bistro & Brasserie
Mexicain

20 €, Bistro & Brasserie
Mexicain

Blanco Y Negro

C/ Just Marlès Vilarrodona 15
17310 Lloret de Mar, CT, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 1 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (Blanco Y Negro):

- Bon repas - Beaucoup dans l'assiète - Pas cher...


Points à améliorer (Blanco Y Negro):

- Personnel stressé (bon un peu normal en pleine saison)...


Lloret de Mar,

20 €, Bistro & Brasserie

Note iTaste sur 20
basée sur 1 avis

Ceci correspond à 25 membres.
Et vous ?

Resto chic
Espagnol

Resto chic
Espagnol

Can Tarranc

Direcion a Tordera (2km de Blanes)
17300 Blanes, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 1 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (Can Tarranc):

Beau restaurant dans une ancienne ferme "masia" rénovée. En été superbe terrasse, très grande. Le plus : une belle piscine dans un beau parc arborisé. Le tout à la campagne. En semaine les menus de la semaine, style plats du jour sont très corrects. Le week-end les menus sont un peu plus cher. Les produits sont frais. L'accueil est très chaleureux....


Blanes,

Resto chic

Espagnol

Note iTaste sur 20
basée sur 1 avis

Ceci correspond à 25 membres.
Et vous ?

Bistro & Brasserie
Espagnol

Bistro & Brasserie
Espagnol

Restaurant Pops

Aida. Camprodòn i Arrieta 8
17310 Lloret de Mar, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 0 avis

Les avis sur ce resto

Lloret de Mar,

Bistro & Brasserie

Note iTaste sur 20

Ceci correspond à 12 membres.
Et vous ?

165 €, Gastro
Espagnol, Fusion

165 €, Gastro
Espagnol, Fusion

Can Fabes

6 Sant Joan
E08470 Sant Celoni, CT, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 1 avis

Les avis sur ce resto

Commentaire général (Can Fabes):

A wonderful saturday lunch, in the finest restaurant i visit my last time in the area. Flavours and products so fresh that they taste wonderful. I recomend the tasting menu with cava...


Sant Celoni,

165 €, Gastro

Espagnol, Fusion

Note iTaste sur 20
basée sur 1 avis

Ceci correspond à 9 membres.
Et vous ?


Espagnol, Fusion


Espagnol, Fusion

Buggy

Pau Casals 49
17300 Blanes, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 0 avis

Les avis sur ce resto

Blanes,

Note iTaste sur 20

Bistro & Brasserie
Espagnol, Fusion

Bistro & Brasserie
Espagnol, Fusion

Cal Toni

Sabanell
17300 Blanes, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 0 avis

Les avis sur ce resto

Blanes,

Bistro & Brasserie

Note iTaste sur 20


Espagnol, Fusion


Espagnol, Fusion

Cala Bona

Passeig Bitagora, s/n.
17300 Blanes, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 0 avis

Les avis sur ce resto

Blanes,

Note iTaste sur 20


Espagnol, Fusion


Espagnol, Fusion

El Coral del Cordobes

Prat de la Riba, 16
17300 Blanes, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 0 avis

Les avis sur ce resto


Espagnol, Fusion


Espagnol, Fusion

El Moli de Vent

Blanes, Catalogne, Espagne

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 0 avis

Les avis sur ce resto

Petite faim, Snack
Espagnol, Fusion

Petite faim, Snack
Espagnol, Fusion

El Terrassans

Passeig de Dintre 31
17300 Blanes, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 0 avis

Les avis sur ce resto

Blanes,

Petite faim, Snack

Note iTaste sur 20


Espagnol, Fusion


Espagnol, Fusion

La Cata

Blanes, Catalogne, Espagne

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 0 avis

Les avis sur ce resto

Blanes,

Note iTaste sur 20

Espagnol

Espagnol

La Calendula

Travessia de la Creu, 33
17002 Gérone, Catalogne, Espagne

Appeler

Évaluer · ·

Note iTaste sur 20

 basée sur 0 avis

Les avis sur ce resto

Gérone,

Espagnol

Note iTaste sur 20

Chargement...

Chargement...
Elargir la recherche de

0 1000m

© 2008 - 2014 iTaste SA