Passwort vergessen? Einfache Anmeldung

Le Raisin

Restaurant (Café, Pub, Restaurant)
Route de Servion 2,1080 Les Cullayes, Vaud, Suisse
+41 21 903 39 39
Offizielle Website

" Repas de Noël en famille (de trois) ce 25 décembre 2012. Pas facile de trouver porte ouverte (et c'est tellement compré... "

Manuel Martinez de Tejada (40049 Rating-Punkte)
Tel / Reservieren

Steckbrief : Salate, Fisch / Meeresfrüchte, Fondue, Französische Küche, Schweizer Küche
In den folgenden (Reise)führer: Gay Friendly, Passeport Gourmand, Suisse Gourmande
Richtpreis - Menü: 66 CHF
Special dishes: Entrecôte de grande qualité et frites, Filets de perches, Fondue exotique ( boeuf mariné ), Médaillons de cerf et de chevreuil, Plateau de fomages, Rouget grillé
Zu: Dienstag

Im August geöffnet

Share on Google+ Pin it

Werbung
Autres Recommendations de Restaurants

Bleu Lézard Lausanne, 8.7 km

Java Lausanne, 8.7 km

de la Claie-aux-Moines Savigny, 3.9 km

Werbung

iTaste member reviews

Le Raisin

Très bonne adresse, je suis aller à plusieurs reprises dans ce restaurant et on y mange en général très bien. Le service est très bien voir parfait selon le serveur. Il y'a toujours un vin du mois très bon et à un prix abordable. Certaines de leurs spécialités sont vraiment géniales comme le panier de différentes salades. La chasse y est aussi très bonne.

Je vois pas...

Le Raisin

Personnel au service très sympathique et efficace, carte des mets très large, spécialités de mets flambés, très originales, les coupelles de salades assorties (tomates, céleri, betteraves, lentilles, pommes au curry, carottes, verte) avec 3 sauces à salade à choix qui viennent d'office en accompagnement de presque tous les plats commandés

Le Raisin

En effet depuis 2012 cela a changé mais en un peu moins bien..Accueil sympa, serveur sympa mais cuisine pas aussi *gouteuse" qu'avant entrée 1 x escargots très bons et bien assaisonnés. Pour mon épouse noix de St-Jacques pas terribles trop cuites et caoutchouc pour moi pavé de boeuf Voronof... viande très bonne et tendre cuisson (saignant OK) mais sauce trop liquide (par rapport à l'année dernière) et donc pas très gouteuse

dans la petite salle derrière donc près des cuisine une ventilation ou plutôt a la cuisine car l'odeur de "friture" et cuisine est un peu trop présente dans cette salle.. nos vêtements sont sur la terrasse pour éliminer les odeurs--

Le Raisin

bel accueil, ma demande d'avoir une table un peu cosy a été respectée. Nous avons tous trois pris le petit menu de chasse le Feuilleté des sous-bois à la mode du Jorat c'est à dire au champignons était bon, le Feuilleté de filet de râble de lièvre poêlé au poivre noir, façon civet était léger en feuilleté (heureusement) le râble bien cuit la sauce bonne mais impossible de dire si cela était au poivre noir ou non, venons en maintenant à la troisième entrée Carpaccio de filet de cerf en chaud-froid à l’huile vierge de moutarde, quel nom pompeux pour des tranches ressemblant à du rosbeaf et n'ayant pas d'autre goût que la viande pré-citée accompagnée d'un mayonnaise aux airelles, bref décevant. 2ème entrées, 2x Verrine de salade du moment aux dés de faisan grillés et aux pignons jolie présentation dans un bocal le faisan étant un met délicat la sauce à salade l'a tué une nouvelle fois dommage, sinon la cuisson était bonne, 1x Plateau de salades à la mode des Cullayes ( 3.-) là aussi quel nom pompeux pour parler d'une crudité avec 3 sauces à salade différentes ….ce que l'on trouverait dans un buffet de salade….là j'étais très mécontente car demander 3.- de plus pour ce plat ce n'est pas correct à mon avis. Passons au plat principal : 2x Civet de chevreuil façon grand’mère, servi en cocotte, ….nous n'avons pas vu la cocotte ! Le Civet était bon il manquait des oignons grelots et quelques lamelles de lard…bon c'est une question de goût, les spaetzlis étaient croustillants et dorés. Nous n'avons eu que des choux bruxelles dommage….les accompagnements étaient servis dans des verres où il fallait puiser à l'aider de cuillère faite en un métal léger (façon cantine), et 1 x Filet de râble de lièvre poêlé au poivre noir, façon civet et son beurre de châtaigne, la viande était un peu trop cuite, du coup moins de tendresse…le beurre de châtaigne ressemblait et avait le goût d'une purée de châtaigne. Le dessert :Dessert Chasse 2013 "Douceurs du Comté de Gruyère, c'est à dire Crème double, petite meringue, bricelet, glace à la raisinée, petits fruits. Tout cela en petite quantité (bon point pour moi) sans chichi mais délicieux. La présentation pas du tout recherchée. Vin : en apéritif blanc de Ollon….un peu éventé. Une bouteille d Humagne de Leytron, excellente. Le sourire et la gentillesse du personnel, le cadre font que je n'ai pas totalement été déçue mais je n'ai pas envie de retourner de si vite, même si je veux bien croire que les autres mets sont délicieux et bien travaillés.

J'aime ces auberges de campagne…je me réjouissais de ce menu mais au final je suis un peu déçue les mots du menu ne reflètent pas ce que nous avons eu dans nos assiettes. La simplicité aurait gagné. La présentation aussi pourrait être améliorée par de petites choses.

Le Raisin

Non mais allô!?!? Comment ai-je pu rater le Raisin aux Cullayes, dont j'entends parler depuis des décennies? Cet établissement perdu dans un petit village vaudois, après Savigny et Mollie-Margot, offre absolument toutes les qualités que j'attends d'un rendez-vous gourmand. L'accueil, tout d'abord... La porte franchie, des visages avenants vous regardent (je n'écris ni scrutent ni toisent) avec bienveillance. Nous débarquons pour fêter l'anniversaire d'un ami, sans avoir réservé, un dimanche du Jeûne fédéral, après un "Messie" de Haendel remarquable. Qu'à cela ne tienne... Une petite salle à l'étage, style provençal dans les tons apaisants saumon et blanc, n'attendait que nous. Aux cimaises, les oeuvres numérotées d'un artiste du cru... Mes lhassa ne sont pas lorgnées comme de vulgaires sacs à puces, et, très vite, elles se lovent sur une douce moquette et ne bougent plus. Une lumière tamisée participe à ce sentiment d''harmonie générale. Nous consultons une carte interminable où tout convie à passer un moment d'exception. Nous optons pour le Menu du marché, à 50 francs, qui va nous donner un aperçu de la cuisine du Raisin. Trois propositions d'entrées à choix, saladeS, trois de viande ou poisson, sorbet, fromage, dessert à choix. Le grand jeune homme qui s'occupe de nous se montre particulièrement prévenant, attentif, souriant... Nous avons envie de déguster un La Côte, un Clos des Plantaz de Saint-Livres, pinot noir. Parfait... En entrée, nous prenons un Vol-au-vent aux chanterelles, dont la cuisson est parfaite. Les champignons résistent juste ce qu'il faut sous la dent, dans une divine sauce à la créme et la petite coque de pâte (maison) a belle allure. Nous recevons ensuite sur un long présentoir le Choix de salades des Cullayes, incroyable. Chacun se sert à volonté de céleri, pommes au curry, carottes orange et rouge, lentilles, chou, verte et croquante... Et pour les assaisonner, des préparations légères au séré? Au yougourt? Balsamique...Moi qui râle et boycotte tant d'endroits où la salade est en option à prix démentiel, je retrouve ce que j'ai connu jeune. Un sorbet fantaisie (melon) arrosé de... Cinzano est l'entremets parfait pour accueillir la suite et pousser ce qui précède... Nous avons craqué, après de longues hésitations, pour le Filet d'omble chevalier sauce à l'écrevisse, et sa belle assiette de riz aux raisins secs. Le poisson est appétissant, cuit à point dans un bain de couleurs et de saveurs où nagent les petits crustacés décapodes entourés de légumes fondants. A la fois présent, attentif à nos moindres désirs et discret, notre jeune homme virevolte comme un souffle d'une table à l'autre. Vers 21 heures, toutes sont prises sans que nous ayons l'impression de dîner dans une cantine d'entreprise (à la table voisine, une chouette collègue!). Tout est feutré, propice aux confidences et à l'amitié qui en l'occurrence date du collège... Et nous sommes collègues du groupe de presse qui nous emploie. :) Nous sommes ensuite obligés de rire... Moi je craque pour le fromage... Le jeune homme sympathique m'apporte une assiette avec un choix de pâtes dures et molles pour... 3 francs. Je me pince... Je rêve... Je frise l'épectase... Et je ne vous dis pas le pain... Un pain au goût de pain et d'enfance... Une friandise... Puis, n'étant pas trop douceur et dessert, je choisis tout de même le Mille-feuille au caramel fleur de sel. Et mon ami de jeunesse pour une coupe énorme, pleine de crème, de glace, de morceaux d'ananas. Ici. on sait vivre! Ce restaurant est connu en particulier pour ses fondues... Traditionnelles, bourguignonne, bressane, Neptune, "fin de mois", soit dinde plutôt que veau (on a tout compris, aux Cullayes), mignons de porc aux morilles, navarins divins. Gambas, cabillaud, saumon, poissons du lac, Saint-Jacques, crevettes sont à l'honneur... Magret, boeuf, agneau, veau, carpaccio(s), risotto(s)... Je rêve, je me pince, j'en pince... En été, une terrasse dans la verdure doit être prise d'assaut... Nous partons, comblés et repus (pour une fois!). Le jeune homme semble heureux de nous voir heureux, le cuisinier (le même depuis vingt-six ans! et qui a repris l'établissement dernièrement) nous souhaite une bonne rentrée. L'un des deux messieurs qui tenaient ce restaurant mythique, Monsieur Clément, continue... Son compagnon connaîtrait maintenant la "jubilacion"... Il est vrai que pendant des années, je suis allées "chez les filles", chez Michou à la Maladière, qui avait cette conception de l'accueil, des quantités, de la qualité...

Le Raisin

Lors d'une belle soirée estivale, nous sommes retournés en famille au restaurant Le Raisin, aux Cullayes. nous nous sommes installés dans le jardin, car il est sympathique. Pour débuter, nous avons pris comme apéritif un vin rosé, de l'œil de Perdrix. Mais alors quelle catastrophe ! Nous avons reçu des verres entièrement mouillés ! Et c'est le gérant lui-même qui a expliqué que c'était pour que nous puissions avoir un apéritif bien frais ! Ensuite, nous avons choisi un capuccino aux chanterelles, une croûte aux champignons et une assiette de melon et jambon cru. Cette dernière étant servie bien modestement ! Mais après réclamation auprès du serveur, une autre portion nous a été apportée. En plats principaux, un veau à la crème, un filet d'agneau sauce poivrade et des mignons de porc aux champignons. Des tagliatelles en accompagnement et le fameux buffet de diverses salades. En dessert, des glaces. Dans l'ensemble, un bon repas dans une ambiance conviviale. Le service mériterait un peu plus d'attention !

le service approximatif - des verres essuyés -

Le Raisin

la gentillesse de l'accueil, le cadre très sympathique, ce sont toutes des petites salles dans une belle maison de campagne, la carte est immense et c'est dommage, cela fait un peu touche à tout sans rien maîtriser vraiment. nous avons pris les gambas une de spécialités maison et les filets mignon, corrects mais sans plus.

la grandeur des portions, beaucoup trop et pas raffinés du tout. Nous avons été déçus, parfois il vaut mieux se spécialiser dans un ou deux plats et les faire bien que ce choix énorme mais sans raffinement. Les desserts, nous avons pris une meringue et une coupe aux fraises, rien de fin, chantilly qui sort du Kisag avec une sorte de jus sucré dessus, non vraiment déception totale

Mehr Bewertungen sehen

Plan & Street View

Loading...

Bilder hinzufügen


Bilder des Betriebsleiters


Bilder der Mitglieder

Von barbara schwab am 4 August 2013 hinzugefügt.
Von barbara schwab am 4 August 2013 hinzugefügt.
Von barbara schwab am 4 August 2013 hinzugefügt.
Von barbara schwab am 4 August 2013 hinzugefügt.
Von barbara schwab am 4 August 2013 hinzugefügt.
Von barbara schwab am 4 August 2013 hinzugefügt.
Von Laurence wedrychowski am 10 Juni 2013 hinzugefügt.
Von Laurence wedrychowski am 10 Juni 2013 hinzugefügt.
Von barbara schwab am 4 Mai 2013 hinzugefügt.
Von barbara schwab am 4 Mai 2013 hinzugefügt.
Von barbara schwab am 4 Mai 2013 hinzugefügt.
Von barbara schwab am 4 Mai 2013 hinzugefügt.
Von Bruno Marro am 11 Januar 2013 hinzugefügt.
Von Bruno Marro am 11 Januar 2013 hinzugefügt.
Von Bruno Marro am 11 Januar 2013 hinzugefügt.
Von Bruno Marro am 11 Januar 2013 hinzugefügt.
Von Manuel Martinez de Tejada am 28 Dezember 2012 hinzugefügt.
Von Manuel Martinez de Tejada am 28 Dezember 2012 hinzugefügt.
Von Manuel Martinez de Tejada am 28 Dezember 2012 hinzugefügt.
Von Manuel Martinez de Tejada am 28 Dezember 2012 hinzugefügt.
Von Manuel Martinez de Tejada am 28 Dezember 2012 hinzugefügt.
Von Manuel Martinez de Tejada am 28 Dezember 2012 hinzugefügt.
Von Manuel Martinez de Tejada am 28 Dezember 2012 hinzugefügt.
Von Manuel Martinez de Tejada am 28 Dezember 2012 hinzugefügt.
Von Sonia Godoy am 6 September 2012 hinzugefügt.
Von Sonia Godoy am 6 September 2012 hinzugefügt.
Von Emilie Williamson am 4 Februar 2011 hinzugefügt.
Von Emilie Williamson am 4 Februar 2011 hinzugefügt.
Upload fertig
© 2008 - 2014 iTaste SA

 X