Passwort vergessen? Einfache Anmeldung

L'Atelier de Joël Robuchon

Restaurant (Gourmet)
Rue de Montalembert 5,75007 Paris 7ème, Île-de-France, France
+33 1 42 22 56 56
Offizielle Website

" Alors que j'ai pour habitude lorsque je viens un week-end à Paris d'aller déjeuner au Fouquets, grâce à Itaste, j'ai déc... "

Olivier Micheloud (62740 Rating-Punkte)
Telefon

Steckbrief : Französische Küche
Name des Chefs: Axel Manes
In den folgenden (Reise)führer: GaultMillau
Richtpreis - Menü: 130 €
Special dishes: Entrecôte, Entrecôte de grande qualité et frites, Entrecôte de Simmental double grillée, Homard grillé, Pigeon farci au foie gras, Purée
Zu:

Share on Google+ Pin it

Werbung
Autres Recommendations de Restaurants

Montalembert Paris 7ème, 6 m

Eric Kayser Paris 7ème, 120 m

35 Degrés Ouest Paris 7ème, 121 m

Werbung

iTaste member reviews

L'Atelier de Joël Robuchon

Très bonne adresse, rien à redire sur les plats du Chef Axel Manes !

 Ich bin hier der/die Betriebsleiter(in) und möchte meinen Gästen antworten.

L'Atelier de Joël Robuchon

Comme quoi la perception des choses est souvent différente suivant les individus. Mon illustre prédécesseur à l'air de se plaindre d'une trop grande promiscuité des voisins. Si l'on s'installe à l'atelier de Joël Robuchon il faut s'attendre à se retrouver à côté de convives inconnus et avec qui on a du mal à ne pas lier conversation. Cela n'a pas loupé,avec un couple d'ami, nous avons fini notre déjeuner en sympathisant avec les voisins de droite et de gauche, le personnel faisait partie de la conversation et nous avons adoré.  Au menu: la langoustine en ravioli truffé au chou; la tartine de pieds de cochon gratinée ; l'os à moelle relevé d'une pointe de moutarde ; la caille farcie de foie gras et caramélisée ; l'agneau de lait à la fleur de thym ; les spaghettis à la truffe noire du Périgord et l'assortiment de 4 desserts, café et basta. J'aime, j'aime, j'aime.  Deux bouteilles de Vacqueras 2009 domaine Montvac d'une persistance remarquable aux senteurs de garrigue et d'Olivier.

L'Atelier de Joël Robuchon

Voici avec un peu de retard mon évaluation de l’Atelier Robuchon à St Germain. J’ai longtemps hésité à maintenir ma réservation car le concept standardisé et reproduit à plusieurs endroits dans le monde ne me plaisait guère. Au final, sa 12ème place au classement San Pellegrino, les deux macarons michelin ainsi qu’une récente bonne critique sur Itaste m’ont convaincu de garder ma réservation. Je ne reviendrai pas en détail sur l’aspect visuel du restaurant car déjà décrit dans de précédentes critiques si ce n’est pour dire qu’il n’y a pas de tables classiques mais uniquement deux bars-comptoirs (gauche-droite depuis l’entrée centrale) comme dans un bar à tapas, à cette différence près que l’on est plus serré que dans une grande partie des bars à tapas que je connais à Barcelone. En effet, on est assis sur de comfortables sièges de bars en cuir rouge mais qui sont littéralement placés à 3-4 cm l’un de l’autre. On mange donc les coudes bien droits et collés contre le torse ; pour moi difficile à accepter dans un 2 macarons où l 'addition s’est quand-même montée à 441 Euros à midi et ceci sans éxagérer dans le choix des mets et vins ! Deux autres bémols non-culinaires : le vestiaire est tellement petit que l’on vous met vos vestes l’une par-dessus l’autre, très charmant quand vos vestes sont mouillées comme c’était le cas. Ensuite aucun chauffage dans les toilettes en sous-sol, température estimée à 12-13° au maximum, Julie a bien apprécié ! Mais bon, l’essentiel c’est la nourriture : Nous décidons de ne pas prendre le menu mais de prendre à la carte. On nous conseille de prendre 3-4 portions dégustation et 1 plat principal à partager. En suggestion du jour : pâtes à la truffe blanche sans prix annoncé…. Quand je demande il s’avère que la 1/ 2 portion est à 100 Euros et la portion à 200 Euros. Pour moi inimaginable (mais peut-être très Parisien ?) de ne pas annoncer les prix, merci la surprise pour le pigeon non-prudent ! En apéritif : 1 coupe de Prosecco (13 Euros) et 1 verre de Sancerre domaine Vacehron 2010 (13 Euros) En portion dégustation : 2x Le velouté de chataîgne et foie gras poêlé (29 Euros pièce) 2x l’œuf aux ecrevisses et à la truffe noire (39 Euros pièce) 1x Coquille St Jacques au bouillon de crevettes (31 Euros) 1x Langoustine en ravioli truffé au chou (37 Euros) 1x Encornets et les artichauts rissolés (24 Euros) 1X Crevette en vermicelle relevée de Sumac (28 Euros) 1x Burger au foie gras et sa sauce aux aromates (plat principal à 34 Euros) 1x Paris-Brest (17 Euros) Nous avons accompagné ce repas de vins au verre (entre 12 et 20 Euros le verre) qui nous ont été très expertement conseillés par une sommelière d’origine coréenne souriante et agréable. D’ailleurs un mot de compliment pour le personnel servant très serviable et décontracté. Bravo ! Nous avons partagé les plats parmi nous et donc chacun a goûté à toutes les préparations mais malheureusement aucune d’entre-elles nous a laissé un souvenir impérissable même si tout était bon et qu’in n’y avait pas de « ratés » à relever. Les deux meilleurs furent pour nous le velouté de chataîgnes et les encornets. Pour moi il s’agit ici d’une bonne cuisine qui combine plutôt heureusement des influences d’à travers le monde avec des plats d’inspiration plutôt méridionale mais pour moi très clairement pas nr 12 au San Pellegrino (quand je compare celui-ci au Steirereck à Vienne classé 11ème on ne parle pour moi pas du tout de la même catégorie voire même pas de la même planète). Bref, on a bien mangé mais sans plus et vu le niveau de l’addition et le « serrage des coudes » en mangeant je n’hésiterai pas à dire que ce repas fut une relative déception et que je ne reviendrai point. Cuisine bonne mais pour moi pas gastronomique, confort étriqué, prix élevés… moyen quoi ! La preuve que l’on peut faire autrement nous sera d’ailleurs donné le lendemain avec un très bon repas au Kitchen Galerie.

L'Atelier de Joël Robuchon

C'est dans le 7ème arrondissement de Paris, dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés que Joël Robuchon a ouvert en 2003 l'Atelier Saint-Germain, l'établissement qui est aujourd'hui le mieux noté de France par la revue Restaurants, positionné à la 12ème place mondiale au classement St.-Pellegrino, côté à 2 étoiles aux guides Michelin, il est sans hésitation le plus intéressant des nombreux établissements tenus par ce chef au palmarès prestigieux. Avant d'entreprendre la visite du restaurant rappelons seulement quelques titres ce cuisinier hors pair: sacré « Cuisinier du siècle » par le Gault&Millau en 1990, meilleur restaurant du monde par le International Herald Tribune en 1994, meilleur ouvrier de France en 1976 autant dire que cet homme fait partie du patrimoine mondial des arts culinaires. Le concept de l'établissement résolument novateur est loin de relayer Monsieur Robuchon au musée de la gastronomie. Décoré par l'architecte d'intérieur Pierre-Yves Rochon qui collabore depuis de nombreuses années avec le Maître des lieux, le restaurant est une cuisine ouverte avec un comptoir de 40 places qui permet aux convives d'observer la préparation des mets. La porte principale subdivise l'établissement en deux côtés avec une esthétique globalement similaire. Dans une ambiance décontractée tant au niveau du service que des convives, installés côte à côte le long du comptoir, le lieu se prête particulièrement bien à une dégustation simple et évoluée. Une lumière feutrée éclaire soigneusement le comptoir en bois et le mobilier dans des tons rouge et noir. Si la Table de Joël Robuchon a pu décevoir par son manque d'originalité et son classicisme dans le service, le cadre et la présentation des plats; l'Atelier surprend par son originalité, ses présentations raffinées, les cuissons parfaites et les mélanges de textures de chacun des plats proposés. Plusieurs formules sont possibles; un choix de petites entrées (3 à 4 pour les gros appétits) en dégustation avec un plat de résistance permettant un accès à toutes les bourses ou un menu dégustation découverte à 165.00 euros. Une carte des vins bien achalandée et un service des vins professionnel et chaleureux permet de soit partir sur une dégustation d'un cru unique soit de se laisser aller sur une dégustation de crus au verre. Le menu dégustation débute par un amuse-bouche: Le crabe royal aux fines lamelles de raves épicées avant de partir sur un défilé de compositions goutues, gourmandes et esthétiquement irréprochables. Le caviar et sa crème aigre, sur une pomme de terre mixée à l'huile d'olive des Baux La chataigne en fin velouté au fumet de céleri, lard fumé et cèpe grillé Le gyoza à la plancha (ravioli à la japonaise), farcie de volaille, dans son bouillon au parfum d'Asie Le foie gras de canard chaud aux haricots coco verjutés L'oeuf cocotte à la crème légère de girolles; servi dans un verre coktail à pied, l'oeuf est plongé avec les girolles dans une mousseline légère, une merveille. Le rouget relevé d'une vierge condimentée sur une émulsion douce au curcuma Pour le plat de résistance un choix entre plusieurs plats l'agneau de lait en côtelettes à la fleur de thym ou la caille farcie de foie gras et caramélisée avec une pomme purée truffée ou le black angus coeur d'onglet fondant aux échalotes confites ou le ris de veau clouté de laurier frais à la feuille de romaine farcie. L'ensemble de ces plats ne pourra que vous encouragez à retourner les déguster ou a partager votre expérience en bonne compagnie afin de ne pas en manquer une miette. En pré-dessert, le parfum des îles , crème aux fruits de la passion et à la banane, granité au rhum, légèreté à la noix de coco, servi dans une tasse un peu comme un capuccino. En dessert le chocolat tendance ganache onctueuse au chocolat Araguani, glace au grué de cacao, biscuit Oréo; une tasse en verre, recouverte d'un fin biscuit cylindrique de chocolat, un mélange de textures chocolatées absolument bluffant remplissent la tasse. Vous pourrez ensuite passer au lobby de l'hôtel Montalembert, jouxtant le restaurant, afin de vous délecter d'un petit digestif dans un petit salon calme et cosy. Nous avons accompagné ces différents plats avec un Jurancon sec 10 cuvée Marie Charles Hours, minéralité, complexité, tonus et allonge en bouche. Sylvaner Domaine Ostertag 2011 les notes aromatiques de fruits blancs et d'herbes fraîches accompagnent très bien le poisson puis un vin rouge léger, Morgon vieilles vignes, domaine Descombes 2010, Beaujolais 100 % Gamay; puis pour accompagner la caille un très beau Saint-Estèphe, Château Ormes Pez. Pour finir une dégustation de cognac Aubry fine champagne, sélection de Joël Robuchonet de liqueur de chataigne domaine de Mavela. On ne pourra que regretter que pour réserver une table pour le souper, la seule possibilité est de la réserver à 18 h. 30 ouverture de l'établissement le soir et premier service. Si vous n'aimez pas la proximité des convives il vous faudra passer votre chemin, les places étant relativement proche les unes des autres. On vient ici pour partager une expérience de manière conviviale et non pour faire un dîner en tête à tête intime. Si vous désirez tenter votre chance vous pouvez vous présenter plus tard pour un deuxième ou troisième service, sans réservation lorsque les premiers clients quitteront l'établissement, le restaurant servant non stop le soir; cette tentative a peu de chances d'aboutir si vous êtes nombreux (pour deux couverts, avec un peu d'attente, vous pouvez sans hésiter en faire l'expérience si 18 h. 30 est une heure pas assez tardive dans la soirée à vos yeux).

L'Atelier de Joël Robuchon

Alors que j'ai pour habitude lorsque je viens un week-end à Paris d'aller déjeuner au Fouquets, grâce à Itaste, j'ai découvert cette superbe adresse. J'aime la décoration, même si c'est un peu sombre, j'aime ce concept de déjeuner au bar avec vue sur la cuisine, Après avoir pris en apéritif un verre de Sancerre "clos ru Roy" domaine P. Jolivet 2009 à euro 20 et pour mon ami un verre de Cotes du Rhone Domaine des Espiers 2011 à euro 13, nous avons choisir la formule à euro 59, avec une entrée à choix, une soupe à choix, un plat principal et un dessert à choix. J'ai personnelement choisit: L'oeuf coque sans coque sur une symphonie de poivrons confits aux sucs de chorizo, entrée idéale en été. les petits pois dans un bouillon à la sarriette, févettes et jambon "iberico de bellota" Puis en plat principal avec un supplément de euro 10, le porc ibérique la plume à l'échalote et son jus aux graines de moutarde, servi avec la fameuse pdt purée Joel Robuchon, et en dessert les petits pots de crème tradition caramel et chocolat, Mon ami a pris la morue froide effeuillée sur de la domate fraiche au xérès et croutons dorés, la soupe aux petits pois, le boeuf black angus saisi à la plancha, girolles et petits pois frais et en dessert également les petits pots de crème. J'ai également pris un verre de vin rouge à savoir le Saumur-Champigny Vieilles vignes Domaine filliatreau à euro 18 qui a très bien accompagné mon plat principal. Il nous a été proposé un supplément de purée que nous avons décliné étant donné les portions généreuse servies. Je trouve le rapport qualité prix vraiment excellent.

Seul petit point noir. les chaises du bar sont très lourdes et les gens peinent à la déplacer sans faire beaucoup de bruit.

L'Atelier de Joël Robuchon

- super décoration, sombre, et moderne. -un concept très intéressant: des petits plats a mange au bar comme un sushi bar. - une très grande carte, avec beaucoup de choix.

- pas très bien situer

L'Atelier de Joël Robuchon

j'y suis allé avec beaucoup d'aprioris j'en suis ressortit totalement conquis! menu dégustation excellent, qualité des plats et des produits irréprochable, un grand moment!

Mehr Bewertungen sehen

Plan & Street View

Loading...

Bilder hinzufügen



Bilder der Mitglieder

Von Christophe Clerc am 17 März 2011 hinzugefügt.
Von Clémence Barbe am 7 Oktober 2010 hinzugefügt.
Von Clémence Barbe am 7 Oktober 2010 hinzugefügt.
Upload fertig
© 2008 - 2014 iTaste SA

 X