Mot de passe oublié ? Inscription gratuite

Auberge du Bon Laboureur

Restaurant (Table gastronomique)
6 r. Dr Bretonneau,37150 Chenonceaux, Centre, France
02 47 23 90 02
Site officiel

" C'est sur le chemin en route pour la Bretagne que j'ai décidé de m'arrêter à Chenonceaux pour visiter le lendemain matin... "

Olivier Micheloud (62740 pts de réputation)
Téléphone

Infos pratiques : Restaurant d'hôtel
Nom du Chef: Antoine Jeudi
Cité dans les guides suivants: Michelin
Prix moyen du menu: 66 €
Fermé: Mardi midi

Ouvert en août

Share on Google+ Pin it

Partenaire Publicitaire
Autres Recommendations de Restaurants

Hotel Restaurant du Roy Chenonceaux, 137 m

Self Service Chenonceaux, 468 m

Auberge du Cheval Rouge Chisseaux, 1.6 km

Partenaire Publicitaire

Les évaluations des membres iTaste

Auberge du Bon Laboureur

Rares sont les tables françaises dont la réputation a franchi plusieurs siècles sans interruption. L’auberge du Bon Laboureur est l’une de ces exceptions, ouverte et accueillant l’affamé depuis 1786. La famille Jeudi, propriétaire des lieux, a acquis l’auberge en 1902 et Antoine, le chef actuel incarne la quatrième génération. C’est pour dire que la restauration est une affaire de famille et qu’on s’y connaît pour recevoir, mettre en confiance et régaler le convive. Pour ceux qui ont connu ce monument de la gastronomie du val de Loire dans les années 70, la configuration des lieux a bien changé. La salle un peu sombre qui donnait sur la rue a cédé sa place à deux grandes salles plus en arrière, plus lumineuses. On est dans un décor classique avec poutres et gravures d’époque. Côté table, le chef pratique une cuisine qui revisite intelligemment les classiques. Les entrées sont plutôt inventives avec un mille feuille de légumes, très gourmand avec ses feuilles de parmesan croustillantes ou une belle assiette de langoustines, vinaigrette de betterave et mousse de persil. Côté plats, les amateurs de cuisine canaille ne seront déçus avec une belle assiette « conjugaison de ris et tête de veau », le thymus juste rôti et la tête de veau débitée en très fines tranches, accompagnée d’une goûteuse sauce gribiche. Le mille feuilles de bœuf est tout aussi réussi, saisi et fondant, accompagné qu’il est d’une cassolette de légumes parfumée. La carte propose aussi de l’anguille poêlée ou des cuisses de grenouille mais aussi des plats plus contemporains comme ce magnifique pigeonneau désossé, petits pois et girolles, jus de livèche. Un plateau de fromages, à ne manquer sous aucun prétexte, préparé par les soins de Rodolphe Lemeunier, MOF 2007 et Meilleur fromager international. On ne sait pas où donner de la tête tant les pâtes y sont toutes plus aguichantes les unes que les autres. Essayez de donner la primeur aux chèvres locaux dont la sélection vous laissera un souvenir impérissable. Les desserts sont un peu en deçà du reste par un curieux manque de « sel ». L’assiette à la pêche est un peu tristounette, l’assiette tout chocolat ne l’est pas (que vient faire un granité au thé vert ?), le sablé aux fraises un peu morne, un gratin de fruits rouges bof-bof. Carte des vins pléthorique avec une sélection de Loire intelligente. Beau choix de vins au verre, y compris sur les desserts. Le service est attentionné, efficace, souriant et décontracté juste ce qu’il faut. Le bon Laboureur est une adresse qui reste incontournable dans cette région riche en bonnes table, et puis, pour une balade digestive, quoi de plus beau que le château de Chenonceau ?

Parking pas très facile dans ce lieu touristique. N'hésitez pas à entrer par les portes de l'établissement.

 Je suis le responsable de cet établissement et je souhaite répondre à mes clients

Auberge du Bon Laboureur

C'est sur le chemin en route pour la Bretagne que j'ai décidé de m'arrêter à Chenonceaux pour visiter le lendemain matin le Chateau. Pas de problème pour trouver une chambre. Au restaurant, plusieurs menus disponible. à eur 48, 72 et 85. J'ai testé pour vous celui à eur 48. Lotte marinée aux herbes et épices, vinaigrette de tapenade, quinoa au fenouil croquant, suivi de Cuisse de canard confite au foie gras, sauce aux épices, purée de patates douces, roquette et champignons, Tartie de fourme d'Ambert gratinée, compotée de poires, glace roquefort. Panacotta pain d'pécies et figues, glace poivre de Séchouan, pour accompagné le tout, Kir vin blanc, et un Chateau Chinon 2007

Service très lent, surtout pour la prise de commande. J'ai de la peine à comprendre ceci pour les vins. 3/8ème 21 eur, 3/4 eur 28, donc très peu d'écart entre les deux et ceci que pour les vins de la Loire. pas sur les autres dommage.

Auberge du Bon Laboureur

Terrasse très agréable en été Haute cuisine

ambiance un peu "coincée"

Voir plus d'évaluations

Carte & Street View

Loading...

Ajoutez les photos de l'établissement



Photo des iTasters

Upload terminé
© 2008 - 2014 iTaste SA

 X